dimanche 31 mai 2015

Rubrique nécrologique de mai


Comme vous le savez, le mois de mai à la maison fut aussi inconstant et plein de surprises que la météo. D'ailleurs, le mois se termine comme il a commencé : avec un temps pourri.

Côté cadavres, le retour à la normale, avec une rubrique nécrologique un peu plus fournie que ces derniers mois, devrait intervenir en juin puisque nous sommes arrivés à bout du gel douche Les Bains de Provence, qui a tout de même réussi l'exploit de squatter le bord de la baignoire pendant plus de deux mois !

 


1er cadavre : Palmolive Naturals à l'amande et au lait hydratant

Palmolive fait décidément partie de mes gels douche préférés pour le bain des enfants : cette variété ne fait que confirmer la règle. Il sent vraiment bon et s'avère très respectueux de la peau, grâce à une texture épaisse et nacrée, juste ce qu'il faut pour bien hydrater la peau et la laisser toute douce, tout en étant facile à rincer.

J'avoue, je me suis retenue de le piquer aux loulous car il me plaît vraiment bien. Je le rachèterai, celui-ci ou une autre senteur, c'est quasi-certain, d'autant plus que sa grande contenance lui donne un rapport qualité / prix intéressant.

Prix : 1,99 € les 250 ml
 

2ème cadavre : le gel douche Les Bains de Provence

Çà y est, le gros flacon de gel douche Les Bains de Provence a rendu l'âme : la nécro va pouvoir revivre un peu ! 

Mon avis n'a pas changé le concernant : je le trouve vraiment agréable à utiliser. Sa belle allure fait aussi de lui une belle idée de cadeau et sa longévité le rend économique.

Je ne regrette pas mon test : ce fut une belle découverte.

Prix : 5,90 € le litre.


3ème cadavre : le lait corporel A bras le corps de Propolia

Je suis en train de finir un certain nombre de soins et parmi ceux-ci, le lait corporel A bras le corps de Propolia, qui a rendu l'âme il y a une quinzaine de jours. Je vous l'avais présenté au mois de janvier dernier, avec deux autres produits que la marque Propolia m'avait fait parvenir pour test : je l'avais d'ailleurs tellement apprécié que je vous l'avais fait gagner sur le blog par la suite.

Hé bien, mon avis est resté le même jusqu'au bout, bien qu'il m'ait fallu torturer le flacon en bout de course pour lui faire cracher ses derniers millilitres, en lui maintenant la tête en bas et en lui assénant quelques fessées !

Je me suis habituée à son parfum, qui s'est un peu estompé avec le temps, et je dois dire que globalement, ce lait corporel m'a satisfaite, grâce à sa texture onctueuse et très fraîche.

Je ne pense pas le racheter mais ce fut une belle découverte, que je vous recommande de tester vous aussi à l'occasion.

Prix : 15,50 € les 190 ml


Il me reste à souhaiter une bonne fête à toutes les mamans !
 


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 28 mai 2015

Darty, l'ordinateur portable et nous


Si tu suis un peu nos aventures, tu sais que nous sommes en pleine période de mouise annuelle avec au compteur cette année : un pied pété et un ordinateur mourru. Bien (enfin, façon de parler, hein).

Alors, en attendant que le pied retrouve tout son utilité, nous gérons notre second souci : le nouvel ordinateur série spéciale qui-ne-charge-pas. Car, si notre précédent ordinateur avait le disque dur tout mourru, le nouveau est venu au monde sans batterie : embêtant pour un ordinateur portable, pas vrai ? 

C'est donc la fleur au fusil et plein d'espoir que nous sommes retournés (pour la seconde fois en 8 jours donc) dans le magasin où nous avons fait cette belle acquisition, à 10 km de la maison, 20 bornes aller / retour si tu comptes bien, pour régler le problème de batterie du nouvel ordinateur.

Quand je dis que nous sommes partis la fleur au fusil, c'est que, sachant que le PC en question avait été acheté pile 8 jours auparavant, nous nous sommes bêtement imaginés que Darty (car c'est bien du magasin Darty dont il s'agit, c'est important), qui nous rebat les oreilles depuis des dizaines d'années avec son contrat de confiance dans tous les media, allait respecter l'article qui prévoit  dedans en toutes lettres, je cite, "la liberté de changer d'avis dans les 15 jours qui suivent votre achat en magasin ou sur Internet". J'ai pris une photo du paragraphe en question, regarde :


D'ailleurs, j'ai un service à vous demander : dites-moi si vous voyez une quelconque astérisque ou la moindre restriction relative à ce paragraphe. Non ? Vous ne voyez rien ? Moi non plus.

Voilà pourquoi nous étions si confiants quand nous partimes de bon matin chez Darty : pauvres abrutis de con-sommateurs que nous sommes, nous pensions naïvement que nous allions pouvoir bénéficier sans problème de cet article du sacro-saint contrat de confiance.

Nous arrivons donc sur place, la bête sous le bras, que nous avons tout de même mis 3 heures et demie à réinitialiser (c'est fou ce que l'on gagne comme temps avec ces nouvelles machines). Nous expliquons notre "souci" au vendeur et celui-ci nous répond à 3 reprises, si, si j'ai compté, sur un ton monocorde et sans même tenir compte de nos réponses : "Votre PC est en panne, il n'est pas défectueux puisqu'il est en panne ; on ne reprend pas les PC, surtout les ordinateurs portables oh la la ; il va donc partir en réparation et c'est là-bas qu'ils décideront s'ils le réparent ou s'ils l'échangent, ce n'est pas le magasin qui décide". Entre nous, je ne serais pas étonnée qu'il ait un lien de parenté avec Régis Laspallès.

L'ordinateur doit donc partir en réparation car il n'est pas défectueux mais en panne. En fait, quand tu achètes de l'électroménager, une fois que tu as casqué, ton appareil, même s'il n'est âgé que de 2 heures à peine, n'est plus défectueux mais en panne. Ça pourrait s'arrêter là mais c'est bien plus vicieux que cela : si ton appareil est en panne, il n'est donc plus neuf, par conséquent tu ne peux plus faire jouer ton droit de rétractation et tu peux donc torcher ton petit dernier avec le contrat de confiance. C'est des malins chez Darty.

Donc, l'ordinateur va partir en réparation, dans un centre où la sentence suprême sera prise le concernant : la réparation ou l'échange. A entendre la façon dont nous en a parlé le vendeur, on a l'impression qu'au centre de réparations de Darty, il y a un type en toge et claquettes, avec un look à la Jésus Christ, assis sur un fauteuil genre Trône de fer qui examine chaque appareil qui revient en réparation et prend une sentence irrévocable.

Devant l'incapacité à discuter avec Régis et l'envie malgré tout de ne pas envenimer la situation, nous sommes donc repartis la queue basse. Oui, nous reviendrons le chercher le week-end prochain. Non pas avant, nous avons déjà un pied pété à gérer cette semaine et il faut que je gagne ma croûte, t'es gentil.

Huit jours se passent et c'est avec stupeur que Papa est occupé, un peu contraint au repos forcé ces derniers temps, s'aperçoit en consultant le suivi SAV sur Internet que le PC est parti en réparation et que la date à laquelle nous pourrons le récupérer a été repoussée, le tout sans prévenir. Ni une, ni deux, il leur envoie un message pour leur dire qu'il en déduit donc que l'ordinateur sera réparé, alors que nous avions expressément demandé un échange. Je peux te dire que cela commence à bien le gonfler, à ce moment-là (il est un peu sur les nerfs en ce moment, tu comprends).

Nous recevons donc quelques heures plus tard une réponse du SAV Darty nous invitant à nous rendre en magasin pour procéder à un échange d'ordinateur : les choses s'arrangent donc et Darty remonte un peu dans notre estime.

Nous repartons donc chez Darty, pour la 3ème fois en 15 jours donc, récupérer le nouvel ordi : par bonheur, Régis doit être en congés et nous tombons sur un autre vendeur, tout aussi agréable, qui nous invite à choisir un autre modèle, dans la mesure où celui que nous avions choisi n'est plus en stock. Je sens Papa est occupé qui a la béquille qui le démange, à l'instant.

