Les loulous ont testé les jeux Assimemor


S'il y a une caractéristique qui nous est commune, aux loulous et à moi, c'est bien la mémoire visuelle. J'étais d'ailleurs à la fois soulagée et ravie lorsque je m'en suis aperçue : je dois bien avouer que ma bonne mémoire visuelle m'a considérablement aidée pendant mes études et que je lui dois notamment d'avoir pu digérer de volumineux cahiers d'histoire - géo à apprendre pour le bac :-(

C'est ma Princesse qui semble avoir davantage hérité de cette même solide mémoire visuelle : j'en veux pour preuve aujourd'hui qu'elle commence déjà à lire des mots entiers, dont elle reconnaît l'association des syllabes avec une certaine facilité, alors qu'elle n'a commencé son apprentissage de la lecture que depuis un mois et demi à peine ! 

Et puis il y a un jeu que la Princesse a toujours adoré, dès son plus jeune âge, ce qui nous a mis la puce à l'oreille très tôt : il s'agit du memory. C'est d'ailleurs sachant cela que j'ai accepté de tester l'un des nouveaux jeux d'Assimil, appelé Assimemor, que voici :

Je savais qu'il lui plairait !

Je ne connaissais pas du tout cet éditeur avant d'être contactée par la marque cet été. Le principe de ce jeu est simple mais tout à fait novateur et intéressant, jugez plutôt : il s'agit de mettre en relation deux cartes entre elles, afin de constituer un mot et son attribut. L'originalité du jeu, c'est que les mots sont en anglais. Par exemple, comme tu peux le voir sur la boîte, le poussin (chick) s'associera avec jaune (yellow). Voilà une belle façon de se familiariser à la langue anglaise, qui plus est tout en s'amusant.

C'est la Princesse qui, à 6 ans, joue le plus avec ce jeu (d'ailleurs je joue pas mal avec elle car j'ai toujours adoré les memory : les chiens ne font pas des chats). En effet, pour associer les paires entre elles, même si elle ne parvient pas forcément à déchiffrer les mots, elle se réfère aux couleurs des cartes, qui permettent aux plus jeunes de jouer sans problème : les 3 paires qui figurent en photo sur la boîte t'en donnent un aperçu.

Assimemor est donc un jeu qui se trouve être pas mal sollicité par les loulous depuis qu'ils l'ont découvert : en général, je joue avec la Princesse, mais il nous arrive de jouer à trois, avec mon Grand, ou bien en solo. Bon, mon Grand est toujours aussi mauvais joueur, c'est parfois un peu compliqué, mais c'est un moyen pour moi de lui faire assimiler quelques mots d'anglais et de le familiariser avec la langue parlée, en prononçant les mots (et, comme l'anglais fut mon dada pendant plusieurs années, même si aujourd'hui j'utilise mes langues uniquement pour coller les timbres, j'ai des restes et, sans me vanter, une bonne prononciation). On pourrait également jouer à quatre mais le memory ne semble pas être la tasse de thé de Papa est occupé (surtout depuis que la XBox One est arrivée à la maison, curieusement...).

J'ai reçu la version Animals & Colours du jeu mais il existe 3 autres coffrets anglais - Food & Numbers, Body & Clothes et House & Articles - ainsi que 4 coffrets en français, pour les personnes qui souhaitent se familiariser avec le français en tant que langue étrangère. Chaque coffret coûte 9,99 € : vous les trouverez en vente sur le site Internet d'Assimil, notamment.

Je ne possède pas de sea urchin, mais un purse urchin, une espèce très rare... heureusement.

Vous allez me dire, au bout d'un moment, la Princesse va se lasser de ce jeu car associer les mêmes paires à chaque fois, ça finit par être un peu répétitif. C'est pour cela qu'Assimil a intégré dans la boîte des cartes "Coup de pouce" et "Piège", qui forcent le joueur à passer son tour ou à prendre une paire à un autre joueur, histoire de corser un peu l'affaire (ma photo est pourrave mais on peut apercevoir ces cartes spéciales rouges et vertes sur la page de droite du livret explicatif des règles du jeu, traduit en 5 langues : français, anglais, allemand, italien et espagnol).

Je ne connaissais pas Assimil, l'éditeur qui a mis au point ces jeux mais vous peut-être, puisqu'il est à l'origine de la méthode "L'anglais sans peine", qui date de 1929.

Voici donc un jeu sans prétention mais très sympa, plutôt novateur et que personnellement j'apprécie beaucoup. Si vos loulous ont une bonne mémoire visuelle, il devrait leur plaire et pourquoi pas constituer une bonne idée de cadeau pour Noël qui approche à grands pas, j'en veux pour preuve que les catalogues de jouets arrivent déjà dans les boîtes aux lettres... alors que nous ne sommes que le 13 octobre. Courage.


- Jeu offert par Assimil, que je remercie -


Commentaires

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)