mardi 31 mars 2015

Rubrique nécrologique de mars


Le mois de mars a eu beau compter un peu plus de 4 semaines, il ne m'a pas semblé aussi long que ça, peut-être parce que j'ai pris mon mal en patience en attendant le retour des beaux jours... qui se font attendre d'ailleurs. C'est bien simple, depuis que nous sommes au printemps, il pleut, il fait froid, il fait un vent à décorner Valoche, bref, on dirait qu'il n'est pas pressé d'arriver. Je place donc beaucoup d'espoir de beau temps dans le mois d'avril : oui, parfois, on pourrait même penser que je crois encore au Père Noël :-)

Mais revenons à nos moutons : comme de coutume, qui dit long mois, dit nécro fournie, avec pas moins de 6 cadavres en ce mois de mars. On y trouve des valeurs sûres, des belles découvertes et des déceptions aussi. Ben oui.


1er cadavre : le fluide corps Bio Secure

J'ai fait profiter aux loulous de ce gain de chez Beauté Blog Chic. Ce fut l'occasion pour nous de tester la marque Bio Secure, qui a été mise à l'honneur par pas mal de blogs beauté (notamment) récemment.

La première impression des loulous (et la mienne aussi d'ailleurs) fut à la fois surprenante et décevante : lors de nos premières utilisations, ce lait sentait rien de moins que le pipi de greffier. L'odeur a fini par disparaître mais seulement au bout de plusieurs utilisations. Pour une première prise de contact, avouez que ce n'est pas terrible.

Le deuxième souci que nous avons rencontré avec ce fluide corps, c'est la difficulté à l'étaler. En effet, le fluide présente une texture assez sèche, un peu comme une pommade, par conséquent il faut bien masser pour qu'il pénètre la peau. Pour ce qui concerne la capacité d'hydratation de ce lait, je la trouve un peu moyenne, à cause notamment de sa texture.

Ce que j'ai particulièrement apprécié par contre, outre sa composition naturelle qu'il est toujours bon de souligner, c'est l'ingéniosité de son flacon : le lait pour le corps est conditionné dans une poche, qui se rétracte au fur et à mesure des utilisations, puisqu'elle ne laisse pas entrer l'air, et permet de récupérer jusqu'à la dernière goutte du fluide. Ce système me plaît beaucoup, c'est innovant, c'est hygiénique et ce serait drôlement bien que les autres marques s'en inspirent.

Ce soin ne nous a donc pas convaincu, je ne pense pas le racheter mais je reste tout de même sur une bonne impression à cause de son flacon vraiment très pratique.

Prix : 8 € les 200 ml.


2ème cadavre : la crème douche surgras Cadum à l'huile d'amandes douces bio et au lait d'avoine bio

Les loulous ont déjà testé un premier exemplaire de cette crème douche l'année dernière.

Leur avis (et le mien) n'a pas changé le concernant, comme pour une grande majorité de crèmes douches Cadum qu'ils ont eu l'opportunité de tester : il est top à tous points de vue.

Prix : 3,40 € les 400 ml.


3ème cadavre : le déodorant Dry Comfort Plus de Nivea

Voilà un déodorant que je n'avais encore pas testé jusqu'ici : l'occasion d'une promotion a fait le larron, sachant que Nivea est une marque de qualité en matière de déos.

En effet, en général, je suis plutôt satisfaite des déodorants Nivea : mais, concernant celui-ci, mon avis est mitigé, à cause notamment de la neige qui en sort parfois et qui m'oblige à me frotter le t-shirt, telle cette chère Martine, avant d'aller bosser.

Toutefois, son parfum est très neutre, il sent bon. Et je n'ai pas décelé d'odeur désagréable de transpiration en l'utilisant, c'est déjà ça.

Voilà donc un déodorant finalement très basique mais qui m'a posé un souci neigeux à plusieurs reprises : j'en possède un autre flacon (la promo portait sur un lot de deux), alors je verrai si son frère jumeau s'avère moins coloré. Pour autant, je ne pense pas le racheter : il y a mieux à ce prix.

