Taaj ne m'a pas déçue (enfin pour l'instant)

Il semble que j'ai plus de chance avec les gommages visage qu'avec les gommages corps.

Pour ceux qui me suivent sur Facebook, j'ai posté lundi un statut indiquant que j'avais fini par vider dans l'évier ce qui restait de l'huile d'olive, pardon du gommage corps L'Occitane : mes fidèles lecteurs sauront de quoi je parle, pour les autres, séance de rattrapage possible ici, si vous voulez vous marrer.

Mais revenons-en à Taaj et à son gommage visage, la dernière chose dont j'ai envie étant de faire du buzz à L'Occitane (j'ai la rage, comme disent les djeuns), dans la mesure où, du coup, je n'ai plus qu'à racheter vite fait un gommage corps.

Ce soin est le deuxième produit de la marque Taaj que j’essaie et je suis aussi convaincue par ses qualités que lors du premier test (la crème anti-âge, dont je parle ici).

Pourtant, je n’aurais jamais choisi cette marque de prime abord, parmi tous les autres choix disponibles : j’ai saisi l’opportunité d’une vente privée pour me faire une idée.

Ce qui m’a convaincue de tester cette marque, c’est l’absence de parabènes dans leurs produits et la composition naturelle de leurs soins. Il faut dire aussi que le prix proposé sur Vente Privée était intéressant : j’ai payé ce gommage 7 € (hors frais de port) le tube de 75 ml alors qu’il coûte 17 € plein tarif, une belle affaire, donc.


Le packaging est conforme à celui des autres produits de la marque : un tube marron et blanc, un choix de couleurs original par rapport à celui des autres marques de cosméto mais qui ne brille pas par son côté girly. Le bouchon – clapet est pratique, il est bien hermétique, ce qui est rassurant pour la bonne conservation du produit.

Le produit est économique : il y a déjà plusieurs mois que je l’utilise, à raison d’une utilisation par semaine, et le tube doit être à moitié vide, à peu près.

Ce gommage se présente comme une pâte compacte de couleur terre, avec beaucoup de grains exfoliants. Au début, je me suis dit, en voyant la taille et le nombre de grains, que ce gommage risquait d’être agressif pour ma peau mais en fait, pas du tout, bien au contraire. J’ai l’impression d’avoir un visage parfaitement propre après l’avoir utilisé. La peau ne tiraille pas, le teint est lumineux et comme plus clair.

Ce que j’aime particulièrement dans ce gommage, c’est son léger parfum vanillé et sa composition naturelle : la papaye, aux vertus anti-âge et anti-stress, l’hibiscus aux propriétés anti-oxydantes, l’huile de noyau d’abricot riche en vitamine E et qui donne de l’éclat au teint, notamment.  Je n’irais pas jusqu’à dire que ce gommage contribue aux 5 fruits et légumes par jour mais bon…

Deux modes d’application de ce gommage sont possibles : à la manière traditionnelle, comme moi, on applique, on masse et on rince. C’est rapide et c’est efficace. Pour les peaux les plus sensibles, il est recommandé de l’appliquer comme un masque : on laisse poser 5 minutes et on rince. Je n’ai pas essayé la deuxième méthode parce que la première me convient très bien mais cela peut être un geste approprié lorsque l’on a la peau très sensible. En tout cas, je note l’astuce.

Taaj une marque qui ne m’a pas déçue jusqu’ici. Je pense d’ailleurs acheter de nouveau leurs produits si l’occasion se présente.

Et vous, avez-vous déjà testé certains de leurs soins ?

Commentaires

  1. J'ai également profité de la vente privée Taaj et je suis séduite par leur produit. J'utilise actuellement le soin pieds, le lait corps et le contour des yeux qui sont tous aussi efficaces que plaisant à utiliser. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense passer une commande à l'occasion d'une prochaine vente privée.

      Supprimer
  2. Moi j'ai testé la crème hydratante et perso, je n'aime pas l'odeur du tout, je trouve que ça pue en fait. Je l'ai rincée très vite. Mais je ne connais pas leurs autres produits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? Je ne connais pas la crème hydratante, je ne peux pas dire.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)