Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Rubrique nécrologique de janvier

Image
Voici que touche à sa fin le mois de janvier, traditionnellement interminableet marqué cette année par un temps bien polaire. Attention, je ne me plains pas : j'ai échappé à la neige, tant mieux, je déteste ça. Je préfère le froid, même si ça fait geler les canalisations de la maison et que ça fait flipper, rapport aux risques de fuites : nous restons traumatisés par nos mésaventures de l'an dernier, que voulez-vous.
Ce mois-ci, sans vraiment le vouloir, nous avons utilisé des soins très cocooning, tout à fait adaptés à la météo, agréables à utiliser et qui enveloppent la peau de beaucoup de douceur : au prix affiché par certains, ils peuvent, remarquez. On s'est fait plaisir en attendant les beaux jours, d'ailleurs je suis en train de m'arracher les cheveux pour trouver une location de vacances qui ne coûte pas un œil. Je suis preneuse de tous les bons plans, donc...



1er cadavre : le gel douche et bain Sanex Dermo Kids
Sanex continue de souffler le chaud et le froid …

Je vous parle d'un temps que les parents d’enfants uniques ne peuvent pas connaître…

Image
Il faut bien se rendre à l’évidence, force est de constater que les enfants, c’est pas comme le pinard : ça ne bonifie pas forcément en vieillissant. Je m’explique, tu vas vite comprendre.
Prenons deux loulous normalement constitués, en forme, d’humeur joyeuse mais pas trop, et tentons une expérience : laissons-les seuls dans une pièce quelques minutes, avec la télé allumée, histoire de les occuper pendant que les parents (ou un seul d’entre eux, ça marche aussi), terminent de préparer le repas, juste avant de servir, dans la pièce située juste à côté.
Hé bien, je ne te donne pas 3 minutes avant qu’ils commencent à se chicorer et que fatalement, l’un des deux, souvent le plus jeune d’ailleurs, se mette à braire ou à brailler. Tu peux tenter l’expérience chez toi, en tout cas, à la maison, à tous les coups, on gagne.
Je ne sais pas si c’est l’approche de l’heure du repas, la faim qui se fait sentir ou le fait d’être obligé de patienter 5 minutes tout au plus sur une chaise à ne rien faire…

Besoin d'approfondir ou de réviser les acquis scolaires ? J'ai ce qu'il te faut !

Image
Les maths et mon Grand, ça fait deux depuis longtemps. Mais vraiment. Et, même si le temps arrange souvent bien les choses, je crains bien que dans le cas présent, ce ne soit plutôt le contraire : les modes de calcul - addition, soustraction, multiplication et division - à peine assimilés, non sans mal, voilà qu'en CM2, la géométrie a pointé son nez, comme si on avait besoin de ça, déjà que contrairement à Dany, c'était pas brillant.
Pour ne rien arranger, si tu te souviens bien, mon Grand a connu quelques soucis avec le graphisme en général dans sa prime jeunesse, qui lui ont valus pas mal de séances chez la psychomotricienne. Aujourd'hui encore, il a toujours quelques restes et les graphismes demeurent un peu difficiles à aborder sereinement et efficacement, je veux dire par là qu'il n'est pas à l'aise avec un compas par exemple et que ses traits ne sont pas toujours tracés nettement, ce qui lui vaut déjà pas mal de points en moins pour ses évaluations... mais…

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns" - Jacques Brel

Image
Oui, je sais, nous sommes déjà le 3 janvier, je suis à la ramasse... Ne nous plaignons pas, c'est bien la première année que je trouve le temps, l'inspiration et surtout le courage d'écrire un billet pour la nouvelle année.
La première raison à ça, c'est que, traditionnellement, à cette période, j'hiberne encore (ou presque) : je profite de ma 5ème et dernière semaine de congés et je profite des miens à fond. Tout particulièrement cette année : la vie est courte, 2016 nous l'a encore bien prouvé.
La deuxième raison, c'est que j'ai toujours du mal à parler de moi : je n'ai jamais trouvé un grand intérêt à vous raconter ma vie trépidante d'employée de bureau. Je préfère vous parler des loulous, il y a davantage de matière.Mais, comme c'est le premier billet de l'année 2017, je me suis dis que l'on pourrait faire une exception, pour vous parler d'un sujet que je connais bien et qui changera un peu : moi, en l’occurrence.
Parce qu'e…