jeudi 31 mars 2016

Rubrique nécrologique de mars


Le printemps a amorcé son grand retour ce mois-ci : il a parfois réussi, les températures étant tout de même plus agréables ces jours-ci, mais c'était sans compter sur les giboulées de mars... qui n'ont rien trouvé de mieux que de se pointer le week-end de Pâques. Je précise qu'il a fait beau le vendredi précédant le week-end de Pâques et le mardi qui a suivi. Ben tiens.

Je ne garderai pas un bon souvenir de ce mois de mars de toute façon : la grippe a terrassé les loulous pendant près de 10 jours en tout, d'abord mon Grand puis la Princesse, beaucoup plus touchée, et nous a quand même bien perturbée dans notre organisation familiale, testant au passage les capacités de compréhension et d'adaptation très limitées de nos chers employeurs.

Ajoutez à cela le changement d'heure, qui m'a ratatinée allez savoir pourquoi (d'habitude je le prends plutôt bien) et un mois d'avril qui s'annonce funky, avec les travaux de la cuisine qui débutent la semaine prochaine. Les loulous vont partir en villégiature chez leurs grands-parents pendant que Papa est occupé et moi joueront à Koh Lanta mais en intérieur, à la maison, dans la partie qui ne sera pas en travaux. Du coup, je suis mitigée : j'ai hâte de voir ma nouvelle cuisine de compet' mais pas hâte de me séparer des loulous.... Je vous raconterais tout ça car ça risque d'être sportif cette histoire.

En attendant, voici les 4 cannés du mois : nous avons voyagé ce mois-ci, avec des parfums fruités et gourmands dans la salle de bain. En attendant le soleil et le retour de la chaleur, on fait ce qu'on peut.



1er cadavre : l'huile de douche à l'huile d'amande et fleur de figue de barbarie Hammam d'Ushuaïa

Vous commencez à bien me connaître, j'ai tendance à me méfier des gels douches avec une texture huile : disons que j'ai passé l'âge de faire le grand écart à la John Travolta, surtout dans la baignoire, à cause d'une texture trop grasse, qui te laisse également en bonus le droit de récurer ta baignoire après usage. Hé bien, avec ce gel douche, aucun problème : j'ignore d'ailleurs bien pourquoi Ushuaïa appelle ça une huile, ce n'est ni plus, ni moins qu'un gel douche tout ce qu'il y a de plus normal.

Tellement normal que, comme la quasi-totalité de la gamme de gels douche Ushuaïa, il m'a beaucoup plu, notamment par son parfum : exotique, dépaysant, un véritable moment d'évasion.

Malgré la présence d'huiles réputées nourrissantes pour la peau, je n'ai pas trouvé ce gel douche plus hydratant que les autres : il n'en demeure pas moins que ce produit laisse la peau douce et souple et ne pose aucun problème de rinçage ou de texture, comme son nom aurait pu le laisser supposer au départ.

Je le rachèterai probablement, surtout à ce prix-là.

Prix : 2,16 € les 250 ml.



2ème cadavre : le gel douche Tahiti passion euphorisante

Nous avons éclusé le deuxième flacon sur les trois que j'avais acheté. Ce gel douche sent vraiment très bon, c'est un pur bonheur de l'utiliser, d'autant que le parfum persiste un bon moment après la douche. Dommage qu'il descende si vite (mais c'est peut-être une impression que j'ai).

Je n'ai pas trouvé l'euphorie cette fois-ci non plus, néanmoins, comme annoncé par le fabricant : le jour où je serai euphorique d'aller bosser, il tombera des grêlons gros comme des ballons de basket.

Reste que j'aime beaucoup ce gel douche, dont je vous avais déjà parlé ici et qu'il est fort probable que je le rachète un jour, après avoir utilisé le dernier flacon qu'il nous reste.

Prix : 2 € les 250 ml.



3ème cadavre : le déodorant Rexona Women musc Fragrance collection

Ce déodorant est increvable : j'ignore si son petit frère, dont je vous ai déjà parlé ici, avait été malencontreusement vidé d'une partie de son contenu avant que je ne tombe dessus, mais cet exemplaire-là m'a fait presque deux mois ! 

Ce déodorant sent toujours aussi bon, même si je l'ai trouvé un peu moins efficace que le précédent. Ces deux-là n'étaient peut-être pas de vrais jumeaux, finalement.

Reste que je le regrette tout de même déjà car son successeur, que je viens d'entamer, a cette fâcheuse tendance à me colorer les aisselles en blanc : il faudra que je vous présente ce chef d’œuvre prochainement.

Prix : 3,25 € les 200 ml.



4ème cadavre : la crème émolliente Exomega D.E.F.I. d'A-Derma

A-Derma nous a beaucoup gâtés ces dernières semaines : nous avons reçu pas moins de deux colis de leur part, le premier contenant une box Douceur et le second, la toute nouvelle gamme de soins solaires A-Derma, que je désespère de pouvoir tester : c'est ça le nord de la France (et pas les Hauts-de-France, tu m'entends Xavier, jamais je ne m'y ferai !).

Après cette subite montée de tension, revenons-en, si vous le voulez bien, à la crème émolliente Exomega D.E.F.I. d'A-Derma. Alors, tout d'abord, D.E.F.I. ça veut dire : Dispositif Exclusif Formule Intacte. Et il porte bien son nom, ce système tout à fait inédit car il permet effectivement de conserver la crème de façon tout à fait hygiénique, grâce à un bec verseur rétractable, qui apparaît quand on appuie sur le tube.

Je trouve l'idée très intéressante car il est vrai que ce système permet une excellente conversation du soin, toutefois, il demeure un peu difficile à utiliser par les plus jeunes car il faut appuyer assez fort sur le corps du tube. Bon, il n'y a rien de dramatique là-dedans, les loulous ont éclusé cette crème en l'espace de 3 semaines et pendant cette période, nous avons entendu chaque soir par deux fois ce cri de guerre : "Maman, j'arrive pas avec la crème", ce qui a fait immédiatement voler à leur secours Super Maman (ou Super Papa, selon). 

Cette crème a eu beaucoup de succès avec eux car elle n'est absolument pas grasse et qu'elle se trouvait par conséquent absorbée très rapidement par la peau, avec un résultat tout à fait intéressant : la peau est souple, douce, visiblement hydratée. Je n'ai pas regretté de les avoir laissés tester ce soin sur leur peau sèche car il s'est avéré très efficace.

Son prix reste toutefois un peu élevé mais ce soin est vraiment tout à fait indiqué pour l'hydratation, l'apaisement et la protection des peaux sèches, voire très sèches, de toute la famille, du plus jeune au plus grand.

Très bientôt, (que de teasers, décidément, dans ce billet), je vous parlerai de la crème réparatrice Dermalibour, que je teste actuellement sur mes mains et qui figurait elle aussi dans la box Douceur envoyée par A-Derma. J'en profite pour les remercier une nouvelle fois pour leur gentillesse et leurs jolies attentions à notre égard. A la perspective des 15 prochains jours, j'ai bien besoin de douceur...

Prix : environ 10 € les 50 ml.


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. j'adore a-derma, j'utilise beaucoup de leur produits, ils sont vraiment bien pour la peau de toute la famille

    RépondreSupprimer
  2. Dans la gamme Exomega, il y a aussi l'huile nettoyante qui est vraiment très bien également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai reçue dans la Box mais je ne l'ai pas encore testée.

      Supprimer