jeudi 29 décembre 2016

Une décennie

Décennie : période de 10 ans.

On pourrait ajouter à cette définition : "Dans le cas de l'anniversaire d'un enfant, s'accompagne forcément d'un monstrueux coup de vieux pour ses parents."

Et c'est rien de le dire. J'ai l'impression d'avoir accouché hier et quand je regarde mon ventre, je me demande d'ailleurs s'il s'agit bien d'une impression.

Voilà 10 années de vie, passées comme si elles n'en comptaient qu'une. On vieillit vite, quand même, les gars, il faut le savoir.

Je n'ai pas envie de remuer le couteau dans ma plaie, vous vous en doutez, c'est déjà assez difficile comme ça, alors je vais vous parler du présent. De mon presque pré-ado. Car oui, je le vois bien arriver, l'âge que l'on disait encore bête il y a quelques décennies d'ailleurs, à sa façon de me répondre avec amour "Ouuuuuuuuuuuuuiiiiiiiii" quand je lui demande de ranger ses affaires, au "pfffffffffffffffffff" qui accompagne toujours l'une de mes blagues type Roucasserie et aux yeux levés au ciel quand je lui donne un bisou devant la grille de l'école (j'en profite, ça ne durera pas aussi longtemps que les impôts).

Cet enfant n'en sera bientôt plus un : il devient un jeune homme, une "hommelette", quoi. D'ailleurs, il ne rate pas une occasion de me rappeler qu'il a grandi et pas moi. Plus que jamais, aujourd'hui, il porte très bien son pseudo de blog : c'est bien mon Grand. Et moi, je suis sa petite maman (occupée).

Mais, je dois bien l'avouer, je ne suis pas si nostalgique que ça de ses premières années de vie car j'aime cette complicité qui nous lie aujourd'hui, cet humour bien à lui, son caractère bien trempé et les valeurs qui sont les siennes.

Néanmoins, il va me falloir faire un (gros) travail sur moi ces prochains temps pour le laisser non plus grandir mais mûrir. Tout en espérant que cette nouvelle décennie passe (beaucoup) moins vite.

En attendant, on a fêté ça comme il se doit. Les émotions, ça me donne toujours soif.

Je termine sur cette citation de circonstance :

"L’enfant a beau grandir, il reste toujours à la hauteur du cœur maternel."


Les bougies sont roses, oui : impossible de remettre la main sur les bougies bleues, depuis les travaux dans la cuisine...


  
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire à ton grand! J'imagine que 10 ans, ça fout une claque! (Moi, ce sera dans 3 ans ce cap, aoutch!) Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 10 ans, clairement, ça fiche un coup, peut-être parce que c'est un cap, un chiffre rond.

      Supprimer