Bon week-end, qu'ils disaient...


"Un malheur n'arrive jamais seul". Enfin, il paraît. Je crois tout de même que l'on peut sans risque accorder du crédit à ce vieil adage car, en général, les emmerdes arrivent toujours en groupe. Enfin, à la maison, c'est souvent au minimum par deux.

Mais il y a pire : à la casa, nous avons remarqué qu'il y a une période plus propice que les autres à la manifestation de la chienlit. Habituellement, c'est au mois de mars : j'ai souvenir il y a quelques années d'un combo "dégât des eaux / panne de voiture" et d'un autre doublé "grippe / gastro" pour les deux loulous la même semaine, qui n'étaient pas à piquer des hannetons.

Or, curieusement, cette année, alors qu'en 2014 nous avons connu un "panne de voiture / hospitalisation" relativement inédit et force 8 sur l'échelle de la chiatitude, nous avons passé le mois de mars sans encombres. 

Rien, Que de chi. Nada.

En avril, pareil : le calme plat. Alors, danse du calebar ? Hé bien non car c'est là que l'on s'est fait avoir : alors que nous pensions avoir échappé à la scoumoune annuelle, en fait, elle s'apprêtait à frapper plus tard mais surtout plus fort et de façon bien plus vicieuse que d'habitude.

Car cette année, nous avons eu, en cadeau bonus : l'effet de surprise !

Premier pépin il y a 15 jours : l'ordinateur portable, 3 ans à peine au compteur, rend son dernier souffle. Un samedi après-midi. On lui demande une défragmentation, il nous ruine un disque dur. Réinstallation de Windows impossible : le disque dur a autant d'énergie qu'une grenouille sous meth.

Arrive donc son remplaçant, 560 baluches plus tard tout de même, tout beau, tout neuf. Nous avons Windows 8 maintenant. Et un ordinateur portable dont la batterie est défaillante... et ne se charge pas. Retour magasin et toujours pas de PC.

Pour autant, on aurait pu croire que mon inactivité bloguesque de ces derniers jours pourrait lui être opposable. Mais non !

Je te disais bien tout à l'heure qu'un malheur n'arrive jamais seul... voilà donc le combo 2015 :


Ordinateur mourru et pied pêté !

Non, ce magnifique membre n'est point mien, c'est celui de Papa est occupé mais, comme on partage tout, je participe grandement à l'immobilisation : 10 jours minimum.

Alors, déjà, j'avais du taf à la maison et au bureau mais ça, c'était avant. Parce que depuis que Papa est occupé a la jambe en l'air, j'ai récupéré ses corvées domestiques en plus des miennes (oui, le partage des tâches est de rigueur à la maison, tu n'imagines d'ailleurs pas comme cela me manque).

Heureusement, dans notre période annuelle de chance, la scoumoune est arrivée en plein pendant les ponts de mai. Cette année, donc, nous avons une nouvelle bonne raison de ne pas profiter du jardin : l'année dernière, on ne pouvait pas y mettre un pied à cause de l'humidité ambiante, mais cette année, le jardinier est en arrêt, donc la tondeuse aussi. Et puis, je ne me vois pas ajouter l'entretien de la pelouse à la liste déjà bien longue de mes corvées...

Par conséquent, vous serez gentils, ne me souhaitez pas bon week-end : mes chers collègues me l'ont souhaité la semaine dernière et voyez le résultat. Oui, quand même, il sera prolongé, c'est déjà ça : vu le stock de corvées domestiques qui m'attendent, entre les courses et le ménage, il me faudra bien 4 jours au lieu de deux pour en venir à bout.
 
Il faut néanmoins y trouver un avantage : on va le passer en famille. Au repos (forcé). Mais on boira l'apéro :-)



Commentaires

  1. la poisse arrive en série j'ai remarqué ,ça s'enchaine .
    la mauvaise série est passée ,que du bonheur maintenant !
    bon rétablissement à papa qui est occupé et bon courage.
    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons que la série s'arrête... Merci pour lui !

      Supprimer
  2. bon courage à tous les 2!j''ai connu aussi Mr malade à la maison...oups!!

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage ! J'ai connu ça l'été dernier, l'homme ayant eu la bonne idée de se lâcher la télé sur le pied. Bilan : un pied cassé, mais ce n'est pas tout sinon ça serait pas drôle ... On partait 2 jours après en vacances ... Ce qui veut dire plage, piscine, etc ... dans le C-- !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la télé a résisté ? Parce que c'est quand même bien là l'essentiel ! lol

      Supprimer
  4. bon courage à votre mari et à vous pour toutes les corvées qui arrivent...

    RépondreSupprimer
  5. Bon alors bon apéro !! mais fais gaffe quand même avec les cacahuètes des fois on s'étrangle avec ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète : y'a de quoi faire couler ! ;-)

      Supprimer
  6. oh courage !!! bon comme tu dis vous allez passer 10 jours ensemble ;) toujours voir le bon côté :)

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. C'est la scoumoune annuelle, que veux-tu ? En espérant que l'on soit tranquilles maintenant !

      Supprimer
  8. Ouille!! Je me souviens aussi d'un mois de mars bien pourri pour nous (il y a 5 ans): méga panne de notre voiture de 4 ans seulement (2000 euros) + frigo qui avait lâché. Tout ça dans la même semaine bien sûr!! Bon rétablissement à ton homme et plein de courage à toi!

    RépondreSupprimer
  9. Oh mais quelle galère!!!! J'espère que ce n'est pas trop compliqué à gérer! Bon rétablissement à Papa est occupé, et bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ça va, malgré tout, il se débrouille plutôt bien avec ses béquilles !

      Supprimer
  10. J'espere que Mari chéri a repris des forces et ses taches :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se déplace mieux mais n'est - malheureusement - toujours pas au taquet pour ses corvées :-(

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)