lundi 15 août 2016

Solide comme un Tann's (et je le prouve !) (+ concours)


C'est presque devenu une coutume estivale sur ce blog : en effet, pour la 4ème année consécutive, j'ai le plaisir de vous annoncer la reconduction de mon partenariat avec la célèbre marque de cartables Tann'sVoici un partenariat de blog récurrent dont je suis très heureuse et très fière, à cause de la réputation de qualité et de solidité des produits de la marque Tann's, qui n'est plus à faire... mais que je vais tout de même prouver ici même une fois de plus car c'est toujours facile de dire : "Les cartables Tann's, c'est du solide !" mais le prouver, c'est tout de même mieux, avouez ?

Si vous vous rappelez bien l'année dernière, je vous ai posté ce billet avec le désormais traditionnel concours de la rentrée et une photo de mon Grand et de son nouveau cartable, offert par Tann's, bien vissé sur son dos. Si tu suis le blog depuis plus longtemps encore, tu te souviens probablement du billet de l'année 2014, qui contenait lui aussi un concours d'ailleurs, avec la photo du cartable offert par Tann's cette année-là, cette fois à la Princesse. Quand je te dis qu'avec Tann's, c'est un partenariat récurrent, je pourrais même dire que c'est devenu une véritable histoire de confiance mutuelle... Voici maintenant deux photos, prises ce jour, des 2 cartables que je t'avais présenté sur ces billets :

recto...
...et verso

Alors, alors, hein, qu'est-ce que t'en penses ? Quand je te dis que c'est du solide, je ne fais pas mon François, je ne te raconte pas de conneries ! Et pourtant, ces deux cartables ont bien vécu car la délicatesse n'est vraiment pas la qualité principale des loulous, même chez la Princesse qui, bien que l'on pourrait s'attendre à ce qu'elle ait plus de soin pour ses affaires, comme c'est souvent le cas avec les filles, a plutôt un côté garçon manqué en la matière...

Dans la mesure où ces deux cartables sont en très bon état, ils vont d'ailleurs rempiler pour l'année scolaire 2016 - 2017 : celui de mon Grand vivra ainsi la dernière année de Primaire avec lui et probablement aussi sa dernière année tout court car cela m'étonnerait fort qu'un peu de fashionnerie ne nous commande pas de lui acheter un sac à dos pour son entrée en 6ème l'année suivante - oui, déjà, mais je ne vais pas m'étendre sur le sujet avec autant d'avance, surtout que je vais prendre un coup de vieux le mois prochain avec l'anniversaire des 7 ans de la Princesse, suivi quelques mois plus tard des 10 ans du Grand, je ne vais pas risquer une petite dépression en plein pendant mes vacances, hein... 

La Princesse utilisera donc le même cartable que l'an dernier, à moins qu'elle ne décide d'utiliser celui que Tann's lui a offert cette année. S'il lui plaît ? Il est rose, tu penses bien que oui ! Et c'est vrai qu'il est beau, vise un peu tiens :



Comment ça tu es jaloux ? Ben, faut pas parce que j'ai un cadeau pour toi, de la part de Tann's, qui a accepté d'offrir, comme chaque année depuis 4 ans, un cartable tout neuf à l'un d'entre vous. Cette année, j'ai donc ce cartable Collector Rugby bleu pour garçon de 38 cm (le cartable, pas le garçon, hein) à vous offrir :

Pour ce qui concerne les détails techniques, sache que ce cartable est tout à fait adapté à un petit écolier qui intégrera une classe de CP ou de CE1 à la rentrée. D'ailleurs, étant donné que le cartable de l'année dernière, en photo un peu plus haut et qui devrait donc resservir de nouveau cette année à la Princesse en CE1, est de la même taille, je peux te confirmer qu'il est tout à fait adapté pour ces deux classes.

Ce cartable pèse 900 grammes vide, ce qui est tout à fait correct, et mesure donc 31 cm de hauteur, 38 cm de largeur - ça fait rêver, hein ? pardon, je m'égare... - et 15 cm de profondeur, ce qui permettra d'accueillir des grands classeurs grâce à ses deux soufflets. Il est également équipé de multiples poches zippées, notamment une très pratique pour ranger l'indispensable règle, que l'on ne sait jamais où mettre autrement.

