Comment nous avons visité gratuitement le Domaine de Chantilly - 3ème partie


Chose promise, chose dûe, il me reste à clore ma série de billets consacrés à notre visite au Domaine de Chantilly le mois dernier (les deux premiers épisodes sont à lire ici et ) : voici donc le 3ème billet.

Si je te dis que les loulous ne sont pas prêts d'oublier leur séjour à Chantilly, surtout leur première nuit à l'hôtel, tu me croiras aisément. Après une nuit réparatrice et un petit-déjeuner gourmand à l'Auberge du Jeu de Paume, nous avons libéré les chambres (oui, oui, "les") et repris le cours de nos visites.

Nous sommes allés visiter le Musée du Cheval. Arrivés juste à l'ouverture, nous avons pu aller saluer les élégants pensionnaires qui résident dans les écuries : j'ai toujours adoré les chevaux, ce sont des animaux admirables, pleins de grâce et de sensibilité. J'ai regretté de ne pas pouvoir les caresser mais je m'en suis tenue aux consignes et me suis contentée bien sagement de les admirer à distance. La Princesse n'était pas très rassurée en leur présence, il faut dire qu'ils sont grands et plutôt impressionnants pour une petite fille de 5 ans... et aussi qu'elle n'est généralement pas très à l'aise en présence d'animaux, quels qu'ils soient.

Ceux-ci, dans la cour intérieure et devant l'entrée du Dôme, sont encore plus impressionnants !

Nous nous sommes ensuite dirigés vers les expositions consacrées au cheval et à son environnement : le musée est très récent et l'historique présenté est assez intéressant à visiter, même si le thème ne nous était pas totalement étranger. Les loulous ont pris plaisir à parcourir les différentes salles car les collections qui y sont visibles sont très accessibles : mention spéciale pour les magnifiques chevaux de carrousel que l'on peut y admirer.

Les photos ont toutes été prises par mon Grand : nous avons trouvé quoi lui offrir à Noël !

Une part de l'exposition est également consacré au rôle indispensable qu'a longtemps tenu le cheval dans l'agriculture : ce fut l'occasion d'insister auprès des enfants sur la relation privilégiée que l'homme a toujours entretenu avec ce magnifique animal et compagnon et sur leurs propres ancêtres, qui ont connu cette façon de travailler et, plus généralement, ce mode de vie.

Le pantacourt existait déjà à l'époque !


Avant de revenir voir le spectacle équestre sous le Dôme, prévu en début d'après-midi, nous sommes repartis vers le Château, de l'autre côté de la route, pour y déjeuner à La Capitainerie, l'un des deux restaurants du Domaine situé dans les anciennes cuisines du Château, celles-là mêmes qui ont accueilli le malheureux Vatel pour l'organisation des festivités de 3 jours organisées en l'honneur de Louis XIV et qui se donna la mort le deuxième jour, déshonoré par un poisson livré en retard... Au mur, à l'entrée du restaurant, on peut d'ailleurs y lire une lettre de la Marquise de Sévigné qui retrace l'incident.

Nous avions prévu au départ d'y déjeuner le premier jour mais un car de touristes chinois avaient déjà assiégé les lieux : je vous conseille donc, comme nous l'avons fait, de réserver votre table pour assurer le coup. D'autant plus que la cuisine y est excellente, moderne, à des prix tout à fait abordables et que le patron est vraiment très commerçant. Nous avons apprécié notre déjeuner là-bas, même si nous gardions un œil attentif sur notre montre puisque nous avions prévu d'assister au spectacle équestre "Cheval, rêve et poésie" sous le Dôme des Écuries.

Le spectacle a duré une demi-heure et nous a beaucoup plu (enfin, Papa est occupé, la Princesse et moi car mon Grand n'a curieusement pas accroché du tout). Avant le début du spectacle, nous avons pu admirer le cadre magnifique offert par le Dôme. Le spectacle m'a semblé duré à peine quelques minutes : les démonstrations sont raffinées et le travail réalisé par les cavaliers et les animaux est remarquable, notamment l'acrobate, qui prend vraiment beaucoup de risques pour un numéro au top. Les chevaux sont d'excellents artistes, bien mis en valeur, appliqués et semble-t-il très à l'aise : ce spectacle est vraiment une belle réussite, à ne pas négliger pour sa visite. 

Après le spectacle et avant de partir, nous avons conclu notre séjour par un passage par l'aile ouest des Ecuries, qui nous a permis d'admirer notamment de superbes carrosses : l'occasion de rappeler à la Princesse qu'il s'agissait du mode de transport privilégié des vraies princesses ! - non, je n'ajouterais pas qu'aujourd'hui, nous avons des chevaux sous les capot et un âne au volant...

Nous avons passé 2 jours inoubliables là-bas : je remercie encore une fois Minireyve pour nous avoir proposé ce concours et tout le personnel du Domaine de Chantilly et de l'Auberge du Jeu de Paume pour l'excellent accueil qui nous a été réservé.
 
J'espère vous avoir donné envie d'aller rendre visite au Domaine de Chantilly : n'oubliez pas que les Journées du Patrimoine approchent et qu'il s'agit en général d'une bonne opportunité pour s'organiser une petite visite à moindre coût (même s'il sera difficile de faire mieux que nous !).





Commentaires

  1. mouais moi tu m'as donné envie ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Très sympa ce coin du domaine que je n'ai pas encore visité (je ne connais que le château, visité 2 fois)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux sont indépendants : il n'est pas trop tard !

      Supprimer
  3. Très chouettes billets, on voit clairement que ça vous a bien plût. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est peu dire : on en parle encore très souvent de ce séjour à la maison, d'autant plus que l'équipe de foot d'Angleterre séjourne actuellement dans le même hôtel que nous !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)