Prix : 3 € les 200 ml.


4ème cadavre :  la douche et bain Extra-Doux Le Petit Marseillais au lait d'acacia

Suite à l'utilisation de ce flacon de douche et bain, j'ai pris une grande résolution : laisser dans le rayon de l'hyper toutes les crèmes douches et les gels de bain à la texture "lait" car, en général, ce n'est pas terrible. Voilà qui résume mon avis sur cette crème de bain.

Heureusement qu'elle était en promo car cela aurait fait mal à l'oursin du portemonnaie si je l'avais payée plein pot. Je vais donc te résumer les soucis : un parfum quasi - imperceptible et une mousse qui, une fois dans l'eau, disparaît plus vite que les électeurs du FN au second tour des élections. Quant au côté hydratant et nourrissant, il n'y a vraiment pas de quoi en faire une histoire.

A noter sa texture sans parabènes toutefois : apparemment, il n'y a pas grand chose dedans de toute façon.

Je ne le rachèterai pas : je suis déjà en train de me faire un autre Petit Marseillais :-)

Prix : 5,90 € les 650 ml.


5ème cadavre : l'huile de douche satinante Ushuaïa à l'huile de Monoï et de goyave

Avant d'acheter cette huile de douche, j'ai eu une longue hésitation : je n'aime pas les textures huileuses pour les gels douche et les crèmes de bain, ça me pourrit ma douche et ma journée car je suis en général obligée de me la palucher à nettoyer ensuite, à cause du coté glissant que ce genre de texture laisse derrière elle.

Je n'étais donc pas emballée... enfin jusqu'à ce que je l'essaye. Parce que cette huile de douche, qui à la finalité n'a rien de huileux mais tout d'une crème douche un peu satinée, est une tuerie. Son parfum fruité et vitaminé est très agréable, elle se rince vite et sans difficulté, malgré une mousse aussi douce qu'abondante et elle hydrate bien. 

Je n'ai donc rien à redire la concernant. Du coup, je ne regrette pas mon achat, d'autant plus que le flacon est très joli. Je rachèterai certainement cette huile de douche et je vous la conseille, surtout à ce prix.

Prix : 2,55 € les 250 ml.


6ème cadavre : le masque Pro-Keratin Refill de L'Oréal Professionnel

J'ai beau savoir pertinemment que les soins capillaires L'Oréal Professionnel sont bourrés de cochonneries, je n'arrive pas à m'en passer. J'achète régulièrement des masques capillaires de cette marque et jusqu'ici, aucun ne m'a déçu. Celui-là non plus d'ailleurs.

Sa texture est idéale pour l'étaler correctement sur la chevelure, il sent bon, se rince vite et bien et surtout : il fait des miracles.

Quand mes cheveux sont tout secs, tout raplapla, tout moches, je sais qu'avec ce masque, je vais récupérer une crinière de rêve, souple, hydratée et avec du volume en 5 minutes de temps.

Je rachèterai probablement ce masque car, même s'il constitue un petit investissement vu son prix, le jeu en vaut la chandelle.

Prix : 21 € les 200 ml.



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 27 mars 2015

Mes soins visage du soir du moment #3


Depuis quelques semaines, je teste deux soins que je n'aurais jamais imaginé voir un jour dans mon armoire de toilette, tout simplement car j'ignorais jusqu'à l'existence de ces deux marques avant d'avoir l'opportunité de les tester : il s'agit du sérum puissant La Grande Pharmacie et de la crème Douceur Intemporelle de Phytomer.




Le sérum puissant faisait partie de l'Instant Box, gagnée chez Mademoiselle à Lunettes l'été dernier. Après quelques recherches, j'ai découvert que l'on pouvait se procurer ce même sérum ici (notamment) mais qu'il avait été rebaptisé entre temps.

Je dis souvent qu'il est difficile d'évaluer l'efficacité d'un sérum : en fait, tu y parviens quand tu cesses de t'en servir ou quand tu changes de marque. Avant d'utiliser ce sérum puissant, j'appliquais le Double Sérum de Clarins (dont je vous ai parlé ici) : autant vous dire que c'était du lourd. Mais ce sérum La Grande Pharmacie s'est révélé à la hauteur : en termes de prix, déjà, à 44,90 € les 30 ml mais aussi en termes d'efficacité.

Ce sérum se présente sous la forme d'un gel (ça change de la texture crème habituelle) et contient de l'Argireline, censé réduire et prévenir les rides d'expression. Inutile de rappeler que je suis pile dans la cible des "consommateurs potentiels" :-( Ce sérum contient également de la vitamine A, de la Nalidone et de l'ADN végétal (si cher à Yves Rocher pendant un temps) mais ne présente ni paraben, ni phénoxyéthanol, ni triclosan, ni phtalates, ni sodium laureth sulfate, et probablement pas de parfum car il ne sent rien, ce qui est une bonne chose.

Ce gel apporte beaucoup de fraîcheur quand on l'applique. Mais c'est sa texture qui peut surprendre : on a l'impression que le gel sèche sur la peau, provoquant une sensation de tiraillement. Cela dure à peine quelques secondes mais cela peut s'avérer déroutant. Pour autant, une fois absorbé, le sérum semble avoir comme lissée et repulpée la peau. Il apporte également beaucoup d'éclat au teint.

Ce sérum ne m'a pas déçue : ce n'est pas un soin que j'aurais choisi comme ça, d'emblée, surtout vu son prix, mais le test s'est avéré concluant.

Et puisque nous sommes dans les soins haut-de-gamme, nous allons y rester car j'ai également reçu pour test, sans avoir rien demandé ce qui est d'autant plus surprenant et sympa, la crème barrière restructurante Douceur Intemporelle de Phytomer.

Je sais que je ne sors pas beaucoup, c'est peut-être ce qui explique que je ne connaissais la marque Phytomer ni d'Eve, ni d'Adam, avant de lire de belles choses la concernant sur les blogs et de recevoir quelques produits à tester.

Remarque, il y avait peu de risques que je découvre cette crème autrement que par un gain ou un test puisqu'elle coûte 72 € les 50 ml. Oui, on chasse clairement ici sur les terres de Clarins, d'ailleurs je trouve que le packaging de cette crème ressemble un peu à celui de la crème Clarins que j'ai testée il y a quelques semaines. La différence, c'est que le pot de crème Phytomer est en plastique (et a d'ailleurs un peu souffert de son voyage postal, comme tu peux le constater sur ma magnifique photo) et celui de Clarins en verre, donc plus lourd et surtout beaucoup plus fragile.

Mais venons-en à l'essentiel : j'ai adoré cette crème. D'abord, à cause de son parfum, très légèrement fleuri et délicat, vraiment féminin et très agréable car printanier (et moi, j'ai bien besoin que le printemps arrive enfin, qu'on envoie prouster les cols roulés). Ensuite, vient sa texture, légère et aérienne comme de la crème fouettée. Elle fond littéralement sur la peau et s'absorbe en un éclair.

Après l'application, la peau est souple, rafraîchie et lumineuse. C'est simple, j'aime tellement cette crème que je fais tout pour faire durer le pot le plus longtemps possible. D'ailleurs, d'ici à ce que je fasse une mini-dépression au moment de mettre le pot à recycler, il n'y a pas loin. D'autant plus si je dois encore supporter mes cols roulés à ce moment-là.

Cette crème anti-âge s'adresse aux peaux sensibles afin de leur apporter apaisement, force et confort, grâce à la présence du complexe marin Glycosea. C'est assez remarquable et relativement inhabituel d'ailleurs de voir une crème s'adresser exclusivement ou presque aux peaux sensibles.

Je ne pense pas racheter ce soin, ni le sérum d'ailleurs, pour des raisons "oursinesques" mais j'en suis vraiment très satisfaite.


