mardi 14 février 2017

Je ne vous parlerai pas de lui...


... enfin, si, juste un petit peu. Car, oui, c'est vrai, quand l'aventure du blog a commencé, j'ai promis de rester aussi secrète que possible et de maintenir notre anonymat, enfin, surtout le sien.

Et pourtant, vous savez, si ce blog existe encore aujourd'hui, c'est aussi grâce à Papa est occupé. Je sais qu'il lit mes billets (coucou, mon lapin !), qu'il s'intéresse à son évolution - "Tu n'écris pas beaucoup, en ce moment, je me trompe ?" - et qu'il partage aussi les quelques avantages qu'il nous procure (et c'est bien normal).

Alors, en ce 14 février, notre 17ème Saint-Valentin en l’occurrence, à l'aube de l'anniversaire des 5 ans du blog et pour ce 400ème billet (déjà), je peux bien faire une petite entorse à mes engagements pour vous parler de lui.

Bon, en ce moment, il pique un peu : la Princesse a d'ailleurs décrété une grève du bisou en signe de protestation. Moi, je résiste mais j'ai hâte que la mode des poils cesse, je l'avoue, car j'ai l'impression d'embrasser le paillasson de l'entrée.

Sinon, il est très patient et il en faut, je suis quand même assez pénible, il faut le reconnaître, notamment en ce moment, en période de soldes, où je trouve toujours un vêtement ou une nouvelle paire de pompes à acheter même si les placards en regorgent déjà. C'est vrai, je suis du genre marmotte, je suis prévoyante : la guerre peut être déclarée demain, on a de quoi se vêtir, boire et bouffer, j'en veux pour preuve les monticules de flotte empilés dans le garage, les 5 kilos de spaghetti en stock, sans compter le stock de tablettes pour lave-vaisselle, la lessive, les 20 et quelques gels douches d'avance et surtout, oh surtout : l'appro en nécessaire à péritif. Indispensable.

A part ça, je suis quelqu'un de facile à vivre... et modeste, aussi. Et puis, de temps en temps, j'ai des projets : en ce moment, ils sont d'ordre professionnels et la tournure que prennent les choses est plutôt positive, ce qui me rend très joice ces derniers jours. Papa est occupé aussi, d'ailleurs je n'aurais jamais eu le courage de me lancer dans un nouveau projet pro - je vous en parlerais dans quelques temps, si tout se passe au mieux, promis - sans sa bénédiction et ses conseils éclairés :
- "Qu'est-ce que tu penses de mon idée ?"
- "Oui, c'est bien, vas-y"
- "Tu es sûr que je peux me lancer, que l'on y arrivera ?"
- "Oui, oui, t'inquiète... Et buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut !"
Nous avons un sens du dialogue très prononcé à la maison, comme tu le vois : à notre corps défendant, il y a tout de même presque 17 ans que l'on cause, c'est un miracle que nos conversations aillent plus loin, encore aujourd'hui, que : "Monte le son de la télé, on entend que dalle".

Oui, j'ai de la chance, je le reconnais car je n'ai pas un caractère facile. Parfois, j'arrive même à me fatiguer toute seule, surtout quand j'hésite à prendre une décision : c'était le cas pour le sport, avant de reprendre le fitness en salle, j'ai pesé le pour et le contre pendant un mois avant de m'inscrire. J'étais en mode chiatique puissance 25 0000 : on a passé des soirées à en parler, un coup j'y vais, un coup j'y vais pas. Et puis j'y suis allée. Et je n'ai pas regretté. Depuis je nage dans mes futs... et j'ai une bonne excuse pour racheter des fringues du coup :-)

Pour cette Saint-Valentin 2017, on a décidé de faire autrement que tout le monde et que le fêter le jour même, c'était un peu trop facile... alors, le resto, on le fera jeudi, pour la Saint-Julienne, ça changera un peu. Pourquoi pas mercredi, me direz-vous ? Non, pas mercredi, non, il y la première saison des Médicis qui passe à la télé. On n'est plus à un jour près de toute façon : ça va faire 17 ans qu'elle dure la Saint-Valentin ;-)

Je vous la souhaite d'ailleurs excellente (la Saint-Valentin, hein) ! 

Il ne m'achète plus de fleurs, c'est périssable, par contre le litron, c'est incontournable



Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Haha! C'est un peu votre aventure à tous les deux, le blog ;-) bonne Saint Valentin et tchin tchin!

    RépondreSupprimer
  2. Y'en a un aussi qui est courageux... bonne St Valentin à vous deux !

    RépondreSupprimer
  3. ah t'es comme moi je préfère un bon litron que des fleurs mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins, un litron, j'en profite, les fleurs, non, je suis toute la journée au boulot

      Supprimer
  4. Quelle jolie déclaration ! Heureusement que nous avons nos hommes à nos côtés pour se soutenir, à deux on est plus fort !

    RépondreSupprimer
  5. Une bien belle déclaration ! J'espère que vous avez passé une belle soirée.

    RépondreSupprimer