Faites des gosses…#3



Je n’ai pas trop le moral aujourd’hui : la Princesse a très probablement une gastro-entérite, si j’en crois son repas d’hier soir qui est retourné à l’envoyeur par deux fois ce matin. C’est vrai qu’il ne lui manquait plus que ça, après la grippe, l’otite et l’angine auxquelles elle a dû faire face, dans cet ordre-là, ces deux dernières semaines… 

J’ai donc bien besoin de penser à des choses positives et agréables, alors je partage avec vous ici les derniers bons mots en date des loulous, dans cette troisième édition de ma désormais récurrente rubrique « Faites des gosses… ».


Toujours tourner plusieurs fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir :

Nous possédons un ordinateur à la maison, dont l’écran commence à ne plus très bien fonctionner. Après plusieurs écrans blancs successifs, j’ai eu le malheur de dire qu’il déconnait encore – je le reconnais, ça m’a échappé devant les enfants, shame on me.

Et voici ce que la Princesse m’a répondu, très calmement, sur un ton de réprimande : « Non, maman, on ne dit pas que l'ordinateur déconne, on dit qu’il ne fonctionne pas très bien ».

Je crois que le message est bien passé, vu le blanc qui a suivi et l'échange de regards avec Papa est occupé.


Call me may... mée :

J’ai souvent lu dans les livres et ailleurs qu’il était important de répéter plusieurs fois les mêmes choses aux enfants, pour que l’information finisse par être bien assimilée.

Lorsque les enfants étaient petits, j’ai donc très vite pris l’habitude de leur répéter plusieurs fois les mêmes choses, surtout celles les plus importantes pour eux, qui leur permettront de passer une bonne journée et de les rassurer, à savoir : qui les emmène à l’école, qui viendra les chercher, à quel moment et à quel endroit (à la garderie, à la sortie de la classe…).

Et donc, il y a quelques jours, après avoir répété plusieurs fois la même chose, comme chaque matin, voici ce que m’a répondu mon Grand, sans même lever les yeux de sa LeapPad et sur un ton d’adolescent prépubère auquel il faudra bien que je m’habitue un jour ou l’autre : « Pfff, mais tu l’as déjà dit oh… ».

C’est donc officiel, je radote : l’hospice n’est donc plus très loin.
Source : wikipedia
Et, pour finir, une petite chanson que les enfants et moi nous adorons (et qui fait partie d'un album qui tourne en boucle dans mon autoradio en ce moment). Ça bouge et ça défoule...

Et, avec toutes les mauvaises nouvelles que l'on entend dans les médias, des usines qui ferment, de la bouffe de bidet roumain dans nos lasagnes, des réformes bâclées qui n'ont pour but que de permettre à un pauvre type de laisser son empreinte à la postérité, j'en passe et des bien mûres, ça me fait du bien.

J'ai pas le moral, je vous avais prévenus...





Commentaires

  1. ;) j'aime les bons mots de tes petits !

    RépondreSupprimer
  2. Toujours se méfier de ce qu'on dit devant les enfants ;-)
    Je crois que tous les parents se font avoir!

    RépondreSupprimer
  3. Hello,
    Excellent "Call me may mée" ! Maintenant tu vas pouvoir économiser de la salive ;D
    J'espère que la mauvaise série de contagions va s'arrêter et que ta petite puce va vite se remettre,
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement la loose continue : ce matin, ce sont les hommes qui ont la gastro :-(

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)