Heureux, oui, mais pas que…




Hier soir, j’ai regardé « Un heureux événement » sur France 2. Il faisait partie des films pour lesquels je m’étais dit qu’il fallait absolument que je les regarde quand ils passeraient à la télé. Et je ne le regrette absolument pas.


Ce film, j’en avais lu du bien mais aussi du mal, alors je tenais à me forger ma propre opinion. Je commencerais par dire tout simplement que j’ai passé une bonne soirée. Ce qui est déjà une très bonne chose, avouez.

Je savais plus ou moins à quoi m’attendre avec ce film : le sujet m’est familier, n’est-ce-pas, bien que sensible, comme tout ce qui touche à la maternité d’ailleurs.

Au moment où le film a débuté, je ne savais pas encore si j’allais écrire un billet le concernant : en fait, j’ai commencé à le rédiger mentalement en me lavant, juste après sa diffusion (après tout, certains pensaient bien aux élections présidentielles en se rasant, alors…). En réalité, ma principale interrogation était de savoir ce que j’allais bien pouvoir dire sur ce film qui ait de l’intérêt… et puis cela m’a sauté aux yeux à la fin : j’aurais bien aimé voir ce film il y a 8 ou 9 ans, avant d’être maman. Si je l’avais visionné à l’époque, ce film m’aurait montré ce que deviendrait vraiment ma vie une fois maman.

Car, tout y est dans ce film : l’excitation, mêlée d’appréhension, à la vue du trait bleu sur le test de grossesse ; le ventre qui grossit, les premiers coups de pied et les privations obligatoires, pour le bien du bébé ; cette solitude à la maternité (dont je vous ai parlé ici d’ailleurs) ; cette impression tenace que l’on ne va pas savoir s’y prendre avec un bébé ; cette pénurie de sommeil, qui vous lessive et qui vous mène à un ras-le-bol physique et psychologique général ; la famille autour de toi, censée être là pour t’aider mais qui ne fait rien d’autre que de te pourrir la vie avec ses conseils ; cette absence de vie sociale, de vie sexuelle et ce corps qu’il est si difficile de réapprivoiser après tant de sollicitations.

Oui, hier soir, je me suis complétement retrouvée dans ce film et je n’en ai pas raté une miette. Je me suis revue il y a quelques années, je me suis même surprise à parler à Louise Bourgoin, c’est dire comme j’étais happée par l’histoire.

Pour moi, ce film est à conseiller à toute femme qui envisage de devenir mère car c’est un film qui désacralise la maternité, qui nous montre l’envers du décor, avec bien entendu ses moments de joie, de fierté et ce bonheur d’avoir un enfant mais aussi la difficulté d’être mère et tout ce que la maternité change dans une vie.

J’ai retrouvé dans ce film cet univers que je rencontre chez les blogs de maman et de papas, toute cette ambiguïté de la parentalité que, nous, blogueurs famille, mettons en avant, souvent avec humour parce que c’est d’abord un choix que nous avons délibérément fait (personne ne nous a forcé à nous reproduire, hein, on est bien d’accord) et qu’il faut ne donc voir dans cette aventure humaine que du positif, ne garder que les bons moments et savoir prendre avec humour les situations un peu délicates.

Voici donc un film (et le livre qui l’a inspiré) qui osent dire à la face du grand public que non, la maternité, ce ne sont pas que des moments de grâce, des instants de béatitude devant un nouveau-né, des paillettes, du bonheur et de la joie de vivre en barres. Ce n’est pas QUE ça et il était vraiment temps d’en parler. 

D’ailleurs, je crois même que ce film devrait figurer au programme officiel de la préparation à l’accouchement ou être prescrit par le médecin lorsque toute femme songe à arrêter sa pilule. Parce qu’il ne serait pas inutile de rappeler à certaines qu’avoir un enfant, c’est une décision et une responsabilité que l’on prend et que ça change la vie. Vraiment. 


Commentaires

  1. je te rejoins totalement, j'aurais aimé le voir avant d'avoir eu ma fille.
    La scène dans la cuisine m'a profondément touchée, on sent à quel point elle est seule, à quel point elle n'en peux plus.
    Je pense qu'on passe toutes par là, ça fait du bien de s'en rendre compte et c'est utile de le savoir avant.
    Par contre, j'avais détesté le livre !!!! même pas pu le finir tellement il m'a agacée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle, il y a souvent un décalage entre le bouquin et l'adaptation au cinéma ! Pour ma part, je ne l'ai pas lu...

      Supprimer
  2. Bonjour,
    je n'ai pas vu le film mais votre billet me donne vraiment envie de le voir car oui la venue d'un enfant c'est une énorme responsabilité avec ces moments de joies et de solitudes aussi....

    RépondreSupprimer
  3. c'est drôle car moi j'ai lu le livre enceinte, et franchement il m'a beaucoup trop chamboulé, je 'ai trouvé bien écrit mais je l'ai autant haï que aimé, car il a accentué mon grossesse-blues ( j'ai détesté être enceinte, mais je n'ai pas connu le baby-blues après), bref je me suis dit qu'il aurait mieux valu que je vois le film et que je lise ce livre plus tard que pendant la grossesse.... je pense qu'il m'aurait fait " moins mal " avec un peu de recul sur ce qu'est la maternité....
    au final le meilleur moment pour lire ou visionner cet "heureux événement" est donc propre à chacun, à son rapport à la grossesse, à la maternité, à sa sensibilité....
    en tout cas j'ai aimé lire vos billets à manue et toi
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est drôle, moi non plus je n'ai pas aimé être enceinte : encore un point commun. Je n'ai pas encore lu le billet de Manue - mon antivirus tout pourri m'en empêche pour l'instant mais je ne désespère pas d'y parvenir !

      Supprimer
  4. J'avais également beaucoup aimé ce film quand je l'avais vu. Il est extrêmement réaliste.

    RépondreSupprimer
  5. Très beau film !! J'ai adoré aussi !

    Claire

    RépondreSupprimer
  6. petit bb pousse dans mon ventre, et je doit dire heureusement que j'ai vu ce film une premiere fois avant d'être enceinte car sinon il m'aurait trop chambouler, j'ai eu l'impression qu'elle n'arrive pas à surmonter toutes les difficultés que rencontre une jeune maman, on dirais que la maternité est une catastrophe (heureuse catastrophe ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai qu'elle a l'air un peu dépassée par l'heureux événement !

      Supprimer
  7. Ce film m'intéresse, sachant surtout qu’il parle de maternité ! Je vais essayer de voir si je peux acheter le DVD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais le trouver à un prix raisonnable, il date déjà de quelques années.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)