vendredi 31 janvier 2014

Rubrique nécrologique de janvier



L’interminable mois de janvier 2014 prend fin, ce n’est pas trop tôt, et avec lui son cortège d'hypocrites « meilleurs vœux ».  A ce sujet, vous croyez que François a souhaité Bonne Année à Valérie le 1er janvier ? :-)

Trêve de question gouvernementale de la plus haute importance, il est temps de dresser le bilan des cannés de janvier, en attendant février, qui devrait plutôt bien commencer : dimanche, tournée générale de crêpes pour la Chandeleur !



1er cadavre : la douche crème Dop Douceurs de nos régions à la cerise du Lubéron

Je continue ma découverte des douches Dop et Dieu sait qu’il y a de quoi faire, tant leur gamme est étendue ! La variété à la cerise du Lubéron faisait partie des parfums qu’il me restait à acheter, c’est désormais chose faite après avoir bénéficié d’une intéressante promo sur un lot de 2 douches crème, le deuxième membre du binôme étant une véritable tuerie (mais je vous en parlerai le mois prochain).

La cerise est un parfum que je connais bien, à cause des yaourts : c’est moi qui les mange puisque Papa est occupé ne les aime pas. Et comme il y en a systématiquement au moins 2 dans chaque pack, je peux même aller jusqu’à dire que je connais très bien cette saveur.

Je l’ai retrouvée quasiment à l’identique dans cette douche crème, avec le même petit côté chimique qui indique qu’il s’agit d’un parfum de synthèse. 

Dommage.

Par conséquent, cette crème douche ne figurera pas parmi mes parfums favoris. Pour le reste, elle est à la hauteur de ses petits frères : mousse abondante, bonne hydratation, rinçage au top et super prix. 

Prix :  1,70 € les 250 ml 


2ème cadavre : le déodorant douceur lait et coton de Monsavon

Chez Monsavon, je ne connaissais jusqu’ici que les gels douche : il était temps de faire connaissance avec le reste de la gamme. J’ai donc acheté quelques variétés de déodorants différents à l’occasion d’une promo : il y a donc de fortes chances pour que l’on parle de Monsavon pendant un moment dans les rubriques nécrologiques.

Le premier parfum que j’ai testé, c’est la version lait et coton, avec ce très joli flacon rose aux couleurs douces. Le packaging est très réussi, je trouve. Pour l’efficacité, c’est moins bien. J’ai humé quelques odeurs suspectes de transpiration, à plusieurs reprises, qui n’avait rien à faire là, au milieu des effluves de Miss Dior Chérie.

Dommage là aussi, décidemment. D’autant plus que j’ai particulièrement apprécié sa douceur et la sensation sèche qu’il laissait sur la peau.

On va tenter bientôt un deuxième test, j’espère plus concluant, avec un autre parfum mais là, pour le prix, je reste un peu sur ma faim. 

Prix : 3,30 € les 200 ml 


3ème cadavre : la crème Douche hydratation longue durée de Cadum

Comme je le fais avec les douche crèmes Dop, les loulous continuent à explorer la gamme Cadum pour leur bain quotidien… et en sont toujours aussi satisfaits !

Parfum très agréable de savon, respect de l’épiderme, rinçage rapide, confort et souplesse de la peau après utilisation, le tout pour un tout petit prix : il n’y a vraiment rien à reprocher à ces crèmes douche. Même pas leur système d’ouverture à clapet, qui figure parmi les plus pratiques (même si je pense qu’il est perfectible).

Du coup, je viens d’en acheter 4 autres flacons : bref, on n’a pas fini d’en parler non plus ! 

Prix : 3,16 € les 500 ml 


4ème cadavre : le gel douche Active 3 de Nivéa 

Nous venons d’écluser tout notre stock (3 en tout) de ces gels douche et mon avis les concernant est toujours le même qu’au premier jour.

Il n’est pas impossible que je le rachète, parce que son rapport qualité - prix est intéressant, même s’il demeure un peu difficile à rincer.

