Il n’y a plus de bébé à la maison

« Il n’y a plus de bébés à la maison » : je me suis surprise à me faire cette réflexion récemment quand j’ai réalisé que mes deux enfants étaient maintenant scolarisés. Allez savoir pourquoi, ça m'est venu comme ça, d'un seul coup.

Il est vrai que je ne m’étais jamais posé la question de savoir ce que cela ferait une fois les enfants en âge d'aller à l'école et donc, après être arrivée au bout de ces cinq années où mes enfants se sont trouvés, à un moment ou à un autre, dans la période du premier âge.

Peut-être parce que ça nous arrive comme ça, sans même que l'on réalise vraiment : les enfants grandissent, le temps passe, on a la tête dans le guidon, et puis un jour c’est la fin, les portes de l’école se referment sur nos enfants. Ils se socialisent, sans toi. Ils se créent des souvenirs, sans toi. Ils se font des copains aussi, toujours sans toi.

Et justement, qu'est-ce qu'il t'arrive à toi ? hé bien toi, tu restes comme une courge sur le bord du trottoir, maintenant que tes enfants sont à l'école, et tu finis par réaliser : je ne suis plus une mère d’enfants en bas-âge, je suis une mère « tout court ».

Puis apparaît l'évidence : « Il n’y a plus de bébés à la maison ». Et c'est d'autant plus soudain que, pour ma part, je ne l'ai pas vu arriver. Depuis plus de 5 ans, il y en a toujours eu un. D’abord mon Grand, puis la Princesse. Mais toujours au moins un. Et là, il n'y en a plus.
 

Du coup, tout un tas d’objets qui ont toujours fait partie du décor n'ont plus d'utilité aujourd'hui. 

Il y a toujours eu une table à langer avec pleins de cotons, de crèmes et de lait de toilette en tous genres dans une des chambres d’enfant. Mais maintenant les enfants se lavent comme les grands, dans la salle de bains (et on se croirait à la piscine municipale, du coup...).

Il y a toujours eu des paquets de couches en veux-tu, en voilà, comme si la guerre risquait d’être déclarée d’un jour à l’autre et que l’on pourrait venir à manquer (remarquez, il parait qu'il y a risque de pénurie, alors...). Maintenant, les enfants vont aux toilettes (et il y a à peu près une chance sur une pour qu'ils ne s'essuient pas correctement le derrière...).

Il y a l’anneau de dentition en forme de grappe de raisin que j’ai jeté à la poubelle avant-hier car il n’aidera plus jamais personne à faire ses dents : en ce qui me concerne, c’est plutôt l’absence de dents qui me guettera un jour ou l’autre. 

Il y a les bodies, jaunis et déformés par les couches, que j'ai fini par mettre au recyclage. Maintenant, la Princesse ne portent que des culottes rose et mon Grand, uniquement des boxers avec Spiderman dessus ("ben oui, maman, c'est le plus fort !").

Il y a cette poussette avec laquelle j’ai fait des kilomètres et qui dort dans un coin du garage, en attendant que l’on se décide à la vendre. Et quand je vois le prix auquel on veut bien me la racheter, d'ici à ce qu'elle reste encore au garage pendant un moment, il n'y'a justement pas des kilomètres...

Il y a tous ces objets qui tôt ou tard ne seront plus là et toutes ces habitudes qui changent parce que les enfants ne sont plus si petits. Nous sommes donc entrés dans un nouveau cycle, celui de l’enfance. Reste tous les souvenirs de leurs premières années : eux seront toujours là.



Commentaires

  1. entre les cris de mes miochettes (heure du midi oblige, ton article me déprime un peu snif snif
    En ce moment épuisée par leur comportement, elles seront bientôt toutes les 2 à l'école, ca me déprime...
    je n'arrive pas à me séparer des body jaunis, ni de l'anneau de dentition... alors que pourtant j'aurais besoin de place....
    aie trop dur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont pénibles et pourtant, quand elles seront à l'école, elles te manqueront, ça te fera tout drôle.

      Supprimer
  2. Rhoooo le titre m'a fait sourire et ton article m'a beaucoup touchée !
    Maman également d'une princesse de 3 ans qui a fait sa rentrée cette année ... la même phrase a aussi envahit ma maison lol !
    Sauf que moi cette phrase c'est ma fille qui me l'a dite la première fois hihi !!!
    Un jour au supermarché en passant rapidement dans un rayon elle voit un monsieur qui choisissait des petits pots pur bébés consciencieusement et là elle me regarde et me dit : "C'est pour les bébés ça", ce à quoi je réponds "oui, le papa choisit de bons petits plats pour son bébé" et elle me dit THE phrase "ben nous y'a plus de bébé à la maison" ... mon ptit coeur a rétrécit d'un coup ... bien que je le savais le fait qu'elle me le dise ... wouahhhhhhhhh toute émotionnée !!!
    LOL !!!
    Bisous, au plaisir de te lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma Princesse me dit souvent : "je suis grande moi", surtout depuis qu'elle va à l'école. Et moi, ben, je suis vieille...

      Supprimer
  3. Je crois que ça me fera bizarre aussi le jour où ça m'arrivera !!!

    RépondreSupprimer
  4. Ha oui, Spiderman c'est le plus fort ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est en compétition avec Batman, tout de même...

      Supprimer
  5. J'ai ressenti exactement ceci quand je l'ai amené l'autre jour a l’école (1ere année maternelle) et que je l'ai vu me lâcher la main pour sauter dans les bras de ses copines. Oui, maintenant elle a des copines, elle va a l’école, et moi je devient juste "la mère".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt elle ne voudra même plus que tu approches à moins de 500 mètres de l'école.

      Supprimer
  6. Oh les bébés ça grandit très vite. On ne s'en rend même pas compte. Et le pire c'est que quand on achète un vêtement pour eux, après quelques semaines, ce vêtement ne lui va plus. Alors on est obligé de faire les magasins de la ville pour en trouver un autre à sa taille. Mais en même temps c'est un vrai plaisir aussi de les gâter! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave : je suis toujours partante pour acheter des vêtements ! ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)