Rubrique nécrologique de février


Encore un mois interminable qui s’achève - avait-on vraiment besoin de 29 jours en février, franchement ? -, essentiellement marqué par les vacances des loulous chez leurs grands-parents, qui nous ont certes permis de nous recentrer un peu sur notre petite personne, nous autres parents esseulés, mais ont quand même, comme à chaque départ, bousculé notre rythme familial quotidien.

Et puis le blog a fêté ses 4 ans le 22 février dernier (le résultat du concours arrive très vite, je m'y colle !) et par la même, les 4 années d’existence de cette rubrique nécrologique, dont j’ai publié le premier billet le 2 mars 2012.

D’ailleurs, bien que cette rubrique aurait, de façon compréhensible vu le sujet abordé, pu finir par tourner un peu en rond, je réussis tout de même à me renouveler (et je n’en suis pas peu fière !). Et ce mois-ci, nous avons donc seulement 3 cadavres au compteur mais 3 nouveautés ! 
 






1er cadavre : la crème de douche veloutée Sublime-moi de Bourjois  

Encore un gel douche qui figurait dans une Betrousse ! Bourjois semble avoir trouvé là un moyen de faire connaître ses produits. Il faut dire que je n’aurais, pour ma part, jamais acheté spontanément cette marque de gels douche (qui plus est après avoir testé les soins Cottage mais je vais y revenir).

Bourjois n’a pas une image très moderne, ni très qualitative pour moi : j’ai beau faire, je ne réussis pas à m’en défaire et j’ai toujours cette impression d’un produit un peu tape à l’œil pour touristes fréquentant les grands magasins parisiens, du type Galeries Lafayette : cela a un rapport avec la Tour Eiffel, systématiquement présente sur l’emballage et dont on se demande bien ce qu’elle vient faire là, la pauvre.

Pour autant, cette crème de douche Sublime-moi s’est avérée être celle que j’ai préférée parmi celles que j’ai pu tester auparavant (ici et ). Son parfum est très agréable, un peu sucré, fleuri mais pas trop et assez original finalement. La texture de la crème est tout à fait convenable et laisse la peau souple et douce. Quant au clapet de fermeture, je le trouve à la fois très joli, tout à fait en phase avec le reste du packaging et très pratique à utiliser puisqu’il s’ouvre d’une pichenette.

Le prix de cette crème douche reste malgré tout un peu plus élevé que la moyenne mais ce n’est pas encore prohibitif, d’autant qu’elle ne contient pas de parabènes. Je ne rachèterai pas cette crème douche mais je ne peux finalement pas dire que je n’en sois pas satisfaite.

Prix : 2,50 € les 250 ml

 

2ème cadavre : la douche – lait revitalisante fraise – menthe de Cottage

Jusqu’ici, la marque Cottage, c’était un peu comme l’Arlésienne : j’en ai beaucoup entendu parler, en bien, mais finalement, je ne l’ai jamais vue sur le rebord de ma baignoire. Et puis l’année dernière, un miracle s’est produit : mon hyper ravitailleur proposait une promo sur ces gels douche. Bien qu’ayant de quoi laver toute l’Armée de Terre avec mon stock, je n’ai pas pu m’empêcher d’en acheter deux lots : l’un au parfum de fraise et de menthe et l’autre, au parfum de caramel, pas encore testé.

Et pourtant j’ai presque hâte car cette douche – lait a fait l’unanimité à la maison. Même Papa est occupé m’a spontanément dit que ce gel douche était très bien, c’est vous dire – il faut bien avouer qu’avec les vacances scolaires, il nous fallait trouver des sujets de conversation pour meubler nos soirées en tête-à-tête, les enfants n’étant pas là pour assurer l’animation.

Le moins que je puisse dire, c’est que je partage à 200 % l’opinion de Papa est occupé. C’est bien simple, je trouve ce lait de douche absolument parfait à tous points de vue. Commençons par sa texture : c’est complètement inédit et tout à fait réussi ! Nous avons là une texture crémeuse, juste ce qu’il faut, aérienne, un peu comme un nuage, avec un aspect un tout petit peu laiteux qui la rend très agréable sur la peau mais néanmoins très rapide à rincer.

Quant au parfum, il est très délicat mais sucré et gourmand et en plus, il persiste après la douche, aussi bien dans l’air ambiant que sur la peau, même plusieurs heures après ! Un vrai bonheur à utiliser, vraiment.

Question prix, là aussi, c’est une réussite : songez que cette petite merveille ne coûte que 2,05 € les 250 ml ! A ce prix-là, tu pourrais avoir la main lourde mais non : je peux vous dire que ni Papa est occupé, ni moi n’étions pressés de le terminer, alors nous l’avons utilisé parcimonieusement.

Inutile de vous préciser que je vous conseille vivement de tester cette douche – lait, d’ailleurs je veux bien vos avis en commentaires si vous l'avez déjà testé ou si vous avez d'autres parfums à me conseiller.

Faut-il également ajouter que nous rachèterons cette crème douche ? 

Prix : 2,05 € les 250 ml


3ème cadavre : la mousse après-bain D’infinies Sensations de Variodis 

J’ai gagné ce soin grâce à un jeu-concours sur un blog. D’ailleurs, il n’y avait pas de risques qu’il atterrisse à la maison autrement que par un concours ou par un test : il coûte 30 € les 90 g, un prix qui suffirait à faire faire son baluchon à l’oursin du portemonnaie (et avec raison d’ailleurs). On a beau dire, ça fait quand même 33 centimes d’euros le gramme de mousse.

A ce prix-là, on pourrait croire qu’elle contient du caviar. Mais non : seulement des plantes, du jojoba et de l’Argan, entre autres.

J’ai donc testé cette mousse de bain, destinée à l’hydratation du corps, après mon bain hebdomadaire – je vous arrête tout de suite car je vous vois venir : je me lave chaque jour, hein, Puduc’, c’est pas moi ! Je prends une douche, mais je prends un seul bain par semaine, l’oursin du portemonnaie étant très attentif à la facture d’eau, surtout en ce moment… 

Mais revenons à nos flacons : celui-ci est original puisqu'il s'agit d'un récipient sous pression, dont on fait sortir le produit par une pression plus ou moins prolongée, selon la quantité voulue, ce qui s'avère à la fois pratique et hygiénique.

Ce que j’ai apprécié avec ce soin, c’est sa texture, assez inhabituelle et vraiment innovante, il faut bien le dire. Cette mousse est au premier abord très compacte mais s'avère légère et fondante au final et se trouve donc très vite imprégnée par la peau après un léger massage. Je trouve que ce soin est très pratique pour une hydratation quotidienne car l’assimilation par la peau est beaucoup plus rapide qu’avec une crème ou un lait corporel « classique ». Néanmoins, je pense qu’il sera clairement insuffisant pour l’hydratation des peaux sèches : j’ai une peau de type normal et je l’ai trouvé juste assez hydratant.

Je vais donc en rester là concernant ce soin : je ne vais pas créer de crise cardiaque à l’oursin du portemonnaie en vous disant que je vais racheter ce produit, ce n’est pas nécessaire de lui créer d’émotions inutiles…

Pour info, Variodis propose également le même type de produit pour l’hydratation des mains. Je l’ai testé il y a quelques mois maintenant : honnêtement, il s’est avéré un peu léger pour mes mains ultra-gercées mais j’ai tout de même apprécié de l’avoir avec moi au bureau, dans la journée, pour une hydratation rapide et pratique. 

Prix (de la mousse après-bain, suivez un peu) : 30 € les 90 g


 

Commentaires

  1. J'adore Cottage ! Tente celui à la cerise noire et pistache, c'est de loin mon préféré ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'association de la cerise noire et de la pistache est très originale !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout la 3ème marque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une marque dont on ne parle plus beaucoup en ce moment sur la blogo.

      Supprimer
  3. Merci pour ce billet très intéressant! J'adore la marque Cottage également. À mon grand regret, ils ne font plus celui à la figue qui sentait divinement bon ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre la marque mais c'est déjà très prometteur !

      Supprimer
  4. J'adooooore la marque Cottage !!! Surtout la version gomante, caramel au sucre ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce doit être quelque chose, effectivement !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)