Prix : 2,50 € les 250 ml


 


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 25 janvier 2014

CQFS (Ce Que j’ai Failli Shopper) #6 : les soldes hiver 2014 chez Zara



Il n’y a pas si longtemps que je fréquente Zara mais c’est une boutique où je trouve de plus en plus d’articles intéressants, que ce soit pour moi ou pour les enfants. Zara fait donc maintenant partie des boutiques que je visite parmi les premières à l’ouverture des soldes.

D'autant plus que les enfants grandissent et ne veulent plus de vêtements qui fassent bébé (je cite). Hé oui, déjà.... Les vêtements proposés chez Zara leur plaisent beaucoup de ce fait car ils sont au top de la mode, avec un style toujours original et très inspiré des vêtements des grands

Je n’ai pas acheté grand-chose pour les loulous depuis le début des soldes, essentiellement parce qu’ils n’avaient pas de gros besoins, mais le peu que j’ai trouvé, notamment pour la Princesse, je l’ai acheté chez Zara.

Cela m’a donné envie de vous faire une petite sélection "soldes" au rayon enfants, avec deux tenues, une pour garçon et une pour fille, à des prix qui ont vraiment fondu depuis la dernière démarque (car Zara demeure un peu cher pour l’oursin du portemonnaie en dehors des périodes de soldes).

Cliquez sur la photo pour l'agrandir



  • Manteau : 21,99 € au lieu de 47,95 € 
  • Chemise à carreaux : 7,99 € au lieu de 16,95 € 
  • Pantalon : 12,99 € au lieu de 23,95 € 
  • Gants : 3,99 € au lieu de 10,95 € 
  • Sweat : 9,99 € au lieu de 16,95 € 
  • Jupe : 5,99 € au lieu de 18,95 €


Ce billet constitue ma participation au [Samedi Mode] de Lucky Sophie.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 janvier 2014

Dans la série : "J'achète une crème parce que le tube est joli", je demande...



A quoi sait-on qu'un vanity des vacances est complet ? A son tube de Biafine dedans ! S’il y a une crème efficace contre les coups de soleil, c’est bien la Biafine. Il n’y a qu’elle qui puisse vous soulager lorsque vous ressemblez à un homard ! 

Aussi, lorsque la marque a lancé une gamme Cicabiafine, cela ne pouvait être que du sérieux et de l'efficace. C’est donc tout naturellement que j’ai choisi cette marque en rayon lorsqu’une pénurie de soin hydratant pour le corps s’est fait sentir : j’ai acheté la crème hydratante corporelle anti-irritations.

 
Au départ, je pensais l’utiliser pour l’hydratation de la peau des loulous, puisque cette crème est conseillée aux enfants à partir de 6 mois, pour les peaux extra-sèches et pour les peaux atopiques (comme celle de mon Grand) mais, comme ils étaient encore bien parés niveau crème hydratante, je l’ai gardée pour moi. Et je n’ai même pas honte.

Je dois bien l’avouer, cela faisait déjà pas mal de temps que les soins de cette gamme me faisaient envie, tout simplement parce que je trouve leur packaging tout simple vraiment très chouette. Pas de doute : je suis une fille.

Cette crème est conseillée pour les peaux extra-sèches avec sensations de démangeaisons et irritations ; ce n’est pas mon cas mais je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter cette crème : "elle était si jolie" comme disait Alain Barrière (voilà pour le coup de vieux du jour).

Alors, une fois la crème dans le sac, je me suis demandé si elle n’allait pas être un peu trop riche pour moi. Et en fait, pas du tout. Elle n’est absolument pas grasse, elle est même très légère et pénètre vite la peau. Elle s’étale très bien et laisse la peau douce et souple, comme un peu poudrée.

Cette crème ne sent rien – normal, me direz-vous, puisqu’elle ne contient pas de parfum - ou à peine peut-être un petit relent lorsqu’on met le nez dessus : ça sent la Biafine, quoi. C’est mon seul regret d’ailleurs : j’aurais bien imaginé une petite odeur un peu fleurie mais ce n'est pour autant pas quelque chose de rédhibitoire pour moi. Et puis cela permet à cette crème de convenir au plus grand nombre, d’autant plus qu’elle ne contient ni colorant, ni parabènes.

Concernant sa composition, on y trouve de l’allantoine, du bisabolol et du panthénol aux propriétés apaisantes et de la glycérine, des huiles végétales et des Oméga 3 et 6 (ça me rappelle la margarine, tiens), reconnus pour leurs propriétés hydratantes.