Crème Douceur Intemporelle offerte par Phytomer, que je remercie.




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 mars 2015

5 minutes de sommeil en plus ? Moi je dis oui ! (concours)


A la maison, le lundi matin, on commence la semaine en douceur : les loulous démarrent leur journée d'école un peu plus tard ce jour-là, du coup, on s'octroie 5 minutes de sommeil en plus. Et, sur un plan psychologique, avoir 5 minutes de rab' de sommeil, tout particulièrement le lundi, lorsque l'on sort d'un week-end où on a pu dormir autant que de besoin, ça fait drôlement du bien..

Pour les autres jours de la semaine, on se fait une raison... ou alors on adopte définitivement Tassimo et Belvita. Je t'explique : avec Tassimo, tu prends ta dosette (et tu as le choix puisque Tassimo propose plus de 40 saveurs différentes et tient compte des préférences de chacun : café, thé ou chocolat ) et tu la mets dans la machine (la Tassimo, hein, pas la machine à laver, sinon retourne te coucher). Pendant que ton café passe, tu sors ton paquet de Belvita Le Tartiné : tes tartines sont déjà toutes faites. Alors, si avec ça, tu n'arrives pas à gratter 5 minutes de plus dans le pieu le matin...

Allez, comme je suis sympa et que j'ai des partenaires qui le sont tout autant, je vais t'aider à adopter ce nouveau rythme car j'ai un lot composé de 2 paquets de Tassimo petit-déjeuner Classic, de 2 packs de Petit-Déjeuner Tartiné choco-noisette Belvita et d'un réveil à vous faire gagner sur le blog. 


Pour participer au concours et tenter de gagner ce lot qui réveille, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous (je ne tiendrai pas compte des participations laissées en commentaire, même s'ils me font toujours très plaisir).

Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le mercredi 25 mars 2015 à 23h59 heure de Paris : il va falloir être rapide car j'aurais besoin des coordonnées postales du gagnant le lendemain. Le giveaway est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.

Comme d'habitude, chaque relais sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Google + rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.

Une fois clôturé, je tirerai un gagnant au sort grâce à Random.org et j'annoncerai son pseudo sur les réseaux sociaux notamment, où je vous invite vivement à me suivre.

Il me reste à vous souhaiter bonne chance, ainsi qu'une bonne semaine !


- Edit du 26 mars 2015 -

Random.org a désigné gagnant le n° 135,
ce qui correspond à la participation de corinne0402
 (le 24 mars 2015 à 1h36)

Bravo à toi : tu pourras bientôt te lever à 6h35 !
Je te contacte par e-mail tout de suite ! 


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 17 mars 2015

J'pète les plombs


Je vais vous parler d'un truc dont je ne suis pas fière. Tellement peu fière que je ressens le besoin d'écrire ici pour l'exorciser un peu, c'est dire. Parce que j'ai les boules. Parce que cette histoire me gêne. Parce que je ne sais pas comment rattraper le coup. Même si je me suis excusée.

Je vous explique : un début de journée normal et matinal à la casa. Les loulous se préparent pour partir à l'école. La Princesse est prête, elle regarde un peu la télé avant de partir, comme chaque matin. Je vaque à mes occupations, la préparation des goûters notamment, en attendant que le Grand finisse de mettre ses baskets.

Et c'est de là qu'est venu le drame : de ses baskets. J'ignore bien comment il s'y prend mais, bien que je lui ai déjà dit, redit et rata-redit d'ouvrir la basket au maximum en écartant le plus possible les lacets pour que son pied passe sans problème, à chaque fois qu'il les met, on se prend au bas dix minutes de geigneries et de râleries en tout genre, du style "je n'y arriverai jamais !", "je ne sais pas comment faire !", le tout avec des tirades dignes de l'Actor Studio, mais sans qu'à aucun moment, il n'ait l'idée de demander un coup de main ou de s'y prendre calmement. Non, systématiquement, nous avons droit au même cirque. A tel point que pour mettre ces baskets-là, très chouettes au demeurant, c'est devenu une véritable appréhension, pour lui comme pour moi d'ailleurs.

