lundi 15 septembre 2014

La Princesse fête son anniversaire et t'offre des cadeaux ! (giveaway inside)


Si tu suis la page Facebook et le compte Twitter du blog, tu as peut-être lu mon post d’hier après-midi : hé oui, la Princesse a fêté ses 5 ans !

Et, comme tu le sais, qui dit anniversaire, dit fiesta obligatoire avec les copains de classe et qui dit fiesta, dit gâteaux. Trois. Enchaînés façon Bézu hier après-midi par Papa est occupé. C’est que ça bouffe une classe de Grande Section de Maternelle ! 

Papa est occupé, qui est un as toute catégorie du gatal, a donc dégainé sa recette du moelleux au chocolat qui déchire, celle qui lui a valu les compliments de l’ATSEM l’année dernière, et s’est collé aux fourneaux. Le sucré, c’est son truc, que voulez-vous. 

D’ailleurs, il sait qu’il remettra ça dans trois mois pour l’anniversaire du Grand, qui s’annonce façon péplum cette année (mais j’y reviendrais).

Et je peux d’ores et déjà vous annoncer que les gâteaux d’anniversaire du Grand pourraient bien avoir le goût du chocolat et du Carambar, enfin, si les tablettes survivent jusque-là ! Car, tout comme deux d’entre vous, nous allons prochainement recevoir un lot de 3 tablettes de la dernière nouveauté de Poulain : le chocolat noir extra au Carambar. La marque nous annonce l’alliance du « croquant du bon chocolat Poulain allié à un savoureux fourrage fondant au Carambar ». Voilà qui nous promet un grand moment sur la balance, tiens.


Comme je vous le disais et pour que nous puissions grossir ensemble, j’ai 2 lots de 3 tablettes de chocolat Poulain noir extra au Carambar à vous faire gagner.

Pour tenter votre chance, vous allez compléter le formulaire ci-dessous mais aussi venir souhaiter un bon anniversaire à ma jolie Princesse en commentaire de ce billet : je lui montrerai vos petits mots, cela lui fera sûrement très plaisir.
Pour ceux qui relaieront ce jeu sur Facebook, Twitter, Hellocoton ou Google +, j’accorderai comme d’habitude une chance supplémentaire, à condition d’indiquer le bon lien de partage - et pas celui du concours du voisin :-(

Le jeu commence dès la publication de ce billet et prendra fin le mardi 23 septembre 2014 à 23h59. Le concours est réservé à la France métropolitaine, à raison d’une seule participation par foyer. Je me réserve le droit de ne pas comptabiliser les participations qui ne rempliront pas les conditions spécifiées (formulaire complété ET commentaire déposé).
Les deux gagnants seront tirés au sort grâce à Random.org dans les jours qui suivront la clôture du jeu puis annoncés sur les réseaux sociaux, notamment, où je vous invite à suivre le blog.

Je souhaite bonne chance à tous les gourmands !







Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 septembre 2014

Mon Tag de la rentrée !



Je dois faire partie des dernières blogueuses (et blogueurs) à répondre à ce tag... mais ne dit-on pas que les stars se font toujours attendre, hum ? – mes chevilles vont bien, merci.

Ainsi, notre Papa Blogueur national et son acolyte Papa Panique m’ont taguée pour que je vienne vous raconter quelques souvenirs de rentrée scolaire - le premier qui dit que c’est très lointain, ça va barder !

Alors que l’interrogatoire commence...





1ère question : Quel est ton meilleur et ton pire souvenir de rentrée scolaire ? 

Mon meilleur souvenir de rentrée scolaire, c’est bien simple, c’est la sortie… de l’école, oui. C’est un souvenir récurrent, tous les jours, pendant plusieurs années mais tout de même très agréable, il faut bien le dire. 

Pour mon pire souvenir, la réponse est dans la question : c’était la rentrée. Chaque année. Cette odeur de cuir neuf de cartable, ce stress de ne pas savoir où se trouve ta classe, l’angoisse d’être séparée du reste du clan des copines, la crainte d’être placée à côté d’un con bavard, sans pouvoir changer de place de l’année, les cours de maths, pire les cours de physique, encore pire le sport et la piscine. Entre nous, j’étais contente quand tout ça s’est terminé, même si j’ai choisi le « service long ».
 

2ème question : Qu’est-ce que tu mettais dans ta trousse pour le premier jour d’école ?

