Il a cessé d'y croire...


Plus j'y pense et moins je suis fière de moi. J'ai beau me consoler en me disant que des millions de parents ont fait le même choix que nous, maintenant je commence sérieusement à douter. 

Pourtant, je savais que cet instant-là arriverait, comme ça, sans crier gare. Je me doutais bien d'ailleurs qu'il se produirait cette année : après tout, il a presque 8 ans. Je disais d'ailleurs récemment à certaines d'entre vous que j'étais surprise qu'il y croit encore. 

Et puis la semaine dernière, patatras. Je connais mon Grand et sa façon de nous l'annoncer ne m'a pas surprise. J'étais en train de préparer la Boîte à surprises pour attendre Noël, que j'avais reçu ce jour-là de la part de la boutique C dans combien de dodos, pour la photographier et préparer mon billet. Papa est occupé était dans la même pièce que moi.

Et ça nous est tombé dessus, sans prévenir, un peu trop à proximité des oreilles de la Princesse à mon goût, malheureusement. Mon Grand nous a dit texto, en me voyant déballer mon colis : "Je sais maintenant que le Père Noël n'existe pas, les copains me l'ont dit, ce sont les parents qui achètent les cadeaux".  Il n'a pas ajouté : "Vous avez fini de me prendre pour un bébé en vous fichant de moi" mais le message était bien là, à lire entre les lignes. 

Nous nous sommes regardés Papa est occupé et moi, surpris tout de même et l'air un peu con, il faut bien le dire, avec comme premier réflexe de faire en sorte qu'il ne parle pas trop fort pour que sa sœur, qui jouait dans une pièce voisine, n'entende pas ce qu'il disait. 

Je suis restée le sifflet coupé, à la fois gênée et honteuse de lui avoir menti si longtemps - plus de 7 ans, si je compte bien. Alors, Papa est occupé a eu une très bonne réaction : la mort dans l'âme, il a confirmé à mon Grand en baissant la voix que le Père Noël n'existait pas mais que c'était quelque chose que l'on laissait croire aux enfants pour leur faire plaisir et qu'il ne fallait donc pas qu'il en parle à sa sœur, qu'elle devait découvrir par elle-même la vérité. 

J'aurais pu, avec cette présence d'esprit qui me fait décidément cruellement défaut, ajouter que nous n'avions pas voulu le blesser en entretenant ce mensonge pendant toutes ces années, que nous voulions qu'il goûte à cette magie qui remplit les yeux des enfants chaque 25 décembre et que, même si nous avions conscience que mentir n'est pas bien, nous ne voulions que lui faire plaisir. 

Mais je n'ai rien ajouté. J'ai continué à préparer ma boîte pour faire la photo et mon Grand a tourné les talons pour s'en retourner jouer avec la figurine Lego qu'il tenait à la main, comme si de rien n'était, comme si tout était finalement très normal. 

Je n'ai pas osé aborder de nouveau le sujet avec lui depuis mais je me doute qu'au fond de lui-même cette découverte lui a fait beaucoup de peine. D'autant plus que ce sont ses copains qui lui ont balancé la nouvelle, j'imagine, sans ménagement aucun. 

C'est donc un peu de la magie de Noël qui a foutu le camp, en même temps, ce lundi-là. Je connais cette sensation, je l'ai ressentie moi aussi quand j'ai appris la vérité et c'est vrai que Noël n'a plus été pareil ensuite. Il y a un peu de banalité qui s'est invitée dans tout ça et qui n'a jamais disparu depuis. 




Pour  autant, nous avons décidé de continuer à entretenir cette magie - non, je refuse d'écrire "ce mensonge" - dans les yeux de la Princesse. Elle doit encore y croire quelques années, peut-être une ou deux, ce sera toujours ça, parce que je sais qu'après, Noël ne sera définitivement plus comme avant, c'est certain : ce sera un peu de leur enfance que je verrai partir. 

Voilà donc une semaine qui commençait bien : déjà que j'avais pris un an la veille, c'était le deuxième effet "coup de vieux"...


Ce billet a été sélectionné et relayé sur le site HuffPost C'est la Vie


Commentaires

  1. Je vis la même chose que toi avec ma fille de 8 ans et c'est vrai que noël n'est plus pareil si les enfants ne croient pas au père Noël bon courage en tout cas! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu de la magie des Fêtes de fin d'année qui s'en va, ça me rend un peu triste.

      Supprimer
  2. Tim, 7 ans, m'a dit hier dans la voiture "Y'en a qui disent à l'école que le Père Noël n'existe pas !'.
    Aïe... Il y avait son frère de 4 ans avec nous... Je lui ai demandé ce qu'il en pensait. Il m'a dit que ses enfants là n'étaient pas sage donc ne recevaient pas de cadeaux et c'est pour ça qu'ils n'y croiyaient pas...

    On l'a échappé belle pour cette fois-ci même si j'imagine bien que c'est la dernière année où il y croit. J'espère juste qu'on pourra lui dire la vérité sans que les oreilles de son petit frère ne soient dans le coin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as eu chaud. C'était peut-être aussi une façon de tester s'il a entendu parler de quelque chose..

      Supprimer
  3. un moment que je redoute déjà :-(

    RépondreSupprimer
  4. c'est sur que cela doit mettre un coup. Nous on y croit à fond ici donc ca va mes loulous ont 4 et 2 ans.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai toujours aimer regarder leurs yeux remplis de joie a la découverte des cadeaux et toute ses question au sujet du papa noël .
    Quel tristesse pour moi mes aussi pour eux quant il apprenne qu'il n'existe pas .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noël n'est plus comme avant, c'est certain. Ma fille y croit encore pour l'instant mais quand ce ne sera plus le cas, ça enlèvera beaucoup de magie à cette fête, c'est sûr.

      Supprimer
  6. Moi c'est le contraire, ayant mes meilleurs souvenirs de noel en étant plus grande (j'ai pris cette histoire de noel comme un mensonge)
    je ne leur ai pas mis cette histoire en tête (l"cole s'en ai chargée)
    ils y croient, donc je laisse, quoique n01 à 6 ans, m'en parle

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)