Et donc, de façon prévisible, ce matin, nous avons eu droit à un énième épisode de la série. Sauf que, j'ignore comment j'ai pris la chose mais j'ai pété un boulard. Comme ça, sans prévenir. Tout simplement je pense car, à force de râler et de se plaindre, sa sœur s'est mise à pleurer. Je pense que c'est ça, l'élément déclencheur : la voir pleurer alors qu'elle n'avait rien à voir dans l'histoire. S'en est suivi une litanie de reproches de ma part et une forte hausse du volume, dont je ne suis pas fière, en y repensant - et puis, à mon grand âge, ce n'est pas recommandé, de pareilles crises.

J'ai dit à mon Grand des choses que je ne pensais pas, j'ai déversé mon flot de colère, je lui ai reproché pleins de trucs, notamment de ne pas savoir faire ses lacets à son âge, de passer trop de temps sur sa console, de lui reprocher et de lui dire constamment les mêmes choses, sans qu'il fasse le moindre effort pour en tenir compte. Bref, je suis partie complètement en live. Un pétage de plombs en règle, quoi.

Heureusement, même si j'ai conscience que ça ne rattrape pas toutes mes paroles, nous nous sommes réconciliés sur le chemin de l'école, je lui ai même demandé pardon. Mais ça me reste en travers, ce comportement nul à chier que j'ai eu. Ça me hante, comme vous n'imaginez pas, tout simplement parce que ce genre de crise est complètement contre-productive et négative et qu'en plus, elle ne me soulage même pas : pire, je suis encore plus mal après.

Je crois donc que je vais me mettre à la relaxation parce que là, je crains pas mal quand même. Et je suis en pleine cure de magnésium, alors imagine le désastre autrement.

Et vous, ça vous est déjà arrivé, ce genre de grosse colère et les remords qui vont avec ? Histoire que je me sente moins seule... 

Sinon, j'ai trouvé ça sur Internet :


Je vais m'en imprimer un stock, que je vais garder à proximité, au cas où.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 13 mars 2015

Besoin d'aide pour les devoirs des enfants ? J'ai ce qu'il te faut !


Un nouveau miracle s'est produit la première semaine de mars : je suis parvenue à terminer la lecture d'un livre, et en entier encore, oui Monsieur, sans avoir à relire plusieurs fois chaque chapitre puisque je ne m'en souvenais plus, à cause du laps de temps écoulé depuis ma dernière séance de lecture !

Les vacances scolaires ont quand même du bon, tout compte fait.

J'ai donc poursuivi ma formation de parent (souviens-toi, je l'ai commencé l'an dernier avec ce livre), une fois encore grâce aux éditions Eyrolles, qui m'ont gentiment fait parvenir ce livre :



Pour être tout à fait honnête, j'avoue que je laisse volontiers la corvée de gestion des devoirs à Papa est occupé... mais il m'arrive de mettre la main à la pâte si besoin. Et puis, figurez-vous qu'une difficile échéance approche : la rentrée de la Princesse en classe de CP en septembre prochain et donc, le début des devoirs à la maison. Et, connaissant son caractère bien trempé et son goût pour le travail imposé, le moins que l'on puisse dire, c'est que cela risque de s'avérer sportif (pour ne pas dire conflictuel).

Par conséquent, une saine lecture comme celle-là ne pouvait pas me faire de mal, d'abord parce qu'un peu de coaching est toujours bénéfique, ensuite pour m'armer au vu de cette fameuse échéance de septembre 2015.

Je n'ai pas mis longtemps à lire ce livre, non pas particulièrement parce qu'il n'est pas très épais mais surtout parce qu'il est plutôt agréable à lire : pas de ton "donneur de leçons" mais une écriture plutôt simple et directe, sans fioritures, des paragraphes aérés, des termes accessibles, des chapitres précis et surtout, une mine d'explications et de conseils.

Tout d'abord, quelques recommandations, basiques mais toujours utiles à rappeler, sont apportées en termes d'organisation des devoirs : préférer le moment de la journée le plus propice pour l'enfant, repérer ses caractéristiques d'apprentissage (selon son mode de mémorisation privilégié : plutôt visuel, plutôt auditif ou plutôt tactile), adopter si besoin une méthodologie ludique, exemples à la clé, pour favoriser l'acquisition des connaissances qui posent problème, mais surtout - et, si vous lisez ce blog régulièrement, vous savez à quel point j'y suis sensible - favoriser la confiance en soi et l'estime de chaque enfant en l'encourageant dans ses efforts, en le motivant à persévérer dans les matières sujettes à difficulté, en dédramatisant ses échecs si nécessaire, en valorisant ses réussites, en le responsabilisant, en l'incitant à plus d'autonomie et en lui accordant toute l'attention qu'il mérite. C'est pour moi quelque chose de très important, que nous mettons en pratique avec mon Grand depuis quelques temps et qui semble plutôt bien fonctionner, si j'en crois ses résultats scolaires actuels.

Mise à part la gestion des devoirs, le livre apporte des explications très utiles et très accessibles, pour le parent lambda que je suis, concernant les troubles dys. Vous m'accorderez que l'on en entend beaucoup parler mais, à moins de s'y intéresser pour de bon ou d'y être malheureusement confronté, difficile de faire la différence entre tous ces pu..... de troubles. Le livre propose ici fort simplement un glossaire des différents troubles dys : j'ai donc appris plus en détail ce qu'était la dyslexie - utilisé d'ailleurs souvent fort opportunément par certaines personnes pour se rendre intéressantes et masquer leurs erreurs de frappe ou de français, fin de la parenthèse - mais aussi la dyscalculie, la dysphasie et la dispraxie, et surtout, comment en détecter la présence chez l'enfant. L'auteur aborde également ici le trop connu TDA/H.

Et c'est en lisant ce chapitre fort intéressant, que l'un de ces troubles m'a tout particulièrement interpellée car, dans ce qui concernait la dyspraxie, j'ai retrouvé pas mal des soucis que je connais chez mon Grand. Bien sûr, ce qui figure dans ce livre n'est pas parole d'Evangile, il faudrait que je confronte mes suspicions à un avis médical mais tout de même : cette lecture m'a mis la puce à l'oreille. Affaire à suivre, donc...

Ce livre m'a donc apporté quelques inattendues mais indispensables lumières et vous vous doutez par conséquent que je ne regrette pas de l'avoir lu. Je vous le recommande également si vous pensez avoir besoin de quelques conseils pratiques pour une meilleure organisation des devoirs scolaires de vos loulous et éradiquer ce qui peut troubler leur bon déroulement : ce livre, écrit par le Dr Anne Gramond, pédopsychiatre en milieu hospitalier et praticienne des thérapies cognitives et comportementales, coûte 10 €.


Livre offert par les éditions Eyrolles, que je remercie.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 10 mars 2015

CQFS (Ce Que j’ai Failli Shopper) #8 : les Original Days chez Tape à l'Oeil


Une fois de plus, si j'en crois les infos, cette journée du 10 mars 2015 est encore bien tristounette. 2015 semble apparemment bien partie pour être une année particulière, source de beaucoup de tristesse, notamment ces 3 premiers mois, et d'évènements aussi marquants qu'inattendus.

Alors, ce billet mode va peut-être vous sembler bien futile... Mais à moi, il me fait du bien car il me change les idées. Ça marchera peut-être aussi avec vous, du coup...

Voici donc une petite sélection mode d'articles pour fille et garçon que l'on peut trouver à prix réduits actuellement chez Tape à l'Oeil, à la fois en magasin et sur leur site Internet, dans le cadre des Original Days qui dureront jusqu'au 15 mars prochain.

Tape à l'Oeil fait partie de mes boutiques favorites pour habiller les loulous (avec Okaïdi dont je vous ai parlé aussi samedi dernier ici), alors, même si je n'ai pas besoin de leur acheter grand chose en ce moment, j'ai préparé deux sélections d'articles, une pour garçon, l'autre pour fille, qui pourraient tout à fait - et au grand dam de l'oursin - finir dans leur placard.

Et de votre côté, vous avez repéré ou acheté des articles sympas ? J'ai besoin de penser à des trucs futiles et pas trop gourmands en neurones aujourd'hui....


Comme d'habitude, on clique sur l'image pour l'agrandir





Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 7 mars 2015

Même pas peur du noir avec les Chokott d'Okaïdi !


S'il y a un souci récurrent chez les enfants mais que nous n'avons heureusement fait qu'effleurer à la maison avec les loulous, c'est bien la peur du noir. Ils ne me ressemblent pas d'ailleurs sur ce point car je me souviens qu'étant enfant, j'avais peur de tout : des monstres sous le lit et dans les placards, des loups qui pouvaient venir me manger et j'en passe.

Avec les loulous, aussi bien mon Grand que la Princesse, la peur du noir n'a encore jamais donné lieu à des cauchemars, à des réveils en sueur, des cris déchirant la nuit, des levers nocturnes impromptus et autres joyeusetés.

Néanmoins, comme je suis une adepte de l'adage "Mieux vaut prévenir que guérir", c'est avec plaisir que j'ai reçu de la part d'Okaïdi ce très joli pyjama en jersey tout doux pour la Princesse, avec un sympathique et rassurant Chokott dessiné dessus, histoire non seulement qu'elle soit jolie (c'est important, même pour dormir) mais surtout qu'elle se sente rassurée la nuit et ainsi prévenir toute peur éventuelle du noir - le Grand n'a pas ce souci : Batman et les Avengers veillent déjà suffisamment sur lui - :


Mais laissez-moi vous présenter les Chokott : ce sont de petits personnages colorés et rigolos qui vont permettre aux enfants d'exprimer leurs émotions (et Dieu sait à quel point ce n'est pas toujours facile de cerner ce qu'ils ressentent) :




Sont pas meugnons, hein ?

Voilà donc une belle façon d'aborder le sujet des émotions ressenties par l'enfant, qui ne sont pas toujours faciles à exprimer, surtout chez les plus jeunes. Je pense en effet qu'il y a là moyen de permettre une belle entrée en matière pour en parler et pourquoi pas désamorcer certaines situations pas toujours évidentes à affronter, en évitant qu'elles ne dégénèrent.

Ces sympathiques Chokott vont donc pouvoir accompagner les enfants au quotidien avec une gamme de vêtements bien sûr (t-shirts, pyjamas) mais aussi de sacs à dos, des jeux et des figurines, grâce à une association des deux marques Okaïdi et Oxybul éveil et jeux.

Okaïdi est une marque que j'aime beaucoup : j'achète très souvent des vêtements pour les loulous chez eux car ils sont de qualité, résistants et toujours à la pointe de la mode. Vous ne serez donc pas étonnés si je vous dis que j'aime beaucoup cette collection joyeuse et colorée, lancée le 24 février dernier et que vous pouvez d'ailleurs retrouver en magasin et sur leur site Internet, ainsi que chez Oxybul éveil et jeux.


- Pyjama offert par la marque, que je remercie -


Ceci est ma participation au Samedi Mode de Lucky Sophie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 mars 2015

Ravalement de façade du week-end #2


Vous le savez désormais, chaque week-end, je prends un peu de temps pour un ravalement de façade en règle. D'ailleurs, cela fait plusieurs années que cela dure et je ne pense pas changer mes habitudes d'ici peu : vous aurez donc encore quelques billets de ce genre à lire !

Pour mon décrassage hebdomadaire, j'utilise en ce moment deux soins que j'ai gagnés sur des blogs : la crème gommante douce de Fleurance Nature et le masque crème anti-soif de Clarins.



La crème gommante se présente dans un tube de 50 ml : cela reste assez réduit pour un exfoliant visage, par rapport aux tubes que j'ai l'habitude d'utiliser et qui cubent en général aux alentours de 75 ml, mais je suis parvenue tout de même à me forger une opinion assez définitive sur ce soin : elle s'avère très positive.

Tout d'abord, cette crème gommante sent très bon : un parfum un peu sucré très agréable. La crème s'étale bien mais nécessite tout de même un rinçage soigneux, à grandes eaux. A noter que cette crème ne contient pas trop de grains, ce qui permettra aux peaux les plus sensibles et réactives de l'utiliser sans problème, sans avoir un teint rougeaud pas très sexy, un peu comme Gérard Depardieu en fin de journée, voire plus tôt :-)

Il s'agit là d'un soin sans prétention mais efficace, un peu à l'image de tous les soins Fleurance Nature que j'ai eu la chance de tester jusqu'ici et qui m'ont tous donné satisfaction. Pour info, cette crème a été élaborée à base de gel d'aloé vera reconstitué, d'huile vierge et de billes de jojoba et d'extraits de myrtille, d'orange et de citron.

Je crois sincèrement que cette marque est à prendre en considération lorsque l'on est à la recherche de cosmétiques bio de qualité : certes, leur prix reste assez élevé - 10,40 € les 50 ml - mais la marque pratique régulièrement des promos sur son site, ça compense.

Cette crème gommante laisse la peau fraîche, douce et souple et redonne visiblement de l'éclat au teint. Non, pour moi, Fleurance Nature est décidément une belle découverte.

Après l'exfoliation de mon minois, je passe au masque crème anti-soif de Clarins. Ce genre de masque est une grande première pour moi car, en général, j'utilise plutôt des masques désincrustants pour ma peau mixte. Je l'ai préféré à d'autres que je possède en stock car j'avais envie d'un peu de douceur, après avoir utilisé pendant plusieurs semaines le masque à l'argile de Fleurance Nature, justement.

Ce masque crème sent très bon et son packaging est très joli, il faut le reconnaître. L'oursin me dit qu'il peut, étant donné qu'il coûte tout de même 36 € les 100 ml... Certes, l'oursin, certes : ne va pas te faire un ulcère, je n'ai point payé ce tube, je te le rappelle.

Comme il fallait s'y attendre avec une marque comme Clarins, ce soin est vraiment une réussite. La texture crème de ce masque est absolument parfaite : ni trop épaisse, ni trop liquide, elle ne coule absolument pas une fois posée et apporte vraiment beaucoup de confort et d'hydratation à la peau, sans aucune sensation de gras, même sur ma peau mixte. C'est un excellent soin et vous pouvez chasser loin de vous l'image de Mrs Doubtfire et de son masque à la tarte au citron : aucun risque de ressembler au regretté Robin Williams.

Une fois laissé posé une dizaine de minutes, vous pouvez retirer le masque à l'aide d'un mouchoir en papier ou d'un coton imbibé de tonique. Personnellement, je rince toujours mes masques à la flotte : les habitudes chez les vieux, vous savez ce que c'est.

Je suis donc tout à fait satisfaite de ce masque crème Clarins, qui contient de l'acide hyaluronique, de l'extrait de bourgeon de sorbier et de katafray, deux arbres dont l'un, le premier, permet d'améliorer la circulation sanguine, et l'autre dont l'écorce favorise l'hydratation cutanée.

Je ne suis pas encore venue à bout de ces soins et je ne suis pas pressée car ils me donnent entière satisfaction. Si vous cherchez à investir un peu d'argent (non, pas moi l'oursin, les lecteurs) et qu'ils vous tentent, je vous les conseille : je ne crois pas que vous serez déçus.




Rendez-vous sur Hellocoton !