Ben, des crayons, déjà : mon stylo-plume Waterman à l’encre turquoise et mon deuxième stylo-plume, celui qui écrivait en violet. Tu vas rire, je les ai retrouvés le mois dernier dans mon garage, en faisant du rangement.

Il y avait aussi des effaceurs, des crayons HB toutes tailles, une gomme trouée, un taille-crayon, un stylo rouge (pour souligner) et un stylo vert (pour les corrections).
 
Au fur et à mesure des années, la taille de ma trousse s’est d’ailleurs considérablement réduite : je suis passée du vanity à l’étui à cigarettes, enfin pas loin.



3ème question : Comment vis-tu la rentrée de tes enfants (ou ceux de ton entourage, petits-enfants, neveux si tu n’en as pas) ?

La rentrée des loulous, c’est the place-to-be pour moi. Je fais tout pour être avec eux ce jour-là : je prends ma matinée, je mets le portable en mode avion et je les soutiens moralement.

Le soir, lorsqu’ils rentrent, je leur passe un interrogatoire en règle : cela sert surtout à me rassurer. Et me voilà zen une fois que je sais que tout s’est bien passé. Mais eux, je les ai bien saoulés.

Lorsque mon Grand est entré en Petite Section, j’ai gardé l’œil rivé sur l’horloge toute la journée, en plus je ne travaillais pas à l’époque, alors crois-moi j’ai eu l’occasion de gamberger. Et j’aurais pu tuer si quelqu’un m’avait empêché d’être à l’heure à la sortie de l’école. J’ai recommencé les médicaments, depuis. Et le boulot : ça occupe.

La rentrée, ça reste un moment dont j’essaie de profiter : dans quelques années, ils ne voudront même plus que j’approche de leur lycée ou de leur collège à moins de 3 pâtés de maison. 

*******

Je ne t’ai pas fait de révélations fracassantes – j’écris à jeun – et pourtant, je pourrais t’en raconter ouh ouh. Non, je n’ai pas honte : j’ai rangé les souvenirs de mes 400 coups quelque part dans un coin de ma tête, parfois j’y repense et un jour très très lointain, je les raconterais très certainement aux loulous, enfin dans les grandes lignes.

D’ailleurs, ce serait une bonne idée de tag pour la rentrée 2015 / 2016 – quand François et Nadjat auront instauré l’école le dimanche soir entre 18h et 20h, pour bien nous foutre en l'air l’apéro - on pourrait imaginer un tag où il faudrait raconter un souvenir d’école inavouable ! Qu’est-ce que t’en penses, Franck ? On pourrait même recommencer l’année suivante : j’ai de la matière et je suis certaine que je ne suis pas la seule !

En attendant, concernant le présent tag, je ne force personne à le faire, il faut que ça reste agréable et surtout pas une corvée. Si quelqu’un veut s’y coller, tout est expliqué  : y’a plus qu’à.


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 septembre 2014

Bourre, bourre - le sac - et Patatam !


Le week-end dernier, et comme chaque année vers les mois de septembre et d’avril, est venu le grand moment de procéder à un tri dans les placards des loulous.

Et, comme chaque fois, chacun d’eux se prête alors - de mauvaise grâce bien souvent et moyennant récompense chocolatée ou sucrée - à l’essayage des vêtements et accessoires portés l’année précédente, pour vérifier s’il faut aller chasser le t-shirt ou le pantalon en magasin, activité à laquelle je me dévoue alors la mort dans l'âme, vous le savez bien ;-)

Cela donne aussi souvent lieu à quelques bons fous rires mais surtout, c’est le moment de trouver une seconde vie à ces vêtements devenus trop étroits. Certains finiront dans le bac de recyclage pour la Croix- Rouge, d’autres chez Patatam. 

Si tu cumules plusieurs saisons sans tri, ça ressemble à ça..

Je tiens tout d’abord à préciser que je ne suis absolument pas sponsorisée par Patatam pour rédiger ce billet : j’ai testé ce site, comme n'importe quelle cliente et non comme blogueuse.

Patatam est une boutique en ligne de vêtements d'occasion qui permet notamment de revendre les vêtements de nos loulous, de la naissance à 6 ans uniquement. De même, tu peux acheter les vêtements rachetés par Patatam et mis en vente sur leur site. Et, si tu es un peu guedin, tu peux même racheter les vêtements que tu leur a vendus ha ha ! 