Finalement nous repartons avec un ordinateur un poil plus cher que le premier et plus performant, le magasin ayant accepté de faire un geste commercial et de notre côté, de remettre un peu au pot. Pour l'instant, ce nouvel ordinateur nous donne satisfaction : j'espère que la mésaventure va s'arrêter là. Néanmoins, je suis très déçue : je n'avais jusqu'ici jamais eu aucune difficulté avec Darty, chez qui nous avons acheté pas mal de nos équipements et qui bénéficiait d'une belle réputation dans notre entourage, peut-être tout simplement parce que nos appareils n'ont jamais posé de souci.

C'est vrai, c'est arrivé chez Darty, ça aurait pu arriver dans un autre magasin et je ne leur jette pas la pierre (Pierre, même si je suis à deux doigts de m'agacer) : non, ce que j'ai un peu de mal à digérer, c'est que Darty nous bassine avec son contrat de con-fiance et qu'apparemment, il l'honore difficilement.

Maintenant que ce dossier est clos, enfin j'espère, nous allons passer à autre chose (le panard, en l'occurence).

Je conclus sur cette tirade de Roland Magdane, ce prophète, qui disait que : "dans consommateur, il y a "con"... comme dans "confiance" d'ailleurs.


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 25 mai 2015

Les loulous ont testé... les nouveautés des éditions Gründ


Il y a certains tests qui ne se refusent pas quand on vous les propose, surtout par ce temps froid et humide de ces derniers jours, qui a su enchanter nos jolis ponts de mai (comme si on n'avait pas déjà assez de misères comme ça, hein) : c'est le cas du partenariat que m'ont proposé les Editions Gründ, qui ont très gentiment envoyé quelques-unes de leurs nouveautés aux loulous.

Voici donc la sélection que nous avons reçue :

Tu remarqueras qu'il faisait beau, le jour où le colis est arrivé... mais ça n'a pas duré.

J'ai pris quelques photos des ouvrages ouverts : cliquez sur la photo pour l'agrandir

Mon Grand a reçu deux livres de coloriage : "Pikachu et ses amis" et "Les puissants Pokemon". Il s'agit de livrets de 16 pages, avec une couverture en papier glacé assez épaisse, qui coûtent 4 € pièce. Dans chaque livret sont proposées des activités de coloriage, bien sûr, mais aussi 80 autocollants de figurines Pokemon. Un jeu est également proposé sur chaque page : il faut retrouver le Pokemon caché.

Vous vous en doutez, à 8 ans, mon Grand ne colorie plus beaucoup... mais il joue souvent aux cartes Pokemon avec ses copains : ces livrets de coloriage ont donc su attirer son attention, d'autant plus qu'un de ses copains avait acheté les mêmes. Il s'est pris au jeu et nous a déballé toute sa collection de cartes Poké' pour avoir un modèle sous les yeux et "respecter les couleurs de chaque figurine", je cite. Cet enfant est perfectionniste, que voulez-vous.
La Princesse a également été bien gâtée, tout d'abord avec deux cahiers de coloriage : "Mes princesses à colorier" et "Ma mode à colorier". Ce qui m'a plu dans ces cahiers de coloriage, ce sont les dessins par eux-mêmes : le trait est nettement moins enfantin que ceux des cahiers de coloriage que je lui achète habituellement. La Princesse a d'ailleurs été flattée car elle m'a dit que ce n'était pas là des coloriages pour les bébés - et c'est un critère de qualité, en ce moment, à cause du CP qui approche et avec lui, le challenge oh combien stressant de l'apprentissage de la lecture. La présentation en bloc est originale et pratique. Je souligne également au passage une innovation plutôt astucieuse : les pages du carnet sont prédécoupées. Vous aurez donc le plaisir de pouvoir emmener ces chefs d’œuvre au bureau ^-^. Chaque carnet de coloriage compte 48 pages et coûte 5,95 € pièce.

