lundi 8 août 2016

Mardi, j'avais 6 ans (ou 9 ans, ça marche aussi)


J'ai un aveu à vous faire : notre petite famille n'avait jamais mis les pieds dans un parc d'attraction avant mardi dernier, c'est-à-dire avant que nous ne bouclions notre valise pour aller passer un jour et une nuit chez Nigloland à Dolancourt, dans la Haute-Marne. 

Nous avions annoncé la nouvelle de notre départ aux enfants dimanche soir, déclaration accueillie par un cri choral déchirant de joie que le voisin a dû apprécier... mais nous n'en avons pas, de voisin, donc, tout va bien :-) Pourtant, j'ai quand même bien cru entendre une 3ème voix : ce devait être le cri de l'oursin du portemonnaie, ravi de ce premier blog trip qui, contrairement à l'habitude quand nous partons quelque part en balade, n'allait rien (ou presque) devoir débourser pour le séjour puisque nous étions invités par le parc, veinards que nous sommes (et j'en ai bien conscience !).

Nous avons donc pris la route mardi matin de bonne heure... sous une pluie battante, qui ne nous a foutu la paix qu'en fin de journée. Donc, 3 heures et demie de route et plusieurs litres de flotte plus tard, notre nuage et nous arrivions à destination. J'en profite pour me permettre une petite remarque : l'Hôtel des Pirates de Nigloland, où nous avions consigne de nous présenter en arrivant pour récupérer les billets d'entrée et les bons de repas pour la journée, mériterait bien un joli et grand panneau d'affichage bien visible, près du chenil, à l'entrée du parc, pour orienter les visiteurs à leur arrivée... Mais c'est un détail et voilà bien la seule petite remarque que je ferais... car nous avons vraiment passé une excellente journée chez Nigloland et pourtant, je n'aurais jamais eu spontanément l'idée de m'y rendre, ne connaissant ce parc que de nom et habitant à proximité d'autres célèbres parcs, qui auraient d'emblée pu emporter notre préférence.

La première chose qui frappe en arrivant, c'est que ce parc est vraiment situé au beau milieu de nulle part, pardon : disons qu'il bénéficie d'un emplacement dégagé, au calme, dans un petit village en plein champ situé près de la Foret d'Orient - ils ont le champagne, n'allons pas nous mettre à dos les gens du coin. L'accès ne pose pas de soucis pour autant : l'autoroute se trouve à une petite demi-heure du parc et la nationale qui permet d'y accéder indique très bien la route à suivre, dès la sortie de l'autoroute. Ça commençait plutôt bien.

Mais démarrons la visite : il y avait du monde qui arrivait en même temps que nous (il était à peu près 10h30) et pourtant, l'attente aux caisses fut on ne peut plus correcte, malgré le contrôle de sécurité ; Nous nous apercevrons très vite que ce sera le cas à chaque attraction, avec un temps d'attente quasi inexistant (la faute à la flotte, peut-être, je ne sais pas). Nous avons tout de suite été accueillis par Niglo et Niglotte, installés pour le plus grand bonheur des petits juste après l'entrée pour accueillir leurs jeunes visiteurs.




Un selfie plus tard, nous avons commencé à écluser les attractions, réparties dans 4 villages. Nous avons démarré notre visite par le Village Merveilleux, avec un tour en Montgolfières plus musclé qu'il ne semblait l'être au départ. C'est là que nous nous sommes aperçus que les attractions ne duraient pas plus de 5 mn chacune : cela permet d'arrêter le calvaire le cas échéant ou de se programmer une séance d'approfondissement si on a aimé le manège. Dans le Village Merveilleux, nous avons fait une promenade étourdissante à dos de Chenille, puis le P'tit Poucet a fait tourner la tête des loulous, enfin nous avons pris un peu de hauteur et visité le village à dos de Dragons volants. Nous avons commencé soft, comme tu peux le lire. Dans le Village Merveilleux, notre attraction préférée fut le Circuit de Nigloland où des voitures de courses, équipées d'un moteur de tondeuse à gazon et montées sur un rail, permettent aux enfants de conduire leur première voiture pendant que les parents se chargent de la pédale d'accélérateur et du frein à main ! J'ai trouvé l'idée très innovante et c'est d'ailleurs une attraction que nous avons faite deux fois, même s'il y avait un peu d'attente car elle séduit tout le monde, les jeunes accompagnés des plus vieux ou même les vieux tout seul, j'en ai vu ! :-)

Dans ce Village Merveilleux se trouvent pas mal d'attractions calmes pour les plus jeunes et leurs parents, que nous n'avons pas testées - les Tacots 1900, le Train, l'Africa Cruise et le Carrousel 1900 (actuellement fermé pour rénovation) - ce qui a achevé de me convaincre que chacun peut trouver de quoi s'amuser chez Nigloland, quel que soit son âge. Pour faire son choix, à l'entrée de chaque attraction et sur le plan du parc, figure un panneau sur lequel est indiqué à qui s'adresse l'attraction en question (enfants de plus d'un mètre, de plus d'1,20 m ou d'1,40 m) et les consignes de sécurité éventuelles. Les deux attractions que nous avons le moins aimé dans le Village merveilleux sont le Manoir Enchanté, où j'ai trouvé les marionnettes peu convaincantes et qui manquait d'un peu de sel effrayant pour moi, et le Dinosaures Aventure, qui s'inspire de Jurassic Park et qui finalement présente un intérêt limité, malgré le soin et la touche d'humour apportés à l'attraction, étant donné qu'il est interdit de nourrir les animaux.

Mais le clou du spectacle du Village Merveilleux, ce sont les deux grandes nouveautés 2016 de Nigloland, situées en pleine ambiance médiévale et qui n'ont pas désempli de la journée : la Tour des Petits Fantômes, une tour rotative de 11 mètres de hauteur accessible aux enfants accompagnés à partir d'un mètre et que les loulous ont adoré car "elle fait des chatouilles dans le ventre" et l'une des attractions les plus impressionnantes du parc, le Donjon de l'Extrême, la plus grande tour de chute libre rotative avec ses 100 mètres de hauteur, accessible à partir d'1,40 m. Si je l'ai fait ? Bien sûr, tu penses bien ;-)

Les petits piques tout en haut, ce sont des pieds dans le vide !

Après le Village Merveilleux, nous avons entrepris de visiter le Village Suisse, caractérisé par un restaurant à l'ambiance Fête de la Bière très festive (avec des bretzels à l'emmental franchement appétissants qui plairaient bien à George W. Bush). Là-bas, nous avons fait un tour de Grande Roue, puis de Schlitt'Express, un Grand 8 familial que nous avons tous adoré, et enfin la Course de Bobsleigh, attraction plutôt musclée qui dévale la piste à fond les ballons et où on monte l'un derrière l'autre, comme dans un vrai bobsleigh !




Les estomacs commençant à crier famine, nous avons déjeuné dans le 3ème Village, le Village Canadien, où nous avons dégusté une Poêlée du Bûcheron bien relevée avec des frites, bien chaude, ce qui nous a fait du bien sous cette pluie battante, et une excellente part de tarte aux pommes pour faire couler (et pourtant, je ne suis pas trop tartouse, en temps normal). Pour le déjeuner, nous avions d'autres choix, sept en tout, puisque le parc propose 8 points de restauration, avec différentes spécialités (raclette, grill, pizzas,...) et un système de menu bien pratique, comprenant un plat, un dessert et une boisson, à partir de 9,90 € pour les adultes et de 6,50 € pour les enfants.



Nous avons ensuite repris notre découverte des attractions avec un tour de bateau à aube, le King of Mississipi, très reposant et tout à fait indiqué pour la digestion. Moins indiquées, les Caravelles de Jacques Cartier, un manège qui décoiffe et que la Princesse et moi avons refait deux fois, et le Galion Pirate, un bateau à bascule qui nous a mis l'estomac sens dessus dessous. Dans ce Village, l'attraction que nous avons préférée est la Rivière Canadienne, que l'on descend embarqués dans des troncs. Parmi les attractions à sensation de ce Village figurent le très rapide Train de la Mine et le Grizzli, un disque qui tourne sur lui-même et se déplace sur un rail, que j'ai trouvées toutes deux assez impressionnantes. 

Il nous restait un dernier village à visiter, le Village Rock'n'roll, avec notre attraction préférée parmi les 39 disponibles dans le parc : le Juke Box où l'on se retrouve dans les airs, embarqués dans des voitures américaines de collection, avec Elvis et consorts qui chantent à tue-tête des vieux tubes des années 1950. Nous avons fait cette attraction au moins cinq fois : fous-rires garantis ! Nous avons également passé pas mal de temps au Hollywood Boulevard, où des auto-tamponneuses font le bonheur des plus jeunes, tandis que les plus grands dépensent des ronds s'amusent comme à la fête foraine !



Les attractions à sensation de ce Village Rock'n'roll sont au nombre de trois et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles déchirent carrément : l'Alpina Blitz, un grand 8 énorme, hyper impressionnant, l'Air Meeting, où chacun pilote son propre avion et choisit (ou pas) de se retrouver dans les airs la tête en bas, et le Spatiale Expérience, qui propose un voyage dans les étoiles à bord d'une navette spatiale, que nous n'avons découvert que tardivement et que nous avons hésité à tester avec la Princesse, puisqu'il était interdit aux enfants de moins d'1,20 m. Bien entendu, dans ces deux derniers Villages, d'autres attractions s'adressent aux plus jeunes : la Chevauchée Fantastique du Village Canadien, qui propose une balade à cheval, et la Route 66 dans le Village Rock'n'Roll, pour les jeunes fanas de vieilles voitures.

Après cette journée bien chargée et une fois le parc fermé, nous avons investi notre chambre d'hôtel, enfin notre chalet tout confort : quelle ne fut pas notre surprise de loger juste derrière la Grande Roue, dans l'enceinte même du parc ! J'imaginais la tête des copains et de la famille quand nous allions leur raconter ça ! 

On n'est pas bien là hein ? Ah, j'en connais deux qui ont déjà fait les andouilles sur le lit (non, c'est pas moi, je vous vois venir)

Pour le dîner, nous avons pris l'apéro, enfin un apéro et sa rincette, hein, l'adrénaline, ça donne soif, à l'Hôtel des Pirates, qui proposait pendant ce temps des ateliers gonflage de ballon et maquillage pour occuper les plus jeunes pendant que les grands se poch'tronnaient.

Je n'aurais pas été étonnée de voir apparaître Jack Sparrow tiens, le champagne rosé aidant...

Le soir et le lendemain matin, nous avons profité de l'excellent buffet de l'hôtel : je crois que je n'ai jamais autant mangé, j'avais une faim de loup et très sincèrement, le buffet était de grande qualité ! Les loulous, prenant très à cœur leur rôle de testeur, ont fini la soirée dans l'aire de jeux, située dans les jardins de l'hôtel.



Notre séjour s'est donc achevé mercredi matin, où nous avons repris la route en sens inverse... sous le soleil, forcément. Globalement, le parc nous a laissé une impression on ne peut plus positive : les lieux sont très propres, le personnel est aimable et attentif et surtout, on se sent en sécurité, aussi bien dans le parc que lorsque l'on fait une attraction et ça, c'est très important. Ce qui frappe également, c'est que l'on sent que ce parc a été pensé par des gens de métier, une famille de forains, les frères Gélis : il n'y a pas de fausses notes, tout est prévu pour que chacun s'amuse un maximum, avec une organisation bien pensée et une ambiance aussi féerique et festive que possible. Ce n'est pas un boulot d'amateur et c'est clairement le genre de journée qui fait du bien, où l'on retrouve son âme d'enfant (et on en a bien besoin en ce moment). Enfin, ce que je retiens surtout de ce parc, c'est qu'il s'adresse à tous les publics, du plus jeune au plus vieux : tout le monde y trouvera de quoi s'éclater, pas possible autrement.

Concernant les tarifs, il faut compter 30 € pour un billet adulte, 27 € pour un billet enfant et 69 € pour un pass premium annuel ; Pour l'hôtel, l'offre démarre à 74 € par personne pour un séjour tout compris (nuit d'hôtel avec petit-déj' + entrée au parc), sachant que les enfants de moins d'un mètre sont les invités de l'hôtel. Enfin, dernier détail d'importance selon moi : le parking est gratuit (ce n'est malheureusement pas le cas partout paraît-il et c'est quand même un peu fort de café, me précise l'oursin du portemonnaie) et du personnel est là pour aider au stationnement des véhicules, ce qui permet de gagner du temps puisqu'il suffit de suivre leurs indications.

Je terminerais ce billet par cette photo : voici le portfolio qui contenait les billets d'entrée et les bons de restauration, que le réceptionniste de l'hôtel m'a remis à notre arrivée. C'est con mais ça m'a fait tout drôle de lire le nom du blog dessus et de réaliser que ce voyage, je lui devais : quand même, ce blog, c'est une sacrée belle aventure avec vous... 




Il me reste à remercier infiniment le personnel de Nigloland et de l'Hôtel des Pirates, ainsi que Léa et Eva, sans qui ce séjour n'aurait pas été possible.

Et vous, vous connaissez ce parc ? Vous y êtes déjà allé crier vous amuser ?



Pour plus d'informations, vous pouvez visiter :




Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Rolàlà trop trop bien, vous avez du passer un superbe séjour, je vous envie, ça donne envie d'y aller
    moi je vais voyager avec bébé en suede dans semaines, j'essaierai de faire un article dessus à mon retour hihi mais j'avoue que j'appréhende de partir comme ça sans organisation lol

    RépondreSupprimer