jeudi 30 août 2012

Les tubes de cet été !


Ce billet ne vous fera pas swinguer (quoique si vous êtes sages…) : je vais vous parler des deux tubes de mon été, la crème solaire Embryolisse SPF 30 et la crème SVR ultra max 50+, toutes deux mortes au combat, après avoir vaillamment livré bataille contre les chauds rayons du soleil, quelque part sur une plage de la Côte Atlantique.

Comme vous pouvez le lire, le soleil a apparemment causé quelques dégâts sur mon cerveau : ce ne fut pas le cas sur notre peau.

Je vais vous épargner une reprise de la notice de ces produits, que je n’ai même pas lues d’ailleurs : une crème solaire protège des effets des rayons UVA et UVB, on le sait, c'est bien pour ça qu'on l'achète.

Pour ma part, je n’ai pas vraiment acheté ces deux crèmes : elles figuraient dans la trousse Modes & Travaux, encore en vente sur le site Beauté Partenariat.

La crème solaire Embryolisse SPF 30 est destinée à protéger le visage mais nous l’avons utilisée indifféremment sur tout le corps (ce que c’est que de ne pas lire la notice).


La texture est assez liquide mais pénètre bien la peau tout en l’hydratant. Son parfum est caractéristique des crèmes solaires, sans être toutefois trop présent.

Son prix est certes assez élevé par rapport à sa contenance : 10 € les 50 ml, ce n’est pas donné pour une crème qui fait le job mais demeure somme toute assez basique.

La deuxième victime est la crème solaire SVR 50 + Ultra Max, des laboratoires du même nom. Elle se caractérise par la couleur de la crème : marron, couleur terre voire sable mouillé, ce qui est surprenant de prime abord.
La texture est un peu moins crémeuse que la crème Embryolisse, ce que je préfère car je trouve qu'elle est absorbée beaucoup plus vite par la peau (les mamans ayant déjà dû freiner les ardeurs d’enfants pressés d’aller se baigner me comprendront).

Je trouve que son parfum est aussi un tantinet plus agréable que la précédente.

Par contre, le prix reste un peu excessif à mon goût pour la contenance du tube, à 16 € les 50 ml. Le format est d’ailleurs un peu juste pour une crème solaire pour le corps.

Les deux tubes ont bien rempli leurs missions : aucun d’entre nous n’a fini façon homard grillé et c’est bien là l’essentiel.

En parlant de tubes, en cette fin de vacances scolaires et pour vous polluer le cerveau avec deux musiques bien entêtantes, voici deux titres que les enfants ont adoré cet été. Ne me remerciez pas : vous en avez bien pour 8 jours.




Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire