mardi 10 février 2015

Nous sommes allés au cinéma... voir Into the Woods


Les comédies musicales, ce n'est pas mon truc. Surtout les américaines : ça chante fort, ça fait des mimiques à n'en plus finir, souvent ça surjoue, bref, très vite, ça me saoule.

Alors tu te demandes bien pourquoi je suis allée voir Into the Woods, une comédie musicale MAIS sous forme de film ? Un film musical, donc, un peu comme Grease, quoi (que j'avais bien aimé à l'époque malgré la durée du truc, le kitsch et l'histoire romantique aidant - et puis Travolta en pleine danse des canards dans les gradins, c'est imparable, il faut bien l'avouer).

Car Into the Woods, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est avant tout une comédie musicale américaine qui date de 1986, adaptée ici sous forme de film.

Ceci dit, vous ne savez donc toujours pas pourquoi je suis allée voir ce film au cinéma, maintenant que vous connaissez mon goût non-prononcé pour les comédies musicales. Je vais vous mettre sur la piste avec cette photo :


Effectivement, j'ai gagné des places chez Le Mâle Saint. Ça motive, que voulez-vous.

Mais au départ, quand nous avons regardé la bande-annonce, mon Grand et moi, nous étions plutôt emballés. Car l'histoire est tout de même assez remarquable : dans ce film sont mis en scène pas moins de 4 contes très connus en même temps ! Cendrillon (même si elle est brune dans le film et qu'il me semble bien qu'elle soit blonde dans le conte), Raiponce et sa tignasse, Jack et le haricot magique (si seulement il existait des haricots pour faire pousser des biftons, hein l'oursin) et le Petit Chaperon Rouge (enfin, surtout le loup, incarné par Johnny Depp).

J'ai beaucoup aimé l'histoire : il n'était pas évident de construire un scénario qui tienne la route avec tout ça et il faut bien avouer que cela fonctionne très bien. Les destins de chacun s'entremêlent, cela donne lieu à des rencontres inédites entre Cendrillon, Jack et le Petit Chaperon Rouge et on se prend vraiment au jeu.

Et puis la présence de grands noms du cinéma, notamment le remarié Johnny et l'excellente Meryl Streep, que j'adore, y font également beaucoup. Ce genre de rôle a dû constituer un vrai défi pour eux, d'autant plus que la caméra filme souvent les acteurs en gros plan.

Ce que j'ai aimé aussi avec ce film, c'est la morale de l'histoire (parce qu'il y en a une : ce serait tout de même dommage avec 4 contes !) : il faut toujours bien réfléchir à ses actes car chaque souhait exaucé a forcément des conséquences, pas toujours positives.

Vous aurez remarqué que je ne vous parle pas beaucoup de mon Grand, pourtant il était bien avec moi pendant la séance... et pour cause : il n'a pas du tout aimé le film, à cause des nombreux passages chantés. Les chiens ne font pas des chats, il n'est pas très 'comédie musicale' non plus visiblement. Je pense qu'il aurait mieux apprécié le film sans le côté musical car l'histoire l'a tout de même bien intéressé.

Je crois qu'il a aussi eu un peu peur des géants qui interviennent à certains moments du film et que l'ambiance feutrée des bois ne l'a pas vraiment mis à l'aise.

Cependant, comme je le lui ai dit pour le taquiner, il a pu entendre pendant près de 2 heures des acteurs chanter en anglais : ça ne peut pas lui faire de mal de travailler son accent ! (je vous avouerais que cela ne m'a pas fait de mal non plus, au contraire : je me suis aperçue avec plaisir que j'avais encore des restes).

Je ne regrette donc pas d'avoir vu ce film, au contraire : c'est une expérience qui change de l'ordinaire et j'ai tout de même beaucoup apprécié l'histoire, même si le film aurait pu être un peu plus court à mon sens, à cause de certaines scènes chantées un peu longues.

Ce film est tout public, tu peux donc y emmener ta progéniture mais un conseil : assure-toi auparavant qu'elle est un tant soit peu portée sur les comédies musicales... ou bien, tout comme mon Grand, attends le prochain Disney !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire