mardi 18 août 2015

Nous avons testé les étiquettes LuluSTICK (+ concours)


Le mois d'août est déjà bien entamé (malheureusement) mais j'avoue être assez satisfaite : nous avons éclusé toutes les corvées que nous avions prévues à la maison pour cet été (entre autres, le cirage des meubles et la peinture des volets). Nous avons également abattu notre traditionnelle corvée que nous appelons "le point fournitures scolaires", qui s'avère toutefois beaucoup moins rasoir que deux autres corvées spécifiques à la rentrée, à savoir : la couverture des livres et le marquage des affaires scolaires.

Je ne sais pas si c'est comme ça dans tous les établissements scolaires mais l'école des loulous nous demande d’étiqueter toutes leurs affaires de classe et quand je dis toutes, c'est bien TOUTES : seules les gommes sont épargnées mais chaque feutre, chaque crayon de bois, chaque crayon de couleur porte le nom de son propriétaire.

Cette année, j'ai eu la chance de pouvoir réduire quelque peu la pénibilité et la durée de la corvée : j'ai en effet reçu un lot découverte d'étiquettes autocollantes aux nom et prénom de mon Grand de la part du site LuluSTICK. Pour la Princesse, je possède encore des étiquettes d'une première commande passée avant son entrée en Maternelle, le problème est donc réglé depuis longtemps, mais mon Grand n'avait pas encore d'étiquettes à son nom : c'est désormais chose faite et j'en profite pour remercier LuluSTICK.

Avant que LuluSTICK ne me propose de tester ses étiquettes, je n'avais jamais entendu parler de ce site : il faut dire que c'est un marché qui semble en pleine expansion et j'ai d'ailleurs l'impression de découvrir de nouveaux sites spécialisés chaque année à cette même époque.

LuluSTICK est une entreprise française, basée en Haute-Savoie et spécialisée dans le marquage d'objets et de vêtements en tous genre, qui, il faut le souligner, a choisi l'utilisation de vinyles et d'encres éco-solvant pour la fabrication de ses étiquettes : personnellement, j'apprécie beaucoup cette démarche car je fais partie de celles pour qui chaque geste écologique, aussi minime soit-il, est important pour la planète et doit être valorisé.

Si, en plus, ils marquent les affaires des super-héros, alors...

LuluSTICK propose une gamme d'étiquettes autocollantes relativement impressionnante : il y en a en effet pour tous les besoins ! Que ce soit pour l'école (comme ce fut mon cas) ou la crèche, pour les vacances en colo ou en classe de mer ou de neige, mais aussi pour les personnes âgées qui partent en maison de retraite, LuluSTICK propose des packs adaptés. A noter qu'il existe même un pack d'étiquettes prévu pour deux enfants : cela m'aurait bien servi, si je n'avais pas déjà été équipée pour la Princesse. Les prix des packs s'échelonnent de 15 € à 36 €, ce qui en fait un investissement raisonnable car, en général, ils servent plusieurs années de suite.

Mis à part les packs, LuluSTICK propose d'autres types d'étiquettes autocollantes, pour les objets de la vie quotidienne, que je trouve tout à fait attractives et innovantes : pour un budget situé entre 6 € et 7,50 €, on peut donc se faire confectionner des étiquettes pour marquer les stylos (l'étiquette artisanale a vécu !), les classeurs, les cahiers, les gourdes, les boîtes à goûter, les chaussures et même les paires de lunettes (excellente idée !). Cela peut s'avérer aussi très appréciable lorsqu'un enfant est sujet à allergie, d'autant plus que LuluSTICK propose aussi des étiquettes avec photo. Sur le site, on peut également trouver des bracelets d'identification (pratiques en ce moment pour la plage) et même les bonnes vieilles étiquettes thermocollantes, vous savez, celles que l'on colle avec un fer à repasser. 

Concernant les frais de livraison, ceux-ci dépendent de la commande, sachant que le port est gratuit à partir de 35 €.

Pour pouvoir tester ces étiquettes, j'ai reçu un pack démo, contenant une dizaine d'étiquettes de toutes tailles, ce qui m'a permis d'utiliser l'outil de personnalisation du site : je n'ai rencontré aucune difficulté car le processus est simple, clair et agréable. Les couleurs et dessins disponibles ainsi que les polices de caractère permettent un choix suffisant. Quant aux délais de livraison, dans la mesure où les étiquettes sont fabriquées en France, c'est assez rapide (comptez 2 ou 3 jours ouvrés).




Sincèrement, je n'ai rien à redire, le résultat final est tout à fait correct et que les étiquettes semblent avoir une bonne tenue à l'usure. D'ailleurs, pour que vous puissiez vous aussi tester le site LuluSTICK et vous ravitailler en étiquettes en tout genre pour la rentrée prochaine, j'ai un bon d'achat de 30 € à faire gagner à l'un d'entre vous.

Pour participer au jeu, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous (je ne tiendrai pas compte des participations laissées en commentaire mais vous pouvez quand même m'en laisser un, ça me fait toujours très plaisir).

Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 26 août 2015 à 23h59 (heure de Paris). Le giveaway est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.

Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter, sur Google + et/ou sur Hellocoton rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.

De même, si vous suivez LuluSTICK sur Facebook, Twitter ou Google + ou par le biais de leur newsletter, je vous attribuerai une chance supplémentaire par suivi pour le tirage au sort.

Une fois le concours clos, je tirerai au sort le gagnant du bon d'achat de 30 € à l'aide de Random.org. Son pseudo sera notamment annoncé sur les réseaux sociaux, où je vous invite à me suivre. Le lot sera envoyé directement par la marque au gagnant.

Je vous souhaite bonne chance et une nouvelle fois, d'excellentes vacances !



Lot d'étiquettes offert par LuluSTICK, que je remercie.


- Edit du 29 août 2015 -
 
Random.org a tranché et a désigné gagnant le n° 68,
qui correspond à la participation d'Agnes Berbesson (le 18 août 2015 à 18h12)

Bravo ! Je te contacte par e-mail tout de suite !
Merci à tous les participants !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 août 2015

Comment nous avons visité gratuitement le Domaine de Chantilly - 2ème partie


Je continue mon récit de ces deux superbes journées que nous avons passées la semaine dernière au Domaine de Chantilly (la 1ère partie est à lire ici).

Après avoir découvert le Parc et pris un peu le frais en forêt, nous sommes entrés dans le vif du sujet : l'après-midi de notre premier jour sur place, nous avons visité le Château.

Je vais vous donner la première impression qui m'est venue lorsque nous avons commencé notre visite par les appartements qui ont été habités par les Princes de Bourbon-Condé au XVIIIème siècle, puis réaménagés par le Duc d'Aumale au XIXème siècle : il est difficile de ne pas penser que Chantilly a un petit je-ne-sais-quoi du Château de Versailles. Je ne l'ai encore jamais visité mais j'ose croire que je pourrais y voir ces mêmes parquets, ces moulures, ces pièces en enfilade et ces superbes objets d'époque, comme ce coffret par exemple :


La plupart des photos ont été prises par le Grand, qui s'est découvert une vocation de journaliste au fil de la visite

Les pièces sont richement décorées, tout à fait représentatives de l'époque, comme on pouvait s'y attendre, pour autant, cette partie du Château n'est pas celle que je l'ai plus appréciée. Ceux qui me connaissent seraient très surpris de lire ceci car ils savent bien que je suis aussi férue de peintures que François Hollande de régimes et pourtant : j'ai adoré visiter le Musée de Condé qui se trouve à l'intérieur du Château et qui renferme plusieurs galeries de peintures absolument remarquables, avec une collection d'oeuvres très fournie et patiemment constituée par le Duc d'Aumale.

Je ne connais pas grand-chose en termes de peinture, je le reconnais sans problème, mais j'ai apprécié de pouvoir admirer des œuvres aussi connues que celles de Corot, d'Ingres, Delacroix ou de Raphaël (notamment Les Trois Grâces). Nous avons là la seconde collection de peintures anciennes après celle du Louvre et c'est vraiment une partie du Château à visiter absolument, d'ailleurs nous y avons passé une bonne partie de l'après-midi, avec un intérêt aussi grand qu'inattendu, pour des gens qui comme moi sont un peu, voire même beaucoup, incultes en termes de peinture.

Cette partie du Château renferme également d'autres trésors : en arrivant, une fois gravies les quelques marches de l'escalier d'honneur, on accède à la Galerie des Cerfs, décorée dans le style Renaissance, avec ses murs recouverts de tapisseries du XVIIème siècle, provenant de la célèbre Manufacture Royale des Gobelins. Le Duc d'Aumale utilisait cette pièce comme salle-à-manger pour recevoir ses amis chaque dimanche, avant de leur montrer sa magnifique collection de peintures : il les recevait en musique, grâce à la possibilité d'installer un orchestre au-dessus de la porte d'entrée, sur la tribune aménagée à cet effet.

Là où je me suis sentie davantage dans mon élément, moi qui adore la lecture, c'est en visitant le Cabinet des Livres du Duc d'Aumale. Ça, c'est de la bibliothèque ! L'une de celle dont chaque bibliophile averti adorerait pouvoir disposer ! Pas moins de 19 000 beaux livres y sont rangés, tous acquis chèrement et patiemment choisis par le Duc d'Aumale et encore : l'intégralité de la collection n'est pas présentée au public.

C'est une pièce très impressionnante, qui inspire le calme et le respect, tout comme la dernière partie du Château que nous avons visité : la Chapelle et son autel magnifique. Cet endroit est superbe : ce fut le clou de notre visite. A noter que cette magnifique Chapelle, comme l'ensemble du Château, a été reconstruite à l'initiative du Duc d'Aumale, après avoir été détruite sur ordre de l'Administration révolutionnaire (Ça ira, ça ira, oui mais visiblement pas toujours très bien).

En sortant de la Chapelle, nous avons terminé notre visite du Château par le Vestibule d'honneur et sa magnifique rampe frappée des initiales "H O", pour Henri d'Orléans, Duc d'Aumale, que l'on retrouve un peu partout dans le Château d'ailleurs.

La journée ayant été chargée en découvertes et en marche à pied, il était temps pour nous d'aller découvrir nos chambres d'hôtel à l'Auberge du Jeu de Paume, où nous allions passer la nuit. Après avoir récupéré la voiture et réglé le parking (4 € pour la journée), les enfants sont tombés sous le charme de leur chambre (et sous celui de la télé que l'on peut regarder de son lit surtout) :


La chambre des enfants comprenaient deux lits simples, avec la même Toile de Jouy en fond mais de couleur rose (ce que la Princesse a adoré, tu t'en doutes)

De mon coté, j'ai surtout apprécié la salle de bains, que j'ai mise à profit le soir même en prenant un bon bain délassant après cette journée bien remplie :


Je ne l'ai pas pris en photo mais la salle de bains est équipée d'un miroir grossissant, avec lequel je n'ai pu m'empêcher de me livrer à une chasse aux boutons en règle... histoire d'avoir une tête à faire peur juste avant de partir dîner au resto :-(

Nous avons été très malheureux, comme vous le constatez : très bien accueillis, bien que nous appréhendions un peu de ne pas être totalement à l'aise  - c'est que nous n'avons pas vraiment l'habitude de séjourner dans un 5 étoiles, heureusement pour l'oursin du portemonnaie, qui s'en remet difficilement d'ailleurs - le séjour s'est bien passé, le personnel étant très agréable et attentif.

Pour clore en beauté cette excellente journée, nous sommes allés dîner le soir même au restaurant Le Vertugadin, situé à deux pas de l'hôtel. Nous y avons été très bien reçus et sincèrement, nous nous sommes régalés, avec une cuisine moderne et ce, pour un prix raisonnable (en plus, ils prennent les tickets resto, que demande le peuple !) : de quoi reprendre des forces pour la journée du lendemain, qui s'annonçait elle aussi riche en découvertes puisque nous somme allés dire bonjour aux résidents des Grandes Ecuries...


à suivre...
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 8 août 2015

Comment nous avons visité gratuitement le Domaine de Chantilly - 1ère partie


Par chez moi, cela s'appelle : "avoir le cul bordé de nouilles". Je vous rassure, j'ai beau regarder, il n'y a pas l'ombre d'une pâte alimentaire près de mon fondement... néanmoins, j'avoue que sur ce coup-là, j'ai eu énormément de bol.

Je dirais même un pot phénoménal, à tel point que j'ai encore du mal à réaliser : figurez-vous que, comme quelques autres petits veinards sur d'autres blogs, j'ai gagné chez MiniReyve - que je remercie une nouvelle fois au passage - une visite de 2 jours au Domaine de Chantilly dans l'Oise

Et on ne s'est pas foutus des participants (et autres concouristes, que certains blogueurs apprécient tant) car la dotation comprenait, outre les billets pour le Parc, le Château, les Grandes Écuries et le Musée du Cheval pour 2 jours (16 € plein tarif par personne et par jour et 9,50 € tarif réduit par personne et par jour) : la visite des appartements privés du Duc d'Aumale (3 € par personne en supplément) et le spectacle équestre "Cheval, Rêve et Poésie" (à 21 € plein tarif par personne et 16,50 € tarif réduit par personne). A cela, tu ajoutes 1 nuit à l'Auberge du Jeu de Paume (un hôtel 5 étoiles, rien que ça, situé juste à côté du Domaine) pour 4 personnes dans 2 chambres de luxe à 750 € la nuit, avec petits-déjeuners inclus à 29 € par personne.

Vous êtes toujours là ?

Si tu connais bien le blog, tu penses alors de suite à l'oursin du portemonnaie : un coup pareil, vous imaginez bien que cela lui a foutu un sacré coup. Bon, il a dû allonger pour les deux jours de restauration ce qui l'a un peu contrarié mais tout de même : calcul à l'appui, nous avons gagné un séjour pour 4 personnes d'une valeur de 1 805 €. Je vous assure que nous-mêmes avons encore du mal à réaliser et que jusqu'au bout, nous avons douté que tout ceci était bien vrai. Et pourtant, ce n'est pas un rêve, ce magnifique Château existe bel et bien :




Il faut dire que nous avions depuis longtemps très envie d'aller visiter le Domaine de Chantilly : l'année dernière, ça ne s'était pas fait, nous étions allé visiter à pareille époque le Château de Pierrefonds, qui ne se trouve pas très loin de Chantilly d'ailleurs et dont nous avons également beaucoup apprécié la visite. Alors, ce jeu-concours, c'est un peu un rêve qui s'est offert à nous, notamment avec la possibilité de séjourner dans un hôtel 5 étoiles : si je vous dis qu'en plus nous avons bénéficié d'une météo topissime pendant les 2 jours, avec un soleil radieux et une moyenne de 30°C, c'est presque trop beau pour être vrai.

Nous sommes donc partis de bon matin sur les routes isariennes, direction Chantilly. Tu noteras au passage que la route est très bien indiquée (pour aller à Pierrefonds, on a réussi à se paumer) et assez facile d'accès, que ce soit depuis Paris ou depuis le nord de la France, avec l'autoroute A1 (même s'il faut tout de même un cœur bien accroché, avec toute la circulation routière qu'il y a et surtout les poids lourds qui se doublent entre eux).

En arrivant, nous avons commencé par aller nous dégourdir les jambes dans le parc et faire une première rencontre :

La statue du Connétable Anne de Montmorency
(c'est bien un homme, à l'époque, le prénom Anne se donnait aussi bien à une fille qu'à un garçon)

Le parc et la forêt qui jouxtent le Château sont tout bonnement immenses et il serait bien prétentieux de dire que nous en avons fait le tour, même si nous étions sur place pendant deux jours. Nous avons tout de même pris le temps d'aller admirer le Temple de Vénus, la Fontaine de Beauvais, dessinée par Le Nôtre, et le Pont des Grands Hommes dans le Jardin Anglais, très agréable lorsqu'il fait chaud car la proximité de l'eau amène toujours une petite brise fraîche.

Nous ne nous sommes pas trop éloignés du Château car, à 11 h, nous attendait la visite guidée des appartements privés du Duc et de la Duchesse d'Aumale, derniers habitants du Domaine de Chantilly.  Je n'ai pas pris de photos de ces pièces, assez exiguës il faut bien le dire et pendus comme nous l'étions aux explications de notre sympathique guide, d'autant plus que le site Internet du Domaine de Chantilly propose déjà de magnifiques photos (et que je n'aurais certainement pas fait aussi bien, étant donné que toutes les pièces y sont photographiées, mis à part le couloir de service qui en temps normal ne se visite pas et que le guide montre en exclu en ce moment).

La visite a duré 45 mn et pourtant nous n'avons pas vu le temps passer : nous avons découvert le cadre de vie quotidien de l'époque, qui se caractérise à la fois par beaucoup de goût, de simplicité et de modernité. J'ai beaucoup apprécié pour ma part les coloris retenus par la Duchesse pour son intérieur même si, d'après le guide, ils ne plaisent pas à tout le monde. A noter que ces appartements font l'objet actuellement d'une vaste campagne de rénovation, qui coûtera deux yeux au moins, en raison de la fragilité des matériaux et de la difficulté d'y faire des travaux (à cause du manque d'espace pour déplacer les meubles, notamment). J'ai trouvé cette visite très intéressante : pour le prix, cela vaut le coup d'être vu et je vous conseille de l'inclure dans votre visite.

J'en profite pour préciser que, contrairement au Château de Pierrefonds, qui appartient au domaine public, le Domaine de Chantilly est financé par des fonds privés et notamment par le mécénat, puisqu'il appartient à l'Institut de France, à qui le Duc d'Aumale a légué le Domaine en 1886.

Le midi, nous avons déjeuné au restaurant Le Hameau, situé dans l'une des 5 maisonnettes typiquement rustiques du Parc et qui auraient servi de modèle à Marie-Antoinette pour son Petit Trianon. Nous avions prévu au départ d'aller déjeuner dans l'autre restaurant du Parc, la Capitainerie, situé au rez-de-chaussée du Château, mais une invasion chinoise nous en a empêché (un conseil : réservez !). Ce déjeuner au Hameau est le seul bémol du séjour : le service fut très long et la carte se trouve être relativement chère pour ce qui est proposé dans l'assiette, notamment le menu enfant (une tranche de jambon et un peu de gratin dauphinois), d'autant plus que les tickets restos ne sont pas acceptés. Une déception, donc, mais heureusement la seule du séjour. 

Comme nous étions tout proches, nous en avons profité pour aller nous perdre dans le Labyrinthe végétal et ses 5 clairières avec son Jeu de Petits Chevaux, son Jeu de l'Oie et son Jeu d'échecs géant puis dire bonjour aux nombreux kangourous dans leur enclos, ce qui a fait très plaisir aux loulous. Enfin, nous sommes revenus vers le Château pour le visiter, profitant au passage de la fraîcheur des chemins forestiers et de la vue des poissons qui pullulent littéralement dans les eaux qui bordent le Château.

Je m'arrête là pour l'instant, j'ai encore tellement de choses à vous raconter que j'ai de quoi vous proposer au moins un, peut-être même deux billets.

Si par bonheur, je vous ai donné envie d'aller faire un tour à Chantilly, vous pourrez trouver toutes les informations pratiques pour préparer votre visite ici, sur le site Internet très bien pensé du Domaine de Chantilly ; pour plus d'informations concernant l'Institut de France, vous pouvez aussi consulter leur site web ici.

à suivre...

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 31 juillet 2015

Rubrique nécrologique de juillet


Voici enfin la dernière journée de juillet, celle que nous attendons tous avec impatience au bureau comme à la maison : l’heure des congés a sonné (et ce n’est pas trop tôt parce que cette dernière semaine m’a semblée interminable, qui plus avec ce temps hivernal) ! 

Pour autant, pas question pour moi de partir en vacances sans vous livrer ma traditionnelle copie de fin de mois : voici donc la nécro du mois de juillet.





1er cadavre : le gel douche revigorant au fruit de la passion d’Ushuaïa

Je vous ai déjà parlé de lui il y a plus de 2 ans (hé oui) et mon avis le concernant est toujours aussi positif : j’adore son parfum de fruit mûr, gorgé de soleil, et sa texture gel très rafraîchissante. Son prix n’a pas bougé non plus depuis deux ans : un conseil, testez-le ; Pour ma part, il fait partie de la short list de mes gels douche préférés.

Prix : 1,95 € les 250 ml


2ème cadavre : le déodorant compressé Beauty Finish de Dove

J’ai gagné 4 déodorants compressés chez Croque-Madame récemment, me voilà donc parée pour un moment. L’oursin du portemonnaie était au départ un peu méfiant par rapport à ces petits formats : les sirènes publicitaires annonçant une contenance et une efficacité identiques à un grand format l’ont laissé un peu perplexe (on ne prend pas un vieux portemonnaie pour un lapin de six semaines, non mais oh). Et pourtant : ce déodorant a duré aussi longtemps qu’un grand modèle. Il s’est avéré également tout aussi efficace, peut-être même plus d’ailleurs car j’ai eu l’impression que son parfum était très prononcé, à cause de sa concentration.

Ce déodorant m’a donc bien plu et il n’est pas exclu que je le rachète à l’occasion, même si son prix peut sembler un peu rébarbatif de prime abord : 3 € les 100 ml, même à contenance égale, l’oursin va devoir s’habituer !

Prix : 3€ les 100 ml


3ème cadavre : la crème – douche relaxante à l’orchidée sauvage de Tahiti

Voilà un gel douche qui m’a beaucoup surprise : je ne m’attendais pas à un tel parfum. D’ailleurs, je ne savais pas que l’orchidée sentait quelque chose. Il s’agit là d’un parfum très puissant, fleuri et qui s’impose de toute sa luxuriance en embaumant toute la pièce pendant une bonne demi-heure après la douche. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé son parfum, ce serait beaucoup dire, mais disons que ce n’est pas mon préféré non plus.

Sa texture épaisse et nacrée reste très agréable et hydratante. Il devrait plaire à ceux qui aiment avoir une bonne douche qui réveille le matin et qui sont à la recherche d’un parfum « coup de fouet ». Pour ma part, je ne pense pas le racheter, néanmoins, vous le retrouverez dans une prochaine nécro car j’en ai encore deux bidons d’avance !

Prix : 2,50 € les 250 ml


4ème cadavre : le baume émollient Exoméga d’A-Derma

Ce baume fait partie du colis de bienvenue que m’ont adressé les Laboratoires Pierre Fabre il y a quelques semaines : pour le coup, c’est un peu comme si ils prêchaient une convaincue. J’ai déjà parlé de la crème de la même gamme ici d’ailleurs. La peau des loulous est une grande fan des soins A-Derma, tout simplement car c’est l’une des rares marques qui a su apaiser la sécheresse de peau de mon Grand quand il était petit (qu’il était grand, ce petit - déjà).

Nous avons donc utilisé ce baume en toute confiance, d’autant plus que ce soin est vraiment agréable à utiliser. Sa texture laisse la peau souple et douce et son utilisation est vraiment pratique car ce soin est absorbé en un clin d’œil. Il s’agit là très clairement d’un baume tout à fait adapté à la saison estivale car sa facilité d’application et sa grande capacité d'absorption en font un soin agréable à utiliser quand il fait un peu chaud voire pire : un peu moite.

Aucun doute que ce soin se retrouvera de nouveau dans notre placard de salle de bain un de ces jours car il fait partie des 2 ou 3 soins indispensables dans le vanity des loulous.

Prix : 15,30 € les 400 ml

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 28 juillet 2015

Nous avons passé La Nuit au Musée, pour y découvrir le Secret des Pharaons, si si (+ concours express)


L'été 2015 n'échappe pas à la règle, c'est peut-être même pire encore cette année par rapport aux précédentes, je trouve : j'ai beau étudier scrupuleusement le programme télé et zapper frénétiquement d'une chaîne à l'autre, je ne trouve pas grand chose de potable à regarder le soir, notamment lorsque les loulous sont là.

C'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons accueilli avec grand plaisir ce DVD qui nous a été offert au début du mois par le Family Ciné Club :



Les loulous et moi connaissions déjà la trilogie : pour ma part, j'ai dû parcourir le premier quand il est passé pendant la période des Fêtes de fin d'année mais les loulous l'avaient regardé et avaient alors bien ri (et c'est bien là l'essentiel).

Est-ce à cause du désert télévisuel actuel, je ne sais pas mais c'est probable, toujours est-il que j'étais bien contente d'avoir quelque chose de récent et de familial à regarder avec les loulous vendredi soir. Pour te mettre dans l'ambiance, voici donc la bande-annonce de cette Nuit au Musée 3 - le Secret des Pharaons :


Je ne vais pas te dire qu'il s'agit d'un chef d’œuvre du cinéma, tu t'en doutes, mais néanmoins et bien que je n'apprécie pas Ben Stiller et son humour plus que ça, les loulous et moi avons bien ri.

Et sais-tu qui nous a fait le plus marrer ? Hé bien il s'agit tout d'abord de ce cher Lancelot, incarné par Dan Stevens, que les fans comme moi de Downtown Abbey auront reconnu. Dans ce film, Dan Stevens incarne un personnage aux antipôdes de ce à quoi il nous avait habitué : il est très drôle, courageux, décalé, bref, je le trouve très à l'aise dans un rôle comique et pourtant j'étais loin de m'imaginer le voir un jour endosser un tel costume.

Le deuxième personnage qui nous a fait beaucoup rire, c'est l'homme de Cro-Magnon : ses manières franchouillardes et son obstination ont beaucoup fait rire les enfants. Je lui ai trouvée aussi une vague ressemblance physique avec Tom Cruise, allez savoir pourquoi...

A noter également, la sympathique apparition de Hugh Jackman dans le film, qui, à notre plus grande joie, ne manque pas de faire un clin d’œil appuyé à son personnage fétiche de Wolverine.

Reste les 3 acteurs principaux et récurrents de la trilogie : Ben Stiller, qui personnellement ne me fait pas plus rire que ça, de même qu'Owen Wilson, et surtout Robin Williams, que j'ai revu avec plaisir dans son dernier rôle.

Pas de doute, ce film est une comédie familiale qui ravira les enfants et les plus grands comme moi à la recherche d'un bon moment de rigolade à passer en famille. Ce film m'a semblé très court, je ne sais pas pourquoi, pourtant il dure un peu plus d'une heure et demie mais j'étais très surprise d'arriver au générique de fin : c'est signe que je me suis amusée à le regarder !

Si tu veux t'offrir une soirée au musée, ce DVD (également disponible en Blu-Ray bien sûr) coûte environ 17 €. 

Légèrement plus long mais apparemment tout aussi réussi, les garçons sont allés voir Ant-Man ce week-end au cinéma : en grands fans des héros Marvel, je n'ai pas douté une minute que ce film leur plairait, j'étais donc très contente pour eux lorsque j'ai reçu un message du blog 2MuchPoney pour me dire que j'avais gagné deux places.
 
Et, à ma grande surprise, ce n'est pas un carton d'invitation valable pour 2 places que nous avons reçu.... mais deux : j'ai donc dû gagner deux autres places grâce à un autre concours (lequel ?) ! Alors, comme la Princesse est encore un peu jeune pour aller voir ce genre de film au cinéma (et qu'il faut bien avouer que cela ne va pas l'intéresser très longtemps), j'ai décidé de faire gagner cette invitation, valable pour deux personnes, dans tous les cinémas et à toutes les séances, à l'un d'entre vous !



Une fois n'est pas coutume, ce concours s'adresse tout particulièrement à mes abonnés, une façon pour moi de les remercier de faire vivre ce blog et c'est pourquoi le questionnaire est un peu différent par rapport à l'habitude. J'attire votre attention sur le délai très court de participation : le jeu prendra fin jeudi soir et j'aurais besoin des coordonnées postales du gagnant dans la foulée, pour lui envoyer ses places dès vendredi. 

Pour participer au jeu, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous (je ne tiendrai pas compte des participations laissées en commentaire mais vous pouvez quand même m'en laisser un, ça me fait toujours très plaisir).

Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 30 juillet 2015 à 23h59 (heure de Paris). Attention : j'aurais besoin des coordonnées du gagnant pour le lendemain midi au plus tard afin de pouvoir poster l'enveloppe avec les places l'après-midi même. Le giveaway est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.

Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter, sur Google + et/ou sur Hellocoton rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.
Une fois le concours clos, je tirerai au sort un gagnant à l'aide de Random.org : son pseudo sera notamment annoncé sur les réseaux sociaux. Les places seront envoyées par mes soins au gagnant.

DVD "La Nuit au Musée 3 - le Secret des Pharaons" offert par le Family Ciné Club, que je remercie.



- Edit du 31 juillet 2015 -

Random.org a désigné gagnant le n° 46,
qui correspond à la participation de Gla BV (le 28 juillet 2015 à 17h52)

Bravo ! Je te contacte par e-mail tout de suite !
Merci à tous les participants !




Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 25 juillet 2015

La rentrée se prépare dès maintenant… avec Tann’s (concours)


Je vais devoir faire preuve de vigilance car ce blog commence à prendre de vieilles habitudes, plutôt bonnes, certes, mais tout de même : il faut que je fasse gaffe à ne pas radoter, ce n’est pas – encore – de mon âge. En effet, comme les deux précédentes années, je prépare d’ores et déjà la rentrée scolaire, aussi bien à la maison que sur le blog d'ailleurs, mais attention : tout doucement. Je ne suis même pas encore en congés, alors, on se calme et on boit frais à Saint-Tropez (oui, je révise mes nanards télévisuels estivaux, aussi).

Pour autant, cette semaine, j’ai reçu une piqûre de rappel quant à mes obligations parentales (entre deux séances de sport qui m'ont ruiné le cuissot). En effet, voici ce que le facteur a déposé avant-hier pour mon Grand :


Continue tout droit, c'est le chemin vers l'école


Comme vous le voyez, cette année encore, Tann’s nous a bien gâtés : voici donc le nouveau cartable de compét’ du Grand, celui qui l’accompagnera chaque jour en classe de CM1 puis certainement l’année suivante, en classe de CM2, la réputation de solidité de Tann’s et notre propre expérience en la matière nous laissant à penser que ce cartable lui servira sans problème pour ses deux dernières années de primaire - vous reprendrez bien un petit coup de vieux en passant, hein ?

D’ailleurs, pour te prouver que je ne raconte pas de cracks, voici une photo du cartable que Tann’s a offert à mon Grand il y a deux ans ; Je laisse volontairement la date de prise de vue de la photo, même si elle n'est pas très lisible, pour que tu vois que ce ne sont pas des mentiries, comme on dit par chez moi :




On est d’accord, il n’a rien et pourtant, j’ai encore la vision de ce cartable régulièrement et nonchalamment jeté dans un coin de la cour de l’école.

Nous allons donc ranger ce premier cartable et lui souhaiter une bonne retraite, maintenant que nous avons reçu un cartable tout neuf, sur lequel nous avons tous craqué d’ailleurs car il est vraiment très beau et légèrement plus grand que le précédent : 41 cm au lieu de 38 cm. Le même modèle est également disponible en rouge. Il s’agit d’une série limitée (sache que Tann’s renouvelle ses collec’ chaque année), adapté pour les djeuns en classe de CE2, CM1 et CM2 et qui pèse un petit peu plus d’un kilo.

Je vous laisse juger par vous-même des finitions du cartable mais sachez qu’on ne rigole pas avec la qualité chez Tann’s : il est renforcé au niveau des coutures, dans les angles et sur le dessous et il est traité déperlant (c’est pratique pour nous autres qui vivons au-delà du mur).

Ce cartable se caractérise surtout par son grand rangement et sa capacité à ne pas abîmer les affaires scolaires en les bourrant plaçant à l’intérieur : il peut accueillir des grands classeurs à levier, grâce à ses deux soufflets, et est équipé de 2 poches à l’avant, d’une grande poche séparatrice zippée, d’une seconde poche intérieure zippée également, d’une poche planning plastifiée sur le rabat - pratique pour vérifier d’un seul coup d’œil quel jour le Grand a sport sans avoir à lancer des recherches après son agenda – et d’une poche spéciale règle.
 


Comme le précédent cartable de mon Grand, ce sac est fabriqué à partir de bouteilles recyclées ; Pour plus de sécurité vis-à-vis de la circulation routière, il est aussi équipé de réfléchissants à l’avant, sur les côtés et les bretelles.  

Il n’y a rien à dire, c’est du bon matériel, solide, joli et durable : de toute façon, pour moi, il n’y a pas meilleure marque de cartable que Tann’s en termes de qualité (la photo du premier cartable de mon Grand parle d'elle-même, sachant qu'il n'a même pas ne serait-ce qu'un minuscule trou en formation dans un coin).

En termes de générosité aussi, tiens, ils font très fort chez Tann's, d'abord car le cartable que j’ai reçu coûte tout de même 77,90 €, ensuite parce que j’ai un cartable au choix d’une valeur de 67,90 € à faire gagner à l’un d’entre vous, ainsi qu’un bon de réduction de – 15 % valable sur tout l’e-shop de Tann’s pour un second chanceux. Plaignez-vous.

Pour le cartable, le gagnant aura le choix entre deux modèles de 38 cm, qui conviendront parfaitement à un écolier qui intégrera avec une joie non moins dissimulée une classe de CP ou de CE1 à la rentrée, entre le modèle Collector Voiles bleu de la collection garçon (le même que celui de mon Grand mais la taille en dessous) et le modèle Collector Fleurs Prune de la collection fille. Je les ai choisis moi-même pour vous, avouez que j’ai beaucoup de goût :


Pour participer au jeu, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous (je ne tiendrai pas compte des participations laissées ens commentaire mais vous pouvez quand même m'en laisser un, ça me fait toujours très plaisir).
Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 2 août 2015 à 23h59 (heure de Paris). Le giveaway est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.
Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter, sur Google + et/ou sur Hellocoton rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.
De même, si vous suivez Tann’s sur Facebook, Twitter ou Pinterest ou par le biais de leur newsletter, je vous attribuerai une chance supplémentaire par suivi pour le tirage au sort.
Une fois le concours clos, je tirerai au sort deux gagnants à l'aide de Random.org : le premier numéro gagnera le cartable, le second le bon de réduction. Leurs pseudos seront notamment annoncés sur les réseaux sociaux, où je vous invite à me suivre. Les lots seront envoyés directement par la marque aux gagnants.

Il ne me reste qu’à remercier Tann’s pour ce très chouette cadeau et à vous souhaiter bonne chance ! 


Cartable offert par Tann’s, que je remercie.



- Edit du 9 août 2015 -
 
Random.org a désigné gagnants les numéros suivants :

- le n° 234, qui correspond à la participation de Martine B (le 27 juillet 2015 à 7h34), qui remporte le cartable de son choix parmi les 2 modèles mis en jeu sur le blog ;

- le n° 165, qui correspond à la participation de Gaelle Gazouil (le 26 juillet 2015 à 12h25), qui remporte le bon de réduction de -15 % valable sur la boutique en ligne de Tann's

Bravo à toutes les deux, je vous contacte par e-mail tout de suite !
Merci à tous les participants !


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 juillet 2015

Avis de canicule


Depuis quelques jours, nous avions un temps pourri par chez moi : de la pluie, du vent et du froid. Mais, depuis hier, le soleil et la chaleur sont de retour. Et c'est grâce à moi. Oui, je n'ai pas peur de le dire : s'il fait beau aujourd'hui, c'est à moi que vous le devez.

Et vous savez pourquoi ? Parce que je suis allée faire du sport avant-hier !!! Un truc de ouf, impensable il y a encore ne serait-ce qu'un mois ! Oui, oui, je suis allée à la piscine, toute seule comme une grande, pour faire des longueurs. Moi-même, j'ai du mal à réaliser que c'est vraiment arrivé !

Non pas que je n'aille pas à la piscine de temps en temps, non, j'y suis même allée en mai dernier il me semble, ce n'est pas si loin, mais en général, c'est avec les loulous, donc disons que tu nageottes plutôt qu'autre chose. Parfois, par un gros coup de bol, tu arrives à aligner 5 brasses d'affilée, toujours en gardant un œil parental aiguisé sur eux, un peu comme le requin qui guette sa proie dans Les Dents de la Mer (ou de la mère, en l'occurrence) mais il est tout de même difficile de profiter de la piscine pleinement quand les loulous sont avec toi.

Alors, j'ai eu comme une illumination il y a quelques jours : pourquoi ne pas aller faire trempette pendant que les loulous seront en villégiature chez leurs grands-parents ? Cela ne gênera personne, ça m'occupera et ça ne pourra me faire que du bien - tu remarqueras qu'il a quand même fallu que je trouve une justification et que je me motive pour prendre un peu de temps pour moi... J'ai donc mis l'idée à exécution et je vous assure que je ne le regrette pas : ça m'a fait un bien fou. Je me suis littéralement vidée la tête - et le retour sur Terre a été un peu radical puisque je n'avais rien de prévu pour le dîner.... alors que nous étions assez proche des 21h à la sortie ^-^

Enfin, quand je dis que je me suis changée les idées une fois dans l'eau, c'est vrai, mais néanmoins j'ai tout de même pensé à vous et au présent billet. Parce que l'avantage quand tu es toute seule à la piscine, c'est que tu peux réfléchir... et observer tranquillement ton environnement. Et, j'ignore si c'est le cas tous les jours mais il y avait quelques sacrées curiosités avant-hier.


Au fond à gauche et sur la droite, les prédateurs maîtres-nageurs


Commençons par le premier de la liste (et le plus probable) : le beau gosse. Jeune, bronzé, musclé, il reste au bord du bassin pour que tout le monde - et plus spécialement les filles- voit qu'il est là. Il voyage accompagné de 2 potes, moches bien sûr, histoire de ne pas lui faire d'ombre. Au bout d'un quart d'heure à faire le poireau au bord du bassin et constatant qu'aucune donzelle n'était tombée en pâmoison, et ce malgré plusieurs retouches de brushing, le beau gosse est allé faire du bruit et des éclaboussures dans le petit bassin avec ses copains. Je ne saurais vous dire s'il a levé quelqu'un au final, mais moi il m'a bien fait marrer.

Autre curiosité : la pin up. Elle a un maillot de bain 2 pièces de marque, un peu sexy mais sportif tout de même, pour que tout le monde remarque bien son corps de rêve, d'où pas un poil de graisse ne dépasse. Visiblement, c'est une habituée des lieux et elle en fout plein la tronche à toutes les vieilles dans mon genre. On en reparlera dans 1 ou 2 gosses, si tu veux bien, hein.

Un peu dans le même style, vous avez la nana qui est clairement venue là pour chasser : elle n'a pas le physique de Nabilla, elle rame donc beaucoup plus que la pin up citée juste au-dessus. Alors, pour attirer l'attention, elle a sorti l'artillerie lourde : le 2 pièces trop petit et fluo. Le haut push-up menace de larguer un sein à tout moment et le micro slip, d'où à peu près tout dépassait, m'a fait avoir une pensée émue pour Jean-Marie Bigard puisqu'il fallait clairement écarter les fesses pour pouvoir le voir. Pour signaler sa présence, elle passe son temps à rigoler bruyamment avec sa copine et si elle aligne deux longueurs pendant toute la séance, c'est le bout du monde (d'ailleurs, elle se marre tellement qu'elle est constamment essoufflée).

Si vous allez à la piscine régulièrement, vous savez que l'on échappe également difficilement aux petits merdeux, ceux qui se déplacent en grappe de 5 ou 6 et qui sont clairement venus pour faire chier le monde. Avant-hier, l'un d'entre eux a sauté sur la nana d'un gros costaud, au sens de l'humour très approximatif, le problème s'est donc réglé relativement rapidement :-)

Tu pourras voir aussi les futures mamans, tenant par la main le futur papa : ça va être difficile de s'échapper, vieux, il faut assumer maintenant. Il y a aussi les futures mamans solitaires, venues se soulager du poids de leur gros ventre (et Dieu sait que nager fait du bien quand on est enceinte, j'en sais quelque chose !).

Et puis, selon les heures à laquelle tu fréquentes le bassin, il y aura le papa, venu avec ses deux jeunes nains pour les perfectionner à la nage. Clairement, il a raté sa vocation de maître-nageur dans un camp militaire : et vas-y que je te beugle des ordres ("allonge les bras", "mais non, tu vas pas couler !", "le premier arrivé au bout !") depuis le bord du bassin, tout moulé dans son slip un poil trop petit (et qui date bien de la présidence de Chirac, au moins). Après s'être fait prier un bon moment par ses loulous, il se décide enfin à plonger, à grands renforts d'éclaboussures et un peu lourdement, pour permettre à tous de se reposer les yeux et les oreilles.

Enfin, je termine par un incontournable : Mamie. Ils sont partout, décidément. Même en fin de journée, tu te les coltines (on voit bien que Julien Lepers est en vacances). Munie d'un bonnet et du maillot d'après-guerre assorti, elle barbote sur le dos au milieu du bassin, provoquant beaucoup d'éclaboussures pour un bien piètre résultat, un peu comme une tortue qui se serait retournée par mégarde.

Ça parait anecdotique mais il est vrai que, par moments, j'ai eu l'impression d'être au spectacle, un peu comme si je regardais de courtes représentations, des petites scènes de la vie quotidienne. Et le temps a filé comme ça... et néanmoins, j'ai bien nagé et je me suis détendue (sans trop de courbatures, un miracle).

Je termine ce billet sur une excellente nouvelle : vous pouvez sortir les tops légers, les tongs et les shorts car nous allons avoir un temps caniculaire ce week-end. Demain, je vais aller faire une séance d'essai dans un club de gym près de chez moi : 10 ans que je n'ai pas mis un pied sur un step. J'ajouterais même : ça s'arrose. Oui, pour l'apéro, je continue l'entraînement - intensivement, ajouterais Papa est occupé :-)



Rendez-vous sur Hellocoton !