Comme pour tous les autres cartables de la marque, il est réalisé à partir de bouteilles en plastique recyclées (et vu ce que nous consommons comme flotte à la maison, ils ne sont pas près de rencontrer une pénurie !). A noter que ce cartable est, comme tous les autres, traité déperlant - très important par chez moi ! - qu'il est renforcé, notamment au niveau des coutures, et que son dos et ses bretelles sont ergonomiques et dotés de réfléchissants pour être bien vu des voitures.

Avec un cartable pareil et ses motifs Rugby bien à la mode par ces temps de Jeux Olympiques, comment veux-tu ne pas ramener de bonnes notes à la maison ? Il te reste maintenant à tenter de gagner ce joli cartable Collector Rugby et, pour ce faire, voici la marche à suivre :

Pour participer au jeu, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous ET de me laisser impérativement un commentaire sous ce billet, dans lequel vous allez me dire quel est votre article préféré, cartable ou autre, sur le site Internet de Tann's, en m'indiquant le lien vers l'article dans votre commentaire. Attention : je ne validerai QUE les participations des personnes qui m'auront laissé un commentaire ET complété le formulaire.
Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 22 août 2016 à 23h59 (heure de Paris). Le concours est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer. 
Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter et/ou sur Google + rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire. De même, si tu suis Tann's sur les réseaux sociaux, je t'attribuerai aussi des chances supplémentaires. 
Une fois le concours clos, je tirerai au sort le gagnant du cartable Collector Rugby bleu 38 cm à l'aide de Random.org et j'annoncerai son pseudo sur les réseaux sociaux, où je vous invite également à me suivre, dans les jours qui suivront. Le lot sera envoyé directement par la marque au gagnant.

- cartable offert par la marque, que je remercie infiniment pour sa confiance -


- Edit du 24 août 2016 -

Random.org a désigné gagnant le n° 265
ce qui correspond à la participation d'Aline karakas (le 22/08/2016 à 00h06) !

Bravo, je te contacte par e-mail tout de suite !
Merci à tous les participants !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 août 2016

Mardi, j'avais 6 ans (ou 9 ans, ça marche aussi)


J'ai un aveu à vous faire : notre petite famille n'avait jamais mis les pieds dans un parc d'attraction avant mardi dernier, c'est-à-dire avant que nous ne bouclions notre valise pour aller passer un jour et une nuit chez Nigloland à Dolancourt, dans la Haute-Marne. 

Nous avions annoncé la nouvelle de notre départ aux enfants dimanche soir, déclaration accueillie par un cri choral déchirant de joie que le voisin a dû apprécier... mais nous n'en avons pas, de voisin, donc, tout va bien :-) Pourtant, j'ai quand même bien cru entendre une 3ème voix : ce devait être le cri de l'oursin du portemonnaie, ravi de ce premier blog trip qui, contrairement à l'habitude quand nous partons quelque part en balade, n'allait rien (ou presque) devoir débourser pour le séjour puisque nous étions invités par le parc, veinards que nous sommes (et j'en ai bien conscience !).

Nous avons donc pris la route mardi matin de bonne heure... sous une pluie battante, qui ne nous a foutu la paix qu'en fin de journée. Donc, 3 heures et demie de route et plusieurs litres de flotte plus tard, notre nuage et nous arrivions à destination. J'en profite pour me permettre une petite remarque : l'Hôtel des Pirates de Nigloland, où nous avions consigne de nous présenter en arrivant pour récupérer les billets d'entrée et les bons de repas pour la journée, mériterait bien un joli et grand panneau d'affichage bien visible, près du chenil, à l'entrée du parc, pour orienter les visiteurs à leur arrivée... Mais c'est un détail et voilà bien la seule petite remarque que je ferais... car nous avons vraiment passé une excellente journée chez Nigloland et pourtant, je n'aurais jamais eu spontanément l'idée de m'y rendre, ne connaissant ce parc que de nom et habitant à proximité d'autres célèbres parcs, qui auraient d'emblée pu emporter notre préférence.

La première chose qui frappe en arrivant, c'est que ce parc est vraiment situé au beau milieu de nulle part, pardon : disons qu'il bénéficie d'un emplacement dégagé, au calme, dans un petit village en plein champ situé près de la Foret d'Orient - ils ont le champagne, n'allons pas nous mettre à dos les gens du coin. L'accès ne pose pas de soucis pour autant : l'autoroute se trouve à une petite demi-heure du parc et la nationale qui permet d'y accéder indique très bien la route à suivre, dès la sortie de l'autoroute. Ça commençait plutôt bien.

Mais démarrons la visite : il y avait du monde qui arrivait en même temps que nous (il était à peu près 10h30) et pourtant, l'attente aux caisses fut on ne peut plus correcte, malgré le contrôle de sécurité ; Nous nous apercevrons très vite que ce sera le cas à chaque attraction, avec un temps d'attente quasi inexistant (la faute à la flotte, peut-être, je ne sais pas). Nous avons tout de suite été accueillis par Niglo et Niglotte, installés pour le plus grand bonheur des petits juste après l'entrée pour accueillir leurs jeunes visiteurs.




Un selfie plus tard, nous avons commencé à écluser les attractions, réparties dans 4 villages. Nous avons démarré notre visite par le Village Merveilleux, avec un tour en Montgolfières plus musclé qu'il ne semblait l'être au départ. C'est là que nous nous sommes aperçus que les attractions ne duraient pas plus de 5 mn chacune : cela permet d'arrêter le calvaire le cas échéant ou de se programmer une séance d'approfondissement si on a aimé le manège. Dans le Village Merveilleux, nous avons fait une promenade étourdissante à dos de Chenille, puis le P'tit Poucet a fait tourner la tête des loulous, enfin nous avons pris un peu de hauteur et visité le village à dos de Dragons volants. Nous avons commencé soft, comme tu peux le lire. Dans le Village Merveilleux, notre attraction préférée fut le Circuit de Nigloland où des voitures de courses, équipées d'un moteur de tondeuse à gazon et montées sur un rail, permettent aux enfants de conduire leur première voiture pendant que les parents se chargent de la pédale d'accélérateur et du frein à main ! J'ai trouvé l'idée très innovante et c'est d'ailleurs une attraction que nous avons faite deux fois, même s'il y avait un peu d'attente car elle séduit tout le monde, les jeunes accompagnés des plus vieux ou même les vieux tout seul, j'en ai vu ! :-)

Dans ce Village Merveilleux se trouvent pas mal d'attractions calmes pour les plus jeunes et leurs parents, que nous n'avons pas testées - les Tacots 1900, le Train, l'Africa Cruise et le Carrousel 1900 (actuellement fermé pour rénovation) - ce qui a achevé de me convaincre que chacun peut trouver de quoi s'amuser chez Nigloland, quel que soit son âge. Pour faire son choix, à l'entrée de chaque attraction et sur le plan du parc, figure un panneau sur lequel est indiqué à qui s'adresse l'attraction en question (enfants de plus d'un mètre, de plus d'1,20 m ou d'1,40 m) et les consignes de sécurité éventuelles. Les deux attractions que nous avons le moins aimé dans le Village merveilleux sont le Manoir Enchanté, où j'ai trouvé les marionnettes peu convaincantes et qui manquait d'un peu de sel effrayant pour moi, et le Dinosaures Aventure, qui s'inspire de Jurassic Park et qui finalement présente un intérêt limité, malgré le soin et la touche d'humour apportés à l'attraction, étant donné qu'il est interdit de nourrir les animaux.

Mais le clou du spectacle du Village Merveilleux, ce sont les deux grandes nouveautés 2016 de Nigloland, situées en pleine ambiance médiévale et qui n'ont pas désempli de la journée : la Tour des Petits Fantômes, une tour rotative de 11 mètres de hauteur accessible aux enfants accompagnés à partir d'un mètre et que les loulous ont adoré car "elle fait des chatouilles dans le ventre" et l'une des attractions les plus impressionnantes du parc, le Donjon de l'Extrême, la plus grande tour de chute libre rotative avec ses 100 mètres de hauteur, accessible à partir d'1,40 m. Si je l'ai fait ? Bien sûr, tu penses bien ;-)

Les petits piques tout en haut, ce sont des pieds dans le vide !

Après le Village Merveilleux, nous avons entrepris de visiter le Village Suisse, caractérisé par un restaurant à l'ambiance Fête de la Bière très festive (avec des bretzels à l'emmental franchement appétissants qui plairaient bien à George W. Bush). Là-bas, nous avons fait un tour de Grande Roue, puis de Schlitt'Express, un Grand 8 familial que nous avons tous adoré, et enfin la Course de Bobsleigh, attraction plutôt musclée qui dévale la piste à fond les ballons et où on monte l'un derrière l'autre, comme dans un vrai bobsleigh !




Les estomacs commençant à crier famine, nous avons déjeuné dans le 3ème Village, le Village Canadien, où nous avons dégusté une Poêlée du Bûcheron bien relevée avec des frites, bien chaude, ce qui nous a fait du bien sous cette pluie battante, et une excellente part de tarte aux pommes pour faire couler (et pourtant, je ne suis pas trop tartouse, en temps normal). Pour le déjeuner, nous avions d'autres choix, sept en tout, puisque le parc propose 8 points de restauration, avec différentes spécialités (raclette, grill, pizzas,...) et un système de menu bien pratique, comprenant un plat, un dessert et une boisson, à partir de 9,90 € pour les adultes et de 6,50 € pour les enfants.



Nous avons ensuite repris notre découverte des attractions avec un tour de bateau à aube, le King of Mississipi, très reposant et tout à fait indiqué pour la digestion. Moins indiquées, les Caravelles de Jacques Cartier, un manège qui décoiffe et que la Princesse et moi avons refait deux fois, et le Galion Pirate, un bateau à bascule qui nous a mis l'estomac sens dessus dessous. Dans ce Village, l'attraction que nous avons préférée est la Rivière Canadienne, que l'on descend embarqués dans des troncs. Parmi les attractions à sensation de ce Village figurent le très rapide Train de la Mine et le Grizzli, un disque qui tourne sur lui-même et se déplace sur un rail, que j'ai trouvées toutes deux assez impressionnantes. 

Il nous restait un dernier village à visiter, le Village Rock'n'roll, avec notre attraction préférée parmi les 39 disponibles dans le parc : le Juke Box où l'on se retrouve dans les airs, embarqués dans des voitures américaines de collection, avec Elvis et consorts qui chantent à tue-tête des vieux tubes des années 1950. Nous avons fait cette attraction au moins cinq fois : fous-rires garantis ! Nous avons également passé pas mal de temps au Hollywood Boulevard, où des auto-tamponneuses font le bonheur des plus jeunes, tandis que les plus grands dépensent des ronds s'amusent comme à la fête foraine !



Les attractions à sensation de ce Village Rock'n'roll sont au nombre de trois et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles déchirent carrément : l'Alpina Blitz, un grand 8 énorme, hyper impressionnant, l'Air Meeting, où chacun pilote son propre avion et choisit (ou pas) de se retrouver dans les airs la tête en bas, et le Spatiale Expérience, qui propose un voyage dans les étoiles à bord d'une navette spatiale, que nous n'avons découvert que tardivement et que nous avons hésité à tester avec la Princesse, puisqu'il était interdit aux enfants de moins d'1,20 m. Bien entendu, dans ces deux derniers Villages, d'autres attractions s'adressent aux plus jeunes : la Chevauchée Fantastique du Village Canadien, qui propose une balade à cheval, et la Route 66 dans le Village Rock'n'Roll, pour les jeunes fanas de vieilles voitures.

Après cette journée bien chargée et une fois le parc fermé, nous avons investi notre chambre d'hôtel, enfin notre chalet tout confort : quelle ne fut pas notre surprise de loger juste derrière la Grande Roue, dans l'enceinte même du parc ! J'imaginais la tête des copains et de la famille quand nous allions leur raconter ça ! 

On n'est pas bien là hein ? Ah, j'en connais deux qui ont déjà fait les andouilles sur le lit (non, c'est pas moi, je vous vois venir)

Pour le dîner, nous avons pris l'apéro, enfin un apéro et sa rincette, hein, l'adrénaline, ça donne soif, à l'Hôtel des Pirates, qui proposait pendant ce temps des ateliers gonflage de ballon et maquillage pour occuper les plus jeunes pendant que les grands se poch'tronnaient.

Je n'aurais pas été étonnée de voir apparaître Jack Sparrow tiens, le champagne rosé aidant...

Le soir et le lendemain matin, nous avons profité de l'excellent buffet de l'hôtel : je crois que je n'ai jamais autant mangé, j'avais une faim de loup et très sincèrement, le buffet était de grande qualité ! Les loulous, prenant très à cœur leur rôle de testeur, ont fini la soirée dans l'aire de jeux, située dans les jardins de l'hôtel.



Notre séjour s'est donc achevé mercredi matin, où nous avons repris la route en sens inverse... sous le soleil, forcément. Globalement, le parc nous a laissé une impression on ne peut plus positive : les lieux sont très propres, le personnel est aimable et attentif et surtout, on se sent en sécurité, aussi bien dans le parc que lorsque l'on fait une attraction et ça, c'est très important. Ce qui frappe également, c'est que l'on sent que ce parc a été pensé par des gens de métier, une famille de forains, les frères Gélis : il n'y a pas de fausses notes, tout est prévu pour que chacun s'amuse un maximum, avec une organisation bien pensée et une ambiance aussi féerique et festive que possible. Ce n'est pas un boulot d'amateur et c'est clairement le genre de journée qui fait du bien, où l'on retrouve son âme d'enfant (et on en a bien besoin en ce moment). Enfin, ce que je retiens surtout de ce parc, c'est qu'il s'adresse à tous les publics, du plus jeune au plus vieux : tout le monde y trouvera de quoi s'éclater, pas possible autrement.

Concernant les tarifs, il faut compter 30 € pour un billet adulte, 27 € pour un billet enfant et 69 € pour un pass premium annuel ; Pour l'hôtel, l'offre démarre à 74 € par personne pour un séjour tout compris (nuit d'hôtel avec petit-déj' + entrée au parc), sachant que les enfants de moins d'un mètre sont les invités de l'hôtel. Enfin, dernier détail d'importance selon moi : le parking est gratuit (ce n'est malheureusement pas le cas partout paraît-il et c'est quand même un peu fort de café, me précise l'oursin du portemonnaie) et du personnel est là pour aider au stationnement des véhicules, ce qui permet de gagner du temps puisqu'il suffit de suivre leurs indications.

Je terminerais ce billet par cette photo : voici le portfolio qui contenait les billets d'entrée et les bons de restauration, que le réceptionniste de l'hôtel m'a remis à notre arrivée. C'est con mais ça m'a fait tout drôle de lire le nom du blog dessus et de réaliser que ce voyage, je lui devais : quand même, ce blog, c'est une sacrée belle aventure avec vous... 




Il me reste à remercier infiniment le personnel de Nigloland et de l'Hôtel des Pirates, ainsi que Léa et Eva, sans qui ce séjour n'aurait pas été possible.

Et vous, vous connaissez ce parc ? Vous y êtes déjà allé crier vous amuser ?



Pour plus d'informations, vous pouvez visiter :




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 1 août 2016

Rubrique nécrologique de juillet


Au moment où j'écris ces lignes, la flotte fait son grand retour : voilà qui est très réjouissant, d'autant plus que la famille au complet se trouve - enfin ! - en vacances... C'est dommage, moi, j'aurais bien continué sur la lancée du mois de juillet, avec son lot de soleil, de chaleur, de barbecues et surtout, d'apéros en terrasse. Mais bon, soyons positifs et gardons espoir : nous ne sommes que le 1er août, après tout.

La nécro du mois est honnête mais peu fournie, les loulous ayant passé tout le mois de juillet (ou presque) chez leurs grands-parents : nous n'avons donc là que des produits pour les grands (mais c'est tout à fait dans la lignée de ce mois de juillet, dans lequel flotte toujours un air de vacances parentales).





1er cadavre : le masque Nutrition éclat de Fleurance Nature

Je continue ma découverte des cosmétiques Fleurance Nature, une société et un site Internet dont j'ignorais complètement l'existence avant de gagner un panier de leurs produits de soin, et où je n'aurais spontanément jamais eu l'idée de commander quoi que ce soit. Grave erreur : les soins Fleurance Nature, tout du moins les cinq que j'ai testés (le masque à l'argile ici, la crème gommante douce pour le visage ici, le soin des mains réparateurs ici, la crème hydratante et ce masque) m'ont tous littéralement séduite.

Sans surprise donc, je suis très satisfaite de ce masque Nutrition éclat pour le visage. Je tiens tout d'abord à souligner sa composition naturelle, que voici : huile vierge de jojoba bio, hydrolat de néroli bio, beurre de karité bio, cire d'abeille blanche, huile vierge de noyaux d'abricot bio, acides de fruits (myrtille, orange, citron) et vitamine E naturelle. On ne va pas se mentir, si un soin est top et qu'en plus, il est naturel, on ne va pas bouder son plaisir.

Ce masque se veut un soin anti-âge, qui se destine au plus grand nombre grâce à ses vertus nutritives. L'idée est de raffermir la peau, de l'hydrater, de lui apporter de l'éclat, bref, de lui redonner un petit coup de jeune. C'est la première fois que je teste un masque anti-âge et je ne suis pas déçue : je pense qu'il peut tout à fait s'utiliser en alternance avec d'autres masques plus ciblés, pour se donner un petit coup de peps.

Le parfum de cire d'abeille est un peu présent mais ça ne me dérange pas : je les aime, mes copines au dard, et je suis toujours admirative devant le travail qu'elles abattent (pour pas un rond en plus, le rêve inassouvi de tout patron).

Ce masque est très agréable à laisser poser : sa texture est juste assez épaisse pour qu'il ne vire pas et son côté onctueux est vraiment très agréable, même pour les peaux mixtes comme la mienne, qu'il ne graisse pas et auquel il convient tout à fait, même si au départ je l'aurais davantage réservé aux peaux sèches. Pour le rinçage, rien à dire, il s'enlève facilement et laisse une peau éclatante et surtout, toute douce au toucher.

Je suis très satisfaite de ce masque, vous l'avez compris, d'autant plus que sa durée de vie est tout à fait correcte, comparativement à son prix : il chiffre à 13,50 € les 50 ml mais comme Fleurance Nature a tendance à pratiquer la promotion intensive, un peu comme chez Yves Rocher, on le trouve régulièrement beaucoup moins cher.

Prix : 13,50 € les 50 ml


2ème cadavre : la douche - crème Sanex Advanced Hydrate 24h

Je suis au regret de vous annoncer que mon avis concernant cette douche - crème n'a pas changé après l'utilisation du second flacon : je ne suis toujours pas convaincue par cette nouvelle gamme lancée par Sanex, ce qui n'enlève rien toutefois à la qualité des soins que les loulous ont déjà pu tester par le passé et que nous rachèterons certainement.

Mais là, pour le coup, je suis un peu déçue par cette gamme qui se destine au départ aux peaux très sèches et déshydratées et dont le prix cube tout de même un peu : 4,65 € les 250 ml, c'est plus cher que la moyenne.

Je trouve sa texture un peu glaireuse, difficile à rincer et finalement, pas si hydratante que ça, qui plus est si on compare cette douche - crème avec d'autres soins de la marque Sanex, bien plus qualitatifs. Son parfum de glycérine n'est pas très fun non plus... non, décidément, à la maison, on n'accroche pas.

