lundi 21 avril 2014

Beaucoup grandi ? Pas grave, y’a Scratchibus ! (+ giveaway)


Mon Grand est dans une période de croissance ces derniers temps : il mange comme quatre et dort comme un loir. Ce sont des signes qui ne trompent pas. 

Il y a également un autre signe tout aussi révélateur : la longueur de ses pantalons. Curieusement, en l’espace de seulement quelques jours, tous les pantalons ont perdu quelques centimètres en longueur une fois portés. 

Dans la mesure où le feu de plancher n’est pas revenu à la mode - même si l'on croise parfois quelques adeptes dans la rue - la solution au problème est évidente : il faut passer à la taille supérieure. Sauf que mon Grand est plutôt mince et que, par conséquent, la taille au-dessus est correctement adaptée en longueur mais pas en largeur. 

Il n’y a donc pas 36 solutions pour qu’il ne flotte pas dans ses pantalons : il doit porter une ceinture pendant quelques temps. Seulement voilà une ceinture, c’est contraignant quand on est un enfant : il faut la défaire pour aller aux toilettes et comme mon Grand attend toujours la dernière minute pour y aller, le temps qu’il se déshabille, le paquet aura à peu près une chance sur une d’être livré en avance, si vous voyez ce que je veux dire… 

Je ne vous parle même pas de la ceinture à remettre après le passage aux toilettes : il a déjà la flemme de remettre le bouton et la fermeture éclair du pantalon, si j'en crois les régulières opérations portes ouvertes du magasin, alors la ceinture, ce n’est même pas la peine d’y penser.  

C’est là qu’interviennent le blog et son partenaire Scratchibus. J’ai en effet eu l’opportunité de recevoir THE ceinture pour test, pour les feignants enfants trop pressés de retourner jouer pour perdre du temps à se rhabiller correctement après le passage aux toilettes.  

Comme son nom l’indique, la ceinture Scratchibus est équipée d’un scratch : plus de problème de trou et d’épingle, on déscratche et on rescratche quand on a fini ! C’est ludique, c’est pratique et ça a donc beaucoup plu à mon Grand.  

D’autant plus que la Scratchibus a des couleurs flashy mais aussi plus passe-partout, comme celle que j’ai choisie et qui permet de s’adapter à toutes les couleurs de pantalon.

Arnaud Montebourg pourrait par ailleurs coordonner une Scratchibus avec sa marinière puisque ces ceintures sont fabriquées artisanalement dans le Midi de la France et que les adultes peuvent aussi commander leur Scratchi. Je vous avoue d’ailleurs que j’ai bien failli effectuer le test moi-même car j’ai totalement banni les ceintures « traditionnelles » de ma garde-robe, après avoir constaté des trous en bas de mes t-shirts. J’ai soupçonné le chat pendant un certain temps mais la pauvre bête n’y était pour rien : je me suis aperçue que c’était le frottement de l’épingle sur le tissu qui finissait par provoquer un trou.  

Mais revenons-en à mon Grand. Nous avons donc résolu le problème des pantalons trop larges et voici ce que ça donne :
 


Pas mal, hein ? Je crois d’ailleurs que nous allons faire des émules parmi les copains de récré !

La Scratchibus taille bien (nous avons choisi une taille E-2 et mon Grand porte un pantalon en taille 8 ans ici). Il devrait donc continuer à la mettre quelques temps, d’autant plus que la taille est adaptable. Elle pourra peut-être même servir ensuite à la Princesse car elle m’a l’air suffisamment solide pour résister à la délicatesse légendaire de mon Grand. 

Pour vous faire votre propre opinion sur cette ceinture innovante, Scratchibus m’a proposé de vous en faire gagner une, celle de votre choix, parmi les modèles pour enfants.


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 19 avril 2014

Samedi en musique #2


Le mois dernier, je vous ai révélé mon coup de coeur pour Shaka Ponk et leur dernier single. Et ce n'est rien de le dire, croyez-moi !

En fin de billet, je vous disais que cette chanson n'était pas la seule à tourner en boucle sur Deezer. C'est toujours vrai aujourd'hui, alors, après avoir piqué votre curiosité, il est temps que je vous en parle de ce fameux titre que je chante très souvent (parfois même au boulot...).

Le voici : il s'agit des Skip The Use - je vous préviens, quand on l'a entendu une fois, on l'a dans la tête pour la journée !

 


J'ai découvert ce groupe français dech'Nord grâce à leur tube "Ghost", que nous avons peut-être d'ailleurs beaucoup trop entendu l'été 2013 finalement, jusqu'à ne plus pouvoir supporter ne serait-ce que son intro (enfin, en ce qui me concerne).

Quand j'ai entendu "Nameless World", j'ai accroché tout de suite. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien.

A force de l'écouter en boucle, j'ai fini par convertir Papa est occupé, puis les enfants, bien aidée par le clip de la chanson, un dessin animé plein de créatures fantastiques que les loulous ont adoré dès le premier visionnage.

Nous en avons profité pour réviser au passage nos classiques de géographie du département 59 (regardez le clip, vous allez comprendre).

Je ne serais pas surprise que cette chanson nous fasse encore quelques semaines, au moins jusqu'à l'été, même si elle est beaucoup moins diffusée que sa petite soeur "Ghost"... Quelque part, c'est tant mieux : je m'en lasserai moins vite.

Et vous, vous connaissez cette chanson ? Vous aimez ?


Ceci est ma participation aux Samedi en musique de BBB's mum.
 





Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 15 avril 2014

CQFS (Ce Que j’ai Failli Shopper) #7 : le printemps chez H&M


Il y a fort fort longtemps que nous l'attendions et c'est enfin arrivé il y a quelques semaines : H&M a ouvert sa boutique en ligne, au grand dam de l'oursin du portemonnaie !

Je n'ai pas encore eu l'occasion de la tester puisque j'ai la chance de disposer d'une boutique pas très loin de chez moi mais cela demeure envisageable, notamment pendant les soldes, les frais de port s'élevant à seulement 3,95 € en relais.

Je me surprends en effet à effectuer de plus en plus d'achats chez H&M depuis quelques temps, pour les loulous essentiellement : la semaine dernière j'y ai encore trouvé un jogging pour la Princesse, assorti d'un t-shirt. J'y achète aussi des paires de chaussettes, par lot de 7, car je les trouve pratiques à enfiler (sans fils à l'intérieur, comme chez d'autres marques) et résistantes.

J'achète moins de vêtements pour mon Grand en ce moment mais il y a encore quelques mois, j'y trouvais souvent des jeans et des pantalons basiques et sympas. Sans compter les t-shirts Avengers et autres Batman, dont mon Grand raffole.

Et maintenant qu'H&M est accessible au plus grand nombre grâce à leur boutique en ligne, j'ai eu envie de vous faire partager quelques articles coups de cœur, qui me plaisent vraiment beaucoup et que j'aurais tout à fait pu acheter aux loulous.

J'ai donc concocté 4 tenues, 2 pour garçon et 2 pour fille. Vous constaterez que les prix de ces pièces sont vraiment très raisonnables, ce qui explique peut-être pourquoi je fréquente de plus en plus cette boutique d'ailleurs, d'autant plus que leurs articles sont toujours très tendance et colorés, comme je les aime pour les enfants.

On clique pour agrandir !
Et vous, vous aimez H&M ?



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 avril 2014

Soin pour peau de satin



En éclusant le masque Acquaconfort, je suis venue à bout du lot Delarom gagné chez My fashion world l'année dernière.

Le moins que je puisse dire, c’est que je ne regrette pas d’avoir participé à ce concours car chacun des soins contenus dans ce lot fut vraiment une belle découverte et n’a fait que confirmer mon opinion concernant cette marque.

Ce masque ne fait pas exception. Je fais abstraction du packaging sobre de ces soins, que personnellement j’aime beaucoup, pour m’en tenir au résultat obtenu : très positif.


Je craignais au départ que ce masque ne soit un peu trop « riche » pour ma peau mixte, d’abord parce qu’il s’adresse à toutes les peaux et par conséquent à aucune en particulier, ensuite à cause de sa texture plutôt crémeuse.

Heureusement, dès ma première utilisation, j’ai été rassurée. Ce soin se présente sous la forme d’une crème blanche, légère et veloutée, à la texture parfaitement réussie : ni trop liquide, ni trop compacte. Elle s’étale très bien sur la peau et ce qui est vraiment frappant, c’est qu’elle apporte beaucoup de fraîcheur. J’ai utilisé ce masque en hiver mais, comme je vous le disais concernant la crème Acquaconfort de la même gamme, je crois que ce soin doit être vraiment très agréable à appliquer en été, quand il fait chaud.

Je n’ai pas changé mes habitudes avec ce masque : 10 minutes de pose puis rinçage à l’eau claire, sans difficulté d’ailleurs.

Le résultat est assez convaincant : la peau est souple, nette, rafraîchie et vraiment lumineuse. Ce soin laisse la peau douce et hydrate vraiment très bien : j’ai d'ailleurs eu l’impression, à plusieurs reprises, que ma peau était comme repulpée.

Seul le prix me pose problème chez ce soin : 26 € les 50 ml, cela reste tout de même assez cher.

Sa composition est plutôt naturelle, avec notamment de l’extrait de sauge sclarée, du beurre de prune, du beurre de karité, de la glycérine végétale hydratant et de l’olive.

Encore une belle découverte, donc, que je ne crois pas qu’il m’aurait été possible de tester autrement que par l’intermédiaire d’un jeu-concours, à cause du prix de ce soin.

Décidément, les soins Delarom me plaisent beaucoup : il n’est pas exclu que je retente ma chance, si un nouveau jeu-concours se présente quelque part. Je vous conseille d'ailleurs d'en faire autant :-)



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 3 avril 2014

L’horloge parlante



Comme tous les parents, je suis toujours à la fois émerveillée et heureuse de constater les progrès de mes loulous.

A tous les âges, ça compte : il y a bien sûr l’apprentissage du langage et de la marche, très importants et marquants dans une vie d’enfant, mais il en est de même pour des progrès plus basiques mais tout aussi essentiels et utiles : par exemple, l’apprentissage de l’heure.

Mon Grand possède une montre depuis plus d’un an maintenant, il y tient beaucoup et nous essayons - je dis bien « essayons » - de ne pas oublier de lui mettre au poignet avant de partir à l’école. Nous avons un peu devancé le programme scolaire sur ce coup-là puisque l’apprentissage de l’heure n’a été étudié en classe qu’il y a quelques semaines. Ce ne fut pour mon Grand qu’une consolidation de ses acquis car il maîtrise très bien la reconnaissance de l’heure.

Trop bien même.

En effet, Papa est occupé et moi avons vite pris conscience de ce que la maîtrise de l’heure engendrait comme mauvais côté : figurez-vous que mon Grand est devenu depuis une véritable horloge parlante. Papa est occupé lui a même demandé hier encore s’il comptait en faire son métier, c’est vous dire.

Car depuis qu’il sait lire l’heure, nous avons l’impression que la plupart de nos gestes sont chronométrés et doivent intervenir à l'heure prévue, sous peine de faire l’objet d’une remontrance de la part de notre grand garçon. Du coup, par moments, le matin, j’ai l’impression d’être comme le grand lapin blanc d’Alice au Pays des Merveilles : en retard, toujours en retard.

Hé oui, depuis qu’il maîtrise l’heure, mon Grand ne manque de nous faire savoir, dans le désordre : quelle heure il se fait et ce, à toute heure du jour – pas encore de la nuit, heureusement – mais aussi :

  • si nous sommes en retard pour partir à l’école par rapport à l’horaire de la veille « car il est déjà 7h57 alors qu’hier il n’était que 7h53 » (parce qu’en plus il bénéficie d’une excellente mémoire),
  •  que l’horloge affiche déjà 16h02 et que nous sommes donc en retard de 2 minutes pour servir le goûter,
  • qu’il est 18h57 et que dans 3 minutes, c’est l’heure du bain,
  • qu’hier, maman s’est couchée après 23h et que ce n’est pas étonnant si elle est dans le gaz ce matin,
  • qu’il est déjà 20h et que le dîner n’est pas encore servi.

