Edenens : le lait soyeux velouté

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la blogosphère beauté a « ouvert mes chacras » en termes de beauté (je peux tenir une conversation argumentée sur les nouvelles teintes de vernis OPI avec une nonchalante décontraction, désormais). Et parmi mes découvertes bloguesques, il y a Edenens.

J’ai ainsi eu l’occasion de tester le lait soyeux velouté en gagnant un concours sur le blog des deux sœurs de www.justesublime.fr, que je remercie une fois encore au passage.

 
Le lait corporel est donc arrivé par la Poste quelques jours après l’annonce des résultats, le bouchon à clapet malheureusement ouvert. Un inconvénient vite compensé par la quinzaine d’échantillons qui accompagnaient le lait et qui m’ont permis de découvrir une grande partie de la gamme Edenens. Il faut dire aussi qu'il n'y avait aucun dégât à déplorer.

Concernant le packaging du produit, je n’ai rien à dire : le flacon est très beau, il tient bien en main et le bouchon à clapet est pratique, mise à part une petite projection de lait à chaque ouverture. Les couleurs blanches et vertes sont tout à fait adaptées à l’univers de la marque et l’ensemble donne une impression de sérieux : pour moi, c’est une réussite. 

Je le précise tout de suite, je ne suis pas fan des laits corporels : je leur préfère des textures plus fermes comme les crèmes et depuis peu, les beurres corporels (dont je vous parlerai forcément un de ces jours car je celui que j’utilise actuellement est vraiment top !). Je trouve que la texture lait reste très liquide et qu’elle est plus difficile à faire pénétrer dans la peau, nécessitant un massage appuyé pour faire disparaître les traces blanches : le lait corporel Edenens ne déroge pas à la règle.

L’avantage des laits corporels, par contre, c’est que c’est très économique. Comme la texture est liquide et qu’elle est plus difficile à faire pénétrer, j’utilise beaucoup moins de produit, contrairement à un beurre corporel avec lequel j’ai tendance à me tartiner littéralement comme un tranche de pain avec du Nutella. Du coup, le flacon dure plusieurs mois.

Le lait est très agréable à appliquer car il apporte beaucoup de fraicheur. J’ai lu qu’il pouvait également faire office de lait après-soleil et je pense que c’est une utilisation tout à fait intéressante à envisager. En effet, il hydrate très bien et laisse la peau souple et parfumée après l’application. 

Je cherche la petite bête mais je dois bien avouer que le parfum de ce lait ne me plaît pas énormément : je le trouve un peu trop connoté « bio » à mon goût, vous savez, un peu comme cette odeur qui règne dans les magasins bio. Car ce lait corporel a un gros avantage : il ne contient ni paraben, ni huiles minérales, ni silicones. Il est formulé à base de pétales de calendula et du fameux extrait phyto-natif, la signature d’Edenens, "qui apporte aux cellules les éléments nutritifs essentiels (peptides, acides aminés, minéraux…)" je cite.

Même si je n’apprécie pas plus que ça son parfum, c’est un produit que je trouve très correct car il laisse la peau très bien hydratée et très fraîche après l’application. Et comme promis par la marque, l’hydratation est durable : on en ressent sans problème les effets jusqu’à la douche suivante. De plus, ce lait ne laisse pas de film gras sur la peau et permet donc de s’habiller sans attendre.

Le prix du flacon de 400 ml est d’environ 16 € : c’est un prix tout à fait raisonnable selon moi pour ce type de produit, vendu en parapharmacie, de bonne qualité et qui dure longtemps. Il conviendra sans problème aux peaux sèches mais surtout aux peaux sensibles, en raison de sa composition naturelle.

Je ne pense pas acheter ce produit à nouveau mais je compte bien poursuivre mes tests des produits Edenens car c'est une marque qui fait partie de mes favorites désormais.

Commentaires

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)