Le syndrome de Flash McQueen



Depuis quelques temps, je dirais depuis que ma Princesse est entrée en Petite Section de Maternelle, s’est instauré progressivement un drôle de jeu entre mes deux loulous.

Je dis un jeu mais je devrais plutôt dire un challenge. Je ne sais pas si c’est le fait que mes deux loulous soient désormais scolarisés et donc quotidiennement soumis à une certaine compétition naturelle avec leurs camarades d’école qui a déclenché tout ça mais, en tout cas, c’est plutôt fatiguant pour nos nerfs à nous, parents.

En effet, depuis quelques temps, les loulous passent leur temps à faire la course entre eux : j’ai appelé ça « le syndrome de Flash McQueen », en référence au début de Cars et au moment où il se répète « Je suis rapide ».

Vous allez me dire, un peu de rivalité entre frère et sœur, c’est naturel et c'est normal et je suis bien d'accord avec vous.

Si ce n’est qu’ils font la course pour tout et quasiment tout le temps : c’est à celui qui arrivera le premier aux toilettes au lever pour faire pipi, à celui qui finira de déjeuner en premier et qui ira se brosser les dents avant l’autre.

Ça, c’est pour le challenge matinal en intérieur. Vient celui en extérieur : le premier des deux qui montera en voiture. Et rebelote le soir, une fois sortis de l’école.

De retour à la maison, et je vous passe les chamailleries au sujet des jouets, on attaque la course du soir : qui ira prendre son bain en premier, qui aura la primeur d'être servi à dîner, qui ira se brosser les dents avant l’autre, qui ira faire pipi en premier et qui sera couché d’abord.

Nous observons ce manège depuis plusieurs semaines maintenant et impossible de les empêcher de faire la course pour tout et pour rien. C'est un réél jeu entre eux, une sorte de compétition entre frère et sœur bien compréhensible mais il faut quand même avouer que c’est drôlement fatiguant pour nous parents, tout simplement parce que, du coup, tout ce qu’ils font se réalise à toute vitesse, en courant ou presque, et mal le plus souvent. Et non seulement c'est fatiguant pour nous qui sommes vieux et qui n’aspirons qu’au calme du doux foyer - sans jamais y parvenir d’ailleurs - mais c’est aussi dangereux, inutile et inefficace.

Nous avons eu beau leur expliquer qu’il n’était point nécessaire de courir pour partir à point et que nous ne voyions aucune raison pour qu’il y ait une compétition entre eux, à grands renforts de « chacun a sa place dans la famille » et de « nous vous aimons autant l’un que l’autre »… rien à faire. Et tous les jours, on a la cavalcade dans les couloirs. Et tous les jours on risque l’aller – retour aux urgences à cause des virages mal négociés.

Nous avons aussi tenté d’expliquer au Grand qu’il était inutile de faire la course avec sa sœur puisqu’étant plus âgé, il était avantagé, ça n’a pas marché et il continue malgré tout à chercher à coiffer sa sœur au poteau (mais il n’y arrive pas toujours d’ailleurs, c'est qu'elle est maligne, la Princesse !).

Aujourd’hui donc, après avoir cherché à comprendre, nous être énervés plusieurs fois, avoir même un temps envisagé la punition, le tout sans résultat probant et sans avoir jamais trouvé où était la prise pour les débrancher, je crois qu’il me reste à envisager une dernière solution, en attendant que la compétition cesse d’elle-même, celle-ci : 


Qu’en pensez-vous ? 


Commentaires

  1. Ouh là là, je vois ce qui m'attend :-( Parce que là on sent déjà la compétition pour être le 1er dans la bain, être le 1er à avoir fini son assiette ... Enfin, c'est mon fils qui se met la pression tout seul et qui gagne systématiquement, mais la petite ne va certainement pas tarder à enchérir ... Et sinon, rassure-moi (ou pas, hum), ils ne font pas la course pour savoir qui se lèvera le plus tôt, j'espère ;-)

    RépondreSupprimer
  2. ;) ici Zébulon a pas mal cet esprit là et quand il "cherche" trop MiniLui il finit par le trouver ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ici, selon les jours, ça passe ou ça casse !

      Supprimer
  3. meuh nan, faut voir le bon cotès des choses; voire en jouer "et c'est qui qui sera le plus rapide à descendre la poubelle/monter les courses/laver les jouets du bain".... et en plus ils seront contents de faire! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas envisagé ça comme ça mais bonne idée ;-)

      Supprimer
  4. loool !
    AU moins vous ne criez pas sans arrêt pour les envoyer au bain ou se brosser les dents, y en a qui n'aiment pas ça et c'est peut être aussi usant je pense (je suis pas dans cette situation donc je sais).

    As tu essayé juste avant l'heure du bain par exemple, de les mettre dans deux pièces différentes ? Genre un qui lit un livre avec maman, l'autre qui range un jouet avec papa dans sa chambre, et là y en a un qui envoie "son" enfant au bain ? Vu qu'il sera pas dans la même pièce il aura quand même pas l'idée d'aller chercher l'autre ?

    RépondreSupprimer
  5. coucou,
    mes petits sont grands maintenant ^^ et vais je te rassurer?
    ça va continuer, puis ça sera remplacé par autre chose pendant les 10 prochaines années^^
    courage, et gros bisous à tes petits

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)