vendredi 1 novembre 2013

Rubrique nécrologique d’octobre



Dans la salle de bains, le mois d’octobre fut marqué par une dominance de soins aux parfums sucrés, des senteurs qui nous ont transporté là où il fait chaud, où le ciel est bleu, loin là-bas, dans les îles…

... ou nous ont laissé à quai :'-(


1er cadavre : la douche-crème Dop à la vanille douce de Polynésie 

J’ai acheté cette douche-crème en lot avec un autre flacon : c’était l’occasion de découvrir ce qu’allait donner la douche Dop version vanillée. En effet, cela reste un parfum courant, que l’on retrouve chez beaucoup d'autres gels douche, alors, connaissant la qualité des douche-crèmes Dop, j’étais curieuse de voir si elle allait se démarquer de la concurrence et surpasser tous les gels douche à la vanille que j’avais testés jusque-là.

Le packaging ne paye pas de mine, il reste très basique côté illustration mais bénéficie comme toujours d’un plastique de bonne qualité… et du clapet d’ouverture meurtrier pour le nail art (malheureusement).

Je dois avouer que cette crème douche m’a déçue : je l’ai trouvée plus liquide que les autres variétés et donc plus galère à étaler. Elle mousse aussi beaucoup moins que les autres douche-crèmes et hydrate juste ce qu’il faut. Le parfum de vanille est présent, sans plus. Rien de très dépaysant par rapport à la concurrence, donc.

C’est une variété sans véritable originalité que je ne pense pas racheter car Dop en a d’autres bien plus intéressantes, même si son prix est tout à fait correct. 

Prix : 2,03 € les 250 ml.


2ème cadavre : le déodorant Secret de Magnolia de Tahiti 

En temps normal, je n’aurais jamais acheté ce déodorant : l’oursin le trouve beaucoup trop cher par rapport à sa contenance, à 3,10 € les 150 ml. Mais, lorsque je l’ai acheté, nous nous apprêtions à partir en vacances et j’étais à la recherche d’un flacon suffisamment petit pour rentrer dans mon vanity blindé. Comme il bénéficiait d’une promotion dans mon hyper, je l’ai choisi.

Et j’ai eu du mal à le terminer, notamment à cause de son parfum chimique de magnolia. Moi qui adore ce parfum délicat, j’ai eu beaucoup de peine à le reconnaître, même en me concentrant un peu.

Second problème : la fumée. Oui, ce déodorant provoque une fumée assez incommodante lorsqu’on l’utilise, que l’on a par ailleurs beaucoup de mal à évacuer dans une salle de bains de taille courante. Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner dans un mobil-home… J’ai bien cru que Claude François et les Claudettes allaient surgir au beau milieu de toute cette fumée et nous danser un truc.

Enfin, troisième et dernier problème, je n’aime pas du tout la texture type « huile sèche » de ce déodorant. J’ai l’impression qu'il me laisse un film sur la peau des aisselles après utilisation et je n’aime pas ça du tout.

A part ça, on ne peut pas lui reprocher de ne pas être efficace, au contraire, puisqu’il m’est arrivé de détecter son reconnaissable parfum chimique en pleine journée.

Néanmoins, pour moi, il cumule trop de mauvais points : son prix, son parfum et sa texture. Du coup, comme dirait Claude dans la chanson : « Ah ! »… la poubelle :-) 

Prix : 3,10 € les 150 ml.


3ème cadavre : la douche crème hydratante Monsavon au Lait, à la Grenade et à la Fleur d’Hibiscus 

Que vous dire de plus sur cette douche crème, qui n’ai pas été déjà dit ici ?
 
C’est bien simple, chacune des 4 variétés que j’ai testé m’a beaucoup plu, tant au niveau du parfum que de la texture ou du prix.

Aucun doute : je rachèterai ces douche-crèmes à l’occasion. 

Prix : 2,05 € les 250 ml.


 4ème cadavre : le gel douche Active 3 de Nivea 

Nous l’avons terminé avant-hier : le deuxième flacon m’a laissé la même impression que le premier.

Ce gel douche sent très bon, il réveille et apporte beaucoup de fraîcheur, il lave et hydrate bien, avec toujours le même bémol par rapport à sa texture un peu épaisse et collante et donc, plus difficile à rincer.

Il nous reste un troisième et dernier flacon à écluser : nul doute que je rachèterai ce produit en promotion à l’occasion. 

Prix : 2,05 € les 250 ml.



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire