mardi 8 octobre 2013

Il est revenu se venger… si si



Si je vous dis que je suis harcelée par un exfoliant, vous n’allez pas me croire.

Et pourtant, je commence à me poser de sérieuses questions - sur ma santé mentale, oui, aussi - quant à savoir s’il n’existe pas un lien entre l’exfoliant visage Lady Green et ce billet (un grand moment, je vous le conseille).

Car figurez-vous que l’exfoliant doux visage Lady Green ressemble trait pour trait au gommage L’Occitane, ouiiiii, celui-là même qui m’a presque valu une fluxion de poitrine sous la douche !

Je ne vous raconte pas le choc en ouvrant le tube la première fois : même texture, même couleur, même parfum et mêmes grains (sauf que ceux-ci parviennent à sortir du flacon). Le retour de la vengeance du gommage l’Occitane, ni plus, ni moins !

Oh, le coup était bien monté : se planquer dans un flacon d’une marque différente, que l’on ne trouve que chez quelques distributeurs, sur Internet notamment, c’est balèze tout de même. Mais on ne me la fait pas, à moi : je sais bien que ces deux exfoliants sont en fait un seul et même gommage !

Je ne me suis pas du tout méfiée, vous auriez fait la même chose à ma place d'ailleurs, mais dès la première pression sur le tube, je l’ai reconnu, ce fameux exfoliant L’Occitane testé il y a quelques mois et qui m’avait tant déçue ! Et savez-vous pourquoi j’étais absolument sûre que c’était lui : sans compter l’apparence et l’odeur, il est toujours aussi liquide et continue à vous filer entre les doigts ! Aucun doute à avoir.

Je ne peux pas m’en vouloir de ne pas m’être suffisamment méfiée et pour cause : regardez-moi ce packaging, tout rose, tout girly, tout meugnon ! C’est bien simple, quand j’ai vu qu’un jeu–concours était organisé sur le blog Swagday, j’ai foncé et j’ai joué. Mais, en fait, c’était un traquenard. Il a fait en sorte que je gagne pour revenir se venger !


Je vous raconte tout ça mais, en réalité, il ne sait pas que je l’ai reconnu : je continue à l’utiliser, l’air de rien, une fois par semaine, comme d’habitude. Bon, il est bien un peu trop liquide mais il faut avouer qu’il fait cette fois plutôt bien son boulot. J’en utilise peu à chaque fois mais il me fait la peau douce, même s’il demeure un peu décapant. Il est agressif avec moi, c’était à prévoir.

Il a su néanmoins conserver son côté naturel, et ça, je ne peux pas lui reprocher : il est constitué à 98 % d’ingrédients d’origine naturelle, dont 20% sont issus de l’Agriculture Biologique.

Mais vous savez, le pire dans tout ça, c’est qu’en fait, ils sont plusieurs dans ce gommage et que les membres de la bande ne prennent même pas la peine de se cacher ! Ils agissent à visage découvert, sous le pseudonyme de Douce Métamorphose. J’ai donc affaire à :
  • « Billes de silice » et « Billes de jojoba », les durs de la bande, chargés d’éliminer les cellules mortes ;
  • « Aloe vera », « Neem » et « Moringa », qui ont les moyens de faire place nette en profondeur ;
  • et puis « Kiwi », qui joue le rôle du bon mais qui, en réalité, est là pour te resserrer les pores et te refaire le portrait.
J’en suis à un peu plus de la moitié du flacon et, apparemment, ils ne se sont pas aperçu que je les ai découverts. Alors, je compte bien le terminer tranquillement, sans précipitation, mais vous pensez bien que je ne le rachèterai pas. Dans mon malheur, j’ai la chance que l’oursin du portemonnaie  soit entièrement d’accord avec  moi et pour cause : le flacon de 75 ml coûte 14,50 € !

Et puis, j’ai une seconde excuse : il est écrit sur le flacon que cet exfoliant est pour les peaux jeunes ! Pour une fois, je suis contente d’être vieille, tiens.


NDMEO (Note De Maman Est Occupée) : aucun stupéfiant n’a été maltraité pendant l’écriture de ce billet.


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires: