Rubrique nécrologique de septembre

Le mois de septembre s’est avéré plus mortel que le mois d'août, qui fut un peu pauvre en cadavres. Il faut dire que nous avions entamé des produits en double avec le départ en vacances, ceci explique donc cela.



1er cadavre : le gel douche Dop Douceurs de Provence à la verveine et aux fleurs de cerisier 

Nous avons emmené ce flacon pour les vacances : je l’ai choisi pour son bouchon–clapet bien hermétique, qui me semblait tout indiqué pour éviter une inondation dans mon vanity. Il y en a eu une quand même mais pas à cause de lui (je ne suis pas douée pour préparer les bagages, que voulez-vous !).

Je ne sais pas s’il s’agit d’une série limitée car, quand j’ai acheté ce flacon, c’était la première fois que je le voyais dans le rayon. J'ai également acheté quelques-uns de ses petits frères dont je vous parlerai dans les prochaines rubriques nécrologiques.

Ce qui frappe tout d’abord avec ce gel douche, c’est son parfum : très fleuri et plutôt féminin. L’odeur est très tenace dans la salle de bains, il faut vraiment aimer ce type de parfum : à la longue, je trouve ça un peu too much.

La texture nacrée du gel douche est parfaite : pas trop liquide, juste ce qu'il faut. Elle s'étale et se rince bien. La mousse est abondante et la peau en sort bien hydratée. Rien à dire donc.

Ce premier spécimen m'a convaincue, avec un très léger bémol sur le parfum. Je rachèterais des produits de cette gamme à l'occasion mais pas forcément cette variété.

Prix : 2,30 € les 250 ml

2ème cadavre : le déodorant Rexona Women Maximum Protection Clean Fresh Scent 

Ce déodorant faisait partie de la trousse Beauté Partenariat Modes & Travaux que j’ai acheté il y a quelques mois. Il s’adresse plutôt aux personnes ayant une sudation excessive : ce n’est pas mon cas, néanmoins je trouve que ce produit est tout à fait adapté l’été, en période de fortes chaleurs.

La prise en main du produit est parfaite et son application est facile, grâce à sa large tête.

Si ce produit est plus cher que les autres déodorants du marché, il se rattrape par sa durée de vie : il m’a fait deux mois et demi, là où les autres rendent généralement l’âme au bout de quatre semaines. Peu de produit suffit pour être efficace, il est très économique.

J’ai à déplorer quelques traces blanches sur mes tops foncés, c’est le seul reproche que je lui fais, la faute à sa texture crémeuse, longue à sécher.

Son parfum frais et fleuri est très agréable. Sa formule sans alcool et sans parabènes est intéressante mais c’est surtout son côté hydratant que je retiendrais car c’est assez rare.

Je ne pense pas racheter ce produit, je n'ai pas l'utilité de ce genre de "super déos" mais il peut convenir aux personnes gênées par de fortes odeurs de transpiration. Il me semble qu’il existe également une version homme.

Prix : 5,99 € les 45 ml


Nous avons aussi terminé ce mois-ci les exemplaires de certains produits, que j’avais acheté en double et pour lesquels j’ai déjà donné mon avis : je vous mets donc leurs noms avec un lien vers la rubrique nécro correspondante. 

3ème cadavre : le shampooing très doux Mixa bébé (avis ici) 

4ème cadavre : la douche soin fondante nourrissante de Mixa Bébé (avis ici) 

5ème cadavre : la douche Monsavon 100 % essentiel lait et vanille (avis ici)


Commentaires

  1. j'utilise beaucoup mixa bébé aussi et sinon c'est le petit marseillé bonne journée

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)