mercredi 31 décembre 2014

Rubrique nécrologique de décembre


Vous pouvez stopper les recherches, c'est bon, je n'ai pas disparu... Il est vrai qu'il n'est pas dans mes habitudes de rester une semaine sans publier au moins un billet et pourtant : le combo boulot / gastro / migraine / rhino a eu raison de ma productivité.

Et, pour tout vous dire, je commence seulement à refaire surface : je me disais que l'arrivée des tant attendus congés de fin d'année allait me permettre de retrouver du temps, pour le blog notamment, hé bien que nenni : je suis à la ramasse sur tout, enfin, quand même pas sur la nécro, preuve que la situation n'est pas totalement désespérée.

J'ai quand même trouvé le temps de vous préparer une mise en scène bien colorée

1er cadavre :  le gel douche Aroma Therapy Sensual de Palmolive

J'en suis au deuxième flacon - je vous ai déjà parlé de ce gel douche ici - et il faudra pourtant m'expliquer ce que ce gel douche peut avoir de sensuel (surtout en ce moment, où ça caille sévère sous la douche le matin).

Ce deuxième flacon a confirmé l'impression laissée par le premier : ce gel douche est plutôt pas mal et surtout très économique à cause de sa grande taille et de son petit prix. Il est donc fort possible que je le rachète à l'occasion, enfin, quand j'aurais éclusé la quinzaine de flacons achetés en promo et qui attendent leur tour en réserve.

Pour autant, je vous le conseille, si vous cherchez un gel douche au parfum féminin, efficace, respectueux de la peau et à prix rikiki, celui-ci est tout à fait honnête.

Prix : 1,99 € les 500 ml.


2ème cadavre : le gel douche Tahiti à la vanille gourmande

Non, vous ne rêvez pas, ce gel douche, enfin son frère jumeau, figurait bien dans la rubrique nécrologique de novembre : c'est vrai qu'en général, j'évite d'utiliser le même gel douche de façon rapprochée, histoire de varier un peu la nécro (je pense à vous, hein, plaignez-vous). Seulement là, je me suis retrouvée en panne de gel douche alors que j'étais déjà en train de me geler le derrière dans la douche : j'ai donc attrapé le premier bidon à portée de main dans le tiroir. Quand je vous dis que tout fout le camp en ce moment.

Je ne vais pas réécrire mon avis du mois dernier car il n'a pas changé, j'apprécie toujours ce gel douche, pour autant, je trouve qu'il descend quand même très vite puisqu'il nous a fait à peine 10 jours. Bizarre : si le chat était encore parmi nous, je l'aurais soupçonné de se laver en douce.

Prix (du gel douche, hein, pas du chat, paix à son âme) : 1,99 € les 250 ml.


3ème cadavre : le gel douche Nivea Men Réveil Express

J'ai tout de même un nouveau gel douche à vous présenter ce mois-ci : quand même ! Il s'agit du gel douche Nivea Men Réveil Express. Et je peux vous dire que ce gel douche est arrivé à point nommé début décembre dans la salle de bain pour nous sortir la tête du fion le matin, parce que, purée, qu'est-ce que c'était dur de se saquer du lit !

Heureusement, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il réveille, surtout vu le nombre de fois où il a fallu le ramasser dans le bac de douche, la faute à un incident de transport et à son packaging carré mais finalement pas très large et qui l'ont rendu bancal. Avouez que pour un gel douche censé réveiller la baraque, se retrouver constamment à l'horizontale dans la douche, ça faisait désordre, mais bon.

Ce gel douche ne présente pas de grosse différence avec les autres Nivea Men, je trouve : à la finalité, ils sentent tous pareil, plus ou moins fort selon les variétés, et là, encore, rien de bien original. Néanmoins, il fait le boulot, même si sa texture gel est toujours légèrement plus difficile à rincer qu'une autre.

Je n'exclus pas de le racheter, j'apprécie toujours autant ce type de parfum masculin, d'autant plus qu'il reste tout à fait abordable en termes de prix.

Ce gel douche est un 3-en-1 (corps, visage et cheveux), il se pourrait donc que je garde le prochain flacon pour le sac de piscine de Papa est occupé, enfin, quand il y retournera. Après le dégel.

Prix : 2,12 € les 250 ml.


4ème cadavre : le shampooing Ultra Doux enfants à la cerise et à l'amande douce

Cela faisait un moment que j'avais envie de faire tester cette variété aux loulous, alors quand je l'ai enfin dégoté en promo, j'ai sauté sur l'occasion, histoire de changer de la version à l'abricot, moins chère et elle, souvent en promo.

Cette variété est aussi agréable à utiliser que celle à la pomme et à l'abricot : elle sent vraiment très bon la cerise ! Les cheveux sont lavés en douceur et rapidement, à cause de sa texture facile à rincer. Pour le démélage, il n'y a toujours rien à redire. Non, décidément, Garnier propose là un soin qui fait l'unanimité à la maison (et pourtant, ce n'est pas une marque que j'apprécie pour mon usage personnel), d'autant plus qu'il ne contient ni parabènes, ni colorant. Ces shampooings pour enfants constituent une exception de qualité à ma règle, qui veut que les soins Garnier m'aient toujours déçue.

J'ai déjà racheté la variété à l'abricot en plusieurs exemplaires et je la rachèterai probablement encore car ce shampooing est vraiment top !

Prix : 3,30 € les 250 ml.


5ème cadavre : le déodorant Le Petit Marseillais à l'huile essentielle de sauge et à la fleur d'oranger

J'attendais beaucoup de ce déodorant, surtout depuis que ma candidature pour faire partie des ambassadeurs du Petit Marseillais avait été refusée à plusieurs reprises et ce, malgré son évidente qualité (les chevilles ? ça va, merci). J'avais soif de vengeance : ça tombe bien, c'est l'heure !

Car figurez-vous que ce déodorant est une sacrée daube. D'abord, et c'est là son principal défaut, il pique à mort une fois sur les aisselles et ce, que tu sois fraichement rasée ou pas (mais c'est quand même pire si tu viens de passer la tondeuse). Au début, j'ai cru que mes aisselles étaient passablement irritées mais je me suis rendue compte que c'était ce maudit Marseillais qui était responsable, quand j'ai cessé de l'utiliser et que tout est rentré dans l'ordre (merci Dove).

Tu t'en doutes, je ne te le conseille pas : c'est dommage, son parfum était pour le moins original. Le pire, c'est que j'ai encore un exemplaire à écluser et que j'appréhende déjà de le retrouver, surtout que, pour ne rien gâcher, ce déodorant se caractérise par une longévité exceptionnelle : forcément, tu utilises peu de produit, à cause de la douleur.

J'ai donc été à la fois très surprise et très déçue de ce déodorant car Le Petit Marseillais reste une marque que je considère comme de qualité. Je ne lui retire pas ma confiance pour autant mais je vais bannir ce déodorant de ma liste d'achat (et je ne peux que vous conseiller de faire pareil). D'autant plus qu'il n'est pas donné. 

Prix : 3,45 € les 200 ml.


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je trouve aussi les gels douche tahiti très rapide à se vider mais il s'agit d'une question de format et de quantité d'utilisation ;)
    Bises.
    TTB
    http://www.tistytostybeauty.blogspot.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être une question de texture aussi : ils m'ont l'air plus épais que les autres.

      Supprimer