La Princesse a également reçu "Mon livret d'activités 100 % princesse". Il s'agit d'un livret de 400 pages, qui coûte 9,95 € et propose des jeux, des tests, des quizzs, des coloriages, des motifs à découper, des pochoirs mais aussi et surtout : des autocollants. La princesse adore ça, les autocollants. Le reste l'intéresse un peu moins pour le moment mais je ne doute pas qu'elle s'y penche avec plus d'intérêt un de ces jours. Il faudra d'ailleurs que je me dévoue pour y regarder de plus près avec elle.
Enfin, la dernière nouveauté que nous avons reçue - et à laquelle je ne m'attendais pas du tout - c'est un très bel ouvrage qui s'appelle "L'encyclo de la danseuse". Il s'agit d'un très beau livre de 256 pages qui ravira les jeunes fans de danse. Cette encyclo est organisée de façon à répondre à toutes sortes de questions que peut se poser une fan de pointes... ou de Danse avec les Stars (restons modestes). Dans ce livre, qui pour moi pourrait constituer un beau cadeau pour une jeune fan de la discipline, toutes les questions possibles et imaginables trouvent une réponse : le livre est organisé en 170 entrées et présente un grand nombre de photos. 

Ce livre coûte 14,95 €. J'ai commencé à le feuilleter avec la Princesse car je vais vous avouer un secret : j'adorerais qu'elle se mette un jour à la danse. C'était mon rêve étant petite et cela me ferait drôlement plaisir de partager cette passion avec elle. Elle n'a pas l'air réticente à cette idée mais pour l'instant, la gym tient la corde, enfin si je puis dire.
Je m'arrête ici pour aujourd'hui mais ce billet aura très bientôt un petit frère car nous avons encore reçu quelques nouveautés à tester de la part des Editions Gründ cette semaine.
C'était maman est occupée, depuis son nouvel ordi (hiiiiiii !) - dont je vous parlerai de l'achat et de ses péripéties très bientôt - à vous les studios !

Livre et cahiers d'activités et de coloriage offerts par les éditions Gründ, que je remercie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 mai 2015

J'ai testé les shampooings Secrets de Cécile


Depuis longtemps maintenant, je privilégie la qualité pour le soin de mes cheveux : j'ai donc banni les marques de supermarché de ma routine, après pas mal de déceptions, il faut bien le dire. Avant d'ouvrir ce blog, je n'achetais exclusivement que des marques de soins professionnels pour shampooings, le plus souvent L'Oréal Professionnel, qui reste aujourd'hui encore l'une de mes marques préférées. Mais, grâce à ce blog, je me suis un peu diversifiée et j'ai découvert d'autres marques : l'une d'entre elles est la marque Secrets de Cécile.

Tout est parti d'un communiqué de presse reçu par e-mail il y a quelques mois. Je dois vous avouer que j'ai tout de suite craqué sur les packagings des shampooings. J'ai donc pris mon culot à deux mains et contacté la marque, qui m'a fait parvenir deux "échantillons" de shampooings, que voici :


J'ai trouvé ces packagings vraiment originaux, très girly mais furieusement vintage : ce n'est pas un flacon qui passe inaperçu, sans pour autant faire cheap. J'avais donc hâte de faire connaissance avec Cécile, qui est en fait le prénom de la maman du créateur de la marque, et j'ai commencé mon test par le shampooing protecteur pour cheveux colorés. Dans la mesure où il est rose, j'ai eu du mal à persuader la Princesse qu'il n'était pas adapté pour elle : je lui ai dit qu'éventuellement elle pouvait utiliser le jaune mais, comme il n'est pas rose, le succès fut moindre, forcément. 

La première chose qui m'a frappé avec ce shampooing, c'est son parfum : il sent très bon, un parfum de bonbon vraiment très agréable et qui ressemble beaucoup à celui des shampooings de la marque Coiffance.

Le système d'ouverture par clapet est pratique, notamment sous la douche, avec les mains mouillées, mais il a pourtant souvent nécessité un petit coup dponge après utilisation car du shampooing avait tendance à s'accumuler au niveau du bouchon, le rendant ainsi tout gluant. Mais ça reste un détail... car j'ai vraiment adoré ces shampooings.

Je ne sais qui est responsable entre le shampooing protecteur et la marque de ma coloration, que j'ai changée à peu près au même moment, mais j'ai pu constater récemment que ma couleur gardait une belle brillance plus longtemps. J'ai utilisé le shampooing réparateur en alternance avec le shampooing protecteur, comme j'ai les cheveux plutôt secs, et le moins que je puisse dire, c'est que ce duo fut aussi plaisant à utiliser qu'intéressant en termes de résultats.

Je ne connaissais pas du tout cette marque de shampooings avant ce test : elle est commercialisée par Marc Pellé, un ancien vice-champion d'Europe de coiffure qui s'est lancé sur ce créneau après avoir constaté que les produits de soin capillaire vendus en salon de coiffure restaient tout de même assez chers (Marc Pellé a reçu au passage toutes les faveurs de l'oursin du portemonnaie). Il a donc lancé sa propre gamme, composée notamment des deux shampooings que j'ai testés ainsi que d'un shampooing antipelliculaire pour cheveux gras.

Ces shampooings sont vendus sur le site de Brandalley et sur le site Internet très vintage de la marque : www.secretsdececile.com, au prix de 9,90 € le flacon de 250 ml, ce qui reste un prix abordable, en tout cas pour moi, dans la mesure où je ne me lave plus les cheveux que 2 fois par semaine et qu'un flacon dure plusieurs semaines désormais, d'autant plus que peu de produit suffit.

Mais ce qu'il est important et intéressant de souligner et qui distingue les shampooings Secrets de Cécile des soins professionnels que j'avais l'habitude d'acheter, c'est que ceux-ci sont élaborés à partir d'actifs naturels : des extraits de raisin et d'huile de pépin de raisins pour le shampooing protecteur, des extraits de beurre de mangue et d'huile d'Argan pour le shampooing réparateur et un cocktail d'actifs à base de 9 plantes pour le shampooing antipelliculaire.

Parfois, le souci que j'ai rencontré avec des shampooings 'bio' concernait leur texture, souvent trop liquide et désagréable à appliquer : ici, rien à redire, le shampooing a une consistance suffisamment épaisse et lisse, qui permet une bonne application sur la chevelure, une mousse abondante (ce qui est toujours agréable, enfin je trouve) mais un rinçage sans difficulté.

Les résultats sur la chevelure sont quant à eux assez remarquables : les cheveux sont doux, brillants, faciles à coiffer, mieux, la tignasse a pas mal de volume.

Je suis tout à fait convaincue par ces shampooings, vous vous en êtes rendus compte. Le seul bémol reste peut-être la difficulté à se les procurer, uniquement sur Internet : sachant que les frais de port sont gratuits à partir de 20 € sur le site de la marque, c'est encore jouable.

Et vous, ces shampooings vous tentent ?


Shampooings offerts par la marque Secrets de Cécile, que je remercie.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 mai 2015

Bon week-end, qu'ils disaient...


"Un malheur n'arrive jamais seul". Enfin, il paraît. Je crois tout de même que l'on peut sans risque accorder du crédit à ce vieil adage car, en général, les emmerdes arrivent toujours en groupe. Enfin, à la maison, c'est souvent au minimum par deux.

Mais il y a pire : à la casa, nous avons remarqué qu'il y a une période plus propice que les autres à la manifestation de la chienlit. Habituellement, c'est au mois de mars : j'ai souvenir il y a quelques années d'un combo "dégât des eaux / panne de voiture" et d'un autre doublé "grippe / gastro" pour les deux loulous la même semaine, qui n'étaient pas à piquer des hannetons.

Or, curieusement, cette année, alors qu'en 2014 nous avons connu un "panne de voiture / hospitalisation" relativement inédit et force 8 sur l'échelle de la chiatitude, nous avons passé le mois de mars sans encombres. 

Rien, Que de chi. Nada.

En avril, pareil : le calme plat. Alors, danse du calebar ? Hé bien non car c'est là que l'on s'est fait avoir : alors que nous pensions avoir échappé à la scoumoune annuelle, en fait, elle s'apprêtait à frapper plus tard mais surtout plus fort et de façon bien plus vicieuse que d'habitude.

Car cette année, nous avons eu, en cadeau bonus : l'effet de surprise !

Premier pépin il y a 15 jours : l'ordinateur portable, 3 ans à peine au compteur, rend son dernier souffle. Un samedi après-midi. On lui demande une défragmentation, il nous ruine un disque dur. Réinstallation de Windows impossible : le disque dur a autant d'énergie qu'une grenouille sous meth.

Arrive donc son remplaçant, 560 baluches plus tard tout de même, tout beau, tout neuf. Nous avons Windows 8 maintenant. Et un ordinateur portable dont la batterie est défaillante... et ne se charge pas. Retour magasin et toujours pas de PC.

Pour autant, on aurait pu croire que mon inactivité bloguesque de ces derniers jours pourrait lui être opposable. Mais non !

Je te disais bien tout à l'heure qu'un malheur n'arrive jamais seul... voilà donc le combo 2015 :


Ordinateur mourru et pied pêté !

Non, ce magnifique membre n'est point mien, c'est celui de Papa est occupé mais, comme on partage tout, je participe grandement à l'immobilisation : 10 jours minimum.

Alors, déjà, j'avais du taf à la maison et au bureau mais ça, c'était avant. Parce que depuis que Papa est occupé a la jambe en l'air, j'ai récupéré ses corvées domestiques en plus des miennes (oui, le partage des tâches est de rigueur à la maison, tu n'imagines d'ailleurs pas comme cela me manque).

Heureusement, dans notre période annuelle de chance, la scoumoune est arrivée en plein pendant les ponts de mai. Cette année, donc, nous avons une nouvelle bonne raison de ne pas profiter du jardin : l'année dernière, on ne pouvait pas y mettre un pied à cause de l'humidité ambiante, mais cette année, le jardinier est en arrêt, donc la tondeuse aussi. Et puis, je ne me vois pas ajouter l'entretien de la pelouse à la liste déjà bien longue de mes corvées...

Par conséquent, vous serez gentils, ne me souhaitez pas bon week-end : mes chers collègues me l'ont souhaité la semaine dernière et voyez le résultat. Oui, quand même, il sera prolongé, c'est déjà ça : vu le stock de corvées domestiques qui m'attendent, entre les courses et le ménage, il me faudra bien 4 jours au lieu de deux pour en venir à bout.
 
Il faut néanmoins y trouver un avantage : on va le passer en famille. Au repos (forcé). Mais on boira l'apéro :-)



Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 5 mai 2015

J'ai testé les bijoux Magnetix Wellness (+ concours de la Fête des Mères)



Je ne suis pas différente de la majorité des femmes : bien que je n'en possède pas des coffres entiers, rapport à l'oursin du portemonnaie, j'apprécie de recevoir ou de m'acheter un joli bijou de temps en temps, surtout à l'approche de la Fête des Mères.

Et, cette année, j'ai une belle innovation à vous présenter, qui m'a particulièrement intriguée : il s'agit de la gamme de bijoux Magnetix Wellness. Voici donc le bracelet que j'ai reçu pour test de la part de cette marque, dont le siège est basé à Francfort-sur-le-Main et que je remercie beaucoup :

Il a la classe, hein ?


Comme ça, tu ne remarqueras rien de spécial sur le bracelet, à part qu'il est très chouette : je te rassure, c'est normal. 

Quand je l'ai reçu, il m'a tout de suite beaucoup plu et Papa est occupé était bien content que le blog se soit chargé de mon cadeau pour la Fête des Mères : il paraît que je suis difficile....