Je suis contente d'avoir éclusé ce second et dernier flacon en ma possession : je ne rachèterai pas cette variété mais je continuerai à utiliser certains soins Sanex, que j'aime beaucoup.

Prix : 4,65 € les 250 ml


3ème cadavre : la douche - crème Satin Fleur de tiaré de Tahiti

Nous allons terminer cette nécro dans une ambiance des îles, avec un soin qui sent bon la mer, le soleil et les vacances et qui cadre tout à fait avec mon humeur du moment.

Voici donc l'un de mes soins chouchous de l'été que nous retrouvons dans cette rubrique pour la seconde fois (et que l'on apprécie d'autant plus quand il ne fait pas un temps pourri mais je m'égare...), un soin à la saveur sucrée qui vous donnerait presque envie de chanter les tubes de Carlos sous la douche.

Cette douche - crème dépaysante, très agréable à utiliser à tous points de vue et de surcroît très hydratante, est un soin que je vous conseille d'essayer, surtout à ce prix-là !

Prix : 2,50 € les 250 ml


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 juillet 2016

Brèves de fin juillet (et concours !)



Je vais être un peu taquine aujourd’hui et me la jouer « Lajoie, rabat-joie ». Tu es prêt ? Attention.... Le mois de juillet est presque terminé ! Youhou comme dirait la Gossuin !

Tu te demandes bien pourquoi j'ai de quoi me réjouir de la fin du mois de juillet, je le sens, puisque tout n’est pas tout perdu quand même : le mois d’août arrive... mais surtout avec lui, mes congés d’été, voilà pourquoi ! Comment ça, vous vous en foutez ? 

Même que, comme chaque année, j’ajouterais le traditionnel : « Enfin ! », qui plus est pour la cuvée 2016 car je me sens vraiment fatiguée, vidée même, mais vous l’aviez sûrement remarqué à mon humour un peu plat de ce début de billet qui, comme vous le savez, ne m’est pas habituel.

Le mois de juillet ne m’a pourtant curieusement pas semblé trop long, même si je l’appréhende toujours un peu car chez moi, juillet rime avec enfants qui ont déserté… chez leurs grands-parents.

Pour autant, ne croyez pas que le fait d’être seule ou en couple à la maison raccourcit mes journées : bien au contraire car en ce moment, sauf exception, je ne rentre chez moi que pour y pioncer (et y boire l’apéro aussi) ! Figurez-vous que j’ai mis en application une résolution très importante pour moi, la seconde après la lecture : le sport !

Depuis plusieurs semaines, je me triturais le cerveau à savoir s’il était envisageable d’intégrer une routine sportive à mes journées de maman et de salariée. Et puis, je me suis lancée, motivée par des soirées disponibles au mois de juillet et un mois d’août en vacances à Gardincourt : 15 jours dans le jardin, 15 jours dans la cour, à défaut de dépaysement, cela a au moins l'avantage de me laisser du temps libre pour aller à la salle de sport et me gainer le filet mignon.

Non, ce qui m’inquiète davantage, c’est la rentrée, au mois de septembre : vais-je réussir à tenir mes engagements et à lever le cuissot au moins une, voire deux, peut-être même, oh miracle, 3 fois par semaine, tout ça en conjuguant les obligations scolaires, salariales et domestiques ? Je suis motivée, c’est très important, mais un peu inquiète tout de même : enfin on verra bien.

D’ici là, je vais essayer de profiter de mes congés et des miens au maximum : le programme du mois d’août commence à prendre une forme définitive avec des sorties, du sport donc, en famille aussi d’ailleurs, l’apéro (incontournable), les barbecues en famille (en espérant que le soleil ne foute pas le camp dans le Midi), de la cuisine, de la lecture, bon, des courses, hein, quand même, un peu de ménage, on ne peut pas y couper, et beaucoup de rangement… mais surtout du temps pour soi et pour les autres, et soyons fous, du farniente, même si personnellement j’ai toujours du mal à glander bien comme il faut : je ne sais pas me détendre, il faut toujours que je remue, on me le dit souvent.

Sur le blog, des concours sont prévus avec des lots sympas, z’allez être gâtés, on commence d’ailleurs tout de suite avec un premier cadeau pour vos loulous parce qu’il va falloir une alternative télévisuelle à la retransmission des Jeux Olympiques de Rio, sponsorisés cette année par Apaisyl :-) 

J’ai donc le dernier DVD des Power Rangers Dino Charge, « Renaissance », sorti en boutiques le 7 juin dernier, à offrir à l’un d’entre vous.




Ce DVD de 7 nouveaux épisodes plaira aussi bien aux filles qu’aux garçons (en tout cas, à la maison, c’est le cas), grâce à la présence de force rose, une fiiiiiillle ! Voici le résumé tiens, en y étant : 

« Les Rangers découvrent que la pierre de Zandar n’est autre que l’énergemme dorée et vont tout faire pour la récupérer. Mais rien ne va se passer comme prévu… jusqu’à l’apparition d’un étrange phénomène et la renaissance d’un ancien chevalier loyal… »

Ça te dit ? Y'à plus qu'à tenter ta chance, alors !

Pour participer au jeu, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous ET de me laisser impérativement un commentaire sous ce billet, dans lequel vous pouvez par exemple me dire si vous partez en vacances et dans quel coin (ça me donnera des idées pour l'an prochain). Attention : je ne validerai QUE les participations des personnes qui m'auront laissé un commentaire ET complété le formulaire.

Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 7 août 2016 à 23h59 (heure de Paris). Le giveaway est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.

Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter et/ou sur Google + rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.

Une fois le concours clos, je tirerai au sort le gagnant du DVD à l'aide de Random.org et j'annoncerai son pseudo sur les réseaux sociaux, où je vous invite à me suivre, dans les jours qui suivront. Le DVD sera envoyé directement par la marque au gagnant.


- DVD offert par la marque, que je remercie -


- Edit du 20 août 2016 -

Random.org a désigné gagnant le n° 27
ce qui correspond à la participation de Sophie Alice (le 28/07/2016 à 13h28) !

Bravo, je te contacte par e-mail tout de suite !
Merci à tous les participants !


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 juillet 2016

Comme un avant-goût de vacances



Se souhaiter « Bon week-end ! » dès le mercredi soir, 

Ne pas penser au boulot, pas une seule fois en 4 jours, et avoir l'impression de rentrer de congés le lundi matin,

Dîner à 22h, après avoir déjeuner à 14h,

Repousser l’heure du lever, tandis que les loulous font la grasse mat’,

Jouer au foot et au badminton avec les loulous… Loger les volants dans les arbres, à cause du vent, bien sûr ! ;-) 

Se régaler de fruits de mer, de glaces et de fraises… et manger deux desserts au cours du même repas,

Petit-déjeuner dans le jardin,

Aller rendre visite à la famille et se remémorer des souvenirs,

Jouer aux touristes dans sa propre ville,

Dégainer les nu-pieds,

Lire un bon bouquin à l’ombre du parasol, dans le jardin,

Se serrer à 4 sur le vieux canap’ tout pourri et se chamailler parce que « C’est toujours les mêmes qui prennent toute la place ! »,

Faire découvrir les vieilles chansons de l’été aux plus jeunes et apprendre à la Princesse comment danser le Tic Tic Tac de Carrapicho (sans se vautrer, même après l'apéro),

Élaborer le programme des vacances du mois d'août, réserver des escapades en train et des visites,

Profiter des chauds rayons du soleil, enfin,

Retomber lourdement sur terre en regardant les infos et avoir de la peine,

Profiter encore plus et savourer sa chance.

Devoir se séparer des loulous et faire une grosse réserve de bisous pour la semaine à venir.

...

Oui, ce week-end prolongé du 14 juillet avait un avant-goût de vacances.

Reste 15 jours à tenir. 15.

Courage à ceux qui bossent, comme moi, et bonnes vacances aux autres.

Et Pray For Nice.



Rendez-vous sur Hellocoton !