Cette crème a vraiment comblé toutes mes attentes : je la rachèterai très certainement, notamment pour partir en vacances car je pourrai ainsi l’utiliser pour moi ET pour les loulous... et gagner un peu de place dans le vanity (ce qui ne sera pas du luxe).

Il est vrai que cette crème Cicabiafine coûte plus cher que le lait Ultra-Hydratant corps de Topicrem, que j’aime également beaucoup, mais cela nous permettra d’alterner un peu. Et puis 15 € les 200 ml, cela reste raisonnable : l’oursin du portemonnaie s’en remettra ! Il survit déjà aux soldes !


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 janvier 2014

Chut, les enfants lisent # Renato aide le Père Noël



Pour ma troisième participation au rendez-vous hebdomadaire Chut, les enfants lisent (mes deux premiers billets se trouvent ici et ), j’ai choisi de vous présenter un livre que j’ai récemment gagné sur le blog Un bébé pour mes 30 ans : il s’agit de Renato aide le Père Noël, écrit par Virginie Hanna et Maud Legrand et paru aux éditions Auzou en octobre 2012.


J’ai reçu ce livre samedi dernier et il n’a pas fait long feu sur l’étagère : sitôt livré par le facteur, sitôt lu. La Princesse étant assez friande d’histoires ces temps-ci, j’en ai profité et nous avons lu toutes les deux ce beau récit, conseillé pour les enfants à partir de 3 ans.

Et je peux vous dire que même si la période de Noël est passée, que nous avons remballé guirlandes et sapin jusqu’à décembre prochain, l’histoire a fait son petit effet. Renato est un jeune renne, sujet à moquerie de la part de ses camarades de classe en raison de sa maladresse. Alors, lorsque la veille de Noël, le Père Noël égare le cadeau d’une petite fille, Renato, poussé par son grand-père, part courageusement à sa recherche dans la forêt. Il est d'autant plus motivé que la récompense est de taille : celui qui retrouvera le cadeau perdu intégrera l’équipe des rennes du Père Noël !

L’histoire est simple mais elle permet d’aborder plusieurs problèmes qu’il nous est parfois donné de rencontrer avec nos enfants : le premier d’entre eux, c’est le mal-être des enfants soumis à la moquerie des autres. Je demande souvent à mon Grand si tout se passe bien à l’école, s’il s’entend bien avec ses camarades de classe car c’est un sujet sur lequel je suis très sensible et aussi attentive que possible. Je sais aussi que les enfants ne sont pas tendres entre eux : mon Grand me raconte souvent ce qu’il se passe à l’école (pourvu que ça dure !) et nous sommes bien souvent plus proches de Dallas que du monde des Bisounours.

Le deuxième sujet que ce livre permet d’aborder avec son enfant est tout aussi sensible et important : c’est la confiance en soi. Renato qui finit par prendre son courage à deux mains pour retrouver le cadeau perdu, c’est un beau message à transmettre à nos enfants.

Et, comme Renato va recevoir une récompense pour le prix de ses recherches, c’est aussi l’occasion de faire passer un autre message : les efforts sont bien souvent récompensés ! (à part concernant les impôts mais c’est un autre débat…).

Enfin, le dernier thème soulevé par ce livre, c’est l’entraide : Renato ne peut supporter l’idée qu’une petite fille se trouve sans cadeau le jour de Noël et décide de lui apporter son aide en se mettant à la recherche du cadeau perdu. Là encore, c'est une valeur qu'il me semble utile de promouvoir.

Décidément, ce livre me plaît beaucoup et pas seulement en raison de l’histoire et des valeurs qu'il véhicule : l’édition que nous avons reçue est vraiment très belle, avec une couverture bien épaisse et de très belles illustrations (dont vous pouvez admirer un exemple ici grâce à mes talents bien cachés - très bien cachés même - de photographe).

 

Et comme l’oursin du portemonnaie a toujours quelque chose à dire, il souhaite ajouter que ce livre ne coûte en ce moment que 5,66 € à la Fnac.


Ce billet est ma participation à Chut les enfants lisent.



Rendez-vous sur Hellocoton !