jeudi 11 avril 2013

La première d’une longue série



Il fallait bien que ça arrive, nous l’avions d’ores et déjà prévenu quelques semaines auparavant de l’imminence de l’évènement, qui ne fut pas sans m’occasionner un énième coup de vieux au passage : mon Grand, 6 ans, a perdu sa première dent.


Plusieurs de ses copains d’école ayant déjà perdu une voire plusieurs quenottes, cela s’est fait naturellement, sans stress, sans pleurs, sans cris, puisque nous avions déjà pris le temps de lui expliquer auparavant qu’il s’agissait là d’un événement naturel et qui arrivait à tous les enfants. J’avoue que je suis assez contente d’avoir pris l’initiative de le prévenir et de lui avoir expliqué la suite des évènements : du coup, tout s’est passé sans problème. Mieux vaut prévenir que guérir.


La dent en question ne l’a pas fait souffrir. Elle s’est mise un jour à bouger beaucoup, au point de finir par le gêner, si bien que Papa est occupé a fini par lui régler son compte définitivement, sans douleur puisqu’elle ne tenait déjà presque plus.


Le soir même, nous avons placé la défunte sous l’oreiller du Grand pour que la Petite Souris fasse son travail dans la nuit.


Mais c’était sans compter sur la filouterie du Grand.


Chaque soir depuis leur naissance, nous avons pour habitude d’aller vérifier que les enfants dorment bien avant de nous-même nous coucher : c’est l’occasion de remonter un drap, de replacer une jambe qui pendouille et… ça nous rassure surtout.


Ce soir-là, nuit de passage supposé de la Petite Souris, nous sommes allés comme à l’habitude vérifier que le Grand dormait bien avec une petite différence tout de même : Papa est occupé a délicatement soulevé l’oreiller, pour vérifier la présence de la dent cannée, et là… rien. Disparue.


Il passa sa main sous l’oreiller et sur le drap, toujours en prenant soin de ne pas réveiller le Grand, et ne trouva rien. Incrédule, je m’y suis collée moi-même ensuite, histoire de dire que l’on a mis toutes les chances de notre côté pour la retrouver, mais je n’ai pas eu plus de chance.


Nous voilà donc face à deux options : soit la Petite Souris existe vraiment et dans ce cas, elle est passée, a pris la dent et nous a escroqués d’une pièce, soit le Grand l’a planquée quelque part avant de s’endormir et il y a de fortes chances pour que nous la revoyions plus jamais, d’autant plus qu’il est nous impossible de lui demander où elle se trouve, puisqu’il croit que c’est la Petite Souris qui l’a embarquée. Le questionner reviendrait donc à lui avouer que la Petite Souris n’existe pas et que nous lui racontons des cracks : je vous laisse imaginer les conséquences. 


Mais j’y pense en écrivant ce billet : il faut que je vérifie qu’elle ne se trouve pas dans le tiroir de sa table de nuit. Car il me semble que nous n’avons pas regardé à cet endroit, nous qui étions limite ce soir-là d’aller chercher la lampe torche et de nous contorsionner en silence sous le lit du Grand à point d’heure pour la retrouver. Un peu comme une aiguille dans une meule de foin.


Toujours est-il qu’à ce jour, le chicot (sans Roberta – seuls les vieux saisiront la vanne) est encore porté disparu.


Par conséquent, si vous croisez la Petite Souris à l’occasion, je compte sur vous pour lui faire subir un interrogatoire en règle. Dans tous les cas, lorsque la deuxième dent du Grand tombera et que nous la mettrons sous son oreiller, nous y placerons aussi une tapette à souris. Elle va moins rigoler là.
Un grand merci à Nini la Gribouille pour ce dessin !




Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Le mien a 6 ans et demi, il a déjà perdu plusieurs dents et m'a demandé il y a quelques temps si la petite souris existait vraiment ou si c'était moi... A contre coeur, j'ai du lui avouer la vérité, et il y attache beaucoup moins d'importance aujourd'hui.
    Par contre, une fois il avait perdu sa dent dehors et ne l'a pas retrouvée, alors il a escroqué la petite souris en mettant un petit caillou sous son oreiller...
    Ah, pis vaut mieux prévoir d'avoir de la monnaie, parce qu'ici un jour il a fallu se fendre d'un billet de 5, vu que j'avais pas de monnaie (et ça fait une sacrée inflation, quoi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, c'est 2 € la dent... mais il y a eu pas mal d'inflation avec le passage à l'euro !

      Supprimer
  2. alors ?!!!! retrouvée ?!!!!
    pfff je n'y avais pas encore pensé à l'histoire de la petite souris... encore une étape ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non toujours pas... Je crois que c'est foutu pour maintenant.

      Supprimer
  3. J'ai bien rigolé en te lisant ;-) Le mien me met pas ses dents sous son oreiller mais il ne croit pas à la petite souris, il sait que c'est plutôt une grosses souris qui passe dans la nuit ptdr

    RépondreSupprimer