vendredi 14 novembre 2014

Je suis parent... mais je me forme !


Il arrive parfois que quelque chose que l'on n'aurait jamais cru possible se produise sans crier gare : un costume bien coupé porté par François Hollande, une réflexion intelligente de la part de Nabilla, une photo habillée de Miley Cyrus, maman est occupée qui lit un livre...

Oui, vous avez bien lu : j'ai trouvé le temps de lire un livre. Et pas un bouquin avec une histoire de Père Noël ou de Maurice qui doit se mettre à bosser à l'école, non : un livre écrit par des adultes, pour les adultes.

Ça ne m'était pas arrivé depuis plus de 3 ans : si, si, j'ai compté. D'ailleurs, je lisais il y a quelques semaines, à l'époque où le Midi a été touché par d'importantes inondations : maintenant que j'y pense, il y a peut-être un rapport et j'en suis désolée...

Ce bouquin, je ne l'ai pas acheté : ce sont les éditions Eyrolles qui me l'ont gentiment offert, provoquant ainsi la reconnaissance éternelle de l'oursin du portemonnaie. Le voici :



Comme ça, le titre ne t'évoquera rien, je sais : moi non plus au début mais il a titillé ma curiosité et c'est la raison pour laquelle je l'ai commencé. Et puis je me suis dit que ce livre ne pouvait qu'éclairer ma lanterne parentale, ankylosée par la routine du quotidien, et que je n'avais que du positif à en retirer, si par bonheur je le lisais jusqu'au bout.

Et je l'ai lu entièrement ce livre, bon, en plusieurs épisodes, hein, ne rêvons pas, ce qui m'a parfois obligée à revenir en arrière pour me rafraîchir le citron mais, globalement, les conseils qu'il m'a apporté m'ont été très utiles. C'est d'ailleurs pour cela que je vous en parle aujourd'hui : je fais tourner.

Ce livre m'a plu car, en premier lieu, il m'a rassurée : je me suis rendue compte en le lisant que je n'étais pas le seul parent à m'inquiéter des difficultés que rencontre parfois mon Grand en classe. Cela m'a fait dédramatiser certaines situations, parfois désarmantes, et intégrer que souvent, les émotions jouaient un rôle bien plus important qu'on ne le pense dans l'apprentissage : si j'en crois les auteurs, la responsable, c'est cette saleté d'amygdale qui empêche parfois l'enfant de réfléchir raisonnablement. 

Ma lecture m'a également confortée dans l'idée que le temps arrange bien souvent les choses et qu'il me fallait persévérer et aider mes loulous à prendre confiance en eux, en les valorisant, en les motivant et surtout en les autonomisant. Ces conseils, je les ai mis en pratique sur-le-champ et je peux vous dire que le résultat est encourageant : l'ambiance familiale s'en est ressentie d'ailleurs et j'apprends petit à petit à considérer les loulous comme étant capables de réaliser des choses courantes mais essentielles, ce qui a un impact avéré sur leurs progrès, leur degré de confiance en eux, leur comportement... et sur ma fierté parentale. Ce fut une véritable prise de conscience : il fallait que je me décide à les aider à grandir !

Dans ce livre, se trouvent également quelques exercices pratiques pour aider à mieux comprendre son enfant, ainsi qu'une méthode d'apprentissage, que personnellement je ne me vois pas utiliser pour l'instant mais dont j'ai noté l'existence dans un coin de mon ciboulot : ça s'appelle le Mind Mapping et cela consiste à réaliser un schéma pour optimiser sa réflexion et simplifier la mémorisation, notamment des leçons. La méthode est très bien expliquée, exemples à l'appui.

Vous l'avez compris, ce livre est très concret, avec des conseils applicables au quotidien. Il est très facile et agréable à lire, avec quelques touches d'humour et l'emploi de mots simples, qui ne nécessitent pas de s'être enfilé 4 ans de psycho pour le comprendre. Si comme moi, vous souhaitez vous sentir soutenu dans votre rôle de parent et tenter de vous améliorer, ce livre est pour vous (il coûte 18,90 € pour info).

Je conclus par un passage du livre qui m'a beaucoup fait réfléchir, que j'ai lu à Papa est occupé et que je tiens à partager aussi avec vous : les auteurs du livre font à un moment référence à Sir Ken Robinson, un expert en éducation mondialement connu, qui regrette que le système éducatif soit basé sur la valorisation de matières "nobles" (français, histoire, maths,...) et que l'on ne valorise pas comme on devrait un élève qui aurait d'évidentes capacités artistiques (musique, dessin,...), ce qui conduit parfois à reléguer au second plan ce potentiel créatif pour répondre à une exigence productive de résultat concret, histoire de rentrer dans les cases.

Ce passage m'a particulièrement interpellée, probablement parce qu'au lycée je n'étais ni bonne en français, ni bonne en maths et que j'étais vouée, comme pas mal de copains, à un échec certain dans ma vie professionnelle...





Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. je n'ai pas lu ce livre mais je suis adpete de la psycho (et de la pédagogie) positive! Et oui ça marche! Bon, nous ne sommes pas parfaits et il y a des jours où fait tout autrement, mais appliquer un peu de ces conseils est toujours bénéfique! Merci pour ton article! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis d'accord avec toi : c'est une lecture qui ne peut être que profitable.

      Supprimer
  2. Ca fait un moment que je l'ai sur ma wish list sans jamais l'avoir acheté.

    Il faudrait vraiment que je le lise ...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Ce livre me plait bien a moi
    merci pour la découverte

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre est dans ma wish list, tu m'as encore plus donné envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'a beaucoup plu car il est plein de conseils et très agréable à lire.

      Supprimer