Crème de jour pour Shadok



Je suis sur le point de finir le soin de jour anti-âge Noveane 3D des Laboratoires Noreva, qui figurait dans la trousse Modes & Travaux que j’ai achetée sur le site Beauté Partenariat l’année dernière.

photo : Laboratoires Noreva
Et, aussi inattendu que cela puisse paraître, chaque matin depuis que je l'utilise, j’ai une pensée pour feu Claude Piéplu.

Car chaque matin, je fais comme les Shadoks : je pompe. C’est l’une des originalités de cette crème : le tube est muni d’une pompe à la place de l'habituel trou. Par conséquent, pour se servir, il faut pomper.

Au début, quand le tube est encore plein, ça ne pose pas de problème : deux pressions et le tour est joué. Mais ça se corse lorsque l’on arrive à la fin du tube : un beau matin, j’ai eu beau pomper une fois, deux fois, plusieurs fois, rien à faire, rien ne venait. Je me suis alors sentie comme une poule devant un soutien-gorge.

Un éclair de génie a alors traversé mon cerveau gazé par un réveil trop matinal : il suffisait que je dévisse la pompe pour me servir directement dans le tube, tout simplement… sauf que la pompe est solidaire avec le tube, elle ne se dévisse pas. Cherche encore. « Réfléchissement Jean-Pierre », comme dirait Dany.

Et là, j’ai eu la révélation : il fallait que je fasse tenir le tube debout, en appui sur quelque chose, le mur de la salle de bain en l’occurrence, pour que la crème descende dans le bas du tube et que la pompe puisse pomper. Et ça a marché. Mais avouez que c’est tout de même beaucoup de réflexion pour un petit tube de crème de 30 ml. Sans compter qu’il faut veiller à ce que le tube soit toujours en position debout. S’il tombe, c’est foutu pour le crémage du lendemain matin.

A part ça, ce soin de jour est tout à fait correct, même si j’aurais aimé qu’il soit un tout petit peu plus hydratant, ce qui n’aurait que pu renforcer son côté anti-âge redensifiant et nourrissant.

Comme pour tout soin anti-âge, il est difficile de vérifier son efficacité à l’œil nu. Je trouve son utilisation agréable, la crème pénètre vite et bien, elle n’est absolument pas grasse et la peau est souple après l’application : Noreva avait raison, cette crème constitue une bonne base de maquillage. En plus, elle ne sent rien, pas de parfum qui se mélange à un autre comme ça. Et, pour couronner le tout, elle ne contient pas de parabènes. Merveilleux.

Reste son prix : beaucoup moins merveilleux, à 23 € le flacon-pompe de 30 ml. Le verdict est tombé, c’est trop cher pour l’oursin du porte-monnaie. Noreva devra donc trouver quelqu'un d'autre que moi pour pomper, une fois le tube terminé.

Je termine sur cette citation de Jacques Rouxel, issue de la BD « Les Shadoks » :

« Il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien que de risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas ».

Ça devrait vous faire la semaine. En tout cas, pour moi, c'est sûr.

P.S. 1 : une fois n'est plus coutume, la photo n'est pas "maison". Je l'ai prise mais je l'ai effacée par erreur de la carte SD de l'appareil photo, quiche que je suis. 

P.S. 2 : n'oubliez pas de jouer ici pour tenter de gagner un bon d'achat de 15 € à valoir chez la boutique en ligne La Malle Aux Canailles. Vous avez jusque vendredi 1er mars 2013 minuit. 

P.S. 3 : non, rien :-)



 

Commentaires

  1. lol le dernier PS
    moi j'aurai été plus extrême pour récupérer la crème... les ciseaux! oui je suis une grande malade mouahahaha

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)