Tu as une fille et un garçon, alors ça va !



« Oh toi, tu as une fille et un garçon, tu as eu de la chance, tu n’as pas besoin d’en faire un troisième ! ». Cette réflexion-là, je l’ai bien entendue, tiens. J’y ai encore droit de temps en temps, pas plus tard que la semaine dernière d’ailleurs.

On me sert aussi celle-là régulièrement : « Tu as eu un garçon puis une fille, tu es tranquille, tu as eu le choix du roi ! ».

Voilà bien le genre de phrases qui me donne des envies de meurtres, de punir la personne en l’obligeant à regarder 3 épisodes de Derrick à la suite ou encore de lui servir un apéro au Destop. Car, je voudrais bien que l’on me dise si quelque part dans la loi française est inscrit le nombre d’enfants que doit obligatoirement avoir une femme ayant préalablement accouché d’un garçon et d’une fille – pas forcément dans cet ordre ? Est-ce qu’il y a un texte qui dit que quand tu as déjà deux enfants, une fille et un garçon, tu n’as pas le droit de songer à un petit troisième ? De quel cerveau particulièrement étriqué est sortie cette idée populaire à la con ? 

Adorable photo d'Anne Geddes
Et si, moi, déjà maman épanouie et comblée d’un adorable garçon et d’une petite fille toute mignonne, j’avais envie de remettre le couvert une troisième fois : qu’est-ce qui m’en empêcherait ? Et surtout, quelles en seraient les conséquences ? Serais-je qualifiée de mère insouciante ou de profiter d’un système reproductif particulièrement performant ? (ah le matériel de 1977, c’est du solide tout de même !) ! Verrais-je un jour débarquer la police des mœurs pour me filer un bouchon où je pense et me priver à tout jamais de la bagatelle afin de prévenir l’éventualité d’une nouvelle procréation ? Serais-je bannie de la société par les bien-pensants qui diraient de moi : « Tout de même, elle exagère ! » ? Serais-je verbalisée pour avoir transgressé un interdit dont j’ignorais l’existence ?

Je connais quelqu’un qui a 9 enfants, 8 filles et 1 garçon, fruits de deux mariages successifs. Lorsque cette personne s’est remariée, elle m’a assuré qu’elle souhaitait absolument avoir un garçon et qu’elle ferait tout pour y arriver. Cette connaissance vient donc enfin d’accoucher d’un garçon il y a quelques semaines et devrait donc arrêter là sa frénésie reproductive.

J’avoue avoir un peu de mal à comprendre son obstination par rapport au fait d’avoir un enfant mâle : c’était bon à l’époque de Louis XIV mais au XXIème siècle ? Pour sa défense, cette personne appartient à une très ancienne famille d’aristocrates : je pense qu’elle a subi une certaine pression de la part de sa famille, qui a dû lui inculquer très jeune cette idée qu’il faut absolument avoir une descendance mâle.

Néanmoins, quand elle m’a annoncé qu’elle avait enfin accouché d’un garçon, je n’ai pas osé lui répondre qu’il ne manquait plus que les remplaçants pour son équipe de foot… mais je l’ai pensé très fort.

Certains diront que j’ai beau jeu de penser ça, moi qui ai eu une fille et un garçon, sauf que j’aurais été tout à fait heureuse d’avoir soit deux garçons, soit deux filles. Peut-être un peu moins en même temps mais c’est un autre débat. L’oursin du portemonnaie aussi aurait été très heureux de cette situation car il aurait pu refiler les vêtements du premier au deuxième et ainsi fait de substantielles économies.

Pour moi, ça n’aurait rien changé : j’aurais été la même maman que celle que je suis aujourd’hui. Je n’aurais pas nourri d’éventuelles rancœurs, ni jalousé les parents qui comptent une fille et un garçon. Je n’aurais pas eu d’impression d’inachevé ou d’un raté quel qu’il soit et j’aurais été tout à fait heureuse et comblée car pour moi l’essentiel, aujourd’hui comme hier et surtout comme demain, c’est bien que mes enfants soient en bonne santé.

Et vous, vous en pensez quoi ? 


Commentaires

  1. Je te rejoins sur le fait que oui peut importe le sexe du second enfant c'est idiot de dire ça: le choix du roi... bref.
    Mais j'avoue aussi que je suis ravie d'avoir une fille et un garçon. Je ne sais pas quelque part je me sens comblée. Je ne souhaite pas avoir un troisième enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, ça ne m'aurait pas gênée d'avoir 2 filles ou 2 garçons : c'est la nature qui choisit !

      Supprimer
  2. Comme je te comprends !! on me fait souvent la réflexion, ben oui j'ai la chance d'avoir eu le choix du roi, "vous êtes tranquilles maintenant !!" mais nous on rêve de notre petit troisième ! laisse les parler, de toute façon quoi que tu fasses de nos jours les gens critiquent à tout va... suit ton instinct c'est le plus important ! et puis c'est toi qui va l’élever, lui changer les couches et l'aimer :)

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait! Je n'en ai qu'un (qu'une, plus précisément) et on me fait déjà la réflexion... "Il faut faire le garçon hein maintenant"
    Heeeeu ? Pardon ? Et si je veux une deuxième fille ? Et si je ne veux pas de deuxième ?
    On a servi la même chose à une amie qui est enceinte du 3ème alors qu'elle a un garçon et une fille (de deux ans d'écart, la parfaite combinaison familiale selon monsieur et madame toutlemonde)... "Bah il était voulu? tu en as déjà 2, et un de chaque en plus!"
    Non mais de quoi je me mêle...
    On a pas toutes envie de la même chose et je comprends bien ton coup de gueule ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun fait selon ses envies et ses possibilités aussi.

      Supprimer
  4. tu as tout à fait raison! et merde aux pas contents!

    RépondreSupprimer
  5. Héhé, j'ai eu droit à hé ben c'est une fille au moins ?" alors qu'une voisine découvrait ma grossesse l'autre jour ! Et oui, après 2 garçons je n'entends que ça depuis que je suis enceinte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais répondre "Non, 2 !" #enmodesadique

      Supprimer
  6. ça fait partie des clichés débiles sur la famille idéale... bien colporté par la pub ! Je trouve qu'avoir un enfant, c'est déjà extra...alors garçon ou fille, quelle importance !? Même si c'est le 3ème, 4ème ou ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention à ne pas virer équipe de foot quand même ! ;-)

      Supprimer
  7. e suis enceinte du deuxième garçon alors on me sort il faudra essayer de faire la fille... ça à le don de m’énerver. Je pense que peut importe le sexe du moment que l'ont fait un enfant parce qu'on éprouve l'envie.... comme tu dis c'est la nature qui choisis.... @ ceux là je leur répond si on fait un 3ème enfant ce n'est pas du tout pour avoir une fille mais parce qu'on veut agrandir notre famille, par choix !!

    les gens aiment beaucoup les "clichés à la con" !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il y a un peu de connerie de leur part et aussi de la jalousie !

      Supprimer
  8. j'ai aussi une fille et un garçon (dans cet ordre) et je crois bien que moi aussi j'aimerai un petit 3éme (pas tout de suite, hein!) mais qd même ça me tente, et surtout j'aimerai que ce soit un bébé surprise (ne pas connaître le sexe)! et le 3 c'est le chiffre d'or :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas pour le chiffre d'or : je vais me coucher moins bête ce soir !

      Supprimer
  9. Ça me gave cette réflexion ! Je suis comblée d'avoir mon fils mais j'aurais été tellement heureuse d'avoir encore une fille !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la nature qui décide, elle fait si bien les choses !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)