Rubrique nécrologique de juin



Voici un nouveau dicton de mon cru : « A mois pourri, nécro bien fournie ! »

Je suis en forme, comme tu le vois, et avec le moral en plus : normal, dans un mois tout pile, je serai en congés. Le compte à rebours est donc lancé, sachant que le mois de juillet devrait être agréable, surtout la première quinzaine, enfin j’espère, avec deux premières semaines volontairement écourtées et du temps en famille en perspective. Reste à espérer que le beau temps n’y soit pas, lui, en vacances…

Les cadavres sont en effet nombreux en ce mois de juin : beaucoup de produits, entamés en mai, ont rendu l’âme.




1er cadavre : la douche crème nourrissante Ushuaïa au lait de figue d’Anatolie

Que puis-je ajouter concernant les douches Ushuaïa ? C’est bien simple, aucune, je dis bien absolument aucune, ne m’a encore déçue. Toutes sont au top : les parfums, les textures, la rinçabilité, le packaging pratique et beau et, de surcroît, le prix.

Voilà une marque dont je ne me lasse pas et que je vous conseille, quel que soit le parfum, qui reste une affaire de goût, et qui, comme les couleurs, ne se discute pas. Je suis définitivement dans ma période « dictons » on dirait.

Prix : 2,60 € les 250 ml


2ème cadavre : le shampooing Extrême de Redken

J’ai gagné ce shampooing, ainsi que le sealer et le primer de la même gamme – dont je t’ai parlé ici - sur un blog. C’était l’occasion rêvée de tester la marque Redken, dont j’ai toujours entendu beaucoup de bien sans jamais vérifier sur pièce.

Et je n’ai pas été déçue : j’ai utilisé ce shampooing avec la copine de l’oursin du portemonnaie, Parcimonie, afin de faire durer le bidon le plus longtemps possible.

Premier aspect positif chez ce soin : son parfum. Délicat, fleuri, il sent vraiment très bon. Deuxième aspect positif : sa texture nacrée, épaisse juste ce qu’il faut pour bien s’étaler sur la chevelure, tout en moussant sans avoir besoin de beaucoup de produit. Le rinçage ne pose, tu t’en doutes, aucun problème et, une fois secs, les cheveux sont doux, avec du volume et visiblement nourris.

Voilà un shampooing qui concurrence ceux de L’Oréal Professionnel que j’utilise régulièrement et qui affichent environ le même prix : il n’est donc pas exclu que j’achète de nouveau cette marque de soins.

Prix : 16,30 € les 300 ml


3ème cadavre : la douche – lait gourmande au caramel de Cottage

Contre toute attente, ce lait de douche m’a un peu déçue. J’avais pourtant adoré la version à la fraise et à la menthe mais je n’ai pas retrouvé ce même côté gourmand dans la version au caramel. Papa est occupé l’a adoré, lui : je l’ai donc laissé le terminer.

Je n’ai rien de particulier à lui reprocher concernant sa texture et sa rinçabilité, juste son parfum, que j’ai trouvé moins puissant que la version fraise / menthe et qui m’a laissée sur ma faim, si je puis dire.

Reste que son prix est attractif et que la gamme de laits de douche a vraiment belle allure dans la salle de bains. J’envisage de continuer mes essais à l’occasion d’une prochaine promo, trop rares malheureusement, chez mon fournisseur habituel.

Prix : 2,50 € les 250 ml


4ème cadavre : le shampooing enfants Ultra Doux de Garnier à la cerise et à l’amande douce

Autant je ne peux pas blairer les shampooings Garnier pour adultes, autant j’aime beaucoup les shampooings que propose Garnier aux enfants… mais je ne suis pas à un paradoxe près. Les loulous avaient déjà testé cette version qui sent bon la cerise il y a déjà un an et demi. Voilà une variété qu’ils aiment utiliser en alternance avec la version abricot et la version pomme, toutes trois très réussies.

La seule chose un peu dommage avec ces shampooings, c’est leur bouchon, absolument impossible à ouvrir par les plus jeunes, ce qui ne favorisent pas l’autonomie. Le deuxième problème, c’est qu’il faut, là encore, appeler Parcimonie à la rescousse pour se servir, sans quoi il faut une nappe phréatique pour rincer le shampooing correctement.

Mais à part ça, ça va. Je rachèterai sans problème, d’autant plus que cette gamme, surtout la variété à l’abricot, est parfois en promo.

Prix : 3,30 € les 250 ml


5ème cadavre : la Sève protectrice dermo – relaxante 1ères rides Edenens

Voilà un revenant : j’avais en effet testé cette crème destinée aux pruneaux en devenir, je veux dire, les peaux qui voient apparaître leurs premières rides, en septembre 2012. Je suis retombée sur elle par hasard à la parapharmacie du coin et je l’ai rachetée car elle m’avait beaucoup plue à l’époque.

Hé bien, tu sais quoi ? Mon avis reste le même, j’aime toujours beaucoup la sensation de fraîcheur qu’elle m’apporte et sa légèreté sur la peau. Tu peux d’ailleurs aller relire mon avis ici.

Prix : 21,70 € les 40 ml


6ème cadavre : la crème Sebamed anti-ageing Q10 body lift fermeté

Spontanément, je n’aurais jamais songé à acheter cette crème pour le corps, ni même tout simplement cette marque de soins. Et c’est une erreur car elle est drôlement bien.

Elle a atterri dans ma salle de bain grâce à un gain sur un blog. L’emballage ne paye pas de mine, il est presque médical mais, contrairement au shampooing Garnier, il est très facile à ouvrir, lui.

J’ai beaucoup aimé la texture de cette crème hydratante, à mi-chemin entre le lait et la pommade, ce qui la rend fraîche et agréable à appliquer sur la peau. L’hydratation est bien présente, d’autant plus que la crème ne colle pas et sèche vite, même si sa texture incite à bien masser pour la faire pénétrer. Elle laisse un parfum un peu fleuri sur la peau, très agréable.

J’ai bien aimé ma peau souple et douce après utilisation : je crois bien que je pourrais racheter ce soin anti-âge, qui rend la peau ferme, même si son packaging n’est pas vraiment rock n’roll. Son prix est un peu élevé, c’est un fait, mais elle est de qualité.

Prix : 12,50 € les 200 ml 


7ème cadavre : l’huile démaquillante éclat Révélation Lumière de Phytomer

Je t’ai parlé de ma relation un peu paradoxale avec les huiles démaquillantes il y a quinze jours : je te laisse aller relire ce billet complet pour plus d’infos.

Prix : 25 € les 150 ml 


8ème cadavre : la crème nutritive anti-dessèchement Xera-Mega Confort d’A-Derma

Il y a quelques semaines, les Laboratoires Pierre Fabre nous ont fait le plaisir de nous envoyer quelques nouveautés et, parmi celles-ci, figurait la crème nutritive anti-dessèchement Xera-Mega Confort d'A-Derma.

Les loulous sont de fidèles consommateurs des crèmes pour le corps A-Derma, qui conviennent toujours parfaitement à leurs peaux sèches et réactives. Vous savez que depuis que mon Grand utilise quasi-exclusivement les soins A-Derma pour s’hydrater la peau, il n’a plus de problème de peau atopique. Sa peau est maintenant très souple et douce, sans aucune rougeur ou zones desséchées.

Ce soin ne fait pas exception à la règle de qualité des produits A-Derma. Il se caractérise lui aussi par une absence totale de parfum et par une texture épaisse mais pas trop, crémeuse quoi, bref, savamment étudiée pour permettre de bien soulager les peaux atopiques, sans pour autant mettre 3 plombes à être absorbée, un truc archi-rédhibitoire chez les loulous.

Une noisette de produit suffit donc pour leur faire une belle peau : là encore, voilà une belle réussite des Laboratoires Pierre Fabre et de la marque A-Derma et je ne dis pas ça parce que je suis en partenariat avec eux. J’utilise leurs soins depuis que le Grand, encore bébé, a commencé à avoir une peau très sèche et que notre médecin traitant nous a conseillé d’utiliser la crème émolliente A-Derma, la seule qui soit parvenue finalement à le soulager et à venir (semble-t-il) à bout du problème.

Je n’ai pas trouvé le prix de ce flacon mais sache qu’il existe un format de 400 ml qui coûte 11,90 €, un prix que je trouve tout à fait correct pour ce type de soins. D’ailleurs, je te conseillerai d’utiliser la version 400 ml si tu destines ce soin à tes loulous car elle est munie d’un bec verseur, c’est plus pratique… et puis l’oursin te précise qu’il faut toujours privilégier les grands formats, plus économiques. Et c'est un connaisseur.

Prix : 11,90 € les 400 ml 


- Crème nutritive anti-dessèchement Xera-Mega Confort d’A-Derma offerte par la marque, que je remercie -


Commentaires

  1. Ou là là.... ça en fait des cadavres, dis-donc! Tout à fait d'accord avec toi pour les shampoings Garnier... Je comprends pas que les ingénieurs arrivent à pondre des trucs incohérents comme ça... Par contre, moi j'aime bien leur shampoings, même pour adultes. Cela dit, je ne me sers que de celui pour les enfants à l'abricot, même pour moi.... Bref, gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce bouchon, c'est juste pas possible : on se fout en l'air la manucure tous les jours !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)