C’est grâce au blog de Lucky Sophie que j'ai découvert ce site : son billet était plutôt élogieux, alors j’ai eu envie de tester. J’ai donc créé un compte sur le site Internet, après être allée faire un tour du côté de leurs conditions générales de vente et de leur outil d’estimation de rachat, et j’ai commandé un Patabag. 

Le Patabag, c’est un énorme sac blanc en plastique épais, que tu rempliras soigneusement avec tes vêtements à vendre (minimum 10), que tu auras pris la peine de plier correctement auparavant. La dernière fois que j'ai eu recours à Patatam, j'avais commandé mon sac un samedi et il est arrivé le mercredi suivant. Du coup, le dimanche d’après, je me suis retrouvée à faire le tri des vêtements trop petits de la Princesse et à repasser une seconde fois les vêtements que je destinais au Patabag et qui en avaient besoin (c’est le deal, si tu veux avoir un maximum de chances de vendre tes affaires). Et là, ceux qui me connaissent vous diront qu’il y avait matière à prendre une photo souvenir : me voir repasser une deuxième fois des vêtements déjà repassés, moi qui ai une sainte horreur du repassage, je peux vous dire que c’est collector.  

Une fois le Patabag rempli, je l’ai déposé au Point Relais que j’avais choisi au moment de le commander… et puis j’ai attendu. J’ai reçu un avis de réception du Patabag par e-mail quelques jours plus tard… et puis j’ai encore attendu, une bonne semaine à l'époque (mon expérience date de quelques mois, les délais de traitement ont probablement variés aujourd'hui : en bien ou en mal...). 


J’en profite pour signaler que, là ou Patatam te dit qu’il est plus rapide de passer par leurs services, pour ma part, je ne suis pas d’accord. A l’époque où je vendais mes lots de vêtements d’occas’ sur Ebay, il fallait compter un après-midi pour trier les vêtements, les prendre en photo et rédiger l’annonce, une semaine le temps du déroulement de la vente et quelques jours pour recevoir le paiement de l’acheteur et lui envoyer le colis. Du coup, je ne trouve pas que Patatam soit plus rapide (qu’Ebay en tout cas).


Et puis, un beau matin, en ouvrant ma messagerie, j’avais reçu l’e-mail tant attendu : mon Patabag avait été traité avec le plus grand soin et 4 articles n’étaient pas rachetés pour une raison qui est indiquée dans l’e-mail. Je te passe la déception au vu du montant dérisoire du rachat (que j’accepte mais qui me laisse rêveuse si je me remémore quelques ventes sur Ebay, où certains lots atteignaient des prix inespérés). Hé oui, l’oursin, que veux-tu, c’était le bon vieux temps !

Mais, le pire, c’est que parmi ces 4 articles figurait un manteau qui, pour moi, était encore dans un état tout à fait convenable et qui, étant de marque, aurait pu connaître une seconde vie financièrement intéressante. Je décidais donc de scruter plus précisément la façon de récupérer le-dit manteauet là, l’oursin du portemonnaie a cru défaillir : il fallait débourser 7,50 € de frais de port pour récupérer l’article. Alors je me suis rendue au jugement de Patatam: le manteau en question avait donc une couleur un peu « passée ». Il a été donné à la Croix-Rouge, avec les 3 autres articles.   

Je fus un peu déçue au final, il faut bien le reconnaître. J’ai donc eu une pointe de nostalgie en repensant à Ebay lorsque j’ai constaté le paiement Patatam sur mon compte bancaire (que tu peux également recevoir sur ton compte PayPal, avec les autres milliards qui y dorment déjà au grand dam de l’administration fiscale puisqu’il est bien connu désormais qu’avoir un compte PayPal est un signe de richesse) ou faire bonifier la somme de 30 % pour acheter des vêtements sur Patatam.  

Pour ma part, je ne pense pas leur acheter de vêtements, non pas que j'ai quelque chose contre le fait d'acheter de vêtements d’occasion pour mes loulous (je l’ai déjà fait sur Ebay, encore lui) mais j’estime que le prix d’achat de certains vêtements est encore trop élevé.

J’ai encore quelques vêtements d’occasion à vendre et du coup, je me demande comment je vais m’en débarrasser. Alors, je vous pose la question : que faites-vous de vos vêtements d’occasion ? Vous les vendez ? Vous les donnez ? Et, au fait, connaissiez-vous Patatam? Êtes-vous déjà passé par leurs services ? Vos avis et vos bons plans m’intéressent.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !