mercredi 11 avril 2012

Comme qui dirait emprisonnée

Lorsque tu es enceinte ou que tu t’apprêtes à le devenir, il y a beaucoup d’aspects de la grossesse dont on évite de te parler : j’ai déjà abordé quelque peu le sujet ici http://maman-est-occupee.blogspot.fr/2012/02/des-histoires-de-bonnes-femmes.html

Par exemple, personne ne s’étend sur le fait que tu vas devoir aller passer quelques jours aux frais de l’assurance-maladie à la maternité.
photo : www.chambe-aix.com
Vous avez remarqué comme ce mot sonne gentiment aux oreilles : « maternité » c’est de la même famille que « maternelle », « mère »… Tout ça évoque la douceur, pas vrai ? Oui… parlons-en, tiens….

J’ai eu le plaisir d’être logée et nourrie deux fois par l’assurance-maladie. J’y suis allée un peu naïvement la première fois : j’ai même demandé à être hospitalisée, étant en dépassement de terme ! Du coup, je suis restée 9 jours à la maternité…

La deuxième fois, du coup, j’ai vraiment attendu le dernier moment pour y aller, parce que quand tu as goûté une première fois au séjour spécial accouchement, tu hésites avant d’y revenir… Je suis donc arrivée à la maternité tardivement : j’ai accouché 5 heures plus tard. Ça ne m’a pas empêchée d’y rester 5 jours et encore, j’ai gratté une journée après une négociation serrée avec mon gynéco…

Pourtant, il n’y avait aucune raison pour que ces deux séjours se passent mal : je suis d’une nature plutôt accommodante, absolument pas du genre à faire des remarques ou à me rebeller et puis, j'étais là pour accomplir le miracle de la vie, pour vivre un moment heureux quoi...

C’est que mon premier séjour m ‘a clairement vaccinée. Aujourd’hui, grâce à ce billet, je peux enfin crever l’abcès et partager mon expérience.

Parce que le séjour à la maternité, ça n’a rien d’agréable (en tout cas, c’est mon avis). La simple idée d’y retourner pour un troisième enfant pourrait me faire réfléchir deux fois avant d’en avoir un, c’est dire.

Pour résumer simplement, j’ai vécu mon séjour là-bas comme si j’étais emprisonnée… Sauf que je pense que tu y es plus tranquille... en prison.


Parce qu’en détention par exemple, on ne te répète pas à longueur de journée : « Reposez-vous, Madame, profitez de votre séjour » alors que l’on vient allumer sans prévenir le néon à 6h du matin pour te réveiller… sans penser un seul instant que tu as peut-être passé une bonne partie de la nuit à tenter d’endormir ton bébé et que là, pour le coup, tu es un peu beaucoup, comment dire... rincée.

Je ne pense pas non plus qu’en prison, quelqu’un fasse irruption dans ta chambre environ toutes les demi-heure pour au choix : prendre ta température, faire le lit, faire le ménage, t’aider à faire la toilette du bébé, t’apporter ton repas, emmener le bébé pour un examen, te faire des soins… la cerise sur le gâteau : le pédiatre s’est pointé le jour de la naissance de mon fils pour la visite à… 20h30 ! alors que mon fils dormait à poings fermés et que je n’avais pas dormi plus de 2 heures d'affilée en deux jours. Je ne m’étalerais pas plus sur le sujet, le pédiatre mérite largement un billet à lui tout seul....

Là où la maternité ne présente aucune différence avec la prison, c’est peut-être pour la nourriture : jambon au goût d’eau, légumes sans assaisonnement, riz et pâtes trop cuits ou pas du tout, quiche lorraine qui n’a jamais vu d’œufs de sa vie… Je ne vous parle pas de l’horaire des repas, surtout le soir : 18h30 ! A la maison, j’en suis même pas à l’apéro à cette heure-là ! ;-)

Pour résumer, au cours de mes deux séjours, je n’ai eu qu’une hâte : rentrer chez moi ! Je peux vous dire que j’ai apprécié de retrouver mes habitudes et mon confort.

Et vous, les mamans, quels souvenirs de la maternité ? Séjour reposant ou plutôt pénitentiaire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 commentaires:

  1. Pareil ! Avec, en plus l'hospit en cours de grossesse à cause de la tension. On te demande le repos absolu sauf que jour comme nuit, on vient te prendre la tension toutes les 2 heures ! Et j'ai eu un régime de faveur pour plein de petits trucs car je bosse là... Vive l'hospit à domicile (HAD) ou tu rentres à J2 chez toi avec la sage-femme qui vient tous les jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c'est que l'on te dit de profiter d'être à la maternité pour te reposer...

      Supprimer
  2. Oh ben tu n'as pas eu de chance! J'ai souvenir d'être très dérangée, mais juste le matin. Ensuite, le personnel était discet. Affaire à suivre d'ici un mois pour mon prochain séjour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les intrusions étaient continuelles, tout au long de la journée, un peu moins pendant la période des visites mais ce n'est pas à ce moment-là que tu te reposes.

      Supprimer
  3. Pas reposant pour un sou étant donné que j'ai une tendance accrue au bavardage et que les filles de l'équipe de nuit me battaient à plate couture ! Pas cool non plus la succession de sages-femmes (toutes gentilles ou presque) avec des conseils tous plus différents les uns que les autres ! Et pas cool du tout de ne pas être avec Mari Adoré pour me faire dorloter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nuit, je n'ai jamais vu personne, il y avait un système d'interphone pour communiquer avec le personnel de nuit, ça leur évitait de se déplacer et crois-moi qu'ils en profitaient !

      Supprimer
  4. Usant! Pour la 2nde j'étais bien contente de rentrer chez nous pour me reposer, entre les irruptions dans la chambre toutes les 30 minutes pour un oui ou un non, le personnel qui parle à voix haute dans le couloir en pleine nuit, les gens de la chambre d'en face qui se croient en réunion de famille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a le bruit des autres aussi, c'est vrai...

      Supprimer
  5. Pareil aussi, je n'avais qu'une envie : m'évader ! effectivement les réveils dès 6h pour te prendre la tension alors que tu dois enfin paisiblement, c'est de la torture ! et lorsque l'on a la joie comme moi d'avoir des césariennes, le séjour est encore plus long et qu'on te harcèle 12h après l'opé pour que tu te laves, là t'as juste des envies de meurtre...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai eu le même ressenti pour mon 1er (césarienne = séjour prolongé et suivi +++) par contre pour mon 2ème seulement 18 mois après et né par voie basse ils ont dû considérer qu'on "savait faire" et qu'on n'avait besoin de rien ni de personne car on n'a vu quasiment aucun membre du personnel pendant le séjour (réduit pour l'occaz'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'ils ne t'ont pas abandonnée quand même...

      Supprimer
  7. Desolee mon comm a planté ... donc bien contente de sortir à J3 quand même pour le 2ème pour retrouver mon mari et notre fils aîné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais bien aimé sortir de la maternité au bout de 3 jours tiens !

      Supprimer
  8. Pour mon 1er séjour, c'était catastrophique, déjà la sage femme s'était pris les pieds dans le monitoring le jour de l'accouchement. Ensuite, j'ai eu une voisine de chambre dont le mari était un kéké wech wech, l'horreur ! Pour mon dernier séjour, à ma 3ème grossesse, j'ai pû rentrer chez moi dès le lendemain de mon accouchement, et avoir le suivi à la maison, c'était la sage femme qui se déplaçait (et ce n'était pas la même que la 1ere fois ! lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais bien aimé avoir une sage-femme à domicile : ça doit être plus reposant et plus pratique pour poser des questions plus intimes.

      Supprimer
  9. Séjour assez semblable au tien. Le personnel était adorable, la chambre plutôt confortable, les repas assez bons. Mais j'avais faim, soif, envie d'avoir la paix plus de deux heures. La température à 5h30 ou 6h et le petit dej... à 9h... Le dîner comme toi à 18h30, à l'heure de la tétée en plus, et la nana qui attendait limite sur le pas de la porte de récupérer le plateau que j'avais envie d'engloutir mais ne pouvait point.
    Intimité respectée en terme de frappage à la porte et de rideau tiré. Mais intimité inspectée plusieurs fois par jour. Et par différentes personnes ne voulant pas savoir ce qu'avait dit le précédent "ha peut-être que votre gynéco a dit que tout allait bien, mais moi je dois vérifier"...
    Je prie que pour le prochain, je puisse bénéficier d'une sortie anticipée au bout de 24h...

    RépondreSupprimer
  10. Effectivement, quand on compare ton billet et celui que j'ai posté sur mon blog, on voit combien on a vécu la même chose... Vive le repos à la maternité !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça prouve bien que c'est vrai : on ne se repose pas du tout à la maternité...

      Supprimer
  11. 3 accouchements et 3 fois 7 jours (césarienne!)

    Se sentir en prison ca c'est bien le mot!

    Le matin c'est 6h du mat' néon dans la figure infirmiere, puéricultrice, puis visite de la pediatre, de l'obstetricien, du premier plateau repas, puis debarrassage du plateau repas, infirmiere pour le lever, aide soignante pour faire ton lit, puis celle qui vient te toiletter,ouf tu penses en avoir fini, mais non puericultrice pour le bain du bébé, puis femme de chambre pour le menage, puis arrive le repas du midi, et debarrassage de celui ci. Hum deja 13 visites en 3h30 de temps! L'aprem' tu commences a commater sur ton lit et la c'est les visites (lui bébé dort enfin sauf mon ainé il dormait par sieste de 20 min jour et nuit) visite de maman, papa, belle maman , beau papa, les tontons et les tata et cie pendant 7 jours!! Puis le gouter, le repas du soir, puis debarrassage, puis infirmiere du soir, puis puericultrice du soir, infirmiere medoc, infirmiere piqure et re-visite de l'obstetricien vers 20h30 / 21h00 et la tu commences a ne plus en pouvoir et c'est la visite de nuit de la puericultrice : "Il vous manque rien?? des couches ?? des biberons??"
    21h30 tu t'ecroules, 22h bébé se réveil et te fais la java jusqua 4h du matin ou il pleure a bras!
    Comment dire?? Reposant la maternité?? non pour moi c'est tout sauf reposant!

    RépondreSupprimer
  12. pour le coup, je vais laisser un com, oui c'est tard pour laisser un com, pas grave.
    Donc, perso mon séjour aurait pu mieux se passer: je t'explique, j'avais choisi une jolie clinique, tranquille, bonne équipe tout ça. 2h après avoir accouché, on m'annonce que mon fils ne va pas bien, qu'il faut l'emmener dans une autre mater, et que, pas de bol, se serait l'hotel dieu de lyon. Outch, effectivement je quittais the clinique, pour un...si, taudis je vais le dire, et vas y que l'équipe fait des allers retours pour rien, qu'il m'explique que dalle pour mes soins (j'ai eu très mal après, douloureux, j'ai cru mourir pendant des mois... si des mois!) et pour mon fils idem (au final il s'est avéré que mon gnôme n'avait rien, mais par précaution,j'avais pas le choix, je devais aller là bas).
    Bon ok c'est pas de leur faute, ok pas eu de bol car ils n'ont rien refait dans cette mater, car ils allaient fermer, mais bon le suivi n'était pas là, et j'ai vraiment regretté ma petite équipe médicale de ma clinique que j'avais choisi.
    Tout ça pour dire j'ai passé 5jours là bas, plus jamais je ne veux revivre ça (le prochain coup je veux MA mater!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de passer un meilleur séjour la prochaine fois ;-)

      Supprimer
  13. bon le post date un peu mais bon , effectivement on ne ce repose pas a la maternité , j'ai accoucher il y a bientôt 6 mois , les contraction on commencer à 00h30 alors que je n'avais dormi qu'une heure et j'ai accoucher à 14h06 donc pas dormi ni même les heures suivante , on oublie la fatigue a avoir son bébé prêt de soit la nuit pas moyen de dormir non plus si après 4h du mat ... je ne suis rester que 3jours a la maternité (merci de m'avoir fait sortir de le matin du 3eme jours a la montée de lait tip/top )j'ai bien manger mais niveau tranquillité comme toi sa n'a pas arrêter la nuit ,le jour .. et quand c calme de 13h (quand il retire le plateau repas ) à 15h quand il t'apporte ton gouter il y a toujours la famille amis qui débarque ... mais bon il faut bien passé par la ou sinon habiter prêt de la mat et faire un suivi hospitalier a domicile ou la il te laisse sortir des le lendemain de ton accouchement si tout c'est bien passé !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me suis pas reposée du tout pendant mes deux séjours : il n'y a pas moyen d'être au calme, tu es constamment dérangée.

      Supprimer