vendredi 30 octobre 2015

Rubrique nécrologique d'octobre


Aucun doute, en octobre, l'automne s'est bel et bien installé. Pour autant, l'été a tenté de faire un peu de résistance avec quelques journées ensoleillées et chaudes pour la saison et nous n'avons pas boudé notre plaisir.

Voilà pour la minute Evelyne Dhéliat : passons maintenant à la nécro du mois, avec 5 cadavres ce mois-ci ! A la veille d'Halloween, c'est un bilan très honnête, je trouve.


1er cadavre : le déodorant Nivea Pocket Invisible for Black and White

Voilà un déodorant bien sectaire puisqu'il s'adresse uniquement aux vêtements noirs et blancs : comment fait-on par conséquent pour les autres teintes ? Ceci dit, il est vrai qu'il fait le job : je n'ai constaté aucune trace blanche sur mes vêtements noirs, ni de traces jaunes sur mes vêtements blancs (mais je porte peu cette couleur, surtout en automne, alors).

Avec ce déodorant, je commence mon test des formats pockets et j'en suis tout à fait convaincue : j'ai gagné ce déodorant et 4 autres de ses petits frères sur un blog et je ne regrette pas d'avoir joué. Son format réduit très pratique nous a permis de le préférer aux autres pour l'emmener en vacances, d'autant plus que son bouchon rotatif présente une vraie sécurité, puisqu'il ne risque pas de se vider tout seul dans le sac à cause d'une mauvaise position.

Sa durée de vie est très correcte : à vue de nez, je dirais qu'elle est bien la même qu'un déo grand format. Cela justifie par conséquent à mes yeux un prix un poil élevé pour une si petite contenance.

Prix : 1,95 € les 100 ml.


2ème cadavre : le gel douche sport à l'arnica de Weleda

Papa est occupé est venu à bout de ce gel douche, qu'il réservait pour la salle de sport.

Je vous ai parlé de lui ici et je reste sur mon avis le concernant : je ne pense pas non plus qu'il figurera sur la shopping list de Papa est occupé à l'avenir.

Prix : 6,50 € les 200 ml.


3ème cadavre : la crème de douche Weleda à la grenade

Sans vouloir le faire exprès, le frère du gel douche sport Weleda a lui aussi canné ce mois-ci : il s'agit de la crème de douche Weleda à la grenade. Si tu me lis assidûment (je l'espère), tu sais déjà que j'avais beaucoup apprécié les soins visage de la gamme. J'étais donc plutôt optimiste au moment de tester cette crème de douche, que j'ai reçue dans une box, à ceci près que je restais sur un avis très mitigé concernant le gel douche de la gamme sport, dont je te parle juste au-dessus.

Hé bien, effectivement, j'aurais dû rester un peu sur la réserve car je n'ai pas été convaincue par ce gel douche. Mon premier problème avec lui, c'est qu'il faut beaucoup de produit pour qu'il soit efficace car sa texture est très fluide, un peu comme du lait : du coup, il n'est pas très économique et le tube est descendu à la vitesse de l'éclair.

Le parfum de cette crème de douche sent bon mais assez fort, à cause des huiles essentielles. Quant à l'hydratation, je trouve vraiment que cette crème de douche fait le minimum syndical.

Je crois, en définitive, que je vais en rester là avec les gels douches de Weleda et m'en tenir à leurs soins visage, que j'apprécie bien davantage, notamment à cause de leur composition naturelle.

Prix : 8 € les 200 ml. 


4ème cadavre : le shampooing Klorane au Dattier du désert

C'est véritablement la mort dans l'âme que j'ai éclusé ce shampooing Klorane, que j'avais reçu pour test avec deux autres soins de la part de la marque.

Je vous ai dit tout le bien que je pensais d'eux ici et je n'exclus pas de racheter ce shampooing à l'avenir. Voilà une belle découverte, à recommander à toutes celles (et ceux) qui ont les cheveux secs.

Et, pour couronner le tout, je trouve que son prix est très correct, au vu de sa contenance et de son efficacité.

Prix : 6,60 € les 200 ml.


5ème cadavre : la crème – douche relaxante à l’orchidée sauvage de Tahiti

Quand je vous disais que je vous reparlerai de lui ! Nous avons éclusé un second bidon de ce gel douche en octobre : son parfum m'a semblé moins prononcé qu'en juillet dernier et je l'ai par ailleurs davantage apprécié.

Comme quoi, parfois, il ne faut pas toujours rester sur une première impression...

Prix : 2,50 € les 250 ml .


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 octobre 2015

"En Route !" (mauvaise troupe)


Les loulous sont très friands de dessins animés mais ils regardent bien souvent les mêmes, alors, quand j'en ai l'occasion, je renouvelle leur stock. Ils ont donc été ravis de recevoir pour test "En Route !", le dessin animé sorti en DVD et Blu-Ray le 1er septembre 2015.




Avant toute chose, histoire de savoir de quoi on parle, voici la bande-annonce :


Nous n'avons pas eu l'occasion d'aller voir ce film au cinéma lorsqu'il est sorti au printemps dernier, les loulous étaient donc contents de bénéficier d'une séance de rattrapage. Pour ma part, je ne l'ai regardé qu'hier soir mais le DVD a déjà eu pas mal de service, la Princesse ayant vraiment adoré ce dessin animé, qu'elle regarde très fréquemment.

Pour ma part, il faut que je vous avoue quelque chose : je n'ai vraiment pas aimé ce dessin animé, pire, je me suis ennuyée à mourir devant. C'est assez rare pour être souligné puisque je suis assez bon public en général avec les dessins animés, que je n'hésite d'ailleurs pas à aller voir au cinéma avec les loulous, à partir du moment où il y a un peu d'humour.

Mais avec "En Route !", le gros problème, c'est que je n'ai pas du tout accroché à ce genre d'humour. Non, le personnage principal, nommé Oh, pourtant pétri de bonne volonté et avec une bouille rigolote, ne m'a pas du tout fait rire : au contraire, j'ai trouvé très gênante cette idée de le faire parler dans un français aussi incorrect. Cela aurait pu être marrant, je suis persuadée que c'était le but, mais avec moi, c'est tombé complètement à plat et personnellement, cela m'a beaucoup gênée que les plus jeunes entendent ça. Que voulez-vous, j'aime la langue française, je la respecte et la malmener de cette façon ne me fait absolument pas rire.

Mon deuxième problème avec ce dessin animé, c'est le scénario : je n'ai pas accroché du tout à l'histoire. Des aliens qui envahissent la Terre et déplacent tous les humains au même endroit pour prendre leur place dans des villes laissées désertes, sans que personne ne bouge le petit doigt, je trouve ça très moyen. Et, comme il s'agit de l'idée de départ, couplée à celle de Tif, une adolescente qui a échappé au déplacement de population en question et qui part à la recherche de sa mère, hé bien, comme on dit, la mayonnaise n'a pas pris du tout.

Néanmoins, le plus important, c'est tout de même que les loulous aient apprécié ce dessin animé : la bonne nouvelle, c'est que cela semble être vraiment le cas.


- DVD "En Route !" édition Maxi Fiesta offert par le Family Ciné Club, que je remercie -


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 24 octobre 2015

Les loulous ont testé la Box de Pandore d'octobre 2015


S'il y a une fête à laquelle nous sommes complètement hermétiques à la maison, c'est bien Halloween : question de culture, je pense. Et puis, je vous avouerai malheureusement que les araignées n'attendent pas Halloween pour venir nous rendre visite : il y a à peine 3 jours, l'une d'entre elle est venue s'installer à côté de moi sur le canapé pour regarder la télé. J'en frissonne encore rien que d'y penser, j'ai d'ailleurs fait perdre quelques dixièmes à Papa est occupé quand je m'en suis aperçue.

