samedi 21 juin 2014

Les ventes très très privées - de tout - de Camaieu


J'ai remarqué qu'à l'approche des soldes, de plus en plus d'enseignes proposent maintenant ce qu'elles appellent des "ventes privées" : cela peut se traduire par des remises sur une sélection d'articles, comme chez Esprit par exemple, ou, encore mieux, sur tout le magasin, comme chez Etam.

Et puis, cette année, j'ai découvert une nouvelle pratique commerciale, tout à fait inédite : les ventes tellement privées que tu ne peux pas en profiter. Oui, Madame : ça existe. Le principe est simple : seule une poignée de clientes, sélectionnées on ne sait sur quels critères, ont le très très grand privilège - j'ai presque envie de dire "l'honneur", tellement ces clientes sont triées sur le volet - de pouvoir bénéficier d'une remise sur la collection en avant-première.

Cette nouvelle pratique, je l'ai expérimentée, à mon grand désarroi et à leur détriment aussi d'ailleurs, chez Camaieu. Parce que l'enseigne n'a pas pensé à tout : l'être humain communique avec ses pairs et, quand un bon plan se présente, il a tendance à en faire profiter ses amis. Et c'est ce qu'il s'est passé.

Jeudi matin, une amie reçoit une invitation personnalisée de la part de Camaieu pour profiter de leurs ventes privées : 40 % sur l'ensemble du site (hors nouvelle collection) et la même réduction en magasin, sauf sur les points rouges - c'est-à-dire quasiment la moitié du magasin puisqu'ils portent sur les basiques en pantacourts, shorts, t-shirts...

Sachant que je possède également la carte de fidélité Camaieu et que j'y achète régulièrement quelques articles, innocemment elle me parle du bon plan, sans imaginer un seul instant que je puisse être évitée, à défaut d'être invitée.

Bien que n'ayant rien reçu mais ayant repéré de longue date en magasin une chemise sans laquelle je pourrais bien ne pas survivre au-delà du mois de juin, me voilà partie en mission chez Camaieu. Je la trouve en rayon et coup de bol, la taille est disponible.

C'est à ce moment-là que je me suis rendue compte que certains portants étaient signalés en point rouge. Après avoir consciencieusement pisté une vendeuse, telle la lionne à l'affût d'une gazelle, je lui demande à quoi correspond la pastille. Elle me regarde d'un air effrayé et me demande : "Vous avez reçu l'e-mail ou le texto ?". Je lui dis que non, que je possède pourtant la carte de fidélité et que je suis une cliente régulière. Elle me répond, extrêmement gênée, à tel point que je me suis demandée si les allemands n'avaient pas de nouveau débarqué et que cette petite personne toute frêle n'était pas entrée en résistance : "Ah... alors, attendez de recevoir quelque chose". Je sens qu'elle cherche à foutre le camp à tout prix, alors je n'insiste pas, je la remercie et je la laisse partir.

Je décide malgré tout d'essayer la chemise en question et même une autre chemise qui pourrait bien me correspondre au teint. Dans un accès de folie dépensière, je me dis qu'il se pourrait bien que j'achète aussi un pantacourt, même pastillé en point rouge, puisqu'il m'en faut un et que de toute façon, il y a fort peu de chances pour qu'ils soient soldés dans la couleur voulue. Je sens bien que l'oursin n'est pas content mais tant pis.

La première chemise et le pantacourt me vont impec', la seconde chemise s'avère plus décevante, je décide donc de passer à la caisse. La caissière prend la chemise et je lui demande si elle bénéficie des -40 %. Et là, elle me répond : "Oui, cet article peut passer à -40 % mais je vais vérifier sur votre compte carte de fidélité si vous êtes éligible." Dans mon cerveau, les mots "fatal error" apparraissent en rouge clignotant et l'oursin commence à s'énerver. La caissière me répond avec un grand sourire : "Non, vous n'y avez pas droit, la remise est réservée à certains clients" et elle ajoute dans la foulée, apparemment rôdée : "Mais je ne sais pas sur quels critères ils ont été sélectionnés".

Rendez-vous compte : dire à l'oursin du porte-monnaie, droit dans les yeux, qu'il n'a pas droit à la réduction de -40 % alors que d'autres clients y ont droit, Dieu seul sait d'ailleurs pour quelle raison. Je suis donc repartie comme Rika Zaraï, sans chemise, sans pantalon, avec le fol espoir d'y voir une petite étiquette avec un "%" au bout de la manche mercredi.

Dans l'affaire, je ne sais toujours pas quelle est la catégorie de clientes ultra-privilégiées qui ont l'immense honneur de pouvoir acheter un putain d'article remisé à -40 % chez Camaieu, fabriqué par des ouvriers payés un coup de pied dans le cul ou presque au Bangladesh et vendu 10 fois son prix de fabrication en France. La cliente juste derrière moi à la caisse avait reçu ce fameux texto de merde et je peux vous dire qu'elle était loin de ressembler à Paris Hilton.

J'ai bien conscience de la futilité de tout ça, après tout, il y a des gens qui se battent et qui ne mangent pas à leur faim dans ce monde, et que ce ne sont que de basses préoccupations d'habitants de pays riches (enfin pour l'instant).

Mais quand même : je reste sur un sentiment d'injustice. Comble de l'ironie, ce jour-là, je portais un chemisier acheté chez Camaieu quelques années plus tôt. Pour me consoler, je suis donc partie chez Etam, enseigne qui, elle, m'aime encore, puisque j'ai pu acheter deux pantacourts à -40 %. Na.

En rentrant chez moi, je me suis infligée le coup de grâce : je suis allée sur ma-reduc.com, l'une des références du recensement des codes promos pour les radasses dans mon genre et j'y ai vu le code de réduction à appliquer au panier sur camaieu.fr pour bénéficier des -40 % de la vente privée. Alors j'ai testé... et rien ne s'est passé, le prix de la chemise est restée au taquet.

Donc, Camaieu, je t'annonce que tu as raté une vente, voire même deux d'ailleurs si je compte le pantacourt, et que tu me déçois vraiment beaucoup cette fois, après tant d'années d'achats, certes remisés mais toujours indispensables, bien entendu.

Et si quelqu'un connaît la règle de sélection des clients pouvant bénéficier des -40 %, ça m'intéresse. Parce que ça m'énerve de ne pas savoir.



Ma carte de fidélité Camaieu, qui ne récompense rien, enfin apparemment pas la fidélité....



Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. J'ai découvert ces fameuses vente privé la semaine dernière les enseignes reste très discrète sur le sujet car il à fallut que l'on m'en parle pour être au courant.
    Je suis également une cliente régulière chez camaïeu et je n'ai malheureusement pas la chance non plus de faire parti de ces privilégié. Je trouve cela bien dommage que se soit réservé qu'à une certaine clientèle, et j'ai un peu de mal à pensé que le personnel du magasin ne sache pas sur quoi est basé la sélection elles sont probablement elles même convié à cette vente privé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton avis rejoint le mien. J'avoue que l'enseigne m'a beaucoup déçue avec ce coup-là. Bon week-end à toi (profitons du soleil, tant qu'il est là) !

      Supprimer
    2. En faite rectification du coup j'ai foncé sur ma boite mail voir parmi ma tonne de mail si quand j'avais pas eu quelques chose et bien si j'ai eu ce fameux mail VIP pour les -40% en magasin et également sur internet, je vais donc probablement en profiter je te remercie donc pour cette article sinon je ne l'aurais jamais vu. Sa ne change rien quand même au fait que ce n'ait pas normal que tout les porteurs de la carte ne soit pas concerné.
      Merci bon week-end à toi également :)

      Supprimer
    3. Je te hais ! Mais bon week-end quand même !

      Supprimer
  2. Effectivement, j'ai reçu le texto bien que j'achète sans excès .... C'est curieux !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande si justement ce ne sont pas les clientes occasionnelles qui sont visées.

      Supprimer
  3. bonsoir
    j'ai travaillé 15 ans ans la grande distribution et je peux t'apporter un semblant de réponse. En effet nous pratiquions ce genre de "discrimination" (je sais c'est un peu fort !) pour faire venir des clients peu habituels ou qui ne venaient plus du tout ! et cela marchait !! Force est de constater que la fidélité n'est JAMAIS récompensée dans le commerce et surtout avec les grandes enseignes notionales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien voilà, c'est ce dont je me doutais.

      Supprimer
    2. pour te consoler (je l'espère) ce genre d'invitation n'est envoyé qu'une fois !!!! histoire d'appâter pour mieux ferrer les clientes et hop on se fait avoir !!!!

      Supprimer
  4. Il faut négocier en magasin avec une cliente qui a droit à cette réduction, pour qu'elle passe en caisse vos vêtements et la rembourser à la sortie. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais le proposer à ma copine qui a reçu l'invitation, tiens :-)

      Supprimer
  5. Bah figures toi que moi je l'ai eu ce mail et il est allé direct à la poubelle...
    Je ne vois pas pourquoi je l'ai eu moi et pas toi, je ne suis pas spécialement une grosse consommatrice...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, non plus, si j'achète 3 ou 4 articles par an, c'est tout. Va savoir quels sont leurs critères de sélection !

      Supprimer