J'ai tout de suite adopté ce bracelet : je le trouve joli, élégant, de belle facture mais néanmoins pas "tape-à-l'oeil". Je l'ai déjà porté une paire de fois au bureau : il est assez passe-partout et s'accorde avec la majorité de mes tenues. Les motifs sur le bracelet et sa discrète mais très jolie pierre violette apporte de l'éclat et beaucoup de raffinement à l'ensemble, ce qui permet de le porter également pour des occasions plus festives. C'est sans aucun doute un bijou relativement simple - personnellement, j'aime la simplicité en matière de bijoux, je déteste ce qui est clinquant : non, ce n'est pas vrai, je ne suis pas difficile - et qui devrait donc plaire à une majorité de femmes.

Mais ce qui différencie ce bracelet et les autres bijoux de la gamme Magnetix Wellness, c'est qu'il s'agit de bijoux "bien-être". En effet, en plus d'être esthétiques, les bijoux Magnetix Wellness sont dotés d'aimants néodyme, un métal gris-argent : au contact de la peau, ils agissent sur la circulation sanguine et libèrent des endorphines. Étonnant, pas vrai ?

Je dois bien vous avouer que j'ai été tout de même très intriguée par ces bijoux... et j'ai demandé à voir, d'où le bijou en photo. Je me suis également renseignée un peu et j'ai appris que la magnétothérapie, dont j'ignorais même jusqu'à l'existence, pauvre ignare que je suis, est une médecine douce non invasive qui peut être très utile en cas de migraines, douleurs articulaires... Alors, étant donné que je suis régulièrement sujette aux migraines ophtalmiques, tu penses bien que je porte ce bijou régulièrement ! Je n'ai encore jamais eu de migraine alors que je le portais, je ne sais pas si c'est un signe mais en tout cas, je ne peux que lui accorder le bénéfice du doute. Et puis, si ce n'est pas le cas, il demeure qu'il s'agit d'un très joli bijou, que j'apprécie de porter.

Bien entendu, d'autres modèles de bracelets magnétiques mais aussi des boucles d'oreilles, des colliers, des bagues et même des chevillères, tous magnétiques, sont disponibles sur la boutique en ligne de Magnetix Wellness. La marque propose également des montres et des bijoux pour enfants, il y a donc largement de quoi trouver son bonheur.

En termes de prix, la gamme Magnetix Wellness reste tout à fait abordable : le bracelet que j'ai reçu coûte 79 €, cela me semble un budget correct pour un cadeau, je trouve. Mais la gamme propose des bijoux à tous les prix, selon le type de bijou souhaité : je crois qu'il y a de quoi trouver quelque chose de sympathique à tous les budgets.

La boutique en ligne propose un règlement de la commande par carte bancaire mais également par PayPal : elle sera d'ailleurs mise en livraison le jour même pour une commande passée avant 12 heures. Un emballage cadeau est bien sûr également possible.

Comme vous avez pu le constater, la marque m'a gâtée... mais elle a aussi pensé à vous : Magnetix Wellness m'a proposé d'offrir le même bracelet que le mien à l'une d'entre vous, à l'occasion de la Fête des Mères qui cette année tombe le 31 mai prochain ! (pensez-y)

Pour tenter de remporter ce bracelet, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous (je ne tiendrai pas compte des participations laissées en commentaire, même s'ils me font toujours très plaisir).
Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 13 mai 2015 à 23h59 (heure de Paris), pour que le bracelet arrive à temps pour la Fête des Mères. Le concours est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.
Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter, sur Google + et/ou sur Hellocoton rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.
Une fois le giveaway clos, je tirerai au sort 1 gagnant à l'aide de Random.org : son pseudo sera notamment annoncé sur les réseaux sociaux, où je vous invite à me suivre. Le bracelet sera envoyé directement par la marque au gagnant.

Je vous souhaite bonne chance et, avec un peu d'avance, une très belle Fête des Mères !


Bracelet offert par la marque, que je remercie.


- Edit du 18 mai 2015 -

Random.org a désigné gagnant le n° 192, qui correspond à la participation de corinneb (le 10 mai 2015 à 19h31)

Bravo ! Je te contacte par e-mail tout de suite !
Et merci à tous les participants !


Rendez-vous sur Hellocoton !