mardi 2 septembre 2014

Rentrée. Encore :-)


Quand je regarde par la fenêtre de mon bureau et que je vois ce coquin de soleil enfin de retour, j’ai une pensée émue pour ce petit garçon aperçu ce matin dans la cour de l’école du Grand, vêtu d’un anorak, d’un pull et d’une chemise. C’est un truc récurrent, chaque année, il y a au moins un pauvre gamin fringué comme s’il faisait -12°C, tout simplement parce que c’est la rentrée. Curieuse coutume. 


Vous auriez parié que j''aimais l'humour de Friends, hein ?


Au vu de la météo plutôt clémente, mes loulous sont donc partis pour leur rentrée des classes en tenue estivale, en t-shirt et bermuda, Bensimon et Converse aux pieds, habillés donc de la même façon que la semaine dernière : dans le nord, le seul diktat, c’est le froid et la flotte. S’il fait beau et suffisamment chaud, même si nous sommes encore en mars, on sort les t-shirts. Par chez nous, on apprend vite à saisir les opportunités météorologiques : pas le choix. 

Mon Grand a donc intégré sa nouvelle classe de CE2… et y a retrouvé tous ses copains, à l’exception d’un seul : le plus calme, qui a émigré dans une autre classe. Inutile de vous dire qu’il ne sera pas nécessaire de le pousser pour aller à l’école, les Avengers sont de nouveau réunis la journée entière ou presque. Accessoirement, j’ai rappelé au Grand qu’il était censé travailler – « Lajoie, rabat-joie » c’est moi. 

La Princesse a fait une rentrée à l’opposé de son frère : du bâtiment, d’abord, mais aussi en termes de copines. Ses deux meilleures amies sont dans une autre classe, elle se retrouve donc un peu seule. Elle a aussi hérité du double niveau : je ne sais pas encore si c'est une bonne ou plutôt une mauvaise nouvelle (je suis d'ailleurs preneur en commentaires de vos expériences sur le sujet). Je suis un peu triste pour elle mais j'ai décidé de ne pas m’inquiéter plus que ça pour l’instant : la Princesse a un caractère sociable et je sais qu’elle aura très bientôt de nouvelles copines. Pour le moment, elle a retrouvé ses copains, que dis-je, son parterre de copains. Voilà qui promet dans 10 ans. 

Nous avons briefé notre petit monde la semaine dernière, en préventif : nous attendons du sérieux et des résultats. Et si ceux-ci sont satisfaisants, il y aura récompense. En général, les loulous ne sont pas perdants, nous sommes généreux et cools (enfin, je crois) et ils le savent bien. 

La règle est donc posée pour une année aussi studieuse que possible. Demain, les activités sportives reprennent, mon Grand continue le judo, qu’il affectionne toujours autant, et la Princesse va inaugurer sa première séance d’essai de gymnastique... Et moi, je reprends le shopping :-) 


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 30 août 2014

Rubrique nécrologique d'août


Je me demande si j'ai donné le bon titre à ce billet : ce mois d'août ressemble quand même furieusement à un mois d'octobre, non ? Pour l'anecdote, une nuit aux alentours du 15 août, une température de 4°C et des brouettes a été relevée à 30 km de chez moi : ambiance...

La nécro du mois est fournie, comme vous pouvez le constater sur la photo que j'ai réussi à prendre entre deux trombes d'eau : les enfants étant de retour de leur villégiature juillettiste chez leurs grands-parents, ils ont repris leur rythme habituel de liquidation des produits.



1er cadavre : le gel douche Aroma Therapy Sensual de Palmolive

J'ai acheté ce gel douche par lot de deux, en promotion. Je ne suis pas rancunière, que voulez-vous, et je l'ai acheté malgré ma grosse déception relative à son cousin l'Ayurituel Cheerful, dont je vous ai parlé ici. 

Hé bien, vous savez quoi ? Je n'ai pas regretté cet achat, contrairement à l'Ayutrucmuche. Le plastique du flacon est de bien meilleure qualité, beaucoup plus épais. Le parfum du gel douche est très agréable mais pas trop féminin comme on aurait pu s'y attendre avec la présence de rose du Maroc. Quant à sa texture, rien à redire : il mousse bien et, même s'il a tendance à être un peu difficile à rincer quand on a la main lourde, il reste très agréable à utiliser.

Certes ma chère Liliane le flacon est un peu grand et donc, difficile à caser dans un vanity, mais c'est bien le seul petit truc à lui reprocher, d'autant plus que que le problème ne s'est pas posé pour nous, puisque nous sommes restés à Gardincourt cette année (merci François). Côté hydratation, rien à redire non plus : il est efficace.

J'en possède encore un second flacon et je crois que je le rachèterai peut-être bien à l'occasion, son prix étant très raisonnable.

Prix : 1,99 € les 250 ml


2ème cadavre : le gel douche Fa vitamin & power Vitamine C et pamplemousse rose

J'ai liquidé le second flacon en ma possession et je suis restée sur l'impression que je vous ai livrée ici le concernant : pas de quoi sauter de la falaise.

Je ne suis d'ailleurs pas certaine de le racheter : il y a mieux pour moins cher (juste au-dessus, par exemple).

Prix : 2,10 € les 250 ml


3ème cadavre :  le gommage corps Fleurance Nature à l'argan

Ce gommage fait partie du panier de produits Fleurance Nature gagné chez Black Confetti l'année dernière.

Je suis contente de ne pas l'avoir payé d'ailleurs car, à 14,30 € les 150 ml, ça pique un peu, surtout en cette période de racket fiscal. Néanmoins, chez Fleurance Nature, c'est un peu comme chez Yves Rocher : il y a souvent des promos intéressantes sur les produits et il faut vraiment le vouloir pour les payer plein tarif.

J'ai beaucoup apprécié ce gommage, que je classe ex-æquo avec celui de Linéance, le prix mis à part. Il exfolie très bien, sans agresser la peau, et sent vraiment très bon. Il reste facile à rincer et les particules de coques d'argan sont plus faciles à évacuer de la baignoire que les grains de noyaux d'abricot du gommage Linéance.

Très sincèrement, je ne suis pas déçue et je vous conseille de tester cette boutique en ligne à l'occasion car, jusqu'ici, tous les soins gagnés m'ont donné satisfaction. A noter que Fleurance Nature est une marque de cosmétique bio, ce qui n'est pas négligeable non plus.

Prix : 14,30 € les 150 ml


4ème cadavre : le shampooing Ultra Doux de Garnier pour enfants à l'abricot

Je vous confirme mon opinion sur ce shampooing (pour la piqûre de rappel, c'est par ici) : je ne reviens pas sur le fait que son bouchon-clapet ne soit vraiment pas pratique et très meurtrier pour mes ongles de pin-up, néanmoins je trouve que son délicieux parfum d'abricot, sa texture et sa facilité de rinçage sont très agréables.

Bref, il suffirait que Garnier fasse un effort sur le packaging de ce shampooing et tout serait parfait. 

Je vais même aller plus loin : c'est le seul shampooing de grandes surfaces qui a toutes mes faveurs ou presque. Si c'est pas du compliment, ça...

Prix : 2,63 € les 250 ml


5ème cadavre : le soin émollient des peaux très sèches et atopiques Atopicalm de Dermagor

Dermagor est le partenaire du blog depuis quelques semaines et, à ce titre, j'ai reçu quelques soins à tester pour revue. Ce soin émollient en fait partie et, en toute sincérité, je l'ai adoré.

Je l'ai utilisé pour hydrater la peau des loulous après le bain et je le trouve à la fois très efficace et très agréable : son parfum fleuri mais discret sent bon le propre et sa texture nourrissante mais légère et non-grasse est très vite absorbée par la peau.

Il fait désormais partie de mes hydratants corps favoris pour la peau des loulous, avec l'Ultra-hydratant corps de Topicrem et l'indétrônable Aderma Exomega.

Sa durée de vie est d'ailleurs assez intéressante et son prix reste vraiment abordable pour un produit de parapharmacie. Je ne crois pas que j'aurais eu l'idée de l'acheter, si Dermagor ne m'avait pas proposé de le tester, aussi je vous conseille de l'essayer si vous recensez des peaux sèches et atopiques à la maison : seul son parfum est assez particulier, il faut aimer, mais pour le reste, c'est vraiment tout bon.

Prix : 7,49 € les 250 ml


6ème cadavre : la crème douche Palmolive Naturals au miel et au lait hydratant 

Il semble que le hasard veuille que nous éclusions les gels douche Palmolive deux par deux, comme ce fut le cas la dernière fois dont je vous ai parlé de cette crème douche au miel et au lait (ici) et où il était également question de l'Ayuzinzin.

Mon opinion sur cette crème douche Palmolive n'a pas changé d'un iota : c'est une tuerie. Les loulous l'aiment beaucoup car il sent bon et laisse la peau toute douce après la douche.

L'oursin du portemonnaie l'apprécie également toujours autant car son prix est très abordable, comparativement à sa contenance. Je le rachèterai très certainement car, pour ne rien gâcher, il est souvent en promotion. 

Prix : 3,88 € les 500 ml

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 28 août 2014

Nous sommes allés voir... Planes 2 !


Il paraît qu'il existe un secteur d'activité économique qui n'a pas connu la crise ces trois derniers mois et qui se porte même plutôt bien : l'exploitation commerciale des salles de cinémas. Tu m'étonnes, John. Il faut dire que nous sommes en présence d'un cru exceptionnel de temps pourri pour cet été 2014.

D'ailleurs, c'est avec une joie non dissimulée que nous avons appris hier soir en regardant la météo qu'il allait faire beau et chaud la semaine prochaine... pour la rentrée scolaire donc. Alors, Evelyne Dhéliat, je te donne un conseil parce que je t'aime bien quand même : arrête de nous annoncer ce genre de nouvelle avec un grand sourire, pense un peu à ceux qui se sont gelés le fondement sous la flotte sur leur lieu de vacances.

Comme de nombreuses familles - enfin j'imagine - nous avons donc usé les sièges des salles obscures cet été. Les hommes sont allés voir Dragons 2 et Les gardiens de la galaxie : je vous dirais juste qu'ils ont beaucoup apprécié le côté déjanté et l'humour du deuxième mais un peu moins le premier ; quant à moi, j'ai emmené mon Grand voir Les vacances du Petit Nicolas - je vous en ai parlé ici - puis, plus récemment, Planes 2, grâce à des places gagnées chez Une maman blogueuse.


La photo a été prise sur la table de jardin, qui demeure bâchée depuis plus de 3 semaines maintenant... No comment.

Avant de voir Planes 2, et comme pour chaque suite qu'il m'est donnée de voir, j'étais un peu sceptique. Comme dirait Jean-Marie, un grand stress plane sur l'assistance dans ces cas-là : le premier opus étant plutôt réussi, la suite allait-elle s'avérer à la hauteur ?

Ma première impression sur ce film, c'est qu'il m'a semblé durer très peu de temps, enfin bien moins longtemps que le premier. Effectivement, montre en main, il ne dure même pas une heure et demie. Bon, ceci dit, longueur n'est pas synonyme de qualité, bien loin de là : y'a qu'à penser à Lelouch.

Comme pour le premier, j'ai apprécié la qualité des graphismes : les dessins sont très bien réalisés et le montage de qualité. On est vite absorbés par l'histoire, qui reste accessible aux personnes n'ayant pas vu le premier opus : une courte remise à niveau a lieu au tout début du film, pour se remémorer que Dusty, le héros, est passé d'avion épandeur à champion. En fait, c'est tout ce qu'il y a à savoir pour pouvoir aborder le deuxième film.

Apparemment, Dusty a gagné pas mal de courses, il est désormais un véritable professionnel. Seulement voilà, sa boîte de vitesses finit par lui jouer un sale tour et, dans la mesure où elle n'est plus fabriquée, Dusty va devoir se reconvertir professionnellement, puisqu'il ne peut plus dépasser une certaine vitesse, faute de quoi son moteur cale et risque de l'envoyer au tapis. Par un hasard fort bienvenu, afin que l'aéroport du coin puisse être remis aux normes puis réouvert, un second pompier doit être nommé : Dusty décide alors de se former et de devenir pompier du ciel. Il part donc effectuer son stage au Parc national de Piston Peak, pour y rejoindre Blade Ranger et son équipe.

J'ai trouvé que cette suite était plutôt réussie car l'histoire a su se renouveler et conserver des valeurs qui sont chères aux parents que nous sommes : entraide, courage et amitié. J'ai particulièrement apprécié le clin d’œil à la bonne vieille série Chips : c'est gentil de penser aux vieux comme moi, qui ont connu Ponch, son casque de motard, sa chemise marron et son sourire Email Diamant, le tout avec la musique qui va bien.

Ce que j'ai trouvé un peu dommage, par contre, c'est d'avoir choisi Audrey Lamy pour doubler Dipper. Je trouve qu'on l'entend un peu beaucoup dans les dessins animés en ce moment : elle doublait récemment Lucy dans Moi, moche et méchant 2. Y aurait-il pénurie de voix féminine disponible pour doubler les dessins animés ? A sa décharge, je trouve sa voix criarde mais je la supporte bien plus facilement que celle de sa sœur et qui m'a bien souvent amenée à zapper les rediffusions d'Un gars, une fille, qui me font pourtant beaucoup rire. Paix aux oreilles de Jean Dujardin.

Je me suis laissée dire qu'une trilogie Planes était prévue : après avoir visionné les deux premiers, je suis assez emballée pour boucler la boucle et aller voir le troisième film à sa sortie avec mon Grand, qui les a plutôt bien aimé aussi, même s'il leur préfère encore Cars.

Et vous, vous avez emmené vos loulous au ciné ? Voir quel film ? Bref, racontez-moi vos vacances :-(


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 15 août 2014

Bientôt la rentrée... avec Tann's (et encore des cadeaux pour vous !)


Si tu te souviens bien, l'année dernière à pareille époque, il faisait beau je te montrais le beau cadeau que Tann's a fait à mon Grand pour sa rentrée scolaire.

La réputation de Tann's, en termes de qualité et de solidité de ses cartables, n'est plus à faire et je vais te le prouver une nouvelle fois, photo à l'appui. Voici une photo du cartable que lui a offert Tann's l'année dernière et que j'ai prise ce matin (en intérieur, bien sûr, à cause de la mousson) :


Comme tu peux le constater par toi-même, il est encore en excellent état - et pourtant, il en a vu de toutes les couleurs - et l'oursin du portemonnaie est content de te préciser qu'il va rempiler le mois prochain pour l'année scolaire 2014 - 2015.

Autre détail qui n'a pas pu t'échapper, un autre cartable, rose cette fois, figure sur la photo : non, le Tann's ne se reproduit pas en captivité - "Dommage" souhaite préciser l'oursin. Ce deuxième cartable est tout neuf : c'est celui que Tann's a offert à la Princesse il y a quelques semaines. Vu sa couleur, tu l'aurais parié : si je te dis que c'est elle qui l'a personnellement choisi, tu t'en doutes aussi.

Ce cartable fait partie de la nouvelle collection Héritage, lancée pour la rentrée scolaire 2014 - 2015. Je t'ai fait quelques photos supplémentaires pour te montrer la bête :


Sa matière est complétement différente du cartable de mon Grand : il s'agit d'une toile enduite, traitée déperlant, encore plus facile à nettoyer. Avec ce cartable-là, un coup d'éponge et c'est bon mon Raymond. Il s'agit d'un cartable 38 cm, que tu peux utiliser à partir du CP : si tu connais un peu la smala, tu sais que la Princesse entrera en Grande Section de Maternelle à la rentrée prochaine, par conséquent, ce cartable ne lui servira que l'année suivante. Ce n'est pas un problème de poids puisqu'il ne pèse que 980 grammes mais plutôt une question de taille : il est un peu grand pour elle.

Comme le cartable offert à mon Grand, il est renforcé au niveau des coutures, dans les angles et sur le dessous, ce qui explique aussi sa longévité que je n'hésite pas à qualifier d'exceptionnelle, connaissant le soin légendaire dont fait preuve mon Grand pour ses affaires. Autres caractéristiques remarquables du cartable Tann's, qui contribuent grandement à sa réputation : son dos et ses bretelles ergonomiques ainsi que ses réfléchissants sur les bretelles (que tu peux distinguer sur la photo d'ailleurs, ils sont gris), à l'avant et sur les côtés. A l'intérieur, tu as de quoi ranger du merdier : le cartable dispose de 2 grands soufflets adaptés pour les classeurs mais aussi d'une poche zippée à l'avant, d'une autre à l'intérieur, ainsi que d'une poche planning et d'une poche spéciale règle.

Je n'hésite pas à dire que Tann's, c'est la Rolls du cartable : c'était déjà le cas quand j'allais à l'école (le mien était en nubuck bordeaux, je m'en souviens encore !) et 30 ans plus tard, ça n'a pas changé. 

D'ailleurs, j'ai une Rolls, pardon un cartable 38 cm de la collection Héritage Bucheron, une trousse double assortie et un bon de réduction de 15 % à valoir sur toute la boutique en ligne Tann's à faire gagner à 3 d'entre vous. Vise un peu ce que tes loulous vont pouvoir gagner grâce à la générosité de Tann's :

Clique sur l'image pour l'agrandir

Ils ne vont pas avoir la classe avec tout ça, hein ? Allez, c'est parti, on joue : il y aura donc 3 gagnants, tirés au sort grâce à Random.org. Le giveaway commence dès la publication de ce billet : il sera clôs le vendredi 22 août 2014 à 23h59. Les 3 gagnants devront m'indiquer leurs coordonnées postales dans les 24h suivant le tirage au sort, pour pouvoir recevoir leur cadeau à temps avant la rentrée. Merci de ne participer qu'une seule fois par foyer ; ce jeu est réservé à la France métropolitaine.

Pour tenter ta chance, tu remplis le formulaire ci-dessous : je te demanderai juste de nous aimer sur Facebook, Tann's et moi, et de me dire quel est ton article préféré sur la boutique en ligne de Tann's en m'indiquant le lien vers cet article. Comme d'habitude ici, si tu préviens les copains sur les réseaux sociaux, je t'accorde généreusement une chance supplémentaire pour le tirage au sort.
Il me reste à te souhaiter bonne chance et un bon week-end (sous la flotte, pour changer) ! 


Edit du 23 août 2014

Random a fait son travail et a désigné gagnants les 3 numéros suivants, dans cet ordre :
  
- le numéro 292 gagne le cartable, ce qui correspond à Aurélie De Saint Jan (participation du 21 août 2014 à 22h11)
- le numéro 43 gagne la trousse, ce qui correspond à vanessa degrve (participation du 15 août 2014 à 18h08)
- le numéro 178 gagne le bon de réduction de 15 %, ce qui correspond à ma riekiki (participation du 16 août 2014 à 13h28)

Bravo à toutes les 3, je vous envoie un e-mail tout de suite !





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 11 août 2014

Nous avons visité le Château de Pierrefonds dans l'Oise


Je vous ai raconté récemment notre quête d'une nouvelle chariotte mais je ne vous avais pas encore dit que nous avions trouvé la demeure de nos rêves. Oh, rien de très tape à l’œil, juste une petite maison sans prétention mais avec du cachet toutefois, facile d'entretien et qui se fond sans difficulté dans le paysage.

La voici : discrète, hein ?

 
Source : www.all-free-photos.com 

Décidément, l'oursin du portemonnaie n'a aucun humour : vous l'aviez peut-être reconnue, cette demeure, c'est le magnifique Château de Pierrefonds dans l'Oise, que nous avons visité la semaine dernière en famille.

Comme vous le savez, nous avons choisi de passer nos vacances à Gardincourt cette année, la faute notamment à François H. qui vient de me rappeler que j'allais lui verser cash un peu plus d'un mois de mon salaire cette année en guise d'impôt. Ironie du sort, j'ai reçu l'avis d'imposition le jour où nous avons visité le Château : je peux vous dire que je n'ai pas regretté d'avoir profité du patrimoine.

Car ce Château fait partie des monuments nationaux français. Pour autant, ne pensez pas que la visite est gratuite : nous avons versé 15 € d'obole pour 4 entrées (7,50 € par adulte, gratuit pour les enfants). Mais, je chipote - l'avis d'imposition me reste en travers, que voulez-vous - car je trouve que cela reste un prix raisonnable pour un peu plus de 2 heures de visite, commentée de surcroît.

Actuellement, deux expositions sont visibles à l'intérieur du Château, indépendamment de la visite des lieux : la première porte sur la collection Monduit. Comme ça, ça ne vous dit rien, mais si je vous dis que les ateliers Monduit sont spécialisés en plomberie d'art, procédé qui consiste à marteler une feuille de plomb ou de cuivre afin de réaliser des décors en creux pour les toitures des monuments, cela va vous parler : on doit ainsi aux ateliers Monduit la flèche de Notre-Dame de Paris, la Statue de la Liberté ou encore le Lion de Belfort. Des doubles véritables de certaines pièces sont visibles à Pierrefonds : je peux vous dire que certaines réalisations sont vraiment impressionnantes, à la fois par leur taille et par ce qu'elles représentent.

La deuxième exposition est un peu moins imposante mais tout aussi intéressante, même si elle le sera nettement moins pour les enfants car elle repose sur pas mal d'écrits et porte sur la présentation de photos et des dessins originaux de l'architecte Viollet-le-Duc, à qui Napoléon III a confié la reconstruction du Château au XIXème siècle.

Car voilà la grande originalité du Château de Pierrefonds : ce château fort a été construit à la fin du XIVème siècle, à proximité de Compiègne, par Louis d'Orléans, second fils de Charles V. Pierrefonds était au départ destiné à surveiller les échanges entre les Flandres et la Bourgogne, fief des Ducs de Bourgogne, rivaux des Orléans. Le Château de Pierrefonds est tombé dans l'oubli, après le siège livré par Louis XIII en 1616, qui le prend et le démantèle. On doit la "renaissance" du Château à Napoléon 1er qui le rachète en 1810 mais surtout à Napoléon III qui confie sa restauration à l'architecte Viollet-le-Duc afin de le transformer en résidence occasionnelle puis en musée ouvert au public. L'exposition permet de se rendre compte de l'ampleur des travaux réalisés, le Château étant vraiment réduit à l'état de ruines avant d'être restauré.

Aujourd'hui, le Château de Pierrefonds rencontre un beau succès auprès du public, notamment étranger, grâce à la notoriété qu'il acquiert en servant de lieu de tournage de Peau d'âne par Georges Méliès, des Rois Maudits de Josée Dayan, de certaines scènes des Visiteurs 2 et plus récemment de la série Merlin par la BBC.

Pour ce qui nous concerne, nous avons beaucoup apprécié la visite : les années passant, Papa est occupé et moi nous sentons de plus en plus en osmose avec les vieilles pierres, je crois.... Mon Grand a particulièrement apprécié les épées qui sont exposées, notamment Joyeuse, celle de Charlemagne, bien mise en valeur dans ce qui fut la chambre de l'empereur Napoléon III. La Princesse ne pouvait qu'apprécier la visite : pour autant, elle n'a pas réussi à apercevoir Princesse Sofia ;-) Les enfants sont toutefois restés dubitatifs devant un détail d'époque : les latrines, visibles dans le cabinet de l'empereur, qui les ont laissés plutôt rêveurs. Ils ont en effet eu du mal à nous croire quand nous leur avons précisé à quoi servaient les deux trous dans les planches...

Plusieurs salles constituent les pièces majeures de la visite : le salon de réception, au décor plutôt chargé et dont les tentures nécessiteraient d'être restaurées - mon mois de salaire donné aux impôts pourraient y contribuer, tiens - ; l'escalier à double révolution, avec ses deux volées de marches qui ne se croisent pas, comme à Chambord mais en plus petit ; la Chapelle, pièce qui impose le respect par sa beauté et sa solennité, mais aussi et surtout la Salle des Preuses, où trônent, outre une imposante cheminée à double foyer, 9 statues (les Preuses) représentées sous les traits de l'Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, et de ses dames de compagnie.

Nous avons terminé notre visite du Château par la cave : rien d'étonnant, me connaissant, précise Papa est occupé... Nous n'y avons rien bu - pourtant je peux vous assurer qu'il y a de la place pour entreposer des bouteilles et les conditions absolument idéales pour les faire vieillir ! - mais nous y avons vu une collection impressionnante de gisants. Comme l'a précisé le guide, la cave n'est pas hantée, pour autant, la faible luminosité, qui s'ajoute aux nombreuses figures célèbres représentées ici, crée une ambiance un peu lugubre. Ce ne sont pourtant que des moulages, les révolutionnaires s'étant chargés de faire disparaître les originaux, mais cet alignement fait son petit effet.

C'est par là que nous avons terminé notre visite. Si par bonheur je vous ai donné envie d'aller voir vous aussi le Château de Pierrefonds, vous pouvez préparer votre visite et retrouver tous les détails pratiques ici, sur le site des Monuments Nationaux. Le Château de Pierrefonds possède également sa propre page Facebook.

Je vous propose pour terminer quelques photos que j'ai prises sur place - mon talent de photographe s'affirme au fil des semaines, vous ne trouvez pas ? - vous pourrez notamment y voir, en bas et à gauche, la Salle des Preuses, que l'on distingue dans le fond.


Et vous, vous connaissez le Château de Pierrefonds ? Vous l'avez déjà visité ?




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 4 août 2014

Bientôt la rentrée… avec Maped ! (et des cadeaux pour vous !)


Loin de moi l’idée de pourrir l’ambiance mais, si tu comptes bien, la rentrée, c’est – déjà – dans moins d'un mois. J’ai l’impression que ces mois d'été passent à une vitesse folle, je ne sais pas pourquoi.

C’est peut-être parce que je n’ai pas encore ne serait-ce que commencé à inventorier les fournitures dont vont avoir besoin les loulous en septembre. D’habitude, on s’y prend dès le mois de juillet, là, j’ai même failli passer la date limite pour commander les livres de mon Grand. Oui, j’ai honte. C’est un peu comme si mon cerveau refusait de se projeter à la rentrée. 

Ce billet me donne donc l’occasion de me mettre un grand coup de pied dans le derrière – virtuel, hein, quand même. Et puis, je n’aurais aucune excuse de ne pas me secouer un peu car figurez-vous qu’une fois de plus, Maped nous a gâtés. Enfin, nous : les loulous. Je vous laisse imaginer leur ravissement en voyant qu’une partie du matériel pour l’école était déjà là ^-^ 

Nous avons donc reçu un ravitaillement en règle, visez un peu : 



J’en profite pour te présenter au passage les Smoothy, dont tu peux apercevoir la boîte bleue sur la photo en haut, sur la gauche, juste à côté de mon sac de Super Maman (j'y tiens à celui-là). Je peux déjà te dire que ces crayons-là nous ont sauvé de l'ennui lors de quelques journées pluvieuses - d'ailleurs, vous saviez que la mousson ne se produisait pas seulement en Inde ?

Les Smoothy, ce sont des craies aquarellables, dont le corps en plastique triangulaire permet une bonne prise en main. Ces craies ont un pouvoir couvrant plutôt intéressant, avec un rendu qui s'apparente à de la peinture à l'eau. Elles glissent très bien sur le papier et sont agréables à utiliser, ce qui les a très vite fait adopter par la Princesse. Je trouve ces craies innovantes, leur système de grip permettant de garder les mains propres quand on s'en sert. Et quand on voit l'état de certains vêtements après une séance de coloriage, la précision n'est pas futile...

Nous avons donc reçu de quoi bien travailler à l'école, comme vous le voyez, mais sachez que Maped a aussi pensé à vous chers lecteurs. Hé oui, dans la livraison, figuraient des sacs Super Rentrée que je vais offrir à trois d’entre vous et dont voici le contenu : 

Chaque sac Super Rentrée comprend : 12 feutres Color'Peps long life, un stylo 4 couleurs Twin Tip, 12 crayons de couleur Color'Peps, un cahier de coloriage, un taille-crayon et des gommes.

Pour en gagner un, il vous suffira de compléter le formulaire à la fin du billet.

Je vous demanderai de liker la page Facebook de Maped ici et celle du blog, pour nous remercier
. Si vous rameutez vos copains sur les réseaux sociaux pour qu'ils viennent jouer aussi (Twitter, Facebook, Hellocoton ou Google +), je vous compterai une chance supplémentaire. Il ne vous reste plus qu’à rentrer tout ça dans les cases du formulaire à la fin du billet et à croiser tout ce que vous voulez en espérant être l'un des trois gagnants de ces sacs bien garnis de Super Rentrée.

Le concours démarre dès la publication du billet et prendra fin le lundi 11 août 2014 à 23h59. Merci de ne jouer qu'une seule fois par foyer ; le jeu est réservé à la France métropolitaine.
Une fois le jeu clôturé, je tirerai 3 gagnants au sort parmi toutes les participations valides, à l'aide de Random.org. Leurs noms seront annoncés ici, en édit du billet, mais aussi sur les réseaux sociaux.

Et puis, tiens, en parlant de Super Rentrée, quand tu auras fini de jouer chez moi, tu pourras aussi aller tenter ta chance sur la page Facebook de Maped. 

En effet, depuis le 28 juillet 2014 et jusqu’au 22 août 2014, ils organisent un concours de dessin qui permettra à ton loulou, s’il gagne, de remporter une trousse personnalisée Madame Pop and Kids et des tas de fournitures Maped pour bien travailler à l’école. 

Je t’explique le principe, tu vas voir, c’est tout à fait adapté aux parents indignes comme nous, qui n’ont de cesse de trouver comment se débarrasser occuper leur progéniture : tu demandes à ton loulou de dessiner ses rêves, oui, rien que ça. Déjà, rien que le temps de la réflexion, t’as le temps de poser le vernis. Une fois qu’il aura trouvé l’idée qui déchire, tu l’encourages – de loin, hein, pour ne pas risquer de renverser  ton mojito - à tracer un magnifique dessin, comme il le souhaite (il ne faut pas brider la créativité des enfants, sinon tu te retrouves à faire le dessin toi-même). Avec un peu de chance, il recommencera plusieurs fois : tu pourras donc recharger ton verre d’apéro sans problème. 

Une fois le chef d’œuvre finalisé, tu n’as plus qu’à aller sur la page Facebook dédié au concours, juste . Tu choisis la catégorie d’âge dans laquelle ton loulou va concourir et tu télécharges le dessin. Et puis, c’est tout ! T'attends les résultats !

Et c’est là que tu me devras peut-être, ainsi qu’à mes copines blogueuses, une reconnaissance éternelle ! Figure-toi qu’avec marjoliemaman, allomamandodo, e-zabel, mamanpasseulement, famille-nombreuse-famille-heureuse, plusdemamans, tomiris91, mamanonyme et kitouchy, je fais partie du jury qui sélectionnera : 
  • 3 dessins gagnants dans la catégorie « Maternelle » 
  • 3 dessins gagnants dans la catégorie « Primaire » 
  • 3 dessins gagnants dans la catégorie « Collège » 
  • 10 dessins gagnants « mentions spéciales » toutes catégories confondues.

Je mentirais si je ne vous disais pas que je ne suis pas peu fière d’avoir été choisie par Maped pour faire partie de ce jury…  Tout à fait entre nous, je n’aurais jamais cru que mon petit blog tout artisanal en arriverait là un jour.

Je suis donc doublement contente de vous annoncer cette opération, de vous encourager à y participer parce que les dotations sont vraiment intéressantes (le détail figure ici) et de vous offrir moi aussi des cadeaux : après tout, tout ça, c’est aussi et surtout grâce à vous. Alors merci… et bonne chance !

 
Edit du 13 août 2013


Random.org a désigné les 3 gagnantes (ce sont des fiiiiiiiilles) des sacs Super Rentrée de Maped :

- le numéro 108, qui correspond à la participation de Blandine Rot le 4 août 2014 à 17h25
- le numéro 438, qui correspond à la participation de Melissa Blanca le 11 août 2014 à 9h59
- le numéro 28, qui correspond à la participation de Mandy Tribu Lactée le 4 août 2014 à 11h33

Bravo à toutes les trois - je vous contacte tout de suite par e-mail - et merci à tous les autres participants !

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 1 août 2014

Nous sommes allés au cinéma voir... Les Vacances du Petit Nicolas


Les histoires du Petit Nicolas, c'est bien simple, c'est toute ma jeunesse : quand j'avais l'âge de mon Grand, j'empruntais les livres de cette collection à la bibliothèque de l'école et je les dévorais littéralement le soir après la classe. 

Encore aujourd'hui et malgré mon âge avancé ^-^, quand j'ai l'occasion d'en lire un, je ne la rate pas : je me suis d'ailleurs procuré quelques volumes que je garde précieusement à la maison, avec le fol espoir que mon Grand ait envie de les lire un jour. 

Pour autant, étant donné le goût de mon fils pour la lecture, cela me semble compromis, tout du moins pour le moment, mais bon... 

C'est d'ailleurs un peu à cause de cela que j'ai eu très envie d'aller voir le film Les Vacances du Petit Nicolas avec lui : j'espérais bien qu'il tombe sous le charme de cette bande de gamins de son âge, puis que cela lui donne envie de lire les différents tomes du Petit Nicolas et, soyons fous, d'autres livres aussi, pourquoi pas ? Et puis j'avais gagné des places chez Ma poussette à Paris, alors...




Mon Grand connaît un peu le personnage du Petit Nicolas, à cause du dessin animé qui passe sur M6 - que je trouve personnellement très mal dessiné et globalement plutôt moche, mais là n'est pas la question. Il est donc un peu familier avec cet univers et l'idée d'aller voir le film au cinéma lui a bien plu. 

Le risque était calculé : ayant déjà vu le premier opus, Le Petit Nicolas tout court, je me doutais que ce genre de film lui plairait. Il faut bien avouer qu'à l'époque de sa sortie, j'avais mis du temps à me décider à le regarder, attendant finalement une diffusion à la télé, simplement par peur d'être déçue par rapport au bouquin (et au vu de la triste adaptation en dessin animé). Il s'avère que le dessin animé et le film n'ont rien à voir ou presque, alors tout va bien. 

Ce premier film m'avait même bien plu : je l'avais trouvé "rafraîchissant", emprunt de cette bonne humeur et de cette désuétude qui fait du bien parce qu'elle nous plonge dans un passé aussi réconfortant que régressif (un peu comme un bon vieux de Funès). 

Et j'ai retrouvé cette même ambiance et ces mêmes sensations en visionnant Les Vacances du Petit Nicolas le week-end dernier au cinéma. J'y ai pris beaucoup de plaisir, malgré les critiques plutôt négatives que j'avais lues auparavant concernant ce film et qui m'avaient tout de même causées une toute petite appréhension. Comme quoi, il ne faut pas hésiter à se forger sa propre opinion. 

Mon Grand a bien aimé ce film lui aussi : bien sûr, il a eu un peu de mal à saisir le second degré et même les références cinématographiques, notamment à La Grande Vadrouille, puisqu'il ne l'a - encore - jamais vu. Pour autant, c'était son premier ciné avec un vrai film et pas un dessin animé et cela lui a beaucoup plu de regarder un programme de grand. 

J'ai trouvé Kad Mérad et Valérie Lemercier dans la lignée du premier opus, avec une mention spéciale pour les enfants, qui jouent drôlement bien pour leur âge, et pour Dominique Lavanant, une comédienne que j'adore et que je vois prendre de l'âge avec beaucoup de peine. Que voulez-vous, pour moi, elle aura toujours l'âge de Christiane dans Les Bronzés...  

Ce film est donc tout à fait honnête et je vous conseille d'aller le voir avec vos loulous à l'occasion : il ne faut pas en attendre un grand moment de rigolade, mais un bon moment de tendresse et de nostalgie, oui, certainement.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !