mercredi 28 mars 2012

Edenens : le lait soyeux velouté

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la blogosphère beauté a « ouvert mes chacras » en termes de beauté (je peux tenir une conversation argumentée sur les nouvelles teintes de vernis OPI avec une nonchalante décontraction, désormais). Et parmi mes découvertes bloguesques, il y a Edenens.

J’ai ainsi eu l’occasion de tester le lait soyeux velouté en gagnant un concours sur le blog des deux sœurs de www.justesublime.fr, que je remercie une fois encore au passage.

 
Le lait corporel est donc arrivé par la Poste quelques jours après l’annonce des résultats, le bouchon à clapet malheureusement ouvert. Un inconvénient vite compensé par la quinzaine d’échantillons qui accompagnaient le lait et qui m’ont permis de découvrir une grande partie de la gamme Edenens. Il faut dire aussi qu'il n'y avait aucun dégât à déplorer.

Concernant le packaging du produit, je n’ai rien à dire : le flacon est très beau, il tient bien en main et le bouchon à clapet est pratique, mise à part une petite projection de lait à chaque ouverture. Les couleurs blanches et vertes sont tout à fait adaptées à l’univers de la marque et l’ensemble donne une impression de sérieux : pour moi, c’est une réussite. 

Je le précise tout de suite, je ne suis pas fan des laits corporels : je leur préfère des textures plus fermes comme les crèmes et depuis peu, les beurres corporels (dont je vous parlerai forcément un de ces jours car je celui que j’utilise actuellement est vraiment top !). Je trouve que la texture lait reste très liquide et qu’elle est plus difficile à faire pénétrer dans la peau, nécessitant un massage appuyé pour faire disparaître les traces blanches : le lait corporel Edenens ne déroge pas à la règle.

L’avantage des laits corporels, par contre, c’est que c’est très économique. Comme la texture est liquide et qu’elle est plus difficile à faire pénétrer, j’utilise beaucoup moins de produit, contrairement à un beurre corporel avec lequel j’ai tendance à me tartiner littéralement comme un tranche de pain avec du Nutella. Du coup, le flacon dure plusieurs mois.

Le lait est très agréable à appliquer car il apporte beaucoup de fraicheur. J’ai lu qu’il pouvait également faire office de lait après-soleil et je pense que c’est une utilisation tout à fait intéressante à envisager. En effet, il hydrate très bien et laisse la peau souple et parfumée après l’application. 

Je cherche la petite bête mais je dois bien avouer que le parfum de ce lait ne me plaît pas énormément : je le trouve un peu trop connoté « bio » à mon goût, vous savez, un peu comme cette odeur qui règne dans les magasins bio. Car ce lait corporel a un gros avantage : il ne contient ni paraben, ni huiles minérales, ni silicones. Il est formulé à base de pétales de calendula et du fameux extrait phyto-natif, la signature d’Edenens, "qui apporte aux cellules les éléments nutritifs essentiels (peptides, acides aminés, minéraux…)" je cite.

Même si je n’apprécie pas plus que ça son parfum, c’est un produit que je trouve très correct car il laisse la peau très bien hydratée et très fraîche après l’application. Et comme promis par la marque, l’hydratation est durable : on en ressent sans problème les effets jusqu’à la douche suivante. De plus, ce lait ne laisse pas de film gras sur la peau et permet donc de s’habiller sans attendre.

Le prix du flacon de 400 ml est d’environ 16 € : c’est un prix tout à fait raisonnable selon moi pour ce type de produit, vendu en parapharmacie, de bonne qualité et qui dure longtemps. Il conviendra sans problème aux peaux sèches mais surtout aux peaux sensibles, en raison de sa composition naturelle.

Je ne pense pas acheter ce produit à nouveau mais je compte bien poursuivre mes tests des produits Edenens car c'est une marque qui fait partie de mes favorites désormais.
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 mars 2012

Revue Betrousse Christmas Beauty : la crème hydratante intense visage Hydriska

Je poursuis ma revue des produits de la Betrousse Christmas Beauty avec la crème hydratante intense visage de la marque Hydriska.

Je ne connaissais pas du tout cette marque auparavant : renseignements pris, il s’agit d’un label danois qui bénéficie de plus de 30 ans d’expérience dans le soin des peaux sèches à très sèches.

Je n’ai pas la peau du visage particulièrement sèche en hiver, disons qu’elle demeure toujours sensible aux variations de température, par conséquent je me suis dit que cette crème, même si elle ne m’était pas idéalement adaptée, ne pouvait pas me faire de mal. Je l’utilise depuis plusieurs semaines maintenant, uniquement le soir en guise de crème anti-âge car son mode d'emploi précise qu’elle permet d’estomper rides et ridules.

Il faut bien le dire, le packaging de ce produit n’est pas sexy : il s’agit d’un flacon-pompe en plastique de couleur rouge vif. Il conviendra parfaitement aux hommes je pense et ce, pour deux raisons, l'une esthétique, l'autre pratique : la couleur rouge du flacon dans les mêmes tons que la marque Vichy et le flacon-pompe qui permet de doser la quantité de produit selon ses besoins. Pour moi, un traditionnel bouchon à vis le fait tout aussi bien, le côté gadget en moins que sauront néanmoins apprécier ces messieurs.

Une de mes premières réflexions en appliquant cette crème, c’est qu’elle ne sent absolument rien. Nous sommes dans le dépouillement le plus total. L’accent a été clairement mis sur la composition de cette crème qui contient de la vitamine E et B3, de l’huile de Jojoba, du beurre de karité et des céramides qui réparent les barrières naturelles de la peau en stimulant la synthèse des lipides intracellulaires. J’ai véritablement devant moi un ovni car c’est bien la première crème que je teste qui n’a absolument aucun parfum. Encore un truc qui me fait dire qu’elle convient parfaitement aux hommes.

La crème est ferme, ni onctueuse, ni grasse, elle est très vite absorbée par la peau et lui apporte immédiatement une meilleure élasticité. Cela peut être un peu troublant au début car cette crème n’apporte pas le niveau d’hydratation habituel pour une crème qui se destine aux peaux sèches voire très sèches. Cette crème ne glisse pas sur la peau comme d’autres crèmes, elle se fond instantanément : ça aussi, ça plaira à ces messieurs ! Elle demeure pourtant suffisamment nourrissante car je n’ai ressenti aucune sensation de tiraillement après l’application et pourtant, j’utilise un gel nettoyant plutôt agressif en ce moment (je vais vous en parler prochainement de celui-là tiens).

C’est un produit un peu déroutant car je n’ai pas l’impression que ma peau soit nourrie après l’application : elle est juste douce et très souple. Elle conviendra parfaitement aux peaux normales et sensibles, d’autant plus qu’elle ne possède ni parfum, ni parabènes, ni conservateurs, mais je pense qu'elle sera trop juste pour les peaux sèches en termes de confort et d’hydratation.

C’est un produit que je ne rachèterais pas : il coûte 15,90 € pour un flacon de 50 ml. Je reste convaincue qu’il pourrait tout à fait convenir aux hommes ayant une peau normale, pour ma part, je m’en retourne à mes crèmes de fiiiillles !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 mars 2012

Je fais de mon mieux

Quand je suis tombée enceinte de mon premier enfant, ce fut un peu comme si je me lançais dans l’inconnu. Je ne m'étais jamais occupée d'un bébé, je n'en avais même jamais tenu dans mes bras. Mais je désirais cet enfant et malgré tout, je ne manquais pas de confiance en moi, je me disais qu’il fallait de toute façon que j’y arrive et que la nature étant bien faite, les gestes justes allaient venir d’eux-mêmes. L’instinct maternel allait me guider, c’était évident.

Les premiers mois ont passé, bientôt les premières années déjà : j'ai toujours suivi mon instinct et je crois que cela m'a plutôt bien réussi.

Et puis, l’anniversaire des 2 ans est arrivé et là, il y a eu comme une interférence sur la ligne, comme un bug…. Mes convictions et mon assurance ont été mises à mal car je me suis trouvé devant ce que j’ai appris à nommer plus tard le "terrible two".

J’ai mis du temps à mettre des mots sur ce phénomène car c’en est un. En l’espace de quelques semaines, votre bébé potelé devient un petit enfant. Il parle, il exprime ses désirs et ses besoins mais surtout, il s’oppose à ses parents. Et ça, c’est dur à avaler. Surtout le petit sourire narquois qui accompagne le non catégorique.

Je n’y étais pas préparée, je ne m’y attendais pas, même si je me doutais que la période des grands apprentissages allait certainement être un peu rock’n’roll.

J’ai mis du temps à comprendre, à trouver comment faire face à ce comportement. J’ai même pensé que le problème venait de moi, que je m’y prenais mal pour l’aider à devenir plus grand... jusqu’à ce que je comprenne que tous les enfants passaient par cette étape vers l’âge de 2 ans.

Quelque part ça m’a bien soulagée. C’est à ce moment-là que je me suis dit que de toute façon, la meilleure des choses à faire, la plus évidente et la plus naturelle, c’était de faire de mon mieux, de m’en tenir à faire ce que je pouvais, ce qui me semblait bien, en acceptant de faire des erreurs parce que je ne suis qu’humaine après tout. 

Aussi, quand mon deuxième enfant est arrivé à l’âge choupi des deux ans, j’ai décidé de laisser venir et de prendre la phase d’opposition comme elle venait. Et elle est venue...nous sommes même en plein dedans.

Alors j'essaie de ne pas contrarier ma fille, de ne pas la braquer, de m’énerver le moins possible et quand c’est vraiment difficile, quand Maurice pousse le bouchon un peu loin, je la gronde et je la punis parce qu’il faut tout de même lui donner des limites, ça aussi c’est mon rôle de mère. Mais j’essaie de garder mon calme parce que je sais qu’il ne sert à rien de me faire un ulcère, c’est une mauvaise période à passer, c’est une phase d’apprentissage nécessaire et ce n'est pas une étape facile pour elle non plus je pense…

J’essaie de voir le bon côté des choses : elle n’est plus un bébé, elle s’affirme, elle se forge sa personnalité et c’est la normalité. Après tout, je l’ai attendu ce passage où elle ne serait plus tout à fait un bébé, j’ai voulu qu’elle grandisse parce que c’est notre rôle de parents d’aider nos enfants à aller de l’avant, à devenir grand. 

J’ai lu quelque part que la crise des deux ans était comparable à une crise d’adolescence. C’est vrai que dans 10 ans d’ici on va remettre ça et que le "terrible two", à côté, c’est peanuts… Mais, d’ici là, j’ai bien l’intention de profiter de la période intermédiaire.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 mars 2012

Wish list récréations DPAM

Après les Jours Fun Tape à l'Oeil hier, j'ai fait une sélection d'articles actuellement en promotion sur www.dpam.com et en magasins, dans le cadre des récréations (jusqu'au 24 mars 2012).

A noter que si vous possédez la carte du Club des Mamans, qui est gratuite, vous bénéficiez de 10 % de réduction supplémentaire sur chaque article.

Voici ce que j'ai repéré pour les garçons :
Chemise Dingoshirt à - 40 % - à partir de 8,70 € au lieu de 14,50 €

Bermuda Dingobermu à - 40 % - à partir de 11,10 € au lieu de 18,50 €
Blouson Jeanjeanblou à - 40 % - à partir de 13,50 € au lieu de 22,50 €
Maillot short Maillogaludi à - 40 % - à partir de 6,90 € au lieu de 11,50 €





 Et pour les filles :

Blouse Pareoshirt à - 30 % - à partir de 9,45 € au lieu de 13,50 €
Jupe à carreaux Flocaroskirt à - 40 % - à partir de 12,30 € au lieu de 20,50 €

Robe Kaleidress à - 40 % - à partir de 14,70 € au lieu de 24,50 €


Maillot de bain Mayomode à - 40 % - à partir de 9,90 € au lieu de 16,50 €
Parka Julipliparka à - 40 % - à partir de 18,30 € au lieu de 30,50 €



Ce n'est pas encore ce mois-ci que je vais faire des économies...






Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 mars 2012

Wish list Jours Funs Tape à l'Oeil

Comme vous le savez certainement, la marque de vêtements pour enfants Tape à l'Oeil est en pleine opération Jours Funs jusqu'au 21 mars 2012, en magasins et sur leur site www.t-a-o.com.

Je me suis amusée à faire une petite sélection d'articles en promotion qui m'ont tapé dans l'oeil - c'est le cas de le dire!

D'abord pour les filles :
La robe Abby en denim à - 50 % - à partir de 9,99 € (au lieu de 19,99 €)
Le t-shirt Ange à - 20 % - à partir de 7,19 € (au lieu de 8,99 €)
Le pantalon Ashley à - 50 % - à partir de 9,99 € (au lieu de 19,99 €)

Le bermuda Aéro à -30 % - à partir de 12,59 € (au lieu de 17,99 €)
La blouse Apoka à - 50 % - à partir de 7,49 € (au lieu de 14,99 €)

Le chapeau Asso à - 50 % - à 4,99 € (au lieu de 9,99 €)


Le trench à - 30 % - à partir de 24,49 € (au lieu de 34,99 €)

Et pour les garçons :

La chemise Artagnan à - 50 % - à partir de 7,49 e (au lieu de 14,99 €)
Le pantalon droit Adrenaline à - 50 % - à partir de 8,99 € (au lieu de 17,99 €)

La casquette anis à - 50 % - à 3,49 € (au lieu de 6,99 €)

Les patchs Almando à - 50 % (à 1,49 € au lieu de 2,99 €)

 Et vous, vos coups de coeur, c'est quoi ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 mars 2012

Mon premier test beauté...

J'ai eu la chance d'être sélectionnée en fin d'année dernière par So du blog (dé)maquillages pour participer à un test concernant un des sérums Darphin : j'ai choisi le sérum nourrissant premières rides Fibrogène.


 Inutile de vous dire que j'ai pris mon rôle très au sérieux et puis, j'étais tellement contente de recevoir ce sérum en cadeau que je crois que j'aurais pu le boire si on me l'avait demandé...

Avant de participer à ce test, je ne connaissais la marque Darphin que de nom et ce, pour une raison simple : le prix de leurs produits est bien trop élevé pour mon petit budget et donc je ne m'étais jamais vraiment intéressée à cette marque. Pour vous donner un ordre de prix, le sérum Fibrogène coûte entre 60 et 70 € selon les dépositaires.

Concernant le conditionnement du produit, je trouve que le flacon en verre dépoli est très classe : il a belle allure dans ma salle de bains ! Il est pratique parce qu’il est petit, qu'il tient très bien dans la main, et donc, qu'il est facile à caser dans mon armoire de toilette. Le corps transparent du flacon permet de voir ce qu’il reste dedans et de prévoir son renouvellement.

A l’usage, je me suis aperçue que deux pressions sur le doseur suffisaient pour l’ensemble de mon visage : c'est donc plutôt économique. J’ai reçu le sérum Fibrogène fin décembre 2011 : je l’utilise chaque matin depuis ce jour-là et le flacon n'est pas encore fini (j'en suis aux deux tiers).

Le parfum du sérum est très neutre : ça ne sent presque rien. A l'application, le sérum glisse très bien sur la peau et pénètre vite : j'enchaîne d’ailleurs tout de suite après avec ma crème hydratante.

Il s'agit d'un sérum destiné aux peaux sèches à très sèches mais elle convient néanmoins parfaitement à ma peau mixte et sensible car elle n'est pas grasse et apporte beaucoup de fraicheur à l'application.

Il faut surtout souligner sa composition d'origine naturelle, sans parabènes, ce que j'apprécie beaucoup, à base d'huile de coriandre (riche en Oméga 3, 6 et 9), d'extrait d’olive, de beurre de karité et d'oligopeptide .

Concernant son efficacité, il est difficile de dire si oui ou non mes rides se sont estompées : j’ai remarqué que ma peau était plus souple et plus douce ces derniers temps et qu'elle tiraillait moins, même avec les températures polaires que nous avons connues depuis le début de l'année.

Vous ne serez pas surpris, je ne rachèterais pas ce produit - trop cher, mon fils ! - néanmoins, je l'ai beaucoup apprécié car c'est un produit de qualité : encore merci So de m'avoir permise de participer à ce test !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 mars 2012

Mon fils est un geek


Le titre de ce billet est évocateur : je dois bien me rendre à l’évidence, mon fils a attrapé le virus familial de la « connectite ». Et j’avoue ne pas avoir arrangé la situation lorsque je lui ai installé le navigateur Potati sur l’ordinateur.

 
Je vais tout d’abord vous en dire un peu plus sur ce produit, pour les personnes qui n’en ont jamais entendu parler.

Il s’agit d’un navigateur spécialement dédié aux enfants de 3 à 12 ans : il leur permet de surfer sur des sites Internet dont le contenu a été sélectionné et validé par l’équipe de Potati (ça évite de retrouver les enfants sur le site de la poutre de Bamako, dont je vous laisse imaginer le contenu, sachant que cela n’a rien à voir avec la construction…).

J’ai trouvé l’idée de départ très intéressante et c’est ce qui m’a convaincue de l’essayer car j’avoue ne pas être constamment à regarder par-dessus l’épaule de mon fils quel site Internet il est en train de visiter (même si mon œil traine toujours un peu dans sa direction dans ces moments-là).

La prise en main est très facile : une fois le navigateur installé, il suffit de créer un ou plusieurs profils appelés Potakid, en fonction de l'âge du ou des enfants, et de leur laisser choisir un avatar. Vous accédez ensuite au menu principal où vous pouvez alors vous orienter vers une activité au choix entre : "jeux", "vidéos", "Internet", "apprendre", "dessiner" et "favoris".


Les graphismes à dominante bleue sont attrayants. Le navigateur est un outil simple d’utilisation, il très facile à appréhender, même pour les plus jeunes, grâce à un guidage audio et à une interface adaptée.

Les parents gardent le contrôle sur la navigation de leurs enfants grâce à l’espace qui leur est réservé : il est possible d’ajouter ou d’enlever des sites Internet à la sélection de Potati et de contrôler les sites visités par les enfants. Les parents ont accès aux statistiques de navigation de leurs progénitures et ils ont la possibilité de prédéfinir leur durée de surf ou des créneaux de navigation : Potati s’arrête tout seul à l’issue de la période définie. Je trouve cette option pratique, cela permet de convenir d’une durée d’utilisation au départ et donc d’éviter les disputes.

Je pense qu’il est inutile de vous dire que mon fils adore Potati… Ses activités préférées sont les jeux (étonnés ?) : il adore « angry birds » (comme son père, no comment) et les courses de voitures avec Flash McQueen.

Il utilise également beaucoup le menu « dessin » mais plus rarement le menu « apprendre », à mon grand désarroi. La rubrique « dessin » est plutôt bien fournie et les activités proposées sont intéressantes, par contre j’ai remarqué que le menu « apprendre » ne propose pas toujours de contenus à sa portée, ce qui le lasse vite au profit des jeux, que je ne trouve pas non plus forcément très accessibles à un petit garçon.

Le menu « vidéos » est sympa et accessible, même aux plus jeunes, puisqu’il permet de regarder notamment des bandes annonces de dessins animés et de films.

Le menu « Internet » ne l’intéresse pas du tout par contre.

J’ai donc un avis mitigé sur ce navigateur : je le trouve très bien fait graphiquement parlant et très facile d’utilisation, avec une idée de départ tout à fait intéressante mais je trouve qu’il laisse une part un peu trop importante aux jeux et aux vidéos, là où j’aurais aimé trouver plus de contenus éducatifs.

Pour vous abonner, rendez-vous sur le site www.potati.com : une version d’essai est téléchargeable, sinon le site propose une version gratuite mais limitée dans le temps ainsi qu’une version illimitée à 29,90 €.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 mars 2012

Ils réveillent les morts


Mon plaisir du soir, c’est de regarder la télé. Ma journée ne se termine pas bien si le programme télé n’est pas à la hauteur (c’est mon côté français moyen).

Les restrictions budgétaires familiales nous ont conduit en 2010 à résilier l’abonnement à Canal + et, bizarrement, je n’ai jamais autant regardé la télé que depuis que nous n’avons plus Canal +. Peut-être que le fait de payer pour regarder une chaîne m’incitait à exiger d'elle un contenu qui devait forcément me plaire… ce qui était loin d’être le cas, surtout la dernière année de notre abonnement, où je ne la regardais quasiment plus.

Bref, je regarde la télé le soir. Et en ce moment, le lundi soir, je regarde Cold Case. Des épisodes que j’ai déjà vus sur Canal +. Cherchez l’erreur.


Je rappelle brièvement pour ceux qui ne connaissent pas : Cold Case, c’est une série américaine comme ils savent les faire, avec du suspense. Dans cette série, une équipe d’inspecteurs enquêtent sur de vieux dossiers non résolus et parviennent toujours à les classer, même si l’affaire date de plusieurs dizaines d’années. Ils sont forts, ces américains. Quand je pense qu'en France on a déjà du mal à classer les affaires actuelles...

Si cette série vous intéresse, France 2 diffuse chaque lundi soir la 7ème et dernière saison et cette série n’existe pas à la vente. C’est là l’une de ses particularités : la série utilise dans ses épisodes des titres musicaux originaux d’artistes de la trempe de Nirvana ou de U2, dont les droits de diffusion seraient trop élevés pour envisager une sortie DVD. Donc, c’est à la télé ou rien.

Pour ce qui concerne les personnages, ils font bien sûr correctement leur boulot mais ont tous connu une vie familiale difficile : alcoolisme, pédophilie, veuvage… Leurs problèmes sont abordés dans la série, ça les rend plus humains.

Les personnages ont aussi tous la même particularité : ils voient les morts après avoir résolu leur meurtre ! C'est un peu comme s'ils venaient les remercier d'avoir trouvé le salaud qui leur a fait ça. Ça fait 7 saisons que ça dure et on n'en voit pas un seul aller consulter un psy : j'ai quand même l'impression qu'il y a une substance pas très légale dans le hot-dog qu'ils achètent à la baraque à frites devant le central !

Les épisodes ne se suivent pas, on peut donc très bien prendre la saison en cours de route : ça arrange bien France 2 qui n’hésite pas à diffuser les épisodes de saisons différentes dans la même soirée ou qui rediffuse les mêmes épisodes chaque année.

Du coup, on est parfois un peu déboussolé car même si les épisodes peuvent se regarder indépendamment, il faudrait quand même respecter un tant soit peu le fil de l'histoire pour que le téléspectateur s'y repère. Il arrive, oui Monsieur le Directeur des programmes de France 2, que l'un des personnages tombe amoureux ou qu'il soit muté ou autre chose. Par exemple, regardez ces 2 photos de Lily Rush, le personnage principal :

photo saison 1
photo saison 7

France 2 va bientôt avoir éclusé l'ultime saison et je n'aurais toujours pas trouvé ce qui a changé dans le visage de Lily Rush entre la 1ère saison et maintenant : vous avez une idée, vous ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 mars 2012

Rubrique nécrologique de février

Comme je l’ai lu sur d’autres blogs, je vais essayer de vous présenter chaque mois la liste des produits que mes enfants ou moi-même avons éclusés le mois précédent. Cela sera l’occasion de vous donner un court avis sur ces produits car il n’y a pas matière pour la plupart à rédiger un billet complet. J’espère que cela vous plaira.

1er cadavre : le shampooing multivitaminé ultra brillance de CADUM
 

Le flacon est sympa et propose une grande contenance (400 ml), idéale pour les familles nombreuses. Ce shampooing sent très bon la pomme, même si le must en la matière reste pour moi le shampooing douche Pom d’Api d’Yves Rocher. Sa texture est suffisamment épaisse pour ne pas filer entre les doigts et sa mousse est abondante : une dose normale de produit est suffisante pour un shampooing. Il se rince facilement et, comme promis, ne pique pas les yeux et ça, c’est très important pour moi : j’ai eu trop souvent des yeux de lapin russe après un shampooing pour épargner ça à la chair de ma chair.

Ce produit convient parfaitement aux cheveux courts de mon fils : il les démêle parfaitement sans les alourdir et leur laisse une bonne odeur de pomme. Par contre, il ne convient absolument pas aux cheveux mi-longs de ma fille : le shampooing mousse difficilement, les cheveux s’emmêlent et au final, ses cheveux ne sont pas suffisamment hydratés. 

Quant à l’ultra brillance, je la cherche encore.

Voici donc un produit que j’ai déjà acheté plusieurs fois pour mes enfants, notamment parce qu'il est à base d'extraits de pomme bio, mais que je n’achèterais plus ou alors en dépannage.

Contenance : 400 ml – prix : 3,65 € en grandes surfaces.

2ème cadavre : le gel douche Sanex Dermo Protector peaux normales

Ce produit est un habitué de ma salle de bains : c’est déjà le 3ème flacon que je termine. Il est parfait sous tous rapports : le flacon est joliment épuré et sa prise en main est facilitée par un grip.

Je l’utilise uniquement pour les enfants : sa texture crémeuse et sa formule douce n'agressent pas leur peau. De plus, son parfum est délicatement fleuri, il se rince facilement et laisse leur peau hydratée.

C’est un produit que je rachèterai sans problème, même pour moi.

Contenance : 250 ml  - prix : 2,60 € en grandes surfaces.

3ème cadavre : le déodorant Nivea Pure & Natural


J’ai utilisé deux de ces flacons : l’un en juin et l’autre en février et mon ressenti n’est pas le même. Lorsque j’ai utilisé ce déodorant en juin, j’avais adoré son parfum (le lotus) et il m’apportait vraiment beaucoup de fraîcheur à l’application. J’étais donc ravie de le retrouver le mois dernier et là, ce n’était plus pareil : la sensation de fraîcheur était moins présente et j’ai même trouvé que le parfum était un peu agressif.

Du coup, je ne sais pas trop quoi en penser. Son efficacité est correcte, il tient bien malgré la présence de traces blanches sur les hauts noirs qu'il est toujours difficile d'éviter et sa composition ne comprend ni sels d'aluminium, ni parabènes: il avait donc beaucoup d'atouts pour me plaire.

Je pense que je le rachèterais à l’occasion pour approfondir mon avis.

 Contenance : 200 ml – 3,45 € en grandes surfaces.

4ème cadavre : le gel douche Le Petit Marseillais pêche blanche et nectarine

Voici sans doute l’un de mes gels douche préférés. En général, je n’aime pas trop les produits qui sentent la pêche car le parfum est toujours artificiel et entêtant mais là, c’est une vraie réussite.

C’est un gel douche très agréable à utiliser, peu de produit suffit, il mousse abondamment et il reste facile à rincer. Et puis ce parfum !

Il tient ses promesses : il hydrate, il rafraichit et en plus, le flacon est très joli. Je rachèterais ce produit, c’est sûr.

Contenance : 250 ml – prix : 1,90 € en grandes surfaces.


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 mars 2012

Revue Betrousse Christmas Beauty : Intra-Derm Lift effaceur express de rides Mary Cohr

Après mon billet sur le Sublime soin des mains Algotherm (que vous pouvez lire ici), je continue ma revue des produits contenus dans la Betrousse Christmas Beauty, achetée en novembre dernier, pour vous parler cette fois du roll-on Mary Cohr Intra Derm Lift – l’effaceur de rides.
Le nom me laisse rêveuse : "l’effaceur de rides", ça me fait penser à Arnold Schwarzenegger. Pas très glam’ déjà, à moins de le voir comme ça :

source : www.igossip.com
Pourtant ce roll-on est élégant. Sa couleur violette, qui est une couleur que j’adore, et son bouchon doré sont jolis.
source : www.betrousse.com
A l’usage, j’ai néanmoins constaté quelques ratés au niveau de son conditionnement.
Première chose : le flacon est en verre et il est plutôt glissant. Je trouve que c’est un peu bruyant quand ça m’échappe des mains le matin. J’ai la hantise de faire tomber ce truc dans mon lavabo et de réveiller toute la famille.
Ce n’est pas tout : les inscriptions gravées sur le roll-on disparaissent aussi vite que les téléspectateurs d’Elisabeth Tchoungui. Avec mes ongles, j’ai eu tendance à accrocher les inscriptions et il n’y a à l’heure actuelle quasiment plus rien d’inscrit sur le tube (j’en suis à peu près aux deux tiers). A 41 € le roll-on (oui, vous avez bien lu), on pouvait quand même espérer une durée de vie un peu plus longue.
Mais le plus gênant est à venir : la bille ne roule pas bien et a tendance à se coincer. J’ai trouvé l’astuce : le problème vient de l’assèchement de la bille lorsque celle-ci n’est pas au contact du produit, quand le roll-on est stocké debout. J’ai donc commencé à le stocker à l'horizontale et le problème s’est résolu, limitant du même coup la probabilité de renverser le roll-on en voulant le saisir et donc de faire du bruit.
Malgré ces petits soucis pratiques, le produit reste néanmoins facile et agréable d’application : on dépose un peu de ce sérum concentré en collagène hydrolysé (comme le précise la marque) directement sur les rides et le passage de la bille en lisse le relief. C’est rapide et ça évite d’avoir à se laver les mains après l’application. Je l’utilise le matin mais on peut aussi l’utiliser dans la journée car il n’est pas gras, il laisse une certaine sensation de fraîcheur et se trouve très vite absorbé par la peau. Heureusement, d'ailleurs, vous imaginez votre collègue vous dire : "Qu'est-ce-que t'as là, sous l’œil, la trainée blanche et grasse ?".... Un truc à ruiner votre réputation !
Le fabricant annonce des effets visibles dès la première application : je trouve ça un peu gonflé, ce n’est pas de l’acide hyaluronique quand même. Et puis bon, tu ne te réveilles pas avec la tête d'Angelina Jolie quand tu ressemblais à Jeanne Moreau la veille....Disons que j’ai constaté un peu plus de fermeté sur les rides concernées après son passage et ce n'est déjà pas mal.

C’est donc un produit qui m’a satisfaite, une fois apprivoisé son mode d’utilisation. Je ne le rachèterai pourtant pas, en grande partie à cause de son prix très élevé.
Rendez-vous sur Hellocoton !