Certains jours, en fonction de mon humeur, je le prends bien et toutes ses remarques me font sourire : je le taquine même un peu en prenant un air horrifié.

Mais, le plus souvent, ça me saoûle. J’ai l’impression qu’il a mangé une horloge. Le pire, c’est qu’il ne cherche pas à mal en nous faisant des remarques sur l’heure qui tourne : pour lui, c’est tout à fait normal et il ne comprend pas que c’est foncièrement agaçant (pour ne pas utiliser un autre mot) d’être rappelé à l’ordre constamment parce qu'avant l’heure, c’est pas l’heure, et qu’après l’heure, c’est plus l’heure.

Parfois, dans un accès de colère, j’ai bien envie de lui demander si sa grand-mère fait du vélo mais il va me répondre que je sais très bien qu’aucune des deux ne pédale et que je raconte vraiment n’importe quoi par moments.

Il nous reste donc peu de solutions face à ce phénomène : supprimer toutes les horloges de la maison (mais ça va être difficile) ou attendre que cette habitude lui passe et prendre notre mal en patience. Nous allons opter pour cette dernière option. Et prendre un médicament pour les nerfs en cas d’urgence.

Et encore, nous avons passé le pire : le week-end dernier, avec le passage à l’heure d’été, il était au taquet et un peu décontenancé par cette heure en plus, alors nous n’avons eu de répit qu’après avoir mis toutes les pendules à l’heure à la maison. Nous avons d’ailleurs été soulagés en constatant que la Maserati se mettait toute seule à l’heure grâce au RDS, sinon nous étions bons pour une réflexion.

Le pire pour notre santé nerveuse, c’est que la Princesse commence elle aussi à bien reconnaître l’heure qu’il est : son frère lui permet de progresser un peu plus vite, malgré son jeune âge. Je pense donc que nous n’allons pas tarder à posséder une seconde horloge parlante à la maison.

Je me réjouis d’avance d’avoir les services du 3669 à domicile, comme vous l’imaginez.




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 31 mars 2014

Rubrique nécrologique de mars



Je ne l’ai pas fait exprès mais la rubrique nécrologique du mois de mars est fortement dominée par la couleur orange, une couleur qui réveille et dont j’ai bien besoin ce matin étant donné le coma dans lequel je me trouve (merci le changement d’heure !). 

Seul note discordante dans l’image – et pas que sur la photo d’ailleurs – le gel douche Nocibé Reine des Merveilles : je vais vous parler de cette belle daube que nous avons éclusée ce mois-ci, ça va me réveiller, tiens…



1er et 2ème cadavres : le shampooing et l’après-shampooing Weleda au lait d’avoine

Je ne reviens pas sur ces deux soins, dont je vous ai parlé récemment à l’occasion d’un test de quelques produits que nous avait très gentiment envoyés Weleda.

Je vous invite donc à lire mon billet ici, dans lequel vous aurez confirmation que je continue de me déodorer les aisselles, si vous commenciez à vous inquiéter de l’absence de déodorants dans mes dernières rubriques nécrologiques :-)


3ème cadavre : la douche – crème hydratante Monsavon au lait, kiwi et pamplemousse

Ce flacon était le dernier rescapé de la gamme Monsavon que j’avais reçue l’année dernière pour test (et que je vous avais fait gagner aussi d’ailleurs). Mon avis le concernant est le même que pour les autres variétés : très positif.

Je me suis d’ailleurs vraiment réconciliée avec les gels douche Monsavon grâce à cette gamme. Pour autant, cette variété au kiwi et au pamplemousse n’est pas ma préférée, c’est la moins originale je trouve.

Mais vous allez me trouver difficile et vous aurez raison car cette crème – douche ne présente vraiment aucun défaut : elle sent bon, elle lave bien, se rince tout aussi bien et hydrate comme il faut.

J’ai appris que cette gamme de crèmes – douche Monsavon s’était enrichie de deux nouvelles références (une première au lait, beurre de karité et fleur d’oranger et une seconde au lait, poire et fleur de citronnier) et j’avoue que j’ai hâte de les tester à l’occasion, d’autant plus que leur prix est vraiment très abordable.

Prix : 2,05 € les 250 ml.


4ème cadavre : la crème douche douceur velours Cadum à l’huile d’amande douce bio et à la fleur d’oranger bio

Ah, Cadum : toujours une valeur sûre pour la douche des loulous ! Cette variété ne fait pas exception à la règle, d’autant plus qu’elle fait preuve d’une grande douceur et d’une belle originalité avec la combinaison de l’huile d’amande douce, dont on ne présente plus les bienfaits sur la peau des enfants, et de la fleur d’oranger, dont personnellement j’adore l’odeur.

Cette crème – douche nous a convaincus, comme toutes les autres auparavant, grâce à une texture épaisse juste ce qu’il faut pour bien s’étaler, une rinçabilité au top et une belle mousse qui permet aux enfants de se faire la barbe du Père Noël (c’est un gage de qualité chez eux !).

Il n’y a vraiment rien à redire : l’hydratation est au rendez-vous et le parfum de cette crème – douche est vraiment très agréable.

Pour achever de me convaincre de racheter cette gamme, l’oursin du portemonnaie me fait signe de vous rappeler que cette crème - douche ne coûte que 2,80 € les 400 ml.

Les enfants sont déjà passés au flacon suivant de Cadum et nul doute que d’autres prendront place un de ces jours dans les armoires de la salle de bain : je rachèterai cette marque les yeux fermés.

Prix : 2,80 € les 400 ml.


5ème cadavre : le gel douche Nocibé à la fraise des bois de la gamme Reine des Merveilles

Voilà un gel douche que je suis bien contente de ne pas avoir acheté : il coûte quand même 6,90 € les 250 ml. Quand j’ai vu son prix, j’ai eu du mal à le croire (et je ne vous parle pas de l’oursin…).

J’ai gagné ce gel douche suite à un concours sur un blog, heureusement : si je l’avais acheté, je crois que je m’en serais vraiment mordu les doigts.

Ce gel douche a certes un très joli flacon et fait partie de la gamme Reine des merveilles, sortie pour Noël 2013. Voilà, tout est dit : le flacon est joli. Ah, et il sent bon aussi. Je pourrais m’arrêter là mais je ne résiste pas à l’envie de vous faire faire une économie.

Je n’ai jamais testé d’autre gel douche Nocibé jusqu’ici mais j’espère sincèrement qu’ils ne ressemblent pas à celui-là…. Car ce gel douche a un put… de problème : sa texture gel est tellement épaisse qu’elle ne fond pas du tout au contact de la peau. Il faut se pétrir plusieurs minutes pour qu’elle daigne enfin se liquéfier un peu. Tant qu’on y est, il ne faut pas oublier non plus d’aller récupérer le liquide rouge qui se projette un peu partout sur la baignoire, sur le mur…

Papa est occupé et moi avions hâte d’arriver au bout de ce gel douche, bien que son parfum à la fraise des bois soit tout à fait intéressant et agréable. Mais quand je suis arrivée à la fin (j’ai eu cette chance), je n’ai même pas pu le terminer : sa texture gel est tellement épaisse et le plastique du flacon tellement rigide que je n’ai jamais réussi à l’écluser complétement (ça se voit d’ailleurs sur la photo).

Je vais donc vous donner un conseil d’amie : ne l’achetez pas. Pire : ne jouez même pas pour le gagner. Pour l’anecdote, j’ai reçu un porte-clés en cadeau avec le flacon qui s’est démantibulé en moins d’une semaine. Voici une expérience de laquelle la marque Nocibé n’est pas sortie grandie dans mon estime : je crois d’ailleurs qu’elle ferait donc bien de se cantonner à vendre des parfums qu’elle ne fabrique pas, ce sera plus rentable et bien moins ravageur en terme d’image.

Prix : 6,90 € les 250 ml.

Rendez-vous sur Hellocoton !