Ceci dit, ne pas prêter plus d'attention que ça à Halloween ne nous empêche pas de lire des histoires à faire peur et de manger des bonbons : c'est aussi la raison pour laquelle la Box de Pandore d'octobre, la box enfant que nous avons reçue pour test, n'a pas manqué d'avoir du succès.
Avant de la recevoir, je connaissais déjà dans les grandes lignes le principe de cette box, qui propose chaque mois sur abonnement, à partir de 25 € par mois pour un seul enfant et de 69 € jusqu'à 3 enfants, une sélection de livres adaptée à l'âge de chaque enfant et personnalisée grâce à un questionnaire que l'on complète en ligne lors de la souscription.

Voici donc le contenu de la box du mois d'octobre 2015 que nous avons reçue, sur le thème d'Halloween :


Tu remarqueras en bas et à gauche quelques friandises, accompagnées du sac idéal pour aller tirer les sonnettes le 31 octobre au soir. Sur le site, il est noté noir sur blanc qu'elles sont à partager entre parents et enfants, malheureusement (pour moi), je crains bien de ne pas en connaître le goût : les loulous sont durs avec l'ouvrier.

Le premier livre que j'ai sorti de la box, soigneusement emballé dans du papier de soie, fut pour mon Grand : il s'agit de Switch, danger mutation immédiate ! - araignées en cavale. Ce roman jeunesse, destiné aux enfants dès 8 ans, raconte l'histoire de 2 jumeaux qui, après avoir avalé un sérum, vont se transformer en araignée. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur ces affreux compagnons de télévision mais avec humour, s'il vous plaît... Pour que mon Grand n'ait aucune excuse pour ne pas lire ce livre (lui et la lecture, c'est vraiment pas gagné, à mon grand désespoir) je lui ai donné le marque-pages qui figurait dans la box en cadeau bonus : ça tombe bien, il n'en avait pas. 

Dans un élan de générosité (et mûe par l'espoir insensé qu'il pourrait enfin prendre goût à la lecture), j'ai donné à mon Grand un deuxième livre : Pour Hanaé, un livre aux illustrations très colorées et au récit plein de poésie, qui raconte l'histoire d'un petit garçon très timide, amoureux de sa jolie voisine. Connaissant mon Grand et son caractère, je ne doute pas qu'un jour ce genre de situation se produise, alors...



Le reste de la box s'adressait plus particulièrement à la Princesse : je lui ai donc d'abord remis un cahier de coloriage, dans lequel d'effrayants personnages attendent de prendre des couleurs, ainsi que la boîte de 6 crayons de couleurs qui figurait à l'intérieur de la box.



Egalement glissé à l'intérieur, le dernier numéro en date du magazine Alex la souris, consacré bien sûr à la fête d'Halloween. Ce magazine s'adresse aux enfants de 4 à 7 ans et propose des activités aussi variées que de la cuisine, du dessin, du bricolage, en plus de quelques histoires. Voilà qui plaira aux plus manuels des loulous.


La Princesse n'a par ailleurs pas été lésée en termes de beau livre car dans la box figurait un livre à fenêtres de qualité : Au centre équestre. Seul petit regret : son format en longueur pas très pratique, pour le reste, voici un livre très instructif et fort bien documenté sur le monde équestre, à recommander aux cavaliers en herbe dès l'âge de 4 ans. Dommage que nous ne l'ayons pas eu pour notre séjour à Chantilly tiens, il m'aurait bien servi.



Chaque item de la box a donc trouvé son public et d'ailleurs, je trouve que le contenu est tout à fait suffisant : il faut bien avouer que je n'ai pas de gros lecteurs à la maison, à mon grand regret, par conséquent, le contenu est parfait pour les loulous.

Vous me connaissez, je n'ai pas pu m'empêcher de me livrer à un petit calcul pour vérifier que le prix payé pour cette box était en rapport avec son contenu, bien évidemment assistée dans cette tâche par l'oursin du portemonnaie : nous avons donc un roman enfant à 7 € environ, un beau livre joliment illustré au prix éditeur de 5,50 €, un cahier de coloriage à 4,50 € et sa petite boîte de 6 crayons de couleur, un livre très instructif à environ 11 € et un magazine à 5,50 €, ce qui fait pas loin de 35 €. Nous ne sommes donc pas volés (c'est bon l'oursin, tu peux retourner te brosser les piquants).

Le seul risque que je trouve avec ce système, c'est de recevoir un livre que l'on possède déjà, néanmoins, j'ai remarqué que les livres de cette box dataient déjà de quelques années.

Je ne vous cache pas que j'aime bien cette idée de box de lecture pour enfant et que je pourrais bien me laisser tenter : d'ailleurs, si le même système existe avec des livres pour adultes, je suis preneuse. De même, dans ma famille, je connais quelques personnes qui pourrait bien considérer l'abonnement à ce genre de box comme un cadeau utile, distrayant et éducatif à faire à un enfant. Seulement, voilà : je dois bien reconnaître que je n'ai visiblement pas transmis mon amour des livres et mon plaisir de lire aux loulous. Et c'est bien dommage.

Bon, vous me direz, la Princesse commence à peine à lire quelques mots : tout n'est donc pas tout perdu.


- Box de Pandore d'octobre 2015 offerte par la marque, que je remercie -


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 octobre 2015

Notre journée à Kidexpo !


Nous préparions notre déplacement depuis plusieurs semaines, voire même plusieurs mois, en toute discrétion. Le secret, très bien gardé, n’a été révélé que la veille au soir de notre départ. Et la surprise des loulous fut à la hauteur de cette belle journée : je vous laisse imaginer leur joie lorsque nous leur avons annoncé vendredi soir, à l'heure du dîner, que le lendemain, nous allions passer la journée à Paris !

Nous n'avons pour autant pas abattu toutes nos cartes en même temps : jusqu’à la dernière minute, nous leur avons laissé découvrir le but final de notre aller - retour à Paris mais, quand mon Grand a vu l'affiche de Kidexpo en arrivant au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, il s’est dit que la journée s’annonçait plutôt bien (il sait parfaitement ce que signifie « kid » en anglais, pas folle la guêpe).


La journée avait de toute façon bien commencé : train à l’heure (à l’arrivée comme au retour, d’ailleurs, c'est apparemment assez rare pour être signalé), une grande première dans le métro pour moi et les loulous et une arrivée de stars. En effet, nous avons été accueillis très chaleureusement par l’équipe de l’agence de communication, chargée de l’organisation de Kidexpo, avec viennoiseries, jus de fruits et petites attentions… Décidément, la journée s’annonçait fort bien !

Et, effectivement, ce fut le cas : nous avons même eu le plaisir de voir le soleil faire une chaude apparition à l’heure du déjeuner, ce qui nous a permis de prendre un en-cas à l’extérieur des pavillons d’exposition. 

C’était notre première visite à Kidexpo : l’année dernière, nous ne nous sommes pas organisés suffisamment tôt pour pouvoir nous y rendre et puis nous étions déjà allés à Paris deux fois au mois d’août, alors… (même si je ne me lasse pas de faire ma parisienne, les loulous non plus d’ailleurs !). Pour notre – probablement – unique journée en famille à Paris en 2015, je ne regrette pas ma sortie car le salon Kidexpo est suffisamment grand pour avoir de quoi visiter mais il demeure un salon à taille humaine, je veux dire par là que ce n’est pas une usine à gaz. 

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez dû voir passer les photos que j’ai prises sur place : je me suis fait un point d’honneur à vous faire un compte-rendu de ma visite en images ! C'est parti pour une piqûre de rappel :



La très jolie Camille Lou, ambassadrice de la marque Barbie et qui tient actuellement le rôle de Guenièvre dans le spectacle La légende du Roi Arthur, nous a offert un sympathique show case de 3 titres : je ne connaissais pas vraiment cette chanteuse mais elle a su animer son intervention et capter l’attention des princesses rock présentes (aucune n'a bougé ne serait-ce qu'une oreille).



Nous étions venus notamment parce que les super héros seraient de la partie et nous n’avons pas été déçus ! Mon Grand a fait des photos en leur compagnie, a joué à Lego Dimensions sur PS4 sur leur stand, a appris le lancer de bouclier sur le stand de la Warner Bros dédié aux Avengers et a été littéralement subjugué par les démonstrations de Lego sur le stand des fans. 



Pendant ce temps-là, la Princesse participait à une animation d’une demi-heure sur le stand de Barbie, puis est allée découvrir les Flipsies sur le stand de VTech : je crois d’ailleurs qu’elles figureront en bonne place sur la wishlist au Père Noël.


La Princesse a également pu tester un memory personnalisé sur le stand de Cartooneo (si tu me suis, tu sais à quel point elle est redoutable à ce jeu) : nous avons également découvert chez eux la possibilité de créer un Jeu de 7 familles à l’effigie de sa propre famille, une belle idée de cadeau qui a bluffé Papa est occupé.

Autre jeu que nous avons découvert : Crôa, un jeu de société édité par Iello avec d’adorables grenouilles, qui se joue à quatre, dès 6 ans, et qui nous a bien plu, même s’il nécessite une petite mémorisation des règles au préalable pour bien démarrer.

Juste en face, j’ai surpris les loulous en flagrant délit de patouillage dans le sable, qui ne colle pas, chez Goliath : on remplit une bassine et hop, on a la paix de quoi les occuper pendant un bon moment.



Parmi les stands incontournables et pris d’assaut, celui de Star Wars, où l’on pouvait être pris en photo avec un vrai Starship Trooper ou dans un vaisseau.  Dans le même style, le stand de One Piece attirait pas mal de monde avec son avenante mascotte, ainsi que celui de Gulli, où, juste à côté, étaient présentées les nouveautés Pokemon et Thomas le petit train, pour les plus jeunes.




Le sport est également bien représenté pour cette édition 2015 : mon Grand a fait son baptême de squash et s’est vu remettre un diplôme (le moniteur lui a dit qu’il jouait bien, il ne touchait plus terre !) ; la Princesse a adoré le stand de la Fédération d’Athlétisme, qui proposait des animations sportives en groupe, sur inscription préalable. Nous les avons ratés mais ils étaient bien là : l’équipe de France de Natation, dans la piscine installée à l’entrée du pavillon, ainsi qu’un stand avec un mur d’escalade, qui n’a pas désempli de la journée (tout comme celui d'Andros, d'ailleurs). Il était également possible de faire du skateboard avec Batman, ainsi que du vélo en toute sécurité avec la Gendarmerie Nationale.

Pour les fashionistas, il était possible de se faire maquiller et coiffer sur plusieurs stands, notamment chez La Halle, qui présentait ses dernières nouveautés et quelques chaussures exclusives (les chaussons de princesse !) mais aussi chez Kiabi, où les petites filles pouvaient se faire photographier par un professionnel dans une tenue vendue par Kiabi : à ma grande surprise, la Princesse n’a pas souhaité y participer (même si j’aurais adoré avoir ce genre de photo d’elle) et pour cause : les essayages de vêtement ne sont pas (encore) sa tasse de thé.




Nous n’avons pas visité tous les stands mais il y a vraiment de quoi être inspiré pour Noël : on peut même commencer ses emplettes chez Jouéclub, qui a un stand bien achalandé sur place (un vrai traquenard pour les parents !).

Nous sommes rentrés, crevés mais ravis, et sincèrement, je ne regrette pas notre sortie. D’ailleurs, si vous cherchez un point de chute pour les vacances, le salon est ouvert jusqu’au 21 octobre 2015. Pour tout savoir concernant le salon Kidexpo (liste des exposants, infos pratiques, horaires,...), consultez le site dédié, il est complet et très bien fait.


Merci à l’agence WeMaje, pour son accueil, sa disponibilité et sa générosité


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 octobre 2015

Les loulous ont testé les jeux Assimemor


S'il y a une caractéristique qui nous est commune, aux loulous et à moi, c'est bien la mémoire visuelle. J'étais d'ailleurs à la fois soulagée et ravie lorsque je m'en suis aperçue : je dois bien avouer que ma bonne mémoire visuelle m'a considérablement aidée pendant mes études et que je lui dois notamment d'avoir pu digérer de volumineux cahiers d'histoire - géo à apprendre pour le bac :-(

C'est ma Princesse qui semble avoir davantage hérité de cette même solide mémoire visuelle : j'en veux pour preuve aujourd'hui qu'elle commence déjà à lire des mots entiers, dont elle reconnaît l'association des syllabes avec une certaine facilité, alors qu'elle n'a commencé son apprentissage de la lecture que depuis un mois et demi à peine ! 

Et puis il y a un jeu que la Princesse a toujours adoré, dès son plus jeune âge, ce qui nous a mis la puce à l'oreille très tôt : il s'agit du memory. C'est d'ailleurs sachant cela que j'ai accepté de tester l'un des nouveaux jeux d'Assimil, appelé Assimemor, que voici :

Je savais qu'il lui plairait !

Je ne connaissais pas du tout cet éditeur avant d'être contactée par la marque cet été. Le principe de ce jeu est simple mais tout à fait novateur et intéressant, jugez plutôt : il s'agit de mettre en relation deux cartes entre elles, afin de constituer un mot et son attribut. L'originalité du jeu, c'est que les mots sont en anglais. Par exemple, comme tu peux le voir sur la boîte, le poussin (chick) s'associera avec jaune (yellow). Voilà une belle façon de se familiariser à la langue anglaise, qui plus est tout en s'amusant.

C'est la Princesse qui, à 6 ans, joue le plus avec ce jeu (d'ailleurs je joue pas mal avec elle car j'ai toujours adoré les memory : les chiens ne font pas des chats). En effet, pour associer les paires entre elles, même si elle ne parvient pas forcément à déchiffrer les mots, elle se réfère aux couleurs des cartes, qui permettent aux plus jeunes de jouer sans problème : les 3 paires qui figurent en photo sur la boîte t'en donnent un aperçu.

Assimemor est donc un jeu qui se trouve être pas mal sollicité par les loulous depuis qu'ils l'ont découvert : en général, je joue avec la Princesse, mais il nous arrive de jouer à trois, avec mon Grand, ou bien en solo. Bon, mon Grand est toujours aussi mauvais joueur, c'est parfois un peu compliqué, mais c'est un moyen pour moi de lui faire assimiler quelques mots d'anglais et de le familiariser avec la langue parlée, en prononçant les mots (et, comme l'anglais fut mon dada pendant plusieurs années, même si aujourd'hui j'utilise mes langues uniquement pour coller les timbres, j'ai des restes et, sans me vanter, une bonne prononciation). On pourrait également jouer à quatre mais le memory ne semble pas être la tasse de thé de Papa est occupé (surtout depuis que la XBox One est arrivée à la maison, curieusement...).

J'ai reçu la version Animals & Colours du jeu mais il existe 3 autres coffrets anglais - Food & Numbers, Body & Clothes et House & Articles - ainsi que 4 coffrets en français, pour les personnes qui souhaitent se familiariser avec le français en tant que langue étrangère. Chaque coffret coûte 9,99 € : vous les trouverez en vente sur le site Internet d'Assimil, notamment.

Je ne possède pas de sea urchin, mais un purse urchin, une espèce très rare... heureusement.

Vous allez me dire, au bout d'un moment, la Princesse va se lasser de ce jeu car associer les mêmes paires à chaque fois, ça finit par être un peu répétitif. C'est pour cela qu'Assimil a intégré dans la boîte des cartes "Coup de pouce" et "Piège", qui forcent le joueur à passer son tour ou à prendre une paire à un autre joueur, histoire de corser un peu l'affaire (ma photo est pourrave mais on peut apercevoir ces cartes spéciales rouges et vertes sur la page de droite du livret explicatif des règles du jeu, traduit en 5 langues : français, anglais, allemand, italien et espagnol).

Je ne connaissais pas Assimil, l'éditeur qui a mis au point ces jeux mais vous peut-être, puisqu'il est à l'origine de la méthode "L'anglais sans peine", qui date de 1929.

Voici donc un jeu sans prétention mais très sympa, plutôt novateur et que personnellement j'apprécie beaucoup. Si vos loulous ont une bonne mémoire visuelle, il devrait leur plaire et pourquoi pas constituer une bonne idée de cadeau pour Noël qui approche à grands pas, j'en veux pour preuve que les catalogues de jouets arrivent déjà dans les boîtes aux lettres... alors que nous ne sommes que le 13 octobre. Courage.


- Jeu offert par Assimil, que je remercie -


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 octobre 2015

Dans la camionnette du facteur #1


S'il y a quelque chose que je n'avais pas envisagé avant de tenir un blog, ce sont bien mes relations avec La Poste. Il faut l'avouer, entre les commandes que je passe sur Internet, les gains de concours auxquels je participe et les petites attentions des marques partenaires, il arrive que le facteur nous rende visite plusieurs fois par semaine. D'ailleurs, nous avons fini par créer des liens : aujourd'hui, je connais tous les facteurs qui font la tournée des colis de mon quartier, je sais même qui est en vacances et qui vient de rentrer, mieux, je peux même vous dire que mon facteur du samedi est parti en vacances à Cannes pendant 15 jours au mois d'août. C'est dire.

Mais je ne vais pas me plaindre : mes relations avec La Poste sont plutôt apaisées et j'ai envie d'ajouter : pourvu que ça dure !

Pour vous parler des gentilles attentions que je reçois de temps en temps de la part des marques partenaires du blog, je me suis dit qu'une rubrique dédiée ne serait pas superflue : je vous présente donc ce nouveau rendez-vous - que j'espère récurrent ! - baptisé  "Dans la camionnette du facteur". 

Pour ce premier numéro, il faut que je vous montre ce que j'ai reçu de la part de Saforelle Miss, comme quelques autres blogueurs aussi chanceux que moi, si j'en crois les posts que j'ai vus passer sur Facebook et sur Instagram (où vous pouvez me retrouver d'ailleurs, j'y raconte aussi des conneries). 

Regardez-moi ce magnifique tableau :


Le modèle est très réussi, ça y fait beaucoup quand même (normal, elle me ressemble)

En exclusivité mondiale, voici donc le premier portrait de la Princesse, qui trône depuis hier au mur de sa chambre (oui, oui), suite à la séance de bricolage de Papa est occupé, comprenez : je plante un clou dans le béton - coucou, lapin, si tu me lis :-)

J'avais été prévenue par le service communication de Saforelle Miss que j'allais recevoir un cadeau personnalisé pour la Princesse mais je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi original et décoratif : je profite de ce billet pour les remercier une nouvelle fois. La Princesse a également adoré ce tableau, d'autant plus qu'il est arrivé à pic, soit quelques jours après mon coup de vieux son anniversaire. 

Avoue-le, toi aussi tu aimerais bien un beau tableau comme ça avec la jolie bouille de ta fille ? J'ai une bonne nouvelle : tu peux tenter ta chance sur la page Facebook de Saforelle Miss pour en gagner un - on ne sait jamais, qui ne tente rien n'a rien et ce n'est pas mon facteur qui me contredirait ! Pour ce faire, tu cliques ici avant le 12 octobre 2015.

Sache également que tu pourras retrouver Lisa, 5 ans, la mascotte de Saforelle Miss, qui ressemble quelque peu à ce portrait d'ailleurs, en pharmacie et en parapharmacie : à l'achat d'un lot de 2 flacons de 250 ml de Saforelle Miss, tu recevras un livre intitulé "La journée de Lisa", bourré de bons conseils pour prendre soin de son intimité (et c'est important).


A la maison, la Princesse a désormais inclus dans sa routine de toilette quotidienne une dose de gel intime Saforelle Miss chaque soir, au moment du bain, et tu penses bien que je n'ai pas raté l'occasion de ressasser quelques conseils d'hygiène élémentaire, notamment pour l'école (je suis pénible avec ça, parfois, enfin disons souvent) :
  • S'essuyer soigneusement après la commission, qu'elle soit grosse ou petite
  • Se laver soigneusement les mains après être passé aux WC
Reste à espérer que les toilettes de l'école soient suffisamment approvisionnés en PQ, je sais que ce n'est malheureusement pas toujours le cas...

Produit et tableau offerts par Saforelle Miss, que je remercie.


Rendez-